| Accueil >> Varia >> Livres >> Bible

[précédente] [suivante]

Deuxième livre de Samuel

Chapitres:
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24

Chapitre 1

David apprend la mort de Saül

1 Après la mort de Saül, David, revenant de battre les Amalécites, demeura deux jours à Çiqlag. 2 Le troisième jour, un homme arriva du camp, d'auprès de Saül. Il avait les vêtements déchirés et la tête couverte de poussière. En arrivant près de David, il se jeta à terre et se prosterna. 3 David lui dit: «D'où viens-tu?» Il répondit: «Je me suis sauvé du camp d'Israël.» 4 David demanda: «Que s'est-il passé? Informe-moi donc!» L'autre dit: «C'est que le peuple s'est enfui de la bataille, et parmi le peuple beaucoup sont tombés et sont morts. Même, Saül et son fils Jonathan sont morts!» 5 David demanda au jeune porteur de nouvelles: «Comment sais-tu que Saül et son fils Jonathan sont morts?» 6 Le jeune porteur de nouvelles répondit: «Je me trouvais par hasard sur le mont Gelboé et je vis Saül s'appuyant sur sa lance et serré de près par les chars et les cavaliers. 7 S'étant retourné, il m'aperçut et m'appela. Je répondis: «Me voici!» 8 Il me demanda: «Qui es-tu?» et je lui dis: «Je suis un Amalécite.» 9 Il me dit alors: «Approche-toi de moi et tue-moi, car je suis saisi de vertige, bien que ma vie soit tout entière en moi.» 10 Je m'approchai donc et lui donnai la mort, car je savais qu'il ne survivrait pas, une fois tombé. Puis j'ai pris le diadème qu'il avait sur la tête et le bracelet qu'il avait au bras et je les ai apportés ici à Monseigneur.» 11 Alors David saisit ses vêtements et les déchira, et tous les hommes qui étaient avec lui firent de même. 12 Ils se lamentèrent, pleurèrent et jeûnèrent jusqu'au soir à cause de Saül, de son fils Jonathan, du peuple de Yahvé et de la maison d'Israël, parce qu'il étaient tombés par l'épée. 13 David demanda au jeune porteur de nouvelles: «D'où es-tu?» et il répondit: «Je suis le fils d'un étranger en résidence, d'un Amalécite.» 14 David lui dit: «Comment n'as-tu pas craint d'étendre la main pour faire périr l'oint de Yahvé?» 15 David appela l'un des garçons et dit: «Approche et frappe-le!» Celui-ci l'abattit et il mourut. 16 David lui dit: «Que ton sang retombe sur ta tête, car ta bouche a témoigné contre toi, quand tu as dit: «C'est moi qui ai donné la mort à l'oint de Yahvé».»

Élégie de David sur Saül et Johathan

17 David entonna cette complainte sur Saül et sur son fils Jonathan. 18 Il dit c'est pour apprendre l'arc aux fils de Juda; c'est écrit au Livre du Juste: 19 " La splendeur d'Israël, sur tes hauteurs, a-t-elle péri? Comment sont tombés les héros? 20 Ne le publiez pas dans Gat, ne l'annoncez pas dans les rues d'Ashqelôn, que ne se réjouissent les filles des Philistins, que n'exultent les filles des incirconcis! 21 Montagnes de Gelboé, ni rosée ni pluie sur vous, campagnes traîtresses, puisque y fut déshonoré le bouclier des héros! 22 Le bouclier de Saül n'était pas oint d'huile, mais du sang des blessés, de la graisse des guerriers; l'arc de Jonathan jamais ne recula, ni l'épée de Saül ne revint inutile. 23 Saül et Jonathan, aimés et charmants, dans la vie et dans la mort ne furent pas séparés. Plus que les aigles ils étaient rapides, plus que les lions ils étaient forts. 24 Filles d'Israël, pleurez sur Saül, qui vous revêtait d'écarlate et de lin fin, qui accrochait des joyaux d'or à vos vêtements. 25 Comment sont tombés les héros au milieu du combat? Jonathan, par ta mort je suis navré, 26 j'ai le coeur serré à cause de toi, mon frère Jonathan. Tu m'étais délicieusement cher, ton amitié m'était plus merveilleuse que l'amour des femmes. 27 Comment sont tombés les héros, ont péri les armes de guerre? "

Chapitre 2

David roi de Juda

Sacre de David à Hébron

1 Après cela, David consulta Yahvé en ces termes: «Monterai-je dans l'une des villes de Juda?», et Yahvé lui répondit: «Monte!» David demanda: «Où monterai-je?», et la réponse fut: «À Hébron.» 2 David y monta et aussi ses deux femmes, Ahinoam de Yizréel et Abigayil, la femme de Nabal de Karmel. 3 Quant aux hommes qui étaient avec lui, David les fit monter chacun avec sa famille et ils s'établirent dans les villes d'Hébron. 4 Les hommes de Juda vinrent et là, ils oignirent David comme roi sur la maison de Juda.

Message aux gens de Yabesh

On apprit à David que les habitants de Yabesh de Galaad avaient donné la sépulture à Saül. 5 Alors David envoya des messagers aux gens de Yabesh et leur fit dire: «Soyez bénis de Yahvé pour avoir accompli cette oeuvre de miséricorde envers Saül votre seigneur et pour l'avoir enseveli. 6 Que Yahvé vous témoigne miséricorde et bonté, moi aussi je vous ferai du bien parce que vous avez agi ainsi. 7 Et maintenant prenez courage et soyez braves, car Saül votre seigneur est mort. Quant à moi, la maison de Juda m'a oint pour être son roi.»

Abner impose Ishboshet comme roi d'Israël

8 Abner, fils de Ner, le chef d'armée de Saül, avait emmené Ishbaal, fils de Saül, et l'avait fait passer à Mahanayim. 9 Il l'avait établi roi sur Galaad, sur les Ashérites, sur Yizréel, Éphraïm, Benjamin, et sur tout Israël. 10 Ishbaal, fils de Saül, avait quarante ans lorsqu'il devint roi d'Israël et il régna deux ans. Seule la maison de Juda se rallia à David. 11 Le temps que David régna à Hébron sur la maison de Juda fut de sept ans et six mois.

Guerre entre Judas et Israël. Bataille de Gabaôn.

12 Abner, fils de Ner, et la garde d'Ishbaal, fils de Saül, firent une campagne de Mahanayim vers Gabaôn. 13 Joab, fils de Çeruya, et la garde de David se mirent aussi en marche et ils se rencontrèrent près de l'étang de Gabaôn. Ils firent halte, ceux-ci d'un côté de l'étang, ceux-là de l'autre côté. 14 Abner dit à Joab: «Que les cadets se lèvent et luttent devant nous!» Joab répondit: «Qu'ils se lèvent!» 15 Ils se levèrent et furent dénombrés: douze de Benjamin, pour Ishbaal, fils de Saül, et douze de la garde de David. 16 Chacun saisit son adversaire par la tête et lui enfonça son épée dans le flanc, en sorte qu'ils tombèrent tous ensemble. C'est pourquoi on a appelé cet endroit le Champ des Flancs; il se trouve à Gabaôn. 17 Alors il y eut en ce jour une très dure bataille et Abner et les gens d'Israël furent battus devant la garde de David. 18 Il y avait là les trois fils de Çeruya, Joab, Abishaï et Asahel. Or Asahel était agile à la course comme une gazelle sauvage. 19 Il se lança à la poursuite d'Abner, sans dévier de sa trace à droite ni à gauche. 20 Abner se retourna et dit: «Est-ce toi, Asahel?» et celui-ci répondit: «Oui.» 21 Alors Abner dit: «Détourne-toi à droite ou à gauche, attrape l'un des cadets et empare-toi de ses dépouilles.» Mais Asahel ne voulut pas s'écarter de lui. 22 Abner redit encore à Asahel: «Écarte-toi de moi, que je ne t'abatte pas à terre. Comment pourrais-je regarder en face ton frère Joab?» 23 Mais, comme il refusait de s'écarter, Abner le frappa au ventre avec le talon de sa lance et la lance lui sortit par le dos: il tomba là et mourut sur place. En arrivant à l'endroit où Asahel était tombé et était mort, tous s'arrêtaient. 24 Joab et Abishaï se mirent à la poursuite d'Abner et, au coucher du soleil, ils arrivèrent à la colline d'Amma, qui est à l'est de Giah sur le chemin du désert de Gabaôn. 25 Les Benjaminites se groupèrent derrière Abner en formation serrée et firent halte au sommet d'une certaine colline. 26 Abner appela Joab et dit: «L'épée dévorera-t-elle toujours? Ne sais-tu pas que cela finira dans l'amertume? Qu'attends-tu pour ordonner à ces gens d'abandonner la poursuite de leurs frères?» 27 Joab répondit: «Aussi vrai que Yahvé est vivant, si tu n'avais pas parlé, ce n'est qu'au matin que ces gens auraient renoncé à poursuivre chacun son frère.» 28 Joab fit sonner du cor et toute l'armée fit halte: on ne poursuivit plus Israël et on cessa le combat. 29 Abner et ses hommes cheminèrent par la Araba pendant toute cette nuit-là, ils passèrent le Jourdain et, après avoir marché toute la matinée, ils arrivèrent à Mahanayim. 30 Joab, ayant cessé de poursuivre Abner, rassembla toute la troupe: la garde de David avait perdu dix-neuf hommes, plus Asahel, 31 mais la garde de David avait tué à Benjamin, aux gens d'Abner, trois cent soixante hommes. 32 On emporta Asahel et on l'ensevelit dans le tombeau de son père, qui est à Bethléem. Joab et ses gens marchèrent toute la nuit et le jour se leva quand ils arrivaient à Hébron.

Chapitre 3

1 La guerre se prolongea entre la maison de Saül et celle de David, mais David allait se fortifiant, tandis que s'affaiblissait la maison de Saül.

Fils de David nés à Hébron

2 Des fils naquirent à David, à Hébron; ce furent: son aîné Ammon, né d'Ahinoam de Yizréel; 3 son cadet Kiléab, né d'Abigayil, la femme de Nabal de Karmel; le troisième Absalom, fils de Maaka, la fille de Talmaï roi de Geshur; 4 le quatrième Adonias, fils de Haggit; le cinquième Shephatya, fils d'Abital; 5 le sixième Yitréam, né d'Égla, femme de David. Ceux-là naquirent à David, à Hébron.

Rupture entre Abner et Ishboshet

6 Voici ce qui arriva pendant la guerre entre la maison de Saül et celle de David: Abner s'arrogeait tout pouvoir dans la maison de Saül. 7 Il y avait une concubine de Saül qui se nommait Riçpa, fille d'Ayya, et Abner la prit. Ishbaal dit à Abner: «Pourquoi t'es-tu approché de la concubine de mon père?» 8 Aux paroles d'Ishbaal, Abner entra dans une grande colère et dit: «Suis-je donc une tête de chien? Je suis plein de bienveillance pour la maison de Saül, ton père, pour ses frères et ses amis, je ne t'abandonne pas entre les mains de David, et maintenant tu me fais des reproches pour une histoire de femme! 9 Que Dieu inflige tel mal à Abner et qu'il y ajoute tel autre si je n'accomplis pas ce que Yahvé a promis par serment à David, 10 d'enlever la royauté à la maison de Saül et d'établir le trône de David sur Israël et sur Juda depuis Dan jusqu'à Bersabée.» 11 Ishbaal n'osa pas répondre un mot à Abner parce qu'il avait peur de lui.

Abner négocie avec David

12 Abner envoya des messagers dire à David: «À qui appartient le pays?» Et encore: «Fais alliance avec moi et je te soutiendrai pour rallier autour de toi tout Israël.» 13 David répondit: «Bien! Je ferai alliance avec toi. Il n'y a qu'une chose que j'exige de toi: tu ne seras pas admis en ma présence à moins que tu n'amènes Mikal, fille de Saül, quand tu viendras me voir.» 14 Et David envoya des messagers dire à Ishbaal, fils de Saül: «Rends-moi ma femme Mikal, que je me suis acquise pour cent prépuces de Philistins.» 15 Ishbaal l'envoya prendre chez son mari Paltiel, fils de Layish. 16 Son mari partit avec elle et la suivit en pleurant jusqu'à Bahurim. Alors Abner lui dit: «Retourne!» et il s'en retourna. 17 Abner avait eu des pourparlers avec les anciens d'Israël et leur avait dit: «Voici longtemps que vous désirez avoir David pour votre roi. 18 Agissez donc maintenant, puisque Yahvé a dit ceci à propos de David: «C'est par l'entremise de mon serviteur David que je délivrerai mon peuple Israël de la main des Philistins et de tous ses ennemis».» 19 Abner parla aussi à Benjamin, puis il alla à Hébron pour exposer à David tout ce qu'avaient approuvé les Israélites et toute la maison de Benjamin. 20 Abner, accompagné de vingt hommes, arriva chez David à Hébron et David offrit un festin à Abner et aux hommes qui étaient avec lui. 21 Abner dit ensuite à David: «Allons! Je vais rassembler tout Israël auprès de Monseigneur le roi: ils concluront un pacte avec toi et tu régneras sur tout ce que tu souhaites.» David congédia Abner, qui partit en paix.

Meurtre d'Abner

22 Il se trouva que la garde de David et Joab revenaient alors de la razzia, ramenant un énorme butin, et Abner n'était plus auprès de David à Hébron, puisque David l'avait congédié et qu'il était parti en paix. 23 Lorsque arrivèrent Joab et toute la troupe qui le suivait, on prévint Joab qu'Abner, fils de Ner, était venu chez le roi et que celui-ci l'avait laissé repartir en paix. 24 Alors Joab entra chez le roi et dit: «Qu'as-tu fait? Abner est venu chez toi, pourquoi donc l'as-tu laissé partir? 25 Tu connais Abner, fils de Ner. C'est pour te tromper qu'il est venu, pour connaître tes allées et venues, pour savoir tout ce que tu fais!» 26 Joab sortit de chez David et envoya derrière Abner des messagers qui le firent revenir depuis la citerne de Sira, à l'insu de David. 27 Quand Abner arriva à Hébron, Joab le prit à l'écart à l'intérieur de la porte, sous prétexte de parler tranquillement avec lui, et là il le frappa mortellement au ventre, à cause du sang d'Asahel son frère. 28 Lorsque David apprit ensuite la chose, il dit: «Moi et mon royaume, nous sommes pour toujours innocents devant Yahvé du sang d'Abner, fils de Ner: 29 qu'il retombe sur la tête de Joab et sur toute sa famille! Qu'il ne cesse d'y avoir dans la maison de Joab des gens atteints d'écoulement ou de lèpre, des hommes bons à tenir le fuseau ou qui tombent sous l'épée, ou qui manquent de pain!» 30 Joab et son frère Abishaï avaient assassiné Abner parce qu'il avait fait mourir leur frère Asahel au combat de Gabaôn. 31 David dit à Joab et à toute la troupe qui l'accompagnait: «Déchirez vos vêtements, mettez des sacs et faites le deuil devant Abner», et le roi David marchait derrière la civière. 32 On ensevelit Abner à Hébron; le roi éclata en sanglots sur sa tombe et tout le peuple pleura aussi. 33 Le roi chanta cette complainte sur Abner: «Abner devait-il mourir comme meurt l'insensé? 34 Tes mains n'étaient pas liées, tes pieds n'étaient pas mis aux fers, tu es tombé comme on tombe devant des malfaiteurs!» et les larmes de tout le peuple redoublèrent. 35 Tout le peuple vint inviter David à prendre de la nourriture alors qu'il faisait encore jour, mais David fit ce serment: «Que Dieu me fasse tel mal et qu'il y ajoute tel autre si je goûte à du pain ou à quoi que ce soit avant le coucher du soleil.» 36 Tout le peuple remarqua cela et le trouva bien, car tout ce que faisait le roi était approuvé par le peuple. 37 Ce jour-là, tout le peuple et tout Israël comprirent que le roi n'était pour rien dans la mort d'Abner, fils de Ner. 38 Le roi dit à ses officiers: «Ne savez-vous pas qu'un prince et un grand homme est tombé aujourd'hui en Israël? 39 Pour moi, je suis faible maintenant, tout roi que je sois par l'onction, et ces hommes, les fils de Çeruya, sont plus violents que moi. Que Yahvé rende au méchant selon sa méchanceté!»

Chapitre 4

Meurtre d'Ishboshet

1 Lorsque le fils de Saül apprit qu'Abner était mort à Hébron, les mains lui tombèrent et tout Israël fut consterné. 2 Or le fils de Saül avait deux chefs de bandes, qui s'appelaient, l'un Baana et le second Rékab. Ils étaient les fils de Rimmôn de Béérot et Benjaminites, car Béérot aussi est attribuée à Benjamin. 3 Les gens de Béérot s'étaient réfugiés à Gittayim, où ils sont demeurés jusqu'à ce jour comme résidents étrangers. 4 Il y avait un fils de Jonathan, fils de Saül, qui était perclus des deux pieds. Il avait cinq ans lorsque arriva de Yizréel la nouvelle concernant Saül et Jonathan. Sa nourrice l'emporta et s'enfuit, mais dans la précipitation de la fuite, l'enfant tomba et s'estropia. Il s'appelait Meribbaal. 5 Les fils de Rimmôn de Béérot, Rékab et Baana, s'étant mis en route, arrivèrent à l'heure la plus chaude du jour à la maison d'Ishbaal, quand celui-ci faisait la sieste. 6 La portière, qui mondait du blé, s'était assoupie et dormait. Rékab et son frère Baana se faufilèrent 7 et entrèrent dans la maison, où il était étendu sur son lit dans sa chambre à coucher. Ils le frappèrent à mort et le décapitèrent, puis, emportant sa tête, ils marchèrent toute la nuit par la route de la Araba. 8 Ils apportèrent la tête d'Ishbaal à David, à Hébron, et dirent au roi: «Voici la tête d'Ishbaal, fils de Saül, ton ennemi qui en voulait à ta vie. Yahvé a accordé aujourd'hui à Monseigneur le roi une vengeance sur Saül et sur sa race.» 9 Mais David, s'adressant à Rékab et à son frère Baana, les fils de Rimmôn de Béérot, leur dit: «Par la vie de Yahvé, qui m'a délivré de toute détresse! 10 Celui qui m'a annoncé la mort de Saül croyait être porteur d'une bonne nouvelle, et je l'ai saisi et exécuté à Çiqlag, pour le payer de sa bonne nouvelle! 11 À plus forte raison lorsque des bandits ont tué un homme honnête dans sa maison, sur son lit! Ne dois-je pas vous demander compte de son sang et vous faire disparaître de la terre?» 12 Alors David donna un ordre aux cadets et ceux-ci les mirent à mort. On leur coupa les mains et les pieds et on les suspendit près de l'étang d'Hébron. Quant à la tête d'Ishbaal, on la prit et on l'ensevelit dans le tombeau d'Abner à Hébron.

Chapitre 5

David roi de Juda et d'Israël

Sacre de David comme roi d'Israël

1 Alors toutes les tribus d'Israël vinrent auprès de David à Hébron et dirent: «Vois! Nous sommes de tes os et de ta chair. 2 Autrefois déjà, quand Saül régnait sur nous, c'était toi qui sortais et rentrais avec Israël, et Yahvé t'a dit: C'est toi qui paîtras mon peuple Israël et c'est toi qui deviendras chef d'Israël.» 3 Tous les anciens d'Israël vinrent donc auprès du roi à Hébron, le roi David conclut un pacte avec eux à Hébron, en présence de Yahvé, et ils oignirent David comme roi sur Israël. 4 David avait trente ans à son avènement et il régna pendant quarante ans. 5 À Hébron, il régna sept ans et six mois sur Juda; à Jérusalem, il régna trente-trois ans sur tout Israël et sur Juda.

Prise de Jérusalem

6 David avec ses gens marcha sur Jérusalem contre les Jébuséens qui habitaient le pays, et ceux-ci dirent à David: «Tu n'entreras pas ici! Les aveugles et les boiteux t'en écarteront» comme pour dire: David n'entrera pas ici. 7 Mais David s'empara de la forteresse de Sion; c'est la Cité de David. 8 Ce jour-là, David dit: «Quiconque frappera les Jébuséens doit atteindre le canal» Quant aux boiteux et aux aveugles, David les hait en son âme. C'est pourquoi on dit: «Aveugle et boiteux n'entreront pas au Temple». 9 David s'installa dans la forteresse et l'appela Cité de David. Puis David construisit un mur sur son pourtour, depuis le Millo vers l'intérieur. 10 David allait grandissant et Yahvé, Dieu Sabaot, était avec lui. 11 Hiram, roi de Tyr, envoya une ambassade à David, avec du bois de cèdre, des charpentiers et des tailleurs de pierres, qui construisirent une maison pour David. 12 Alors David sut que Yahvé l'avait confirmé comme roi sur Israël et qu'il exaltait sa royauté à cause d'Israël son peuple.

Fils de David à Jérusalem

13 Après son arrivée d'Hébron, David prit encore des concubines et des femmes à Jérusalem, et il lui naquit des fils et des filles. 14 Voici les noms des enfants qu'il eut à Jérusalem: Shammua, Shobab, Natân, Salomon, 15 Yibhar, Élishua, Népheg, Yaphia, 16 Élishama, Baalyada, Éliphélèt.

Victoires sur les Philistins

17 Lorsque les Philistins eurent appris qu'on avait oint David comme roi sur Israël, ils montèrent tous pour s'emparer de lui. À cette nouvelle, David descendit au refuge. 18 Les Philistins arrivèrent et se déployèrent dans le val des Rephaïm. 19 Alors David consulta Yahvé: «Dois-je attaquer les Philistins? demanda-t-il. Les livreras-tu entre mes mains?» «Yahvé répondit à David: Attaque! Je livrerai sûrement les Philistins entre tes mains.» 20 Donc David se rendit à Baal-Peraçim et là David les battit. Et il dit: «Yahvé m'a ouvert une brèche dans mes ennemis comme une brèche faite par les eaux.» C'est pourquoi on appela cet endroit Baal-Peraçim. 21 Ils avaient abandonné sur place leurs dieux; David et ses gens les enlevèrent. 22 Les Philistins montèrent de nouveau et se déployèrent dans le val des Rephaïm. 23 David consulta Yahvé, et celui-ci répondit: «Ne les attaque pas en face, tourne-les par derrière et aborde-les vis-à-vis des micocouliers. 24 Quand tu entendras un bruit de pas à la cime des micocouliers, alors dépêche-toi: c'est que Yahvé sort devant toi pour battre l'armée philistine.» 25 David fit comme Yahvé lui avait ordonné et il battit les Philistins depuis Gabaôn jusqu'à l'entrée de Gézer.

Chapitre 6

L'arche à Jérusalem

1 David rassembla encore toute l'élite d'Israël, trente mille hommes. 2 S'étant mis en route, David et toute l'armée qui l'accompagnait partirent pour Baala de Juda, afin de faire monter de là l'arche de Dieu, qui porte le nom de Yahvé Sabaot, siégeant sur les chérubins. 3 On chargea l'arche de Dieu sur un chariot neuf et on l'emporta de la maison d'Abinadab, qui est sur la colline. Uzza et Ahyo, les fils d'Abinadab, conduisaient le chariot. 4 Uzza marchait à côté de l'arche de Dieu et Ahyo marchait devant elle. 5 David et toute la maison d'Israël dansaient devant Yahvé de toutes leurs forces, en chantant au son des cithares, des harpes, des tambourins, des sistres et des cymbales. 6 Comme on arrivait à l'aire de Nakôn, Uzza étendit la main vers l'arche de Dieu et la retint, car les boeufs la faisaient verser. 7 Alors la colère de Yahvé s'enflamma contre Uzza: sur place, Dieu le frappa pour cette faute, et il mourut, là, à côté de l'arche de Dieu. 8 David fut fâché de ce que Yahvé eût foncé sur Uzza et on donna à ce lieu le nom de Pérèç-Uzza, qu'il a gardé jusqu'à maintenant. 9 Ce jour-là, David eut peur de Yahvé et dit: «Comment l'arche de Yahvé entrerait-elle chez moi?» 10 Ainsi David ne voulut pas conserver l'arche de Yahvé chez lui, dans la Cité de David, et il la conduisit chez Obed-Édom de Gat. 11 L'arche de Yahvé demeura trois mois chez Obed-Édom de Gat, et Yahvé bénit Obed-Édom et toute sa famille. 12 On rapporta au roi David que Yahvé avait béni la famille d'Obed-Édom et tout ce qui lui appartenait à cause de l'arche de Dieu. Alors David partit et fit monter l'arche de Dieu de la maison d'Obed-Édom à la Cité de David en grande liesse. 13 Quand les porteurs de l'arche de Yahvé eurent fait six pas, il sacrifia un boeuf et un veau gras. 14 David dansait en tournoyant de toutes ses forces devant Yahvé, il avait ceint un pagne de lin. 15 David et toute la maison d'Israël faisaient monter l'arche de Yahvé en poussant des acclamations et en sonnant du cor. 16 Or, comme l'arche de Yahvé entrait dans la Cité de David, la fille de Saül, Mikal, regardait par la fenêtre, et elle vit le roi David qui sautait et tournoyait devant Yahvé, et, dans son coeur, elle le méprisa. 17 On introduisit l'arche de Yahvé et on la déposa à sa place, sous la tente que David avait fait dresser pour elle, et David offrit des holocaustes en présence de Yahvé, ainsi que des sacrifices de communion. 18 Lorsque David eut achevé d'offrir des holocaustes et des sacrifices de communion, il bénit le peuple au nom de Yahvé Sabaot. 19 Puis il fit une distribution à tout le peuple, à la foule entière des Israélites, virs et femmes, pour chacun une couronne de pain, une masse de dattes et un gâteau de raisins secs, puis tout le monde s'en alla chacun chez soi. 20 Comme David s'en retournait pour bénir sa maisonnée, Mikal, fille de Saül, sortit à sa rencontre et dit: «Comme il s'est fait honneur aujourd'hui, le roi d'Israël, qui s'est découvert aujourd'hui au regard des servantes et de ses serviteurs comme se découvrirait un homme de rien!» 21 Mais David répondit à Mikal: «C'est devant Yahvé que je danse! Par la vie de Yahvé, qui m'a préféré à ton père et à toute sa maison pour m'instituer chef d'Israël, le peuple de Yahvé, je danserai devant Yahvé 22 et je m'abaisserai encore davantage. Je serai vil à tes yeux, mais auprès des servantes dont tu parles, auprès d'elles je serai en honneur.» 23 Et Mikal, fille de Saül, n'eut pas d'enfant jusqu'au jour de sa mort.

Chapitre 7

Prophétie de Natân

1 Quand le roi habita sa maison et que Yahvé l'eut débarrassé de tous les ennemis qui l'entouraient, 2 le roi dit au prophète Natân: «Vois donc! J'habite une maison de cèdre et l'arche de Dieu habite sous la tente!» 3 Natân répondit au roi: «Va et fais tout ce qui te tient à coeur, car Yahvé est avec toi.» 4 Mais, cette même nuit, la parole de Yahvé fut adressée à Natân en ces termes: 5 «Va dire à mon serviteur David: Ainsi parle Yahvé. Est-ce toi qui me construiras une maison pour que j'y habite? 6 Je n'ai jamais habité de maison depuis le jour où j'ai fait monter d'Égypte les Israélites jusqu'aujourd'hui, mais j'étais en camp volant sous une tente et un abri. 7 Pendant tout le temps où j'ai voyagé avec tous les Israélites, ai-je dit à un seul des juges d'Israël, que j'avais institués comme pasteurs de mon peuple Israël: «Pourquoi ne me bâtissez-vous pas une maison de cèdre?» 8 Voici maintenant ce que tu diras à mon serviteur David: Ainsi parle Yahvé Sabaot. C'est moi qui t'ai pris au pâturage, derrière les brebis, pour être chef de mon peuple Israël. 9 J'ai été avec toi partout où tu allais; j'ai supprimé devant toi tous tes ennemis. Je te donnerai un grand nom comme le nom des plus grands de la terre. 10 Je fixerai un lieu à mon peuple Israël, je l'y planterai, il demeurera en cette place, il ne sera plus ballotté et les méchants ne continueront pas à l'opprimer comme auparavant, 11 depuis le temps où j'instituais des juges sur mon peuple Israël; je te débarrasserai de tous tes ennemis. Yahvé t'annonce qu'il te fera une maison. 12 Et quand tes jours seront accomplis et que tu seras couché avec tes pères, je maintiendrai après toi le lignage issu de tes entrailles et j'affermirai sa royauté. 13 C'est lui qui construira une maison pour mon Nom et j'affermirai pour toujours son trône royal. 14 Je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils: s'il commet le mal, je le châtierai avec une verge d'homme et par les coups que donnent les humains. 15 Mais ma faveur ne lui sera pas retirée comme je l'ai retirée à Saül, que j'ai écarté de devant toi. 16 Ta maison et ta royauté subsisteront à jamais devant moi, ton trône sera affermi à jamais.» 17 Natân communiqua à David toutes ces paroles et toute cette révélation.

Prière de David

18 Alors le roi David entra et s'assit devant Yahvé, et il dit: «Qui suis-je, Seigneur Yahvé, et quelle est ma maison, pour que tu m'aies mené jusque-là? 19 Mais cela est encore trop peu à tes yeux, Seigneur Yahvé, et tu étends aussi tes promesses à la maison de ton serviteur pour un lointain avenir. Voilà le destin de l'homme, Seigneur Yahvé. 20 Que David pourrait-il te dire de plus, alors que tu as toi-même distingué ton serviteur, Seigneur Yahvé! 21 À cause de ta parole et selon ton coeur, tu as eu cette magnificence d'instruire ton serviteur. 22 C'est pourquoi tu es grand, Seigneur Yahvé: il n'y a personne comme toi et il n'y a pas d'autre Dieu que toi seul, comme l'ont appris nos oreilles. 23 Y a-t-il, comme ton peuple Israël, un autre peuple sur la terre qu'un dieu soit allé racheter pour en faire son peuple, pour le rendre fameux et opérer en sa faveur de grandes et terribles choses en chassant devant son peuple des nations et des dieux? 24 Tu as établi ton peuple Israël pour qu'il soit à jamais ton peuple, et toi, Yahvé, tu es devenu son Dieu. 25 Maintenant, Yahvé Dieu, garde toujours la promesse que tu as faite à ton serviteur et à sa maison et agis comme tu l'as dit. 26 Ton nom sera exalté à jamais et l'on dira: Yahvé Sabaot est Dieu sur Israël. La maison de ton serviteur David subsistera en ta présence. 27 Car c'est toi, Yahvé Sabaot, Dieu d'Israël, qui as fait cette révélation à ton serviteur: «Je te bâtirai une maison». Aussi ton serviteur a-t-il trouvé le courage de te faire cette prière. 28 Oui, Seigneur Yahvé, c'est toi qui es Dieu, tes paroles sont vérité et tu fais cette belle promesse à ton serviteur. 29 Consens donc à bénir la maison de ton serviteur, pour qu'elle demeure toujours en ta présence. Car c'est toi, Seigneur Yahvé, qui as parlé, et par ta bénédiction la maison de ton serviteur sera bénie à jamais.»

Chapitre 8

Les guerres de David

1 Il advint après cela que David battit les Philistins et les abaissa. David prit des mains des Philistins leur hégémonie. 2 Il battit aussi les Moabites et les mesura au cordeau en les faisant coucher à terre: il en mesura deux cordeaux à mettre à mort et un plein cordeau à laisser en vie, et les Moabites devinrent sujets de David et lui payèrent tribut. 3 David battit Hadadézer, fils de Rehob, roi de Çoba, lorsque celui-ci alla pour étendre son pouvoir sur le Fleuve. 4 David lui prit mille sept cents charriers et vingt mille hommes de pied, et David coupa les jarrets de tous les attelages, il n'en garda que cent. 5 Les Araméens de Damas vinrent au secours de Hadadézer, roi de Çoba, mais David tua aux Araméens vingt-deux mille hommes. 6 Puis David établit des gouverneurs dans l'Aram de Damas, et les Araméens devinrent sujets de David et lui payèrent tribut. Partout où David allait, Yahvé lui donna la victoire. 7 David prit les rondaches d'or que portait la garde de Hadadézer et les emporta à Jérusalem. 8 De Tébah et de Bérotaï, villes de Hadadézer, le roi David enleva une énorme quantité de bronze. 9 Lorsque Tôou, roi de Hamat, apprit que David avait défait toute l'armée de Hadadézer, 10 il dépêcha son fils Hadoram au roi David pour le saluer et le féliciter d'avoir fait la guerre à Hadadézer et de l'avoir vaincu, car Hadadézer était en guerre avec Tôou. Hadoram apportait des objets d'argent, d'or et de bronze. 11 Le roi David les consacra aussi à Yahvé, avec l'argent et l'or qu'il avait consacrés, provenant de toutes les nations qu'il avait subjuguées, 12 Aram, Moab, les Ammonites, les Philistins, Amaleq, provenant aussi du butin pris à Hadadézer, fils de Rehob, roi de Çoba. 13 David acquit du renom lorsqu'il revint de battre les Édomites dans la vallée du Sel, au nombre de dix-huit mille. 14 Il établit des gouverneurs en Édom et tous les Édomites devinrent sujets de David. Partout où David allait, Yahvé lui donna la victoire.

L'administration du Royaume

15 David régna sur tout Israël, faisant droit et justice à tout son peuple. 16 Joab, fils de Çeruya, commandait l'armée: Yehoshaphat, fils d'Ahilud, était héraut; 17 Sadoq et Ébyatar, fils d'Ahimélek, fils d'Ahitub, étaient prêtres; Seraya était secrétaire; 18 Benayahu, fils de Yehoyada, commandait les Kerétiens et les Pelétiens; les fils de David étaient prêtres.

Chapitre 9

La famille de David et les intrigues pour la succession. A. Mephibaal

Bonté de David envers le fils de Jonathan

1 David demanda: «Est-ce qu'il y a encore un survivant de la famille de Saül, pour que je le traite avec bonté par égard pour Jonathan?» 2 Or la famille de Saül avait un serviteur, qui se nommait Çiba. On l'appela auprès de David et le roi lui dit: «Tu es Çiba?» Il répondit: «Pour te servir.» 3 Le roi lui demanda: «Ne reste-t-il pas quelqu'un de la famille de Saül, pour que je le traite avec une bonté comme celle de Dieu?» Çiba répondit au roi: «Il y a encore un fils de Jonathan qui est perclus des deux pieds.» - 4 «Où est-il?», demanda le roi, et Çiba répondit au roi: «Il est dans la maison de Makir, fils d'Ammiel, à Lo-Debar.» 5 Le roi David l'envoya donc chercher à la maison de Makir, fils d'Ammiel, de Lo-Debar. 6 En arrivant auprès de David, Meribbaal, fils de Jonathan fils de Saül, tomba sur sa face et se prosterna. David dit: «Meribbaal!» Et il répondit: «C'est moi, pour te servir.» 7 David lui dit: «N'aie pas peur, car je veux te traiter avec bonté par égard pour ton père Jonathan. Je te restituerai toutes les terres de Saül ton aïeul et tu mangeras toujours à ma table.» 8 Meribbaal se prosterna et dit: «Qui est ton serviteur pour que tu fasses grâce à un chien crevé tel que moi?» 9 Puis le roi appela Çiba, le serviteur de Saül, et lui dit: «Tout ce qui appartient à Saül et à sa famille, je le donne au fils de ton maître. 10 Tu travailleras pour lui la terre, toi avec tes fils et tes esclaves, tu en récolteras le produit qui assurera à la famille de ton maître le pain qu'elle mangera; quant à Meribbaal, le fils de ton maître, il prendra toujours ses repas à ma table.» Or Çiba avait quinze fils et vingt esclaves. 11 Çiba répondit au roi: «Ton serviteur fera tout ce que Monseigneur le roi a ordonné à son serviteur.» Donc Meribbaal mangeait à la table de David, comme l'un des fils du roi. 12 Meribbaal avait un petit garçon qui se nommait Mika. Tous ceux qui habitaient chez Çiba étaient au service de Meribbaal. 13 Mais Meribbaal résidait à Jérusalem, puisqu'il mangeait toujours à la table du roi. Il était perclus des deux pieds.

Chapitre 10

B. La guerre Ammonite. Naissance de Salomon.

Insulte aux ambassadeurs de David

1 Après cela, il advint que le roi des Ammonites mourut et que son fils Hanûn régna à sa place. 2 David se dit: «J'aurai pour Hanûn, fils de Nahash, les mêmes bontés que son père a eues pour moi», et David envoya ses serviteurs lui présenter des condoléances au sujet de son père. Mais lorsque les serviteurs de David arrivèrent au pays des Ammonites, 3 les princes des Ammonites dirent à Hanûn leur maître: «T'imagines-tu que David veuille honorer ton père, parce qu'il t'a envoyé des porteurs de condoléances? N'est-ce pas plutôt afin d'explorer la ville, pour en connaître les défenses et la renverser, que David t'a envoyé ses serviteurs?» 4 Alors Hanûn se saisit des serviteurs de David, il leur fit raser la moitié de la barbe, et couper les vêtements à mi-hauteur jusqu'aux fesses, puis il les congédia. 5 Lorsque David en fut informé, il envoya quelqu'un à leur rencontre, car ces gens étaient couverts de honte, et le roi leur fit dire: «Restez à Jéricho jusqu'à ce que votre barbe ait repoussé, et vous reviendrez.»

Première campagne ammonite

6 Les Ammonites virent bien qu'ils s'étaient rendus odieux à David et ils envoyèrent des messagers pour prendre à leur solde les Araméens de Bet-Rehob et les Araméens de Çoba, vingt mille hommes de pied, le roi de Maaka, mille hommes, et le prince de Tob, douze mille hommes. 7 L'ayant appris, David envoya Joab avec toute l'armée, les preux. 8 Les Ammonites sortirent et se rangèrent en bataille à l'entrée de la porte, tandis que les Araméens de Çoba et de Rehob et les gens de Tob et de Maaka étaient à part en rase campagne. 9 Voyant qu'il avait un front de combat à la fois devant et derrière lui, Joab fit choix de toute l'élite d'Israël et la mit en ligne face aux Araméens. 10 Il confia à son frère Abishaï le reste de l'armée et le mit en ligne face aux Ammonites. 11 Il dit: «Si les Araméens l'emportent sur moi, tu viendras à mon secours; si les Ammonites l'emportent sur toi, j'irai te secourir. 12 Aie bon courage et montrons-nous forts pour notre peuple et pour les villes de notre Dieu. Que Yahvé fasse ce qui lui semblera bon!» 13 Joab et la troupe qui était avec lui engagèrent le combat contre les Araméens et ceux-ci s'enfuirent devant eux. 14 Quand les Ammonites virent que les Araméens avaient fui, ils lâchèrent pied devant Abishaï et rentrèrent dans la ville. Alors Joab revint de la guerre contre les Ammonites et rentra à Jérusalem.

Victoire sur les Araméens

15 Voyant qu'ils avaient été battus devant Israël, les Araméens concentrèrent leurs forces. 16 Hadadézer envoya des messagers et mobilisa les Araméens qui sont de l'autre côté du Fleuve. Ceux-ci arrivèrent à Hélam, ayant à leur tête Shobak, le chef de l'armée de Hadadézer. 17 Cela fut rapporté à David, qui rassembla tout Israël, passa le Jourdain et arriva à Hélam. Les Araméens se rangèrent en face de David et lui livrèrent bataille. 18 Mais les Araméens lâchèrent pied devant Israël et David leur tua sept cents attelages et quarante mille hommes; il abattit aussi Shobak, leur général, qui mourut sur les lieux. 19 Lorsque tous les rois vassaux de Hadadézer virent qu'ils avaient été battus devant Israël, ils firent la paix avec les Israélites et leur furent assujettis. Les Araméens craignirent de porter encore secours aux Ammonites.

Chapitre 11

Seconde campagne ammonite. Faute de David.

1 Au retour de l'année, au temps où les rois se mettent en campagne, David envoya Joab et avec lui sa garde et tout Israël: ils massacrèrent les Ammonites et mirent le siège devant Rabba. Cependant David restait à Jérusalem. 2 Il arriva que, vers le soir, David, s'étant levé de sa couche et se promenant sur la terrasse du palais, aperçut, de la terrasse, une femme qui se baignait. Cette femme était très belle. 3 David fit prendre des informations sur cette femme, et on répondit: «Mais c'est Bethsabée, fille d'Éliam et femme d'Urie le Hittite!» 4 Alors David envoya des émissaires et la fit chercher. Elle vint chez lui et il coucha avec elle, alors qu'elle venait de se purifier de ses règles. Puis elle retourna dans sa maison. 5 La femme conçut et elle envoya dire à David: «Je suis enceinte!» 6 Alors David expédia un message à Joab: «Envoie-moi Urie le Hittite», et Joab envoya Urie à David. 7 Lorsque Urie fut arrivé auprès de lui, David demanda comment allaient Joab et l'armée et la guerre. 8 Puis David dit à Urie: «Descends à ta maison et lave-toi les pieds.» Urie sortit du palais, suivi d'un présent de la table royale. 9 Mais Urie coucha à la porte du palais avec tous les gardes de son maître et ne descendit pas à sa maison. 10 On en informa David: «Urie, lui dit-on, n'est pas descendu à sa maison.» David demanda à Urie: «N'arrives-tu pas de voyage? Pourquoi n'es-tu pas descendu à ta maison?» 11 Urie répondit à David: «L'arche, Israël et Juda logent sous les huttes, mon maître Joab et la garde de Monseigneur campent en rase campagne, et moi j'irais à ma maison pour manger et boire et coucher avec ma femme! Aussi vrai que Yahvé est vivant et que tu vis toi-même, je ne ferai pas une chose pareille!» 12 Alors David dit à Urie: «Reste encore aujourd'hui ici, et demain je te donnerai congé.» Urie resta donc à Jérusalem ce jour-là. Le lendemain, 13 David l'invita à manger et à boire en sa présence et il l'enivra. Le soir Urie sortit et s'étendit sur sa couche avec les gardes de son maître, mais il ne descendit pas à sa maison. 14 Le matin suivant, David écrivit une lettre à Joab et la fit porter par Urie. 15 Il écrivait dans la lettre: «Mettez Urie au plus fort de la mêlée et reculez derrière lui: qu'il soit frappé et qu'il meure.» 16 Joab, qui bloquait la ville, plaça Urie à l'endroit où il savait que se trouvaient de vaillants guerriers. 17 Les gens de la ville firent une sortie et attaquèrent Joab. Il y eut des tués dans l'armée, parmi les gardes de David, et Urie le Hittite mourut aussi. 18 Joab envoya à David un compte rendu de tous les détails du combat. 19 Il donna cet ordre au messager: «Quand tu auras fini de raconter au roi tous les détails du combat, 20 si la colère du roi s'élève et qu'il te dise: «Pourquoi vous êtes-vous approchés de la ville pour livrer bataille? Ne saviez-vous pas qu'on tire du haut des remparts? 21 Qui a tué Abimélek, le fils de Yerubbaal? N'est-ce pas une femme, qui a lancé une meule sur lui, du haut du rempart, et il est mort à Tébèç? Pourquoi vous êtes-vous approchés du rempart?», tu diras: Ton serviteur Urie le Hittite est mort lui aussi.» 22 Le messager partit et, à son arrivée, il rapporta à David tout le message dont Joab l'avait chargé. David s'emporta contre Joab et dit au messager: «Pourquoi vous êtes-vous approchés du rempart de la ville pour livrer bataille? Ne saviez-vous pas qu'on tire du haut des remparts? Qui a tué Abimélek, le fils de Yerubbaal? N'est-ce pas une femme qui a jeté une meule sur lui du haut du rempart, et il est mort à Tébèç? Pourquoi vous êtes-vous approchés du rempart?» 23 Le messager répondit à David: «C'est que ces gens l'avaient emporté sur nous et étaient sortis vers nous en rase campagne, nous les avons refoulés jusqu'à l'entrée de la porte 24 mais les archers ont tiré sur tes gardes du haut des remparts, certains des gardes du roi ont péri et ton serviteur Urie le Hittite est mort lui aussi.» 25 Alors David dit au messager: «Voici ce que tu diras à Joab: «Que cette affaire ne t'affecte pas: l'épée dévore tantôt celui-ci et tantôt celui-là. Force ton attaque contre la ville et détruis-là.» Ainsi tu lui rendras courage.» 26 Lorsque la femme d'Urie apprit que son époux, Urie, était mort, elle fit le deuil pour son mari. 27 Quand le deuil fut achevé, David l'envoya chercher et la recueillit chez lui, et elle devint sa femme. Elle lui enfanta un fils. Mais l'action que David avait commise déplut à Yahvé.

Chapitre 12

Reproches de Natân. Repentir de David.

1 Yahvé envoya le prophète Natân vers David. Il entra chez lui et lui dit: «Il y avait deux hommes dans la même ville, l'un riche et l'autre pauvre. 2 Le riche avait petit et gros bétail en très grande abondance. 3 Le pauvre n'avait rien du tout qu'une brebis, une seule petite qu'il avait achetée. Il la nourrissait et elle grandissait avec lui et avec ses enfants, mangeant son pain, buvant dans sa coupe, dormant dans son sein: c'était comme sa fille. 4 Un hôte se présenta chez l'homme riche qui épargna de prendre sur son petit ou gros bétail de quoi servir au voyageur arrivé chez lui. Il vola la brebis de l'homme pauvre et l'apprêta pour son visiteur.» 5 David entra en grande colère contre cet homme et dit à Natân: «Aussi vrai que Yahvé est vivant, l'homme qui a fait cela est passible de mort! 6 Il remboursera la brebis au quadruple, pour avoir commis cette action et n'avoir pas eu de pitié.» 7 Natân dit alors à David: «Cet homme, c'est toi! Ainsi parle Yahvé, Dieu d'Israël: Je t'ai oint comme roi d'Israël, je t'ai sauvé de la main de Saül, 8 je t'ai livré la maison de ton maître, j'ai mis dans tes bras les femmes de ton maître, je t'ai donné la maison d'Israël et de Juda et, si ce n'est pas assez, j'ajouterai pour toi n'importe quoi. 9 Pourquoi as-tu méprisé Yahvé et fait ce qui lui déplaît? Tu as frappé par l'épée Urie le Hittite, sa femme tu l'as prise pour ta femme, lui tu l'as fait périr par l'épée des Ammonites. 10 Maintenant l'épée ne se détournera plus jamais de ta maison, parce que tu m'as méprisé et que tu as pris la femme d'Urie le Hittite pour qu'elle devienne ta femme. 11 Ainsi parle Yahvé: Je vais, de ta propre maison, faire surgir contre toi le malheur. Je prendrai tes femmes sous tes yeux et je les livrerai à ton prochain, qui couchera avec tes femmes à la vue de ce soleil. 12 Toi, tu as agi dans le secret, mais moi j'accomplirai cela à la face de tout Israël et à la face du soleil!» 13 David dit à Natân: «J'ai péché contre Yahvé!» Alors Natân dit à David: «De son côté, Yahvé pardonne ta faute, tu ne mourras pas. 14 Seulement, parce que tu as outragé Yahvé en cette affaire, l'enfant qui t'est né mourra.» 15 Et Natân s'en alla chez lui.

Mort de l'enfant de Bethsabée. Naissance de Salomon.

Yahvé frappa l'enfant que la femme d'Urie avait donné à David, et il tomba gravement malade. 16 David implora Dieu pour l'enfant: il jeûnait strictement, rentrait chez lui et passait la nuit couché sur la terre nue. 17 Les dignitaires de sa maison se tenaient debout autour de lui pour le relever de terre, mais il refusa et ne prit avec eux aucune nourriture. 18 Le septième jour, l'enfant mourut. Les officiers de David avaient peur de lui apprendre que l'enfant était mort. Ils se disaient en effet: «Quand l'enfant était vivant, nous lui avons parlé et il ne nous a pas écoutés. Comment pourrons-nous lui dire que l'enfant est mort? Il fera un malheur!» 19 David s'aperçut que ses officiers chuchotaient entre eux, et il comprit que l'enfant était mort. David demanda à ses officiers: «L'enfant est-il mort?» et ils répondirent: «Oui.» 20 Alors David se leva de terre, se baigna, se parfuma et changea de vêtements. Puis il entra dans le sanctuaire de Yahvé et se prosterna. Rentré chez lui, il demanda qu'on lui servît de la nourriture et il mangea. 21 Ses officiers lui dirent: «Que fais-tu là? Tant que l'enfant était vivant, tu as jeûné et pleuré, et maintenant que l'enfant est mort, tu te relèves et tu prends de la nourriture!» 22 Il répondit: «Tant que l'enfant était vivant, j'ai jeûné et j'ai pleuré, car je me disais: Qui sait? Yahvé aura peut-être pitié de moi et l'enfant vivra. 23 Maintenant qu'il est mort, pourquoi jeûnerais-je? Pourrais-je le faire revenir? C'est moi qui m'en vais le rejoindre, mais lui ne reviendra pas vers moi.» 24 David consola Bethsabée, sa femme. Il alla vers elle et coucha avec elle. Elle conçut et mit au monde un fils auquel elle donna le nom de Salomon. Yahvé l'aima 25 et le fit savoir par le prophète Natân. Celui-ci le nomma Yedidya, suivant la parole de Yahvé.

Prise de Rabba.

26 Joab donna l'assaut à Rabba des Ammonites et il s'empara de la ville royale. 27 Joab envoya alors des messagers à David pour dire: «J'ai attaqué Rabba, je me suis emparé de la ville des eaux. 28 Maintenant, rassemble le reste de l'armée, dresse ton camp contre la ville et prends-la, pour que ce ne soit pas moi qui conquière la ville et lui donne mon nom.» 29 David rassembla toute l'armée et alla à Rabba, il donna l'assaut à la ville et s'en empara. 30 Il enleva de la tête de Milkom la couronne qui pesait un talent d'or; elle enchâssait une pierre précieuse qui devint l'ornement de la tête de David. Il emporta le butin de la ville en énorme quantité. 31 Quant à sa population, il la fit sortir, la mit à manier la scie, les pics ou les haches de fer et l'employa au travail des briques; il agissait de même pour toutes les villes des Ammonites. David et toute l'armée revinrent à Jérusalem.

Chapitre 13

C. Histoire d'Absalom

Amnon outrage sa soeur Tamar

1 Voici ce qui arriva ensuite. Absalom, fils de David, avait une soeur qui était belle et qui se nommait Tamar, et Amnon, fils de David, s'éprit d'elle. 2 Amnon était tourmenté au point de se rendre malade à cause de sa soeur Tamar, car elle était vierge et Amnon ne voyait pas la possibilité de lui rien faire. 3 Mais Amnon avait un ami nommé Yonadab, fils de Shiméa, frère de David, et Yonadab était un homme très avisé. 4 Il lui dit: «D'où vient, fils du roi, que tu sois si languissant chaque matin? Ne m'expliqueras-tu pas?» Amnon lui répondit: «C'est que j'aime Tamar, la soeur de mon frère Absalom.» 5 Alors Yonadab lui dit: «Mets-toi au lit, fais le malade et quand ton père viendra te voir, tu lui diras: «Permets que ma soeur Tamar vienne me donner à manger; elle apprêtera le plat sous mes yeux pour que je le voie et je mangerai de sa main».» 6 Donc, Amnon se coucha et fit le malade. Le roi vint le voir et Amnon dit au roi: «Permets que ma soeur Tamar vienne et que, sous mes yeux, elle prépare une paire de beignets, et je me restaurerai de sa main.» 7 David envoya dire à Tamar au palais: «Va donc chez ton frère Amnon et prépare-lui un plat.» 8 Tamar se rendit à la maison de son frère Amnon. Il était couché. Elle prit de la pâte, la pétrit, façonna des beignets sous ses yeux et fit cuire les beignets. 9 Puis elle prit la poêle et la vida devant lui, mais il refusa de manger. Amnon dit: «Faites sortir tout le monde d'auprès de moi.» Et tout le monde sortit d'auprès de lui. 10 Alors Amnon dit à Tamar: «Apporte le plat dans l'alcôve, que je me restaure de ta main.» Et Tamar prit les beignets qu'elle avait faits et les apporta à son frère Amnon dans l'alcôve. 11 Comme elle lui présentait à manger, il la saisit et lui dit: «Viens, couche avec moi, ma soeur!» 12 Mais elle lui répondit: «Non, mon frère! Ne me violente pas, car on n'agit pas ainsi en Israël, ne commets pas cette infamie. 13 Moi, où irais-je porter ma honte? Et toi, tu serais comme un infâme en Israël! Maintenant parle donc au roi: il ne refusera pas de me donner à toi.» 14 Mais il ne voulut pas l'entendre, il la maîtrisa et, lui faisant violence, il coucha avec elle. 15 Alors Amnon se prit à la haïr très fort - la haine qu'il lui voua surpassait l'amour dont il l'avait aimée - et Amnon lui dit: «Lève-toi! Va-t-en!» 16 Elle lui dit: «Non, mon frère, me chasser serait pire que l'autre mal que tu m'as fait.» Mais il ne voulut pas l'écouter. 17 Il appela le garçon qui le servait et lui dit: «Débarrasse-moi de cette fille, jette-la dehors et verrouille la porte derrière elle!» 18 Elle portait une tunique de luxe qui était autrefois le vêtement des filles de roi qui n'étaient pas mariées. Le serviteur la mit dehors et verrouilla la porte derrière elle. 19 Tamar, prenant de la poussière, la jeta sur sa tête, elle déchira la tunique de luxe qu'elle portait, mit la main sur sa tête et s'en alla, poussant des cris en marchant. 20 Son frère Absalom lui dit: «Serait-ce que ton frère Amnon a été avec toi? Maintenant, ma soeur, tais-toi; c'est ton frère: ne prends pas cette affaire à coeur.» Tamar demeura abandonnée, dans la maison de son frère Absalom. 21 Lorsque le roi David apprit toute cette histoire, il en fut très irrité, mais il ne voulut pas faire de peine à son fils Amnon, qu'il aimait parce que c'était son premier-né. 22 Quant à Absalom, il n'adressa plus la parole à Amnon, car Absalom s'était pris de haine pour Amnon, à cause de la violence qu'il avait faite à sa soeur Tamar.

Absalom fait assassiner Amnon et prend la fuite

23 Deux ans plus tard, comme Absalom avait les tondeurs à Baal-Haçor, qui est près d'Éphraïm, il invita tous les fils du roi. 24 Absalom se rendit auprès du roi et dit: «Voici que ton serviteur a les tondeurs. Que le roi et ses officiers daignent venir avec ton serviteur.» 25 Le roi répondit à Absalom: «Non, mon fils, il ne faut pas que nous allions tous et te soyons à charge.» Absalom insista, mais il ne voulut pas venir et lui donna congé. 26 Absalom reprit: «Permets du moins que mon frère Amnon vienne avec nous.» Et le roi dit: «Pourquoi irait-il avec toi?» 27 Mais Absalom insista et il laissa partir avec lui Amnon et tous les fils du roi. Absalom prépara un festin de roi 28 et il donna cet ordre aux serviteurs: «Faites attention! Lorsque le coeur d'Amnon sera mis en gaieté par le vin et que je vous dirai: «Frappez Amnon!», vous le mettrez à mort. N'ayez pas peur; n'est-ce pas moi qui vous l'ai ordonné? Prenez courage et montrez-vous vaillants.» 29 Les serviteurs d'Absalom agirent à l'égard d'Amnon comme Absalom l'avait ordonné. Alors tous les fils du roi se levèrent, enfourchèrent chacun son mulet et s'enfuirent. 30 Comme ils étaient en chemin, cette rumeur parvint à David: «Absalom a tué tous les fils du roi, il n'en reste pas un seul!» 31 Le roi se leva, déchira ses vêtements et se coucha par terre; tous ses officiers se tenaient debout, les vêtements déchirés. 32 Mais Yonadab, le fils de Shiméa, frère de David, prit ainsi la parole: «Que Monseigneur ne dise pas qu'on a fait périr tous les jeunes gens, les fils du roi, car seul Amnon est mort: Absalom s'était promis cela depuis le jour où Amnon avait outragé sa soeur Tamar. 33 Que maintenant Monseigneur le roi ne se mette pas dans l'idée que tous les fils du roi ont péri. Non, Amnon seul est mort 34 et Absalom s'est enfui.» Le cadet qui était en sentinelle, levant les yeux, aperçut une troupe nombreuse qui s'avançait sur le chemin de Bahurim. La sentinelle vint annoncer au roi: «J'ai vu des hommes descendant par le chemin de Bahurim au flanc de la montagne.» 35 Alors Yonadab dit au roi: «Ce sont les fils du roi qui arrivent: il en a été comme ton serviteur l'avait dit.» 36 Il achevait à peine de parler que les fils du roi entrèrent, et ils se mirent à crier et à pleurer; le roi aussi et tous ses officiers pleurèrent très fort. 37 Absalom s'était enfui et s'était rendu chez Talmaï, fils d'Ammihud, roi de Geshur; le roi garda tout le temps le deuil de son fils.

Joab négocie le retour d'Absalom

38 Absalom s'était enfui et s'était rendu à Geshur; il y resta trois ans. 39 L'esprit du roi cessa de s'emporter contre Absalom, car il s'était consolé de la mort d'Amnon.

Chapitre 14

1 Joab, fils de Çeruya, reconnut que le coeur du roi se tournait vers Absalom. 2 Alors Joab envoya chercher à Teqoa une femme avisée et lui dit: «Je t'en prie, feins d'être en deuil, mets des habits de deuil, ne te parfume pas, sois comme une femme qui, depuis bien des jours, porte le deuil d'un mort. 3 Tu iras chez le roi et tu lui tiendras ce discours.» Joab lui mit dans la bouche les paroles qu'il fallait. 4 La femme de Teqoa alla donc chez le roi, elle tomba la face contre terre et se prosterna, puis elle dit: «Au secours, ô roi!» 5 Le roi lui demanda: «Qu'as-tu?» Elle répondit: «Hélas! je suis veuve. Mon mari est mort 6 et ta servante avait deux fils. Ils se sont querellés ensemble dans la campagne, il n'y avait personne pour les séparer, l'un a frappé l'autre et l'a tué. 7 Voilà que tout le clan s'est dressé contre ta servante et dit: «Livre le fratricide: nous le mettrons à mort pour prix de la vie de son frère qu'il a tué, et nous détruirons en même temps l'héritier.» Ils vont ainsi éteindre la braise qui me reste, pour ne plus laisser à mon mari ni nom ni survivant sur la face de la terre.» 8 Le roi dit à la femme: «Va à ta maison, je donnerai moi-même des ordres à ton sujet.» 9 La femme de Teqoa dit au roi: «Monseigneur le roi! Que la faute retombe sur moi et sur ma famille; le roi et son trône en sont innocents.» 10 Le roi reprit: «Celui qui t'a menacée, amène-le-moi et il ne reviendra plus te faire du mal.» 11 Elle dit: «Que le roi daigne prononcer le nom de Yahvé ton Dieu, afin que le vengeur du sang n'augmente pas la ruine et ne fasse pas périr mon fils!» Il dit alors: «Aussi vrai que Yahvé est vivant, il ne tombera pas à terre un seul cheveu de ton fils!» 12 La femme reprit: «Qu'il soit permis à ta servante de dire un mot à Monseigneur le roi», et il répondit: «Parle.» 13 La femme dit: «Et alors, pourquoi le roi - en prononçant cette sentence, il se reconnaît coupable - a-t-il eu contre le peuple de Dieu cette pensée de ne pas faire revenir celui qu'il a banni? 14 Nous sommes mortels et comme les eaux qui s'écoulent à terre et qu'on ne peut recueillir, et Dieu ne relève pas un cadavre: que le roi fasse donc des plans pour que le banni ne reste pas exilé loin de lui. 15 Maintenant, si je suis venue parler de cette affaire à Monseigneur le roi, c'est que les gens m'ont fait peur et ta servante s'est dit: Je parlerai au roi et peut-être le roi exécutera-t-il la parole de sa servante. 16 Car le roi consentira à délivrer sa servante des mains de l'homme qui cherche à nous retrancher, moi et mon fils ensemble, de l'héritage de Dieu. 17 Ta servante a dit: Puisse la parole de Monseigneur le roi donner l'apaisement. Car Monseigneur le roi est comme l'Ange de Dieu pour saisir le bien et le mal. Que Yahvé ton Dieu soit avec toi!» 18 Alors le roi, prenant la parole, dit à la femme: «Je t'en prie, ne te dérobe pas à la question que je vais te poser.» La femme répondit: «Que Monseigneur le roi parle!» 19 Le roi demanda: «La main de Joab n'est-elle pas avec toi en tout cela?» La femme répliqua: «Aussi vrai que tu es vivant, Monseigneur le roi, on ne peut pas aller à droite ni à gauche de tout ce qu'a dit Monseigneur le roi; oui, c'est ton serviteur Joab qui m'a donné l'ordre, c'est lui qui a mis toutes ces paroles dans la bouche de ta servante. 20 C'est pour déguiser l'affaire que ton serviteur Joab a agi ainsi, mais Monseigneur a la sagesse de l'Ange de Dieu, il sait tout ce qui se passe sur la terre.» 21 Le roi dit alors à Joab: «Eh bien, je fais la chose: Va, ramène le jeune homme Absalom.» 22 Joab tomba la face contre terre, il se prosterna et bénit le roi. Puis Joab dit: «Ton serviteur sait aujourd'hui qu'il a trouvé grâce à tes yeux, Monseigneur le roi, puisque le roi a exécuté la parole de son serviteur.» 23 Joab se mit en route, il alla à Geshur et ramena Absalom à Jérusalem. 24 Cependant le roi dit: «Qu'il se retire dans sa maison, il ne sera pas reçu par moi.» Absalom se retira dans sa maison et fut pas reçu par le roi.

Quelques détails sur Absalom

25 Dans tout Israël, il n'y avait personne d'aussi beau d'Absalom, à qui on pût faire tant d'éloges: de la plante des pieds au sommet de la tête, il était sans défaut. 26 Lorsqu'il se rasait la tête - il se rasait chaque année parce que c'était trop lourd, alors il se rasait -, il pesait sa chevelure: soit deux cents sicles, poids du roi. 27 Il naquit à Absalom trois fils, et une fille, qui se nommait Tamar; c'était une belle femme.

Absalom obtient son pardon

28 Absalom demeura deux ans à Jérusalem, sans être reçu par le roi. 29 Absalom convoqua Joab pour l'envoyer chez le roi, mais Joab ne consentit pas à venir chez lui, il le convoqua encore une seconde fois, mais il ne consentit pas à venir. 30 Absalom dit à ses serviteurs: «Voyez le champ de Joab qui est à côté du mien et où il y a de l'orge, allez y mettre le feu.» Les serviteurs d'Absalom mirent le feu au champ. 31 Joab vint trouver Absalom dans sa maison et lui dit: «Pourquoi tes serviteurs ont-ils mis le feu au champ qui m'appartient?» 32 Absalom répondit à Joab: «Voilà ce que je t'avais fait dire: Viens ici, je veux t'envoyer auprès du roi avec ce message: «Pourquoi suis-je revenu de Geshur? Il vaudrait mieux pour moi y être encore». Je veux maintenant être reçu par le roi et, si je suis coupable, qu'il me mette à mort!» 33 Joab se rendit près du roi et lui rapporta ces paroles. Puis il appela Absalom. Celui-ci alla chez le roi, se prosterna devant lui et se jeta la face contre terre devant le roi. Et le roi embrassa Absalom.

Chapitre 15

Les intrigues d'Absalom

1 Il arriva après cela qu'Absalom se procura un char et des chevaux, et cinquante hommes couraient devant lui. 2 Levé de bonne heure, Absalom se tenait au bord du chemin qui mène à la porte, et chaque fois qu'un homme, ayant un procès, devait venir au tribunal du roi, Absalom l'interpellait et lui demandait: «De quelle ville es-tu?» Il répondait: «Ton serviteur est de l'une des tribus d'Israël.» 3 Alors Absalom lui disait: «Vois! Ta cause est bonne et juste, mais tu n'auras personne qui t'écoute de la part du roi.» 4 Absalom continuait: «Ah! qui m'établira juge dans le pays? Tous ceux qui ont un procès et un jugement viendraient à moi et je leur rendrais justice!» 5 Et lorsque quelqu'un s'approchait pour se prosterner devant lui, il tendait la main, l'attirait à lui et l'embrassait. 6 Absalom agissait de la sorte envers tous les Israélites qui en appelaient au tribunal du roi et Absalom séduisait le coeur des gens d'Israël.

Révolte d'Absalom

7 Au bout de quatre ans, Absalom dit au roi: «Permets que j'aille à Hébron accomplir le voeu que j'ai fait à Yahvé. 8 Car, lorsque j'étais à Geshur en Aram, ton serviteur a fait ce voeu: Si Yahvé me ramène à Jérusalem, je rendrai un culte à Yahvé à Hébron.» 9 Le roi lui dit: «Va en paix.» Il se mit donc en route et alla à Hébron. 10 Absalom dépêcha des émissaires à toutes les tribus d'Israël pour dire: «Quand vous entendrez le son du cor, vous direz: Absalom est devenu roi à Hébron.» 11 Avec Absalom étaient partis deux cents hommes de Jérusalem; c'étaient des invités qui étaient venus en toute innocence, n'étant au courant de rien. 12 Absalom envoya chercher, de sa ville de Gilo, Ahitophel le Gilonite, conseiller de David, et l'eut avec lui en offrant les sacrifices. La conjuration était puissante et la foule des partisans d'Absalom allait augmentant.

Fuite de David

13 Quelqu'un vint informer David: «Le coeur des gens d'Israël, dit-il, est passé à Absalom.» 14 Alors David dit à tous ses officiers qui étaient avec lui à Jérusalem: «En route, et fuyons! Autrement nous n'échapperons pas à Absalom. Hâtez-vous de partir, de crainte qu'il ne se presse et ne nous attaque, qu'il ne nous inflige le malheur et ne passe la ville au fil de l'épée.» 15 Les officiers du roi lui répondirent: «Quelque choix que fasse Monseigneur le roi, nous sommes à ton service.» 16 Le roi sortit à pied avec toute sa famille; cependant le roi laissa dix concubines pour garder le palais. 17 Le roi sortit à pied avec tout le peuple et ils s'arrêtèrent à la dernière maison. 18 Tous ses officiers se tenaient à ses côtés. Tous les Kerétiens, tous les Pelétiens, Ittaï et tous les Gittites qui étaient venus de Gat à sa suite, six cents hommes, défilaient devant le roi. 19 Celui-ci dit à Ittaï le Gittite: «Pourquoi viens-tu aussi avec nous? Retourne et demeure avec le roi, car tu es un étranger, tu es même exilé de ton pays. 20 Tu es arrivé d'hier, et aujourd'hui je te ferais errer avec nous, quand je m'en vais à l'aventure! Retourne et remmène tes frères avec toi, et que Yahvé te témoigne miséricorde et bonté.» 21 Mais Ittaï répondit au roi: «Par la vie de Yahvé et par la vie de Monseigneur le roi, partout où sera Monseigneur le roi, pour la mort et pour la vie, là aussi sera ton serviteur.» 22 David dit alors à Ittaï: «Va et passe.» Et Ittaï le Gittite passa avec tous ses hommes et toute sa smala. 23 Tout le monde pleurait à grands sanglots. Le roi se tenait dans le torrent du Cédron et tout le peuple défilait devant lui en direction du désert.

Le sort de l'arche

24 On vit aussi Sadoq et tous les lévites portant l'arche de Dieu. On déposa l'arche de Dieu auprès d'Ébyatar jusqu'à ce que tout le peuple eût fini de défiler hors de la ville. 25 Le roi dit à Sadoq: «Rapporte en ville l'arche de Dieu. Si je trouve grâce aux yeux de Yahvé, il me ramènera et me permettra de le revoir ainsi que sa demeure, 26 et s'il dit: «Tu me déplais», me voici: qu'il me fasse comme bon lui semble.» 27 Le roi dit au prêtre Sadoq: «Voyez, toi et Ébyatar, retournez en paix à la ville, et vos deux fils avec vous, Ahimaaç ton fils et Yehonatân le fils d'Ébyatar. 28 Voyez, moi je m'attarderai dans les passes du désert jusqu'à ce que vienne un mot de vous qui m'apporte des nouvelles.» 29 Sadoq et Ébyatar ramenèrent donc l'arche de Dieu à Jérusalem et ils y demeurèrent.

David s'assure le concours de Hushaï

30 David gravissait en pleurant la Montée des Oliviers, la tête voilée et les pieds nus, et tout le peuple qui l'accompagnait avait la tête voilée et montait en pleurant. 31 On avertit alors David qu'Ahitophel était parmi les conjurés avec Absalom, et David dit: «Rends fous, Yahvé, les conseils d'Ahitophel!» 32 Comme David arrivait au sommet, là où l'on adore Dieu, il vit venir à sa rencontre Hushaï l'Arkite, le familier de David, avec la tunique déchirée et de la terre sur la tête. 33 David lui dit: «Si tu pars avec moi, tu me seras à charge. 34 Mais si tu retournes en ville et si tu dis à Absalom: «Je serai ton serviteur, Monseigneur le roi; auparavant je servais ton père, maintenant je te servirai», alors tu déjoueras à mon profit les conseils d'Ahitophel. 35 Sadoq et Ébyatar, les prêtres, ne seront-ils pas avec toi? Tout ce que tu entendras du palais, tu le rapporteras aux prêtres Sadoq et Ébyatar. 36 Il y a avec eux leurs deux fils, Ahimaaç pour Sadoq, et Yehonatân pour Ébyatar: vous me communiquerez par leur intermédiaire tout ce que vous aurez appris.» 37 Hushaï, le familier de David, rentra en ville au moment où Absalom arrivait à Jérusalem.

Chapitre 16

David et Çiba

1 Lorsque David eut un peu dépassé le sommet, Çiba, le serviteur de Meribbaal, vint à sa rencontre avec une paire d'ânes bâtés qui portaient deux cents pains, cent grappes de raisins secs, cent fruits de saison et une outre de vin. 2 Le roi demanda à Çiba: «Que veux-tu faire de cela?» Et Çiba répondit: «Les ânes serviront de monture à la famille du roi, le pain et les fruits de nourriture pour les cadets, et le vin servira de breuvage pour qui sera fatigué dans le désert.» 3 Le roi demanda: «Où donc est le fils de ton maître?» Et Çiba dit au roi: «Voici qu'il est resté à Jérusalem, car il s'est dit: Aujourd'hui la maison d'Israël me restituera le royaume de mon père.» 4 Le roi dit alors à Çiba: «Tout ce que possède Meribbaal est à toi.» Çiba dit: «Je me prosterne! Puissé-je être digne de faveur à tes yeux, Monseigneur le roi!»

Shiméï maudit David

5 Comme David atteignait Bahurim, il en sortit un homme du même clan que la famille de Saül. Il s'appelait Shiméï, fils de Géra, et il sortait en proférant des malédictions. 6 Il lançait des pierres à David et à tous les officiers du roi David, et pourtant toute l'armée et tous les preux encadraient le roi à droite et à gauche. 7 Voici ce que Shiméï disait en le maudissant: «Va-t'en, va-t'en, homme de sang, vaurien! 8 Yahvé a fait retomber sur toi tout le sang de la maison de Saül, dont tu as usurpé la royauté, aussi Yahvé a-t-il remis la royauté entre les mains de ton fils Absalom. Te voilà livré à ton malheur, parce que tu es un homme de sang.» 9 Abishaï, fils de Çeruya, dit au roi: «Faut-il que ce chien crevé maudisse Monseigneur le roi? Laisse-moi traverser et lui trancher la tête.» 10 Mais le roi répondit: «Qu'ai-je à faire avec vous, fils de Çeruya? S'il maudit et si Yahvé lui a ordonné: «Maudis David», qui donc pourrait lui dire «Pourquoi as-tu agi ainsi?»» 11 David dit à Abishaï et à tous ses officiers: «Voyez: le fils qui est sorti de mes entrailles en veut à ma vie. À plus forte raison maintenant ce Benjaminite! Laissez-le maudire, si Yahvé le lui a commandé. 12 Peut-être Yahvé considérera-t-il ma misère et me rendra-t-il le bien au lieu de sa malédiction d'aujourd'hui.» 13 David et ses hommes continuèrent leur route. Quant à Shiméï, il s'avançait au flanc de la montagne, parallèlement à lui, et tout en marchant il proférait des malédictions, lançait des pierres et jetait de la terre. 14 Le roi et tout le peuple qui l'accompagnait arrivèrent exténués à l'eau, et là, on reprit haleine.

Hushaï rejoint Absalom

15 Absalom entra à Jérusalem avec tous les hommes d'Israël et Ahitophel se trouvait avec lui. 16 Lorsque Hushaï l'Arkite, familier de David, arriva auprès d'Absalom, Hushaï dit à Absalom: «Vive le roi! Vive le roi!» 17 Et Absalom dit à Hushaï: «C'est toute l'affection que tu as pour ton ami? Pourquoi n'es-tu pas parti avec ton ami?» 18 Hushaï répondit à Absalom: «Non, celui que Yahvé et ce peuple et tous les gens d'Israël ont choisi, c'est à lui que je veux être et avec lui que je demeurerai! 19 En second lieu, qui vais-je servir? N'est-ce pas son fils? Comme j'ai servi ton père, ainsi je te servirai.»

Absalom et les concubines de David

20 Absalom dit à Ahitophel: «Consultez-vous: qu'allons-nous faire?» 21 Ahitophel répondit à Absalom: «Approche-toi des concubines de ton père, qu'il a laissées pour garder le palais: tout Israël apprendra que tu t'es rendu odieux à ton père et le courage de tous tes partisans en sera affermi.» 22 On dressa donc pour Absalom une tente sur la terrasse et Absalom s'approcha des concubines de son père aux yeux de tout Israël. 23 Le conseil que donnait Ahitophel en ce temps-là était comme un oracle qu'on aurait obtenu de Dieu; tel était, tant pour David que pour Absalom, tout conseil d'Ahitophel.

Chapitre 17

Hushaï déjoue les plans d'Ahitophel

1 Ahitophel dit à Absalom: «Laisse-moi choisir douze mille hommes et me lancer, cette nuit même, à la poursuite de David. 2 Je tomberai sur lui quand il sera fatigué et sans courage, je l'épouvanterai et tout le peuple qui est avec lui prendra la fuite. Alors je frapperai le roi seul 3 et je ramènerai à toi tout le peuple, comme la fiancée revient à son époux: tu n'en veux qu'à la vie d'un seul homme et tout le peuple sera sauf.» 4 La proposition plus à Absalom et à tous les anciens d'Israël. 5 Cependant Absalom dit: «Appelez encore Hushaï l'Arkite, que nous entendions ce qu'il a à dire lui aussi» 6 Hushaï arriva auprès d'Absalom, et Absalom lui dit: «Ahitophel a parlé de telle manière. Devons-nous faire ce qu'il a dit? Sinon parle toi-même.» 7 Hushaï répondit à Absalom: «Pour cette fois le conseil qu'a donné Ahitophel n'est pas bon.» 8 Et Hushaï poursuivit: «Tu sais que ton père et ses gens sont des preux et qu'ils sont exaspérés, comme une ourse sauvage à qui on a ravi ses petits. Ton père est un homme de guerre, il ne laissera pas l'armée se reposer la nuit. 9 Il se cache maintenant dans quelque creux ou dans quelque place. Si, dès l'abord, il y a des victimes dans notre troupe, la rumeur se répandra d'un désastre dans l'armée qui suit Absalom. 10 Alors même le brave qui a un coeur semblable à celui du lion perdra courage, car tout Israël sait que ton père est un preux et que ceux qui l'accompagnent sont braves. 11 Pour moi, je donne le conseil suivant: que tout Israël, depuis Dan jusqu'à Bersabée, se rassemble autour de toi, aussi nombreux que les grains de sable au bord de la mer, et tu marcheras en personne au milieu d'eux. 12 Nous l'atteindrons en quelque lieu qu'il se trouve, nous nous abattrons sur lui comme la rosée tombe sur le sol et nous ne laisserons subsister ni lui ni personne de tous les hommes qui l'accompagnent. 13 Que s'il se retire dans une ville, tout Israël apportera des cordes à cette ville et nous la traînerons au torrent, jusqu'à ce qu'on n'en trouve plus un caillou.» 14 Absalom et tous les gens d'Israël dirent: «Le conseil de Hushaï l'Arkite est meilleur que celui d'Ahitophel.» Yahvé avait décidé de faire échouer le plan habile d'Ahitophel, afin d'amener le malheur sur Absalom. 15 Hushaï dit alors aux prêtres Sadoq et Ébyatar: «Ahitophel a donné tel et tel conseil à Absalom et aux anciens d'Israël, mais c'est telle et telle chose que moi, j'ai conseillée. 16 Maintenant, envoyez vite avertir David et dites-lui: «Ne bivouaque pas cette nuit dans les passes du désert, mais traverse d'urgence de l'autre côté, de crainte que ne soient anéantis le roi et toute l'armée qui l'accompagne».»

David, informé, passe le Jourdain

17 Yehonatân et Ahimaaç étaient postés à la source du Foulon: une servante viendrait les avertir et eux-mêmes iraient avertir le roi David, car ils ne pouvaient pas se découvrir en entrant dans la ville. 18 Mais un jeune homme les aperçut et porta la nouvelle à Absalom. Alors ils partirent tous deux en hâte et arrivèrent à la maison d'un homme de Bahurim. Il y avait dans sa cour une citerne où ils descendirent. 19 La femme prit une bâche, elle l'étendit sur la bouche de la citerne et étala dessus du grain concassé, de sorte qu'on ne remarquait rien. 20 Les serviteurs d'Absalom entrèrent chez cette femme dans la maison et demandèrent: «Où sont Ahimaaç et Yehonatân?», et la femme leur répondit: «Ils ont passé outre allant d'ici vers l'eau.» Ils cherchèrent et, ne trouvant rien, revinrent à Jérusalem. 21 Après leur départ, Ahimaaç et Yehonatân remontèrent de la citerne et allèrent avertir le roi David: «Mettez-vous en route et hâtez-vous de passer l'eau, car voilà le conseil qu'Ahitophel a donné à votre propos.» 22 David et toute l'armée qui l'accompagnait se mirent donc en route et passèrent le Jourdain; à l'aube, il ne manquait personne qui n'eût passé le Jourdain. 23 Quant à Ahitophel, lorsqu'il vit que son conseil n'était pas suivi, il sella son âne et se mit en route pour aller chez lui dans sa ville. Il mit ordre à sa maison, puis il s'étrangla et mourut. On l'ensevelit dans le tombeau de son père.

Absalom franchit le Jourdain. David à Mahanayim.

24 David était arrivé à Mahanayim lorsqu'Absalom franchit le Jourdain avec tous les hommes d'Israël. 25 Absalom avait mis Amasa à la tête de l'armée à la place de Joab. Or Amasa était le fils d'un homme qui s'appelait Yitra l'Ismaélite et qui s'était uni à Abigayil, fille de Jessé et soeur de Çeruya, la mère de Joab. 26 Israël et Absalom dressèrent leur camp au pays de Galaad. 27 Lorsque David arriva à Mahanayim, Shobi, fils de Nahash, de Rabba des Ammonites, Makir, fils d'Ammiel, de Lo-Debar, et Barzillaï le Galaadite, de Roglim, 28 apportèrent des matelas de lit, des tapis, des coupes et de la vaisselle. Il y avait du froment, de l'orge, de la farine, du grain grillé, des fèves, des lentilles, 29 du miel, du lait caillé et des fromages de vache et de brebis, qu'ils offrirent à David et au peuple qui l'accompagnait pour qu'ils s'en nourrissent. En effet, ils s'étaient dit: «L'armée a souffert de la faim, de la fatigue et de la soif dans le désert.»

Chapitre 18

Défaite du parti d'Absalom

1 David passa en revue les troupes qui étaient avec lui et il mit à leur tête des chefs de mille et des chefs de cent. 2 David divisa l'armée en trois corps: un tiers aux mains de Joab, un tiers aux mains d'Abishaï, fils de Çeruya et frère de Joab, un tiers aux mains d'Ittaï le Gittite. Puis David dit aux troupes: «Je partirai en guerre avec vous, moi aussi.» 3 Mais les troupes répondirent: «Tu ne dois pas partir. Car, si nous prenions la fuite, on n'y ferait pas attention, et si la moitié d'entre nous mourait, on n'y ferait pas attention, tandis que toi tu es comme dix mille d'entre nous. Et puis, il vaut mieux que tu nous sois un secours prêt à venir de la ville.» 4 David leur dit: «Je ferai ce qui vous semble bon.» Le roi se tint à côté de la porte, tandis que l'armée sortait par unités de cent et de mille. 5 Le roi fit un commandement à Joab, à Abishaï et à Ittaï: «Par égard pour moi, ménagez le jeune Absalom!» et toute l'armée entendit que le roi donnait à tous les chefs cet ordre concernant Absalom. 6 L'armée sortit en pleine campagne à la rencontre d'Israël et la bataille eut lieu dans la forêt d'Éphraïm. 7 L'armée d'Israël y fut battue devant la garde de David, et ce fut ce jour-là une grande défaite, qui frappa vingt mille hommes. 8 Le combat s'éparpilla dans toute la région, et ce jour-là, la forêt fit dans l'armée plus de victimes que l'épée.

Mort d'Absalom

9 Absalom se heurta par hasard à des gardes de David. Absalom montait un mulet et le mulet s'engagea sous la ramure d'un grand chêne. La tête d'Absalom se prit dans le chêne et il resta suspendu entre ciel et terre tandis que continuait le mulet qui était sous lui. 10 Quelqu'un l'aperçut et prévint Joab: «Je viens de voir, dit-il, Absalom suspendu à un chêne.» 11 Joab répondit à l'homme qui portait cette nouvelle: «Puisque tu l'as vu, pourquoi ne l'as-tu pas abattu sur place? J'aurais pris sur moi de te donner dix sicles d'argent et une ceinture!» 12 Mais l'homme répondit à Joab: «Quand même je soupèserais dans mes paumes mille sicles d'argent, je ne porterais pas la main sur le fils du roi! C'est à nos oreilles que le roi t'a donné cet ordre ainsi qu'à Abishaï et à Ittaï: «Par égard pour moi, épargnez le jeune Absalom.» 13 Que si je m'étais menti à moi-même, rien ne reste caché au roi, et toi, tu te serais tenu à distance.» 14 Alors Joab dit: «Je ne vais pas ainsi perdre mon temps avec toi.» Il prit en mains trois javelots et les planta dans le coeur d'Absalom encore vivant au milieu du chêne. 15 Puis s'approchèrent dix cadets, les écuyers de Joab, qui frappèrent Absalom et l'achevèrent. 16 Joab fit alors sonner du cor et l'armée cessa de poursuivre Israël, car Joab retint l'armée. 17 On prit Absalom, on le jeta dans une grande fosse en pleine forêt et on dressa sur lui un énorme monceau de pierres. Tous les Israélites s'étaient enfuis, chacun à ses tentes. 18 De son vivant, Absalom avait entrepris de s'ériger la stèle qui est dans la vallée du Roi, car il s'était dit: «Je n'ai pas de fils pour commémorer mon nom», et il avait donné son nom à la stèle. On l'appelle encore aujourd'hui le monument d'Absalom.

Les nouvelles sont portées à David

19 Ahimaaç, fils de Sadoq, dit: «Je vais courir et annoncer au roi cette bonne nouvelle, que Yahvé lui a rendu justice en le délivrant de ses ennemis.» 20 Mais Joab lui dit: «Tu ne serais pas un porteur d'heureux message aujourd'hui; tu le seras un autre jour, mais aujourd'hui tu ne porterais pas une bonne nouvelle, puisque le fils du roi est mort.» 21 Et Joab dit au Kushite: «Va rapporter au roi tout ce que tu as vu.» Le Kushite se prosterna devant Joab et partit en courant. 22 Ahimaaç, fils de Sadoq, insista encore et dit à Joab: «Advienne que pourra, je veux courir moi aussi derrière le Kushite.» Joab dit: «Pourquoi courrais-tu, mon fils, tu n'en tireras aucune récompense.» 23 Il reprit: «Advienne que pourra, je courrai!» Joab lui dit: «Cours donc.» Et Ahimaaç partit en courant par le chemin de la Plaine et il dépassa le Kushite. 24 David était assis entre les deux portes. Le guetteur étant monté à la terrasse de la porte, sur le rempart, leva les yeux et aperçut un homme qui courait seul. 25 Le guetteur cria et avertit le roi, et le roi dit: «S'il est seul, c'est qu'il a une bonne nouvelle sur les lèvres.» Comme celui-là continuait d'approcher, 26 le guetteur qui était sur la porte cria: «Voici un autre homme, qui court seul.» Et David dit: «Celui-ci est encore un messager de bon augure.» 27 Le guetteur dit: «Je reconnais la façon de courir du premier, c'est la façon de courir d'Ahimaaç, fils de Sadoq.» Le roi dit: «C'est un homme de bien, il vient pour une bonne nouvelle.» 28 Ahimaaç s'approcha du roi et dit: «Salut!» Il se prosterna face contre terre devant le roi et poursuivit: «Béni soit Yahvé ton Dieu qui a livré les hommes qui avaient levé la main contre Monseigneur le roi!» 29 Le roi demanda: «En va-t-il bien pour le jeune Absalom?» Et Ahimaaç répondit: «J'ai vu un grand tumulte au moment où Joab, serviteur du roi, envoyait ton serviteur, mais je ne sais pas ce que c'était.» 30 Le roi dit: «Range-toi et tiens-toi là.» Il se rangea et attendit. 31 Alors arriva le Kushite et il dit: «Que Monseigneur le roi apprenne la bonne nouvelle. Yahvé t'a rendu justice aujourd'hui en te délivrant de tous ceux qui s'étaient dressés contre toi.» 32 Le roi demanda au Kushite: «En va-t-il bien pour le jeune Absalom?» Et le Kushite répondit: «Qu'ils aient le sort de ce jeune homme, les ennemis de Monseigneur le roi et tous ceux qui se sont dressés contre toi pour le mal!»

Chapitre 19

Douleur de David

1 Alors le roi frémit. Il monta dans la chambre supérieure de la porte et se mit à pleurer; il disait en sanglotant: «Mon fils Absalom! mon fils! mon fils Absalom! que ne suis-je mort à ta place! Absalom mon fils! mon fils!» 2 On prévint Joab: «Voici que le roi pleure et se lamente sur Absalom.» 3 La victoire, ce jour-là, se changea en deuil pour toute l'armée, car l'armée apprit ce jour-là que le roi était dans l'affliction à cause de son fils. 4 Et ce jour-là, l'armée rentra furtivement dans la ville, comme se dérobe une armée qui s'est couverte de honte en fuyant durant la bataille. 5 Le roi s'était voilé le visage et poussait de grands cris: «Mon fils Absalom! Absalom mon fils! mon fils!» 6 Joab se rendit auprès du roi à l'intérieur et dit: «Tu couvres aujourd'hui de honte le visage de tous tes serviteurs qui ont sauvé aujourd'hui ta vie, celle de tes fils et de tes filles, celle de tes femmes et celle de tes concubines, 7 parce que tu aimes ceux qui te haïssent et que tu hais ceux qui t'aiment. En effet, tu as manifesté aujourd'hui que chefs et soldats n'étaient rien pour toi, car je sais maintenant que, si Absalom vivait et si nous étions tous morts aujourd'hui, tu trouverais cela très bien. 8 Allons, je t'en prie, sors et rassure tes soldats, car, je le jure par Yahvé, si tu ne sors pas, il n'y aura personne qui passe cette nuit avec toi, et ce sera pour toi un malheur plus grand que tous les malheurs qui te sont advenus depuis ta jeunesse jusqu'à présent.» 9 Le roi se leva et vint s'asseoir à la porte. On l'annonça à toute l'armée: «Voici, dit-on, que le roi est assis à la porte», et toute l'armée se rendit devant le roi.

On prepare le retour de David

Israël s'était enfui chacun à ses tentes. 10 Dans toutes les tribus d'Israël, tout le monde se querellait. On disait: «C'est le roi qui nous a délivrés de la main de nos ennemis, c'est lui qui nous a sauvés de la main des Philistins, et maintenant il a dû s'enfuir du pays, loin d'Absalom. 11 Quant à Absalom que nous avions oint pour qu'il régnât sur nous, il est mort dans la bataille. Alors pourquoi ne faites-vous rien pour ramener le roi?» 12 Ce qui se disait dans tout Israël arriva jusqu'au roi. Alors le roi David envoya dire aux prêtres Sadoq et Ébyatar: «Parlez ainsi aux anciens de Juda: «Pourquoi seriez-vous les derniers à ramener le roi chez lui? 13 Vous êtes mes frères, vous êtes de ma chair et de mes os, pourquoi seriez-vous les derniers à ramener le roi?»» 14 Et vous direz à Amasa: «N'es-tu pas de mes os et de ma chair? Que Dieu me fasse ce mal et qu'il ajoute cet autre si tu n'es pas pour toujours à mon service comme chef de l'armée à la place de Joab». 15 Il rallia ainsi le coeur de tous les hommes de Juda comme d'un seul homme et ils envoyèrent dire au roi: «Reviens, toi et tous tes serviteurs.»

Épisode du retour: Shiméï

16 Le roi revint donc et atteignit le Jourdain. Juda était arrivé à Gilgal, venant à la rencontre du roi, pour aider le roi à passer le Jourdain. 17 En hâte, Shiméï, fils de Géra, le Benjaminite de Bahurim, descendit avec les gens de Juda au-devant du roi David. 18 Il avait avec lui mille hommes de Benjamin. Çiba, le serviteur de la maison de Saül, ses quinze fils et ses vingt serviteurs avec lui devancèrent le roi au Jourdain 19 et ils mirent tout en oeuvre pour faire traverser la famille du roi et satisfaire son bon plaisir. Shiméï fils de Géra se jeta aux pieds du roi quand il traversait le Jourdain, 20 et il dit au roi: «Que Monseigneur ne m'impute pas de faute! Ne te souviens pas du mal que ton serviteur a commis le jour où Monseigneur le roi est sorti de Jérusalem. Que le roi ne le prenne pas à coeur! 21 Car ton serviteur reconnaît qu'il a péché, et voici que je suis venu aujourd'hui le premier de toute la maison de Joseph pour descendre au-devant de Monseigneur le roi.» 22 Abishaï fils de Çeruya prit alors la parole et dit: «Shiméï ne mérite-t-il pas la mort pour avoir maudit l'oint de Yahvé?» 23 Mais David dit: «Qu'ai-je à faire avec vous, fils de Çeruya, pour que vous deveniez aujourd'hui mes adversaires? Quelqu'un pourrait-il aujourd'hui être mis à mort en Israël? N'ai-je pas l'assurance qu'aujourd'hui je suis roi sur Israël?» 24 Le roi dit à Shiméï: «Tu ne mourras pas», et le roi le lui jura.

Mephibaal

25 Meribbaal, le fils de Saül, était descendu aussi au-devant du roi. Il n'avait soigné ni ses pieds ni ses mains, il n'avait pas taillé sa moustache, il n'avait pas lavé ses vêtements depuis le jour où le roi était parti jusqu'au jour où il revint en paix. 26 Lorsqu'il arriva de Jérusalem au-devant du roi, celui-ci demanda: «Pourquoi n'es-tu pas venu avec moi, Meribbaal?» 27 Il répondit: «Monseigneur le roi, mon serviteur m'a trompé. Ton serviteur lui avait dit: «Selle-moi l'ânesse, je la monterai et j'irai avec le roi», car ton serviteur est infirme. 28 Il a calomnié ton serviteur auprès de Monseigneur le roi. Mais Monseigneur le roi est comme l'Ange de Dieu: agis comme il te semble bon. 29 Car toute la famille de mon père méritait seulement la mort de la part de Monseigneur le roi, et pourtant tu as admis ton serviteur parmi ceux qui mangent à ta table. Quel droit puis-je avoir d'implorer encore le roi?» 30 Le roi dit: «Pourquoi continuer de parler? Je décide que toi et Çiba vous partagerez les terres.» 31 Meribbaal dit au roi: «Qu'il prenne donc tout, puisque Monseigneur le roi est rentré en paix chez lui!»

Barzillaï

32 Barzillaï le Galaadite était descendu de Roglim et avait continué avec le roi vers le Jourdain pour prendre congé de lui au Jourdain. 33 Barzillaï était très âgé, il avait quatre-vingts ans. Il avait pourvu à l'entretien du roi pendant son séjour à Mahanayim, car c'était un homme très riche. 34 Le roi dit à Barzillaï: «Continue avec moi et je pourvoirai à tes besoins auprès de moi à Jérusalem.» 35 Mais Barzillaï répondit au roi: «Combien d'années me reste-t-il à vivre, pour que je monte avec le roi à Jérusalem? 36 J'ai maintenant quatre-vingts ans: puis-je distinguer ce qui est bon et ce qui est mauvais? Ton serviteur a-t-il le goût de ce qu'il mange et de ce qu'il boit? Puis-je entendre encore la voix des chanteurs et des chanteuses? Pourquoi ton serviteur serait-il encore à charge à Monseigneur le roi? 37 Ton serviteur passera tout juste le Jourdain avec le roi, mais pourquoi le roi m'accorderait-il une telle récompense? 38 Permets à ton serviteur de s'en retourner: je mourrai dans ma ville près du tombeau de mon père et de ma mère. Mais voici ton serviteur Kimhân, qu'il continue avec Monseigneur le roi, et agis comme bon te semble à son égard.» 39 Le roi dit: «Que Kimhân continue donc avec moi, je ferai pour lui ce qui te plaira et tout ce que tu solliciteras de moi, je le ferai pour toi.» 40 Tout le peuple passa le Jourdain, le roi passa, il embrassa Barzillaï et le bénit, et celui-ci s'en retourna chez lui.

Juda et Israël se disputent le roi

41 Le roi continua vers Gilgal et Kimhân continua avec lui. Tout le peuple de Juda accompagnait le roi, et aussi la moitié du peuple d'Israël. 42 Et voici que tous les hommes d'Israël vinrent auprès du roi et lui dirent: «Pourquoi nos frères, les hommes de Juda, t'ont-ils enlevé et ont-il fait passer le Jourdain au roi et à sa famille, et à tous les hommes de David avec lui?» 43 Tous les hommes de Juda répondirent aux hommes d'Israël: «C'est que le roi m'est plus apparenté! Pourquoi t'irriter à ce propos? Avons-nous mangé aux dépens du roi ou nous a-t-il apporté quelque portion?» 44 Les hommes d'Israël répliquèrent aux hommes de Juda et dirent: «J'ai dix parts sur le roi et de plus je suis ton aîné, pourquoi m'as-tu méprisé? N'ai-je pas parlé le premier de faire revenir mon roi?» Mais les propos des hommes de Juda furent plus violents que ceux des hommes d'Israël.

Chapitre 20

La révolte de Shéba

1 Or, il se trouvait là un vaurien, qui s'appelait Shéba, fils de Bikri, un Benjaminite. Il sonna du cor et dit: «Nous n'avons pas de part avec David, nous n'avons pas d'héritage sur le fils de Jessé! Chacun à ses tentes, Israël!» 2 Tous les hommes d'Israël abandonnèrent David et suivirent Shéba fils de Bikri, mais les hommes de Juda s'attachèrent aux pas de leur roi, depuis le Jourdain jusqu'à Jérusalem. 3 David rentra dans son palais à Jérusalem. Le roi prit les dix concubines qu'il avait laissées pour garder le palais et les mit sous surveillance. Il pourvut à leur entretien mais il n'approcha plus d'elles et elles furent séquestrées jusqu'à leur mort, comme les veuves d'un vivant.

Assassinat d'Amasa

4 Le roi dit à Amasa: «Convoque-moi les hommes de Juda, je te donne trois jours pour te présenter ici.» 5 Amasa partit pour convoquer Juda, mais il tarda au-delà du terme que David lui avait fixé. 6 Alors David dit à Abishaï: «Shéba fils de Bikri est désormais plus dangereux pour nous qu'Absalom. Toi, prends les gardes de ton maître et pourchasse-le de peur qu'il n'atteigne des villes fortes et ne nous échappe.» 7 Derrière Abishaï partirent en campagne Joab, les Kerétiens, les Pelériens et tous les preux; ils quittèrent Jérusalem à la poursuite de Shéba fils de Bikri. 8 Ils étaient près de la grande pierre qui se trouve à Gabaôn, quand Amasa arriva en face d'eux. Or Joab était vêtu de sa tenue militaire sur laquelle il avait ceint une épée attachée à ses reins dans son fourreau; celle-ci sortit et tomba. 9 Joab demanda à Amasa: «Tu vas bien, mon frère?» Et, de la main droite, il saisit la barbe d'Amasa pour l'embrasser. 10 Amasa ne prit pas garde à l'épée que Joab avait en main, et celui-ci l'en frappa au ventre et répandit ses entrailles à terre. Il n'eut pas à lui donner un second coup et Amasa mourut, tandis que Joab et son frère Abishaï se lançaient à la poursuite de Shéba fils de Bikri. 11 L'un des cadets de Joab resta en faction près d'Amasa et il disait: «Quiconque aime Joab et est pour David, qu'il suive Joab!» 12 Cependant Amasa s'était roulé dans son sang au milieu du chemin. Voyant que tout le monde s'arrêtait, cet homme tira Amasa du chemin dans le champ et jeta un vêtement sur lui, parce qu'il voyait s'arrêter tous ceux qui arrivaient près de lui. 13 Lorsque Amasa eut été écarté du chemin, tous les hommes passèrent outre, suivant Joab à la poursuite de Shéba fils de Bikri.

Fin de la révolte

14 Celui-ci parcourut toutes les tribus d'Israël jusqu'à Abel-Bet-Maaka. Tous ces alliés se rassemblèrent et allèrent même à sa suite. 15 Ils vinrent l'assiéger dans Abel-Bet-Maaka et ils entassèrent contre la ville un remblai qui s'adossait à l'avant-mur, et toute l'armée qui accompagnait Joab sapait le rempart pour le faire tomber. 16 Une femme avisée cria de la ville: «Écoutez! Écoutez! Dites à Joab: Approche ici, que je te parle.» 17 Il s'approcha et la femme demanda: «Est-ce toi Joab?» Il répondit: «Oui.» Elle lui dit: «Écoute la parole de ta servante.» Il répondit: «J'écoute.» 18 Elle parla ainsi: «Jadis, on avait coutume de dire: Qu'on procède donc à une consultation à Abel et, de cette façon, l'affaire est close. 19 Alors que moi je suis composée d'hommes d'Israël intègres et loyaux, toi tu cherches à ruiner une ville et une métropole en Israël. Pourquoi veux-tu anéantir l'héritage de Yahvé?» 20 Joab répondit: «Loin, loin de moi! Je ne veux ni anéantir ni ruiner. 21 Il ne s'agit pas de cela, mais un homme de la montagne d'Éphraïm, du nom de Shéba fils de Bikri, s'est insurgé contre le roi, contre David. Livrez-le tout seul et je lèverai le siège de la ville.» La femme dit à Joab: «Eh bien, on va te jeter sa tête par-dessus la muraille.» 22 La femme alla parler à tout le peuple comme le lui dictait sa sagesse: on trancha la tête de Shéba fils de Bikri et on la jeta à Joab. Celui-ci fit sonner du cor et on s'éloigna de la ville, chacun vers ses tentes. Quant à Joab, il revint à Jérusalem auprès du roi.

Les grands officiers de David

23 Joab commandait à toute l'armée; Benayahu fils de Yehoyada commandait les Kerétiens et les Pelétiens; 24 Adoram était chef de la corvée; Yehoshaphat fils d'Ahilud était héraut; 25 Shiya était secrétaire; Sadoq et Ébyatar étaient prêtres. 26 De plus, Ira le Yaïrite était prêtre de David.

Chapitre 21

Suppléments

La grande famine et l'exécution des descendants de Saül

1 Au temps de David, il y eut une famine pendant trois ans de suite. David s'enquit auprès de Yahvé, et Yahvé dit: «Il y a du sang sur Saül et sur sa famille, parce qu'il a mis à mort les Gabaonites.» 2 Le roi convoqua les Gabaonites et leur dit. - Ces Gabaonites n'étaient pas des Israélites, ils étaient un reste des Amorites, envers qui les Israélites s'étaient engagés par serment. Mais Saül avait cherché à les abattre dans son zèle pour les Israélites et pour Juda. - 3 Donc David dit aux Gabaonites: «Que faut-il vous faire et comment réparer, pour que vous bénissiez l'héritage de Yahvé?» 4 Les Gabaonites lui répondirent: «Il ne s'agit pas pour nous d'une affaire d'argent ou d'or avec Saül et sa famille, et il ne s'agit pas pour nous d'un homme à tuer en Israël.» David dit: «Ce que vous direz, je le ferai pour vous.» 5 Ils dirent alors au roi: «L'homme qui nous a exterminés et qui avait projeté de nous anéantir, pour que nous ne subsistions plus dans tout le territoire d'Israël, 6 qu'on nous livre sept de ses fils et nous les démembrerons devant Yahvé à Gabaôn, sur la montagne de Yahvé.» Et le roi dit: «Je les livrerai.» 7 Le roi épargna Meribbaal fils de Jonathan fils de Saül, à cause du serment par Yahvé qui les liait, David et Jonathan fils de Saül. 8 Le roi prit les deux fils que Riçpa, fille d'Ayya, avait donnés à Saül, Armoni et Meribbaal, et les cinq fils que Mérab fille de Saül avait donnés à Adriel fils de Barzillaï, de Mehola. 9 Il les livra aux mains des Gabaonites et ceux-ci les démembrèrent sur la montagne, devant Yahvé. Les sept succombèrent ensemble; ils furent mis à mort aux premiers jours de la moisson, au début de la moisson des orges. 10 Riçpa, fille d'Ayya, prit le sac et l'étendit pour elle sur le rocher, depuis le début de la moisson des orges jusqu'à ce que l'eau tombât du ciel sur eux, et elle ne laissa pas s'abattre sur eux les oiseaux du ciel pendant le jour ni les bêtes sauvages pendant la nuit. 11 On informa David de ce qu'avait fait Riçpa, fille d'Ayya, la concubine de Saül. 12 Alors David alla réclamer les ossements de Saül et ceux de son fils Jonathan aux notables de Yabesh de Galaad. Ceux-ci les avaient enlevés de l'esplanade de Bet-Shân, où les Philistins les avaient suspendus, quand les Philistins avaient vaincu Saül à Gelboé. 13 David emporta de là les ossements de Saül et ceux de son fils Jonathan et les réunit aux ossements des suppliciés. 14 On ensevelit les ossements de Saül, ceux de son fils Jonathan et ceux des suppliciés au pays de Benjamin, à Çéla, dans le tombeau de Qish, père de Saül. On fit tout ce que le roi avait ordonné et, après cela, Dieu eut pitié du pays.

Exploits contre les Philistins

15 Il y eut encore une guerre des Philistins contre Israël. David descendit avec sa garde. Ils combattirent les Philistins, et David était fatigué. 16 Il y avait un champion d'entre les descendants de Rapha. Le poids de sa lance était de trois cents sicles de bronze, il était ceint d'une épée neuve et il se vantait de tuer David. 17 Mais Abishaï fils de Çeruya vint au secours de celui-ci, frappa le Philistin et le mit à mort. C'est alors que les hommes de David le conjurèrent et dirent: «Tu n'iras plus avec nous au combat, pour que tu n'éteignes pas la lampe d'Israël!» 18 Après cela, la guerre reprit à Gob avec les Philistins. C'est alors que Sibbekaï de Husha tua Saph, un descendant de Rapha. 19 La guerre reprit encore à Gob avec les Philistins, et Elhanân, fils de Yaïr, de Bethléem, tua Goliath de Gat; le bois de sa lance était comme un liais de tisserand. 20 Il y eut encore un combat à Gat et il se trouva là un homme de grande taille, qui avait six doigts à chaque main et à chaque pied, vingt-quatre doigts au total. Il était, lui aussi, un descendant de Rapha. 21 Comme il défiait Israël, Yehonatân, fils de Shiméa, frère de David, l'abattit. 22 Ces quatre-là étaient descendants de Rapha à Gat et ils succombèrent sous la main de David et de ses gardes.

Chapitre 22

Psaume de David

1 David adressa à Yahvé les paroles de ce cantique, quand Yahvé l'eut délivré de tous ses ennemis et de la main de Saül. 2 Il dit: Yahvé est mon roc et ma forteresse, et mon libérateur, 3 c'est mon Dieu. Je m'abrite en lui, mon rocher, mon bouclier et ma corne de salut, ma citadelle et mon refuge. Mon sauveur, tu m'as sauvé de la violence. 4 Il est digne de louanges, j'invoque Yahvé et je suis sauvé de mes ennemis. 5 Les flots de la Mort m'enveloppaient, les torrents de Bélial m'épouvantaient; 6 les filets du Shéol me cernaient, les pièges de la Mort m'attendaient. 7 Dans mon angoisse j'invoquai Yahvé et vers mon Dieu je lançai mon cri; il entendit de son temple ma voix et mon cri parvint à ses oreilles. 8 Et la terre s'ébranla et chancela, les assises des cieux frémirent sous sa colère elles furent ébranlées; 9 une fumée monta à ses narines, et de sa bouche un feu dévorait des braises s'y enflammèrent. 10 Il inclina les cieux et descendit, une sombre nuée sous ses pieds; 11 il chevaucha un chérubin et vola, il plana sur les ailes du vent. 12 Il fit des ténèbres son entourage, sa tente, ténèbre d'eau, nuée sur nuée; 13 un éclat devant lui enflammait grêle et braises de feu. 14 Yahvé tonna des cieux, le Très-Haut donna de la voix; 15 il décocha des flèches et les dispersa, il fit briller l'éclair et les chassa. 16 Et le lit des mers apparut, les assises du monde se découvrirent, au grondement de la menace de Yahvé, au vent du souffle de ses narines. 17 Il envoie d'en haut et me prend, il me retire des grandes eaux, 18 il me délivre d'un puissant ennemi, d'adversaires plus forts que moi. 19 Ils m'attendaient au jour de mon malheur, mais Yahvé fut pour moi un appui; 20 il m'a dégagé, mis au large, il m'a sauvé, car il m'aime. 21 Yahvé me rend selon ma justice, selon la pureté de mes mains il me rétribue, 22 car j'ai gardé les voies de Yahvé sans faillir loin de mon Dieu. 23 Ses jugements sont tous devant moi, ses décrets, je ne les ai pas écartés; 24 mais je suis irréprochable avec lui, je me garde contre le péché. 25 Et Yahvé me rétribue selon ma justice, ma pureté qu'il voit de ses yeux. 26 Tu es fidèle avec le fidèle, sans reproche avec l'irréprochable, 27 pur avec qui est pur mais rusant avec le fourbe, 28 toi qui sauves le peuple des humbles et rabaisses les yeux hautains. 29 C'est toi, Yahvé, ma lampe, mon Dieu éclaire ma ténèbre; 30 avec toi je force l'enceinte, avec mon Dieu je saute la muraille. 31 Dieu, sa voie est sans reproche, et la parole de Yahvé sans alliage. Il est, lui, le bouclier de quiconque s'abrite en lui. 32 Qui donc est Dieu, hors Yahvé, qui est Rocher, sinon notre Dieu? 33 Ce Dieu qui me ceint de force et rend ma voie irréprochable, 34 qui égale mes pieds à ceux des biches et me tient debout sur les hauteurs, 35 qui instruit mes mains au combat, mes bras à bander l'arc d'airain. 36 Tu me donnes ton bouclier de salut et tu ne cesses de m'exaucer, 37 tu élargis mes pas sous moi et mes chevilles n'ont point fléchi. 38 Je poursuis mes ennemis et les extermine et je ne reviens pas qu'ils ne soient achevés; 39 je les frappe, ils ne peuvent se relever, ils tombent, ils sont sous mes pieds. 40 Tu m'as ceint de force pour le combat, tu fais ployer sous moi mes agresseurs; 41 mes ennemis, tu me fais voir leur dos, et ceux qui me haïssent, je les extermine. 42 Ils crient, et pas de sauveur, vers Yahvé, mais pas de réponse; 43 je les broie comme la poussière des places, je les foule comme la boue des ruelles. 44 Tu me délivres des querelles de mon peuple, tu me mets à la tête des nations; le peuple que j'ignorais m'est asservi, 45 les fils d'étrangers me font leur cour, ils sont tout oreille et m'obéissent, 46 les fils d'étrangers faiblissent, ils quittent en tremblant leurs réduits. 47 Vive Yahvé, et béni soit mon Rocher, exalté, le Dieu de mon salut, 48 le Dieu qui me donne les vengeances et broie les peuples sous moi, 49 qui me soustrait à mes ennemis. Tu m'exaltes par-dessus mes agresseurs, tu me libères de l'homme de violence. 50 Aussi je te louerai, Yahvé, chez les païens, et je veux jouer pour ton nom. 51 Il multiplie pour son roi les délivrances et montre de l'amour pour son oint, pour David et sa descendance à jamais.

Chapitre 23

Dernières paroles de David

1 Voici les dernières paroles de David: Oracle de David, fils de Jessé, oracle de l'homme haut placé, de l'oint du Dieu de Jacob, du chantre des cantiques d'Israël. 2 L'esprit de Yahvé s'est exprimé par moi, sa parole est sur ma langue. 3 Le Dieu de Jacob a parlé, le Rocher d'Israël m'a dit: Qui gouverne les hommes avec justice et qui gouverne dans la crainte de Dieu 4 est comme la lumière du matin au lever du soleil, un matin sans nuages faisant étinceler après la pluie le gazon de la terre. 5 Oui, ma maison est stable auprès de Dieu: il a fait avec moi une alliance éternelle, réglée en tout et bien assurée; ne fait-il pas germer tout mon salut et tout mon plaisir? 6 Mais les gens de Bélial sont tous comme l'épine qu'on rejette, car on ne les prend pas avec la main: 7 personne ne les touche, sinon avec un fer ou le bois d'une lance, et ils sont brûlés au feu.

Les preux de David

8 Voici les noms des preux de David: Ishbaal le Hakmonite, chef des Trois, c'est lui qui brandit sa lance sur huit cents victimes en une seule fois. 9 Après lui, Éléazar fils de Dodo, l'Ahohite, l'un des trois preux. Il était avec David à Pas-Dammim quand les Philistins s'y rassemblèrent pour le combat et que les hommes d'Israël se retirèrent devant eux. 10 Mais lui tint bon et frappa les Philistins, jusqu'à ce que sa main engourdie se crispât sur l'épée. Yahvé opéra une grande victoire, ce jour-là, et l'armée revint derrière lui, mais seulement pour détrousser. 11 Après lui Shamma fils d'Éla, le Hararite. Les Philistins étaient rassemblés à Léhi. Il y avait là une parcelle de champ couverte de lentilles; l'armée prit la fuite devant les Philistins, 12 mais lui se posta au milieu du champ, le préserva et battit les Philistins. Yahvé opéra une grande victoire. 13 Trois d'entre les Trente descendirent et vinrent, au début de la moisson, vers David à la grotte d'Adullam, tandis qu'une compagnie de Philistins campait dans le val des Rephaïm. 14 David était alors dans le refuge et un poste de Philistins se trouvait à Bethléem. 15 David exprima ce désir: «Qui me fera boire l'eau du puits qui est à la porte de Bethléem!» 16 Les trois preux, s'ouvrant un passage au travers du camp philistin, tirèrent de l'eau au puits qui est à la porte de Bethléem; ils l'emportèrent et l'offrirent à David, mais il ne voulut pas en boire et il la répandit en libation à Yahvé. 17 Il dit: «Que Yahvé me garde de faire cela! C'est le sang des hommes qui sont allés risquer leur vie!» Il ne voulut pas boire. Voilà ce qu'ont fait ces trois preux. 18 Abishaï, frère de Joab et fils de Çeruya, était chef des Trente. C'est lui qui brandit sa lance sur trois cents victimes et se fit un nom parmi les Trente. 19 Il fut plus illustre que les Trente et devint leur capitaine, mais il ne fut pas compté parmi les Trois. 20 Benayahu fils de Yehoyada, un brave, prodigue en exploits, originaire de Qabçéel, c'est lui qui abattit les deux héros de Moab, et c'est lui qui descendit et abattit le lion dans la citerne, un jour de neige. 21 C'est lui aussi qui abattit un Égyptien de grande taille. L'Égyptien avait en main une lance, mais il descendit contre lui avec un bâton, arracha la lance de la main de l'Égyptien et tua celui-ci avec sa propre lance. 22 Voilà ce qu'accomplit Benayahu fils de Yehoyada, et il se fit un nom parmi les Trente preux. 23 Il fut plus illustre que les Trente, mais il ne fut pas compté parmi les Trois; David le mit à la tête de sa garde personnelle. 24 Asahel, frère de Joab, faisait partie des Trente. Elhanân fils de Dodo, de Bethléem. 25 Shamma, de Harod. Éliqa, de Harod. 26 Héleç, de Bet-Pélèt. Ira fils d'Iqqèsh, de Teqoa. 27 Abiézer, d'Anatot. Sibbekaï, de Husha. 28 Çalmon, d'Ahoh. Mahraï, de Netopha. 29 Héled fils de Baana, de Netopha. Ittaï fils de Ribaï, de Gibéa de Benjamin. 30 Benayahu, de Piréatôn. Hiddaï, des Torrents de Gaash. 31 Abibaal, de Bet-ha-Araba. Azmavèt, de Bahurim. 32 Élyahba, de Shaalbôn. Yashèn, de Gimzo. Yehonatân 33 fils de Shamma, de Harar. Ahiam fils de Sharar, de Harar. 34 Éliphélèt fils d'Ahasbaï, de Bet-Maaka. Éliam fils d'Ahitophel, de Gilo. 35 Hèçraï, de Karmel. Paaraï, d'Arab. 36 Yigéal fils de Natân, de Çoba. Bani, le Gadite. 37 Çéleq, l'Ammonite. Nahraï, de Béérot, écuyer de Joab fils de Çeruya. 38 Ira, de Yattir. Gareb, de Yattir. 39 Urie, le Hittite. En tout trente-sept.

Chapitre 24

Le dénombrement du peuple

1 La colère de Yahvé s'enflamma encore contre les Israélites et il excita David contre eux: «Va, dit-il, fais le dénombrement d'Israël et de Juda.» 2 Le roi dit à Joab et aux chefs de l'armée qui étaient avec lui: «Parcourez donc toutes les tribus d'Israël, de Dan à Bersabée, et faites le recensement du peuple afin que je sache le chiffre de la population.» 3 Joab répondit au roi: «Que Yahvé ton Dieu accroisse le peuple de cent fois autant, pendant que Monseigneur le roi peut le voir de ses yeux, mais pourquoi Monseigneur le roi aurait-il ce désir?» 4 Cependant l'ordre du roi s'imposa à Joab et aux chefs de l'armée, et Joab et les chefs de l'armée quittèrent la présence du roi pour recenser le peuple d'Israël. 5 Ils passèrent le Jourdain et commencèrent par Aroèr et la ville qui est au milieu de la vallée, allèrent chez les Gadites et vers Yazèr. 6 Puis ils allèrent en Galaad et au pays des Hittites, à Qadesh, ils se rendirent à Dan et de Dan ils obliquèrent vers Sidon. 7 Puis ils atteignirent la forteresse de Tyr et toutes les villes des Hivvites et des Cananéens et aboutirent au Négeb de Juda, à Bersabée. 8 Ayant parcouru tout le pays, ils rentrèrent à Jérusalem au bout de neuf mois et vingt jours. 9 Joab donna au roi le chiffre obtenu pour le recensement du peuple: Israël comptait huit cent mille hommes d'armes tirant l'épée, et Juda cinq cent mille hommes.

La peste et le pardon divin

10 Après cela le coeur de David lui battit d'avoir recensé le peuple et David dit à Yahvé: «C'est un grand péché que j'ai commis! Maintenant, Yahvé, veuille pardonner cette faute à ton serviteur, car j'ai commis une grande folie.» 11 Quand David se leva le lendemain matin - cette parole de Yahvé avait été adressée au prophète Gad, le voyant de David: 12 «Va dire à David: Ainsi parle Yahvé. Je te propose trois choses, choisis-en une et je l'exécuterai pour toi.» - 13 Donc Gad se rendit chez David et lui notifia ceci: «Faut-il que t'adviennent trois années de famine dans ton pays, ou que tu fuies pendant trois mois devant ton ennemi qui te poursuivra, ou qu'il y ait pendant trois jours la peste dans ton pays? Maintenant réfléchis et vois ce que je dois répondre à celui qui m'envoie!» 14 David dit à Gad: «Je suis dans une grande anxiété... Ah! tombons entre les mains de Yahvé, car sa miséricorde est grande, mais que je ne tombe pas entre les mains des hommes!» 15 David choisit donc la peste. C'était le temps de la moisson des blés. Yahvé envoya la peste en Israël depuis le matin jusqu'au temps fixé, le fléau frappa le peuple et soixante-dix mille hommes du peuple moururent depuis Dan jusqu'à Bersabée. 16 L'ange étendit sa main vers Jérusalem pour l'exterminer, mais Yahvé se repentit de ce mal et il dit à l'ange qui exterminait le peuple: «Assez! retire à présent ta main.» L'ange de Yahvé se trouvait près de l'aire d'Arauna le Jébuséen. 17 Quand David vit l'ange qui frappait le peuple, il dit à Yahvé: «C'est moi qui ai péché, c'est moi qui ai commis le mal, mais ceux-là, c'est le troupeau, qu'ont-ils fait? Que ta main s'appesantisse donc sur moi et sur ma famille!»

Construction d'un autel

18 Ce jour-là, Gad se rendit auprès de David et lui dit: «Monte et élève un autel à Yahvé sur l'aire d'Arauna le Jébuséen.» 19 David monta donc, suivant la parole de Gad, comme Yahvé l'avait ordonné. 20 Arauna regarda et vit le roi et ses officiers qui s'avançaient vers lui. - Arauna était en train de battre le froment. - Il sortit et se prosterna devant le roi, la face contre terre. 21 Arauna dit: «Pourquoi Monseigneur le roi est-il venu chez son serviteur?» Et David répondit: «Pour acquérir de toi cette aire, afin de construire un autel à Yahvé. Ainsi le fléau s'écartera du peuple.» 22 Arauna dit alors au roi: «Que Monseigneur le roi la prenne et qu'il offre ce qui lui semble bon! Voici les boeufs pour l'holocauste, le traîneau et le joug des boeufs pour le bois. 23 Le serviteur de Monseigneur le roi donne tout au roi!» Et Arauna dit au roi: «Que Yahvé ton Dieu agrée ton offrande!» 24 Mais le roi dit à Arauna: «Non pas! Je veux te l'acheter en payant, je ne veux pas offrir à Yahvé mon Dieu des holocaustes qui ne me coûtent rien.» Et David acheta l'aire et les boeufs pour de l'argent, cinquante sicles. 25 David construisit là un autel à Yahvé et il offrit des holocaustes et des sacrifices de communion. Alors Yahvé eut pitié du pays et le fléau s'écarta d'Israël.

Bible de Jérusalem © Les Éditions du Cerf.

[précédente] [suivante]

| Accueil >> Varia >> Livres >> Bible