| Accueil >> Varia >> Livres >> Bible

[précédente] [suivante]

Premier livre de Samuel

Chapitres:
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

Chapitre 1

Samuel. Les enfances de Samuel.

Le pélerinage de Silo

1 Il y avait un homme de Ramatayim-Çophim, de la montagne d'Éphraïm, qui s'appelait Elqana, fils de Yeroham, fils d'Élihu, fils de Tohu, fils de Çuph, un Éphratéen. 2 Il avait deux femmes: l'une s'appelait Anne, l'autre Peninna; mais alors que Peninna avait des enfants, Anne n'en n'avait point. 3 Chaque année, cet homme montait de sa ville pour adorer et pour sacrifier à Yahvé Sabaot à Silo là se trouvaient les deux fils d'Éli, Hophni et Pinhas, comme prêtres de Yahvé. 4 Un jour Elqana offrit un sacrifice. - Il avait coutume de donner des portions à sa femme Peninna et à tous ses fils et filles, 5 et il n'en donnait qu'une à Anne bien qu'il préférât Anne, mais Yahvé l'avait rendue stérile. 6 Sa rivale lui faisait aussi des affronts pour la mettre en colère, parce que Yahvé avait rendu son sein stérile. 7 C'est ce qui arrivait annuellement, chaque fois qu'ils montaient au temple de Yahvé: elle lui faisait des affronts. - Or donc, Anne pleura et resta sans manger. 8 Alors son mari Elqana lui dit: «Anne, pourquoi pleures-tu et ne manges-tu pas? Pourquoi es-tu malheureuse? Est-ce que je ne vaux pas pour toi mieux que dix fils?»

La prière d'Anne

9 Anne se leva après qu'ils eurent mangé dans la chambre et elle se tint devant Yahvé - le prêtre Éli était assis sur son siège, contre le montant de la porte, au sanctuaire de Yahvé. 10 Dans l'amertume de son âme, elle pria Yahvé et elle pleura beaucoup. 11 Elle fit ce voeu: «O Yahvé Sabaot! Si tu voulais considérer la misère de ta servante, te souvenir de moi, ne pas oublier ta servante et lui donner un petit d'homme, alors je le donnerai à Yahvé pour toute sa vie et le rasoir ne passera pas sur sa tête.» 12 Comme elle prolongeait sa prière devant Yahvé, Éli observait sa bouche. 13 Anne parlait tout bas: ses lèvres remuaient mais on n'entendait pas sa voix, et Éli pensa qu'elle était ivre. 14 Alors Éli lui dit: «Jusques à quand seras-tu dans l'ivresse? Fais passer ton vin!» 15 Mais Anne répondit ainsi: «Non, Monseigneur, je ne suis qu'une femme affligée, je n'ai bu ni vin ni boisson fermentée, j'épanche mon âme devant Yahvé. 16 Ne juge pas ta servante comme une vaurienne: c'est par excès de peine et de dépit que j'ai parlé jusqu'à maintenant.» 17 Alors Éli lui répondit: «Va en paix et que le Dieu d'Israël t'accorde ce que tu lui as demandé.» 18 Elle dit: «Puisse ta servante trouver grâce à tes yeux», et la femme alla son chemin; elle mangea et son visage ne fut plus le même.

Naissance et consécration de Samuel

19 Ils se levèrent de bon matin et, après s'être prosternés devant Yahvé, ils s'en retournèrent et arrivèrent chez eux, à Rama. Elqana s'unit à sa femme Anne, et Yahvé se souvint d'elle. 20 Anne conçut et, au temps révolu, elle mit au monde un fils qu'elle nomma Samuel «car, dit-elle, je l'ai demandé à Yahvé». 21 Le mari Elqana monta, avec toute sa famille, pour offrir à Yahvé le sacrifice annuel et accomplir son voeu. 22 Mais Anne ne monta pas car elle dit à son mari: «Pas avant que l'enfant ne soit sevré! Alors je le conduirai; il sera présenté devant Yahvé et il restera là pour toujours.» 23 Elqana, son mari, lui répondit: «Fais comme il te plaît et attends de l'avoir sevré. Que seulement Yahvé réalise sa parole!» La femme resta donc et allaita l'enfant jusqu'à son sevrage. 24 Lorsqu'elle l'eut sevré, elle l'emmena avec elle, en même temps qu'un taureau de trois ans, une mesure de farine et une outre de vin, et elle le fit entrer dans le temple de Yahvé à Silo; l'enfant était tout jeune. 25 Ils immolèrent le taureau et ils conduisirent l'enfant à Éli. 26 Elle dit: «S'il te plaît, Monseigneur! Aussi vrai que tu vis, Monseigneur, je suis la femme qui se tenait près de toi ici, priant Yahvé. 27 C'est pour cet enfant que je priais et Yahvé m'a accordé la demande que je lui ai faite. 28 À mon tour, je le cède à Yahvé tous les jours de sa vie: il est cédé à Yahvé.» Et, là, ils se prosternèrent devant Yahvé.

Chapitre 2

Cantique d'Anne

1 Alors Anne fit cette prière: «Mon coeur exulte en Yahvé, ma corne s'élève en mon Dieu, ma bouche est large ouverte contre mes ennemis, car je me réjouis en ton secours. 2 Point de Saint comme Yahvé car il n'y a personne excepté toi, point de Rocher comme notre Dieu. 3 Ne multipliez pas les paroles hautaines, que l'arrogance ne sorte pas de votre bouche. Un Dieu plein de savoir, voilà Yahvé, à lui de peser les actions. 4 L'arc des puissants est brisé, mais les défaillants sont ceinturés de force. 5 Les rassasiés s'embauchent pour du pain, mais les affamés cessent de travailler. La femme stérile enfante sept fois, mais la mère de nombreux enfants se flétrit. 6 C'est Yahvé qui fait mourir et vivre, qui fait descendre au shéol et en remonter. 7 C'est Yahvé qui appauvrit et qui enrichit, qui abaisse et aussi qui élève. 8 Il retire de la poussière le faible, du fumier il relève le pauvre, pour les faire asseoir avec les nobles et leur assigner un siège d'honneur; car à Yahvé sont les piliers de la terre, sur eux il a posé le monde. 9 Il garde les pas de ses fidèles, mais les méchants disparaissent dans les ténèbres car ce n'est pas par la force que l'homme triomphe. 10 Yahvé, ses ennemis sont brisés, le Très Haut tonne dans les cieux. Yahvé juge les confins de la terre, il donne la force à son Roi, il exalte la vigueur de son Oint.» 11 Elqana partit pour Rama dans sa maison mais l'enfant restait à servir Yahvé, en présence du prêtre Éli.

Les fils d'Éli

12 Or les fils d'Éli étaient des vauriens, qui ne se souciaient pas de Yahvé 13 ni du droit des prêtres vis-à-vis du peuple: si quelqu'un offrait un sacrifice, le serviteur du prêtre venait pendant qu'on cuisait la viande, tenant une fourchette à trois dents, 14 il piquait dans le chaudron ou dans la marmite ou dans la terrine ou dans le pot, et le prêtre s'attribuait tout ce que ramenait la fourchette; on agissait ainsi avec tous les Israélites qui venaient là, à Silo. 15 Et même, on n'avait pas encore fait fumer la graisse que le serviteur du prêtre venait et disait à celui qui sacrifiait: «Donne de la viande à rôtir pour le prêtre, il n'acceptera pas de toi de la viande bouillie, seulement de la viande crue.» 16 Et si cet homme lui disait: «Qu'on fasse d'abord fumer la graisse, puis prends pour toi à ta guise», il répondait: «Non, tu vas me donner tout de suite, sinon je prends de force.» 17 Le péché des jeunes gens était très grand devant Yahvé, car ils traitaient avec mépris l'offrande faite à Yahvé.

Samuel à Silo

18 Samuel était au service de Yahvé, un enfant vêtu du pagne de lin. 19 Sa mère lui faisait un petit manteau qu'elle lui apportait chaque année, lorsqu'elle montait avec son mari pour offrir le sacrifice annuel. 20 Éli bénissait Elqana et sa femme et disait: «Que Yahvé te rende une progéniture de cette femme, en échange du prêt qu'elle a cédé à Yahvé», et ils s'en allaient chez eux. 21 Yahvé visita Anne, elle conçut et elle mit au monde trois fils et deux filles; le jeune Samuel grandissait auprès de Yahvé.

Encore les fils d'Éli

22 Bien qu'Éli fût très âgé, il était informé de tout ce que ses fils faisaient à tout Israël. 23 Il leur dit: «Pourquoi agissez-vous de la manière que j'entends dire par tout le peuple? 24 Non, mes fils, elle n'est pas belle la rumeur que j'entends le peuple de Yahvé colporter. 25 Si un homme pèche contre un autre homme, Dieu sera l'arbitre, mais si c'est contre Yahvé que pèche un homme, qui intercédera pour lui?» Cependant ils n'écoutèrent pas la voix de leur père. C'est qu'il avait plu à Yahvé de les faire mourir. 26 Quant au jeune Samuel, il continuait de croître en taille et en grâce tant auprès de Yahvé qu'auprès des hommes.

Annonce du châtiment

27 Un homme de Dieu vint chez Éli et lui dit: «Ainsi parle Yahvé. Voilà donc que je me suis révélé à la maison de ton père quand ils étaient en Égypte, esclaves de la maison de Pharaon. 28 Je l'ai distinguée de toutes les tribus d'Israël pour exercer mon sacerdoce, pour monter à mon autel, pour faire fumer l'offrande, pour porter l'éphod en ma présence, et j'ai concédé à la maison de ton père toutes les viandes offertes par les Israélites. 29 Pourquoi piétinez-vous l'offrande et le sacrifice que j'ai ordonnés pour ma Demeure, et honores-tu tes fils plus que moi, en vous engraissant du meilleur de toutes les offrandes d'Israël, mon peuple? 30 C'est pourquoi - oracle de Yahvé, Dieu d'Israël - j'avais bien dit que ta maison et la maison de ton père marcheraient en ma présence pour toujours, mais maintenant - oracle de Yahvé - je m'en garderai! Car j'honore ceux qui m'honorent et ceux qui me méprisent sont traités comme rien. 31 Voici que des jours viennent où j'abattrai ton bras et le bras de la maison de ton père, en sorte qu'il n'y ait pas de vieillard dans ta maison. 32 Tu regarderas, à côté de la Demeure, tout le bien que je ferai à Israël, et il n'y aura pas de vieillard dans ta maison, à jamais. 33 Je maintiendrai quelqu'un des tiens près de mon autel, pour que ses yeux se consument et que son âme s'étiole, mais tout l'ensemble de ta maison périra par l'épée des hommes. 34 Le présage sera pour toi ce qui va arriver à tes deux fils, Hophni et Pinhas: le même jour, ils mourront tous deux. 35 Je me susciterai un prêtre fidèle, qui agira selon mon coeur et mon désir, je lui assurerai une maison qui dure et il marchera toujours en présence de mon oint. 36 Quiconque subsistera de ta famille viendra se prosterner devant lui pour avoir une piécette d'argent et une galette de pain, et dira: «Je t'en prie, attache-moi à n'importe quelle fonction sacerdotale, pour que j'aie un morceau de pain à manger.»»

Chapitre 3

L'appel de Dieu à Samuel

1 Le jeune Samuel servait donc Yahvé en présence d'Éli; en ce temps-là, il était rare que Yahvé parlât, les visions n'étaient pas fréquentes. 2 Or, un jour, Éli était couché dans sa chambre - ses yeux commençaient de faiblir et il ne pouvait plus voir - 3 la lampe de Dieu n'était pas encore éteinte et Samuel était couché dans le sanctuaire de Yahvé, là où se trouvait l'arche de Dieu. 4 Yahvé appela: «Samuel, Samuel!» Il répondit: «Me voici!» 5 et il courut près d'Éli et dit: «Me voici, puisque tu m'as appelé.» - «Je ne t'ai pas appelé, dit Éli; retourne te coucher.» Il alla se coucher. 6 Yahvé recommença d'appeler: «Samuel, Samuel!» Il se leva et alla près d'Éli et dit: «Me voici, puisque tu m'as appelé.» - «Je ne t'ai pas appelé, mon fils, dit Éli; retourne te coucher.» 7 Samuel ne connaissait pas encore Yahvé et la parole de Yahvé ne lui avait pas encore été révélée. 8 Yahvé recommença d'appeler Samuel pour la troisième fois. Il se leva et alla près d'Éli et dit: «Me voici, puisque tu m'as appelé.» Alors Éli comprit que c'était Yahvé qui appelait l'enfant 9 et il dit à Samuel: «Va te coucher et, si on t'appelle, tu diras: Parle, Yahvé, car ton serviteur écoute», et Samuel alla se coucher à sa place. 10 Yahvé vint et se tint présent. Il appela comme les autres fois: «Samuel, Samuel!», et Samuel répondit: «Parle, car ton serviteur écoute.» 11 Yahvé dit à Samuel: «Je m'en vais faire en Israël une chose telle que les deux oreilles en tinteront à quiconque l'apprendra. 12 En ce jour-là, j'accomplirai contre Éli tout ce que j'ai dit sur sa maison, du commencement à la fin. 13 Tu lui annonceras que je condamne sa maison pour toujours; parce qu'il a su que ses fils maudissaient Dieu et qu'il ne les a pas corrigés. 14 C'est pourquoi - je le jure à la maison d'Éli - ni sacrifice ni offrande n'effaceront jamais la faute de la maison d'Éli.» 15 Samuel reposa jusqu'au matin, puis il ouvrit les portes du temple de Yahvé. Samuel craignait de raconter la vision à Éli, 16 mais Éli l'appela en disant: «Samuel, mon fils!», et il répondit: «Me voici!» 17 Il demanda: «Quelle est la parole qu'il t'a dite? Ne me cache rien! Que Dieu te fasse ce mal et qu'il ajoute encore cet autre si tu me caches un mot de ce qu'il t'a dit.» 18 Alors Samuel lui rapporta tout, il ne lui cacha rien. Éli dit: «Il est Yahvé; qu'il fasse ce qui lui semble bon!» 19 Samuel grandit. Yahvé était avec lui et ne laissa rien tomber à terre de tout ce qu'il lui avait dit. 20 Tout Israël sut, depuis Dan jusqu'à Bersabée, que Samuel était accrédité comme prophète de Yahvé. 21 Yahvé continua de se manifester à Silo, car il se révélait à Samuel, à Silo, par la parole de Yahvé. La parole de Samuel s'adressait à tout Israël.

Chapitre 4

L'arche chez les Philistins

Défaite des Israélites et capture de l'arche

1 Il advint en ce temps-là que les Philistins se rassemblèrent pour combattre Israël, et les Israélites sortirent à leur rencontre pour le combat. Ils campèrent près d'Ében-ha-Ézer, tandis que les Philistins étaient campés à Apheq. 2 Les Philistins s'étant mis en ligne contre Israël, il y eut un rude combat et Israël fut battu devant les Philistins: environ quatre mille hommes furent tués dans les lignes, en rase campagne. 3 L'armée revint au camp et les anciens d'Israël dirent: «Pourquoi Yahvé nous a-t-il fait battre aujourd'hui par les Philistins? Allons chercher à Silo l'arche de notre Dieu, qu'elle vienne au milieu de nous et qu'elle nous sauve de l'emprise de nos ennemis.» 4 L'armée envoya à Silo et on enleva de là l'arche de Yahvé Sabaot, qui siège sur les chérubins; les deux fils d'Éli, Hophni et Pinhas, accompagnaient l'arche. 5 Quand l'arche de Yahvé arriva au camp, tous les Israélites poussèrent une grande acclamation, qui fit résonner la terre. 6 Les Philistins entendirent le bruit de l'acclamation et dirent: «Que signifie cette grande acclamation au camp des Hébreux?», et ils connurent que l'arche de Yahvé était arrivée au camp. 7 Alors les Philistins eurent peur, car ils se disaient: «Dieu est venu au camp!» Ils dirent: «Malheur à nous! Car une chose pareille n'est pas arrivée auparavant. 8 Malheur à nous! Qui nous délivrera de la main de ce Dieu puissant? C'est lui qui a frappé l'Égypte de toutes sortes de plaies au désert. 9 Prenez courage et soyez virils, Philistins, pour n'être pas asservis aux Hébreux comme ils vous ont été asservis; soyez virils et combattez!» 10 Les Philistins livrèrent bataille, les Israélites furent battus et chacun s'enfuit à ses tentes; ce fut un très grand massacre et trente mille hommes de pied tombèrent du côté d'Israël. 11 L'arche de Dieu fut prise et les deux fils d'Éli moururent, Hophni et Pinhas.

Mort d'Éli

12 Un homme de Benjamin courut hors des lignes et atteignit Silo le même jour, les vêtements déchirés et la tête couverte de poussière. 13 Lorsqu'il arriva, Éli était assis sur son siège, à côté de la porte, surveillant la route, car son coeur tremblait pour l'arche de Dieu. Cet homme donc vint apporter la nouvelle à la ville, et ce furent des cris dans toute la ville. 14 Éli entendit les cris et demanda: «Quelle est cette grande rumeur?» L'homme se hâta et vint avertir Éli. - 15 Celui-ci avait quatre-vingt-dix-huit ans, il avait le regard fixe et ne pouvait plus voir. - 16 L'homme dit à Éli: «J'arrive du camp, je me suis enfui des lignes aujourd'hui», et celui-ci demanda: «Que s'est-il passé, mon fils?» 17 Le messager répondit: «Israël a fui devant les Philistins, ce fut même une grande défaite pour l'armée, et encore tes deux fils sont morts, et l'arche de Dieu a été prise!» 18 À cette mention de l'arche de Dieu, Éli tomba de son siège à la renverse, en travers de la porte, sa nuque se brisa et il mourut, car l'homme était âgé et pesant. Il avait jugé Israël pendant quarante ans.

Mort de la femme de Pinhas

19 Or sa bru, la femme de Pinhas, était enceinte et sur le point d'accoucher. Dès qu'elle eut appris la nouvelle relative à la prise de l'arche de Dieu et à la mort de son beau-père et de son mari, elle s'accroupit et elle accoucha, car ses douleurs l'avaient assaillie. 20 Comme elle était à la mort, celles qui l'assistaient lui dirent: «Aie confiance, c'est un fils que tu as enfanté!» mais elle ne répondit pas et n'y fit pas attention. 21 Elle appela l'enfant Ikabod, disant: «La gloire a été bannie d'Israël», par allusion à la prise de l'arche de Dieu, et à son beau-père et son mari. 22 Elle dit: «La gloire a été bannie d'Israël, parce que l'arche de Dieu a été prise.»

Chapitre 5

Déboires des Philistins avec l'arche

1 Lorsque les Philistins se furent emparés de l'arche de Dieu, ils la conduisirent d'Ében-ha-Ézèr à Ashod. 2 Les Philistins prirent l'arche de Dieu, l'introduisirent dans le temple de Dagôn et la déposèrent à côté de Dagôn. 3 Quand les Ashdodites se levèrent le lendemain matin et vinrent au temple de Dagôn, voilà que Dagôn était tombé sur sa face, par terre, devant l'arche de Yahvé. Ils relevèrent Dagôn et le remirent à sa place. 4 Mais, quand ils se levèrent le lendemain de bon matin, voilà que Dagôn était tombé sur sa face, par terre, devant l'arche de Yahvé, et la tête de Dagôn et ses deux mains gisaient coupées sur le seuil: il ne restait à sa place que le tronc de Dagôn. 5 C'est pourquoi les prêtres de Dagôn et tous ceux qui entrent dans le temple de Dagôn ne foulent pas du pied le seuil de Dagôn à Ashdod, encore aujourd'hui. 6 La main de Yahvé s'appesantit sur les Ashdodites: il les ravagea et les affligea de tumeurs, Ashdod et son territoire. 7 Quand les gens d'Ashdod virent ce qui arrivait, ils dirent: «Que l'arche du Dieu d'Israël ne reste pas chez nous, car sa main s'est raidie contre nous et contre notre dieu Dagôn.» 8 Ils firent donc convoquer tous les princes des Philistins auprès d'eux et dirent: «Que devons-nous faire de l'arche du Dieu d'Israël?» Ils décidèrent: «C'est à Gat que s'en ira l'arche du Dieu d'Israël», et on emmena l'arche du Dieu d'Israël. 9 Mais après qu'ils l'eurent amenée, la main de Yahvé fut sur la ville et il y eut une très grande panique: les gens de la ville furent frappés, du plus petit au plus grand, et il leur sortit des tumeurs. 10 Ils envoyèrent alors l'arche de Dieu à Éqrôn, mais lorsque l'arche de Dieu arriva à Éqrôn, les Éqronites s'écrièrent: «Ils m'ont amené l'arche du Dieu d'Israël pour me faire périr moi et mon peuple!» 11 Ils firent convoquer tous les princes des Philistins et dirent: «Renvoyez l'arche du Dieu d'Israël, et qu'elle retourne à son lieu et ne me fasse pas mourir, moi et mon peuple.» Il y avait en effet une panique mortelle dans toute la ville, tant s'y était appesantie la main de Dieu. 12 Les gens qui ne mouraient pas étaient affligés de tumeurs et le cri de détresse de la ville montait jusqu'au ciel.

Chapitre 6

Renvoi de l'arche

1 L'arche de Yahvé fut sept mois dans le territoire des Philistins. 2 Les Philistins en appelèrent aux prêtres et aux devins et demandèrent: «Que devons-nous faire de l'arche de Yahvé? Indiquez-nous comment nous la renverrons en son lieu.» 3 Ils répondirent: «Si vous voulez renvoyer l'arche du Dieu d'Israël, ne la renvoyez pas sans rien, mais payez-lui une réparation. Alors vous guérirez et vous saurez pourquoi sa main ne s'était pas détournée de vous.» 4 Ils demandèrent: «Quelle doit être la réparation que nous lui paierons?» Ils répondirent: «D'après le nombre des princes des Philistins, cinq tumeurs d'or et cinq rats d'or, car ce fut la même plaie pour vous et pour vos princes. 5 Faites des images de vos tumeurs et des images de vos rats, qui ravagent le pays, et rendez gloire au Dieu d'Israël. Peut-être sa main se fera-t-elle plus légère sur vous, vos dieux et votre pays. 6 Pourquoi endurciriez-vous votre coeur comme l'ont endurci les Égyptiens et Pharaon? Lorsque Dieu les eut malmenés, ne les ont-ils pas laissés partir? 7 Maintenant, prenez et préparez un chariot neuf et deux vaches qui allaitent et n'ont pas porté le joug: vous attellerez les vaches au chariot et vous ramènerez leurs petits en arrière à l'étable. 8 Vous prendrez l'arche de Yahvé et vous la placerez sur le chariot. Quant aux objets d'or que vous lui payez comme réparation, vous les mettrez dans un coffre, à côté d'elle, et vous la laisserez partir. 9 Puis regardez: s'il prend le chemin de son territoire, vers Bet-Shémesh, c'est lui qui nous a causé ce grand mal, sinon nous saurons que ce n'est pas sa main qui nous a frappés et que cela nous est arrivé par accident.» 10 Ainsi firent les gens: ils prirent deux vaches qui allaitaient et ils les attelèrent au chariot, mais ils retinrent les petits à l'étable. 11 Ils placèrent l'arche de Yahvé sur le chariot, ainsi que le coffre avec les rats d'or et les images de leurs tumeurs. 12 Les vaches prirent tout droit la route de Bet-Shémesh et gardèrent le même chemin, elles meuglaient en marchant, sans dévier ni à droite ni à gauche. Les princes des Philistins les suivirent jusqu'aux confins de Bet-Shémesh.

L'arche à Bet-Shémesh

13 Les gens de Bet-Shémesh faisaient la moisson des blés dans la plaine. Levant les yeux, ils virent l'arche et ils allèrent avec joie à sa rencontre. 14 Lorsque le chariot fut arrivé au champ de Josué de Bet-Shémesh, il s'y arrêta. Il y avait là une grande pierre. On fendit le bois du chariot et on offrit les vaches en holocauste à Yahvé. 15 Les lévites avaient descendu l'arche de Yahvé et le coffre qui était près d'elle et qui contenait les objets d'or, et ils avaient déposé le tout sur la grande pierre. Les gens de Bet-Shémesh offrirent ce jour-là des holocaustes et firent des sacrifices à Yahvé. 16 Quand les cinq princes des Philistins eurent vu cela, ils revinrent à Éqrôn, le même jour. 17 Voici les tumeurs d'or que les Philistins payèrent en réparation à Yahvé: pour Ashdod une, pour Gaza une, pour Ashqelôn une, pour Gat une, pour Éqrôn une. 18 Et des rats d'or, autant que toutes les villes des Philistins, celles des cinq princes, depuis les villes fortes jusqu'aux villages ouverts. Témoin la grande pierre sur laquelle on déposa l'arche de Yahvé, et qui est encore aujourd'hui dans le champ de Josué de Bet-Shémesh. 19 Les fils de Yekonya, parmi les gens de Bet-Shémesh, ne s'étaient pas réjouis lorsqu'ils avaient vu l'arche de Yahvé, et Yahvé frappa soixante-dix hommes d'entre eux. Et le peuple fut en deuil, parce que Yahvé l'avait durement frappé.

L'arche à Qiryat-Yéarim

20 Alors les gens de Bet-Shémesh dirent: «Qui pourrait tenir en face de Yahvé, le Dieu Saint? Chez qui montera-t-il loin de nous?» 21 Ils envoyèrent des messagers aux habitants de Qiryat-Yéarim, avec ces mots: «Les Philistins ont rendu l'arche de Yahvé. Descendez et faites-la monter chez vous.»

Chapitre 7

1 Les gens de Qiryat-Yéarim vinrent et firent monter l'arche de Yahvé. Ils la conduisirent dans la maison d'Abinadab, sur la hauteur, et ils consacrèrent son fils Éléazar pour garder l'arche de Yahvé.

Samuel juge et libérateur

2 Depuis le jour où l'arche fut installée à Qiryat-Yéarim un long temps s'écoula - vingt ans - et toute la maison d'Israël soupira après Yahvé. 3 Alors Samuel parla ainsi à toute la maison d'Israël: «Si c'est de tout votre coeur que vous revenez à Yahvé, écartez les dieux étrangers du milieu de vous, et les Astartés, fixez votre coeur en Yahvé et ne servez que lui: alors il vous délivrera de la main des Philistins.» 4 Les Israélites écartèrent donc les Baals et les Astartés et ne servirent que Yahvé. 5 Samuel dit: «Rassemblez tout Israël à Miçpa et je supplierai Yahvé pour vous.» 6 Ils se rassemblèrent donc à Miçpa, ils puisèrent de l'eau qu'ils répandirent devant Yahvé, ils jeûnèrent ce jour-là et ils dirent: «Nous avons péché contre Yahvé.» Et Samuel jugea les Israélites à Miçpa. 7 Lorsque les Philistins surent que les Israélites s'étaient rassemblés à Miçpa, les princes des Philistins montèrent à l'attaque d'Israël. Les Israélites l'apprirent et ils eurent peur des Philistins. 8 Ils dirent à Samuel: «Ne cesse pas d'invoquer Yahvé notre Dieu, pour qu'il nous délivre de la main des Philistins.» 9 Samuel prit un agneau de lait et l'offrit en holocauste complet à Yahvé, il invoqua Yahvé pour Israël et Yahvé l'exauça. 10 Pendant que Samuel offrait l'holocauste, les Philistins engagèrent le combat contre Israël, mais Yahvé, ce jour-là, tonna à grand fracas sur les Philistins, il les frappa de panique et ils furent battus devant Israël. 11 Les gens d'Israël sortirent de Miçpa et poursuivirent les Philistins, et ils les battirent jusqu'en dessous de Bet-Kar. 12 Alors Samuel prit une pierre et la dressa entre Miçpa et La Dent, et il lui donna le nom d'Ében-ha-Ézèr, en disant: «C'est jusqu'ici que Yahvé nous a secourus.» 13 Les Philistins furent abaissés. Ils ne revinrent plus sur le territoire d'Israël et la main de Yahvé pesa sur les Philistins pendant toute la vie de Samuel. 14 Les villes que les Philistins avaient prises à Israël lui firent retour depuis Éqrôn jusqu'à Gat, et Israël délivra leur territoire de la main des Philistins. Il y eut paix entre Israël et les Amorites. 15 Samuel jugea Israël pendant toute sa vie. 16 Il allait chaque année faire une tournée par Béthel, Gilgal, Miçpa, et il jugeait Israël en tous ces endroits. 17 Puis il revenait à Rama, car c'est là qu'il avait sa maison et qu'il jugeait Israël. Il y construisit un autel à Yahvé.

Chapitre 8

Samuel et Saül. Institution de la royauté.

Le peuple demande un roi

1 Lorsque Samuel fut devenu vieux, il établit ses fils comme juges en Israël. 2 Son fils aîné s'appelait Yoèl et son cadet Abiyya; ils étaient juges à Bersabée. 3 Mais ses fils ne suivirent pas son exemple: ils furent attirés par le gain, acceptèrent des présents et firent fléchir le droit. 4 Tous les anciens d'Israël se réunirent et vinrent trouver Samuel à Rama. 5 Ils lui dirent: «Tu es devenu vieux et tes fils ne suivent pas ton exemple. Eh bien! établis-nous un roi pour qu'il nous juge, comme toutes les nations.» 6 Cela déplut à Samuel qu'ils aient dit: «Donne-nous un roi, pour qu'il nous juge», et il invoqua Yahvé. 7 Mais Yahvé dit à Samuel: «Satisfais à tout ce que te dit le peuple, car ce n'est pas toi qu'ils ont rejeté, c'est moi qu'ils ont rejeté, ne voulant plus que je règne sur eux. 8 Tout ce qu'ils m'ont fait depuis le jour où je les ai fait monter d'Égypte jusqu'à maintenant - ils m'ont abandonné et ont servi des dieux étrangers - ils te le font aussi. 9 Eh bien, satisfais à leur demande. Seulement, tu les avertiras solennellement et tu leur apprendras le droit du roi qui va régner sur eux.»

Les inconvénients de la royauté

10 Samuel répéta toutes les paroles de Yahvé au peuple qui lui demandait un roi. 11 Il dit: «Voici le droit du roi qui va régner sur vous. Il prendra vos fils et les affectera à sa charrerie et à ses chevaux et ils courront devant son char. 12 Il les emploiera comme chefs de mille et comme chefs de cinquante; il leur fera labourer son labour, moissonner sa moisson, fabriquer ses armes de guerre et les harnais de ses chars. 13 Il prendra vos filles comme parfumeuses, cuisinières et boulangères. 14 Il prendra vos champs, vos vignes et vos oliveraies les meilleures et les donnera à ses officiers. 15 Sur vos cultures et vos vignes, il prélèvera la dîme et la donnera à ses eunuques et à ses officiers. 16 Les meilleurs de vos serviteurs, de vos servantes et de vos boeufs, et vos ânes, il les prendra et les fera travailler pour lui. 17 Il prélèvera la dîme sur vos troupeaux et vous-mêmes deviendrez ses esclaves. 18 Ce jour-là, vous pousserez des cris à cause du roi que vous vous serez choisi, mais Yahvé ne vous répondra pas, ce jour-là!» 19 Le peuple refusa d'écouter Samuel et dit: «Non! Nous aurons un roi 20 et nous serons, nous aussi, comme toutes les nations: notre roi nous jugera, il sortira à notre tête et combattra nos combats.» 21 Samuel entendit toutes les paroles du peuple et les redit à l'oreille de Yahvé. 22 Mais Yahvé lui dit: «Satisfais à leur demande et intronise-leur un roi.» Alors Samuel dit aux hommes d'Israël: «Retournez chacun dans sa ville.»

Chapitre 9

Saül et les ânesses de son père

1 Il y avait, parmi les Benjaminites, un homme qui s'appelait Qish, fils d'Abiel, fils de Çeror, fils de Bekorat, fils d'Aphiah; c'était un Benjaminite, homme de condition. 2 Il avait un fils nommé Saül, qui était dans la fleur de l'âge et beau. Nul parmi les Israélites n'était plus beau que lui: de l'épaule et au-dessus, il dépassait tout le monde. 3 Les ânesses appartenant à Qish, père de Saül, s'étant égarées, Qish dit à son fils Saül: «Prends avec toi l'un des serviteurs et va, pars à la recherche des ânesses.» 4 Ils traversèrent la montagne d'Éphraïm, ils traversèrent le pays de Shalisha sans rien trouver; ils traversèrent le pays de Shaalim: elles n'y étaient pas; ils traversèrent le pays de Benjamin sans rien trouver. 5 Lorsqu'ils furent arrivés au pays de Çuph, Saül dit au serviteur qui l'accompagnait: «Allons! Retournons, de peur que mon père ne laisse les ânesses pour s'inquiéter de nous.» 6 Mais celui-ci lui répondit: «Voici qu'un homme de Dieu habite cette ville-là. C'est un homme réputé: tout ce qu'il dit arrive sûrement. Allons-y donc, peut-être nous éclairera-t-il sur le voyage que nous avons entrepris.» 7 Saül dit à son serviteur: «À supposer que nous y allions, qu'offrirons-nous à l'homme? Le pain a disparu de nos sacs et nous n'avons pas de rétribution à offrir à l'homme de Dieu. Qu'avons-nous d'autre?» 8 Le serviteur reprit la parole et dit à Saül: «Il se trouve que j'ai en main un quart de sicle d'argent, je le donnerai à l'homme de Dieu et il nous éclairera sur notre voyage.» 9 Autrefois en Israël, voici ce qu'on disait en allant consulter Dieu: «Allons donc chez le voyant», car au lieu de «prophète» comme aujourd'hui on disait autrefois «voyant». - 10 Saül dit à son serviteur: «Tu as bien parlé, allons donc!» Et ils allèrent à la ville où se trouvait l'homme de Dieu.

Saül rencontre Samuel

11 Comme ils gravissaient la montée de la ville, ils rencontrèrent des jeunes filles qui sortaient pour puiser l'eau et ils leur demandèrent: «Le voyant est-il là?» - 12 Elles leur répondirent en ces termes: «Il est là, il t'a juste précédé. Hâte-toi maintenant: il est venu aujourd'hui en ville, car il y a aujourd'hui un sacrifice pour le peuple sur le haut lieu. 13 Dès que vous entrerez en ville, vous le trouverez avant qu'il ne monte au haut lieu pour le repas. Le peuple ne mangera pas avant son arrivée, car c'est lui qui doit bénir le sacrifice; après quoi, les invités mangeront. Maintenant, montez: vous le trouverez sur l'heure.» 14 Ils montèrent donc à la ville. Comme ils entraient dans la porte, Samuel sortait à leur rencontre pour monter au haut lieu. 15 Or, un jour avant que Saül ne vînt, Yahvé avait fait cette révélation à Samuel: 16 «Demain à pareille heure, avait-il dit, je t'enverrai un homme du pays de Benjamin, tu lui donneras l'onction comme chef de mon peuple Israël, et il délivrera mon peuple de la main des Philistins, car j'ai vu la misère de mon peuple et son cri est venu jusqu'à moi.» 17 Et quand Samuel aperçut Saül, Yahvé lui signifia: «Voilà l'homme dont je t'ai dit: C'est lui qui jugera mon peuple.». 18 Saül aborda Samuel au milieu de la porte et dit: «Indique-moi, je te prie, où est la maison du voyant.» 19 Samuel répondit à Saül: «Je suis le voyant. Monte devant moi au haut lieu. Vous mangerez aujourd'hui avec moi. Je te dirai adieu demain matin et je t'expliquerai tout ce qui occupe ton coeur. 20 Quant aux ânesses que tu as perdues il y a trois jours, ne t'en inquiète pas: elles sont retrouvées. D'ailleurs, à qui revient toute la richesse d'Israël? N'est-ce pas à toi et à toute la maison de ton père?» 21 Saül répondit ainsi: «Ne suis-je pas un Benjaminite, la plus petite des tribus d'Israël, et ma famille n'est-elle pas la moindre de toutes celles de la tribu de Benjamin? Pourquoi me dire de telles paroles?» 22 Samuel emmena Saül et son serviteur. Il les introduisit dans la salle et leur donna une place en tête des invités, qui étaient une trentaine. 23 Puis Samuel dit au cuisinier: «Sers la part que je t'ai donnée en te disant de la mettre de côté.» 24 Le cuisinier préleva le gigot et la queue, qu'il mit devant Saül, et il dit: «Voilà posé devant toi ce qu'on a laissé. Mange, car c'est pour cette réunion que cela a été gardé pour toi en disant: «J'ai invité le peuple».» Ce jour-là, Saül mangea avec Samuel. 25 Ils descendirent du haut lieu à la ville. On prépara un lit sur la terrasse pour Saül, et il dormit.

Le sacre de Saül

26 Dès que parut l'aurore, Samuel appela Saül sur la terrasse: «Lève-toi, dit-il, je vais te dire adieu.» Saül se leva, et Samuel et lui sortirent tous deux au-dehors. 27 Ils étaient descendus à la limite de la ville quand Samuel dit à Saül: «Ordonne au serviteur qu'il passe devant nous, mais toi, reste maintenant, que je te fasse entendre la parole de Dieu.»

Chapitre 10

1 Samuel prit la fiole d'huile et la répandit sur la tête de Saül, puis il l'embrassa et dit: «N'est-ce pas Yahvé qui t'a oint comme chef de son peuple Israël? C'est toi qui jugeras le peuple de Yahvé et le délivreras de la main de ses ennemis d'alentour. Et voici pour toi le signe que Yahvé t'a oint comme chef sur son héritage. 2 Quand tu m'auras quitté aujourd'hui, tu rencontreras deux hommes près du tombeau de Rachel, sur la frontière de Benjamin, et ils te diront: «Les ânesses que tu étais parti chercher sont retrouvées. Voici que ton père a oublié l'affaire des ânesses et s'inquiète de vous, se disant: Que faut-il faire pour mon fils?» 3 Passant outre, tu arriveras au Chêne de Tabor et tu y rencontreras trois hommes montant vers Dieu à Béthel, l'un portant trois chevreaux, l'autre portant trois miches de pain, le dernier portant une outre de vin. 4 Ils te salueront et te donneront deux pains, que tu accepteras de leur main. 5 Ensuite, tu arriveras à Gibéa de Dieu où se trouve le préfet des Philistins et, à l'entrée de la ville, tu te heurteras à une troupe de prophètes descendant du haut lieu, précédés de la harpe, du tambourin, de la flûte et de la cithare, et ils seront en délire. 6 Alors l'esprit de Yahvé fondra sur toi, tu entreras en délire avec eux et tu seras changé en un autre homme. 7 Lorsque ces signes se seront réalisés pour toi, agis comme l'occasion se présentera, car Dieu est avec toi. 8 Tu descendras avant moi à Gilgal et je t'y rejoindrai pour offrir des holocaustes et immoler des sacrifices de communion. Tu attendras sept jours que je vienne vers toi et je t'apprendrai ce que tu dois faire.»

Retour de Saül

9 Dès qu'il eut tourné le dos pour quitter Samuel, Dieu lui changea le coeur et tous ces signes s'accomplirent le jour même. 10 De là ils arrivèrent à Gibéa et voici qu'une troupe de prophètes venait à sa rencontre; l'esprit de Dieu fondit sur lui et il entra en délire au milieu d'eux. 11 Lorsque ceux qui le connaissaient de longue date virent qu'il prophétisait avec les prophètes, les gens se dirent l'un à l'autre: «Qu'est-il arrivé au fils de Qish? Saül est-il aussi parmi les prophètes?» 12 Un homme du groupe reprit: «Et qui est leur père?» C'est pourquoi il est passé en proverbe de dire: «Saül est-il aussi parmi les prophètes?» 13 Lorsqu'il fut sorti de transe, il rentra à Gibéa. 14 L'oncle de Saül lui demanda ainsi qu'à son serviteur: «Où êtes-vous allés?» - «À la recherche des ânesses, répondit-il. Nous n'avons rien vu et nous sommes allés chez Samuel.» 15 L'oncle de Saül lui dit: «Raconte-moi donc ce que Samuel vous a dit.» 16 Saül répondit à son oncle: «Il nous a seulement annoncé que les ânesses étaient retrouvées», mais il ne lui raconta pas l'affaire de la royauté, que Samuel avait dite.

Saül est désigné comme roi par le sort

17 Samuel convoqua le peuple auprès de Yahvé à Miçpa 18 et il dit aux Israélites: «Ainsi parle Yahvé, le Dieu d'Israël: Moi, j'ai fait monter Israël d'Égypte et vous ai délivrés de l'emprise de l'Égypte et de tous les royaumes qui vous opprimaient. 19 Mais vous, aujourd'hui, vous avez rejeté votre Dieu, celui qui vous sauvait de tous vos maux et de toutes vos angoisses, et vous avez dit: «Non, mais établis sur nous un roi!» Maintenant, comparaissez devant Yahvé par tribus et par clans.» 20 Samuel fit approcher toutes les tribus d'Israël et la tribu de Benjamin fut désignée par le sort. 21 Il fit approcher la tribu de Benjamin par clans, et le clan de Matri fut désigné. Il fit approcher le clan de Matri homme par homme, et Saül, fils de Qish, fut désigné; on le chercha, mais on ne le trouva pas. 22 On consulta encore Yahvé: «L'homme est-il venu ici?» Et Yahvé répondit: «Le voilà caché parmi les bagages.» 23 On courut l'y prendre et il se présenta au milieu du peuple: de l'épaule et au-dessus, il dépassait tout le monde. 24 Samuel dit à tout le peuple: «Avez-vous vu celui qu'a choisi Yahvé? Il n'a pas son pareil dans tout le peuple.» Et tous poussèrent des acclamations et crièrent: «Vive le roi!» 25 Samuel exposa au peuple le droit du roi et il l'écrivit dans un livre qu'il déposa devant Yahvé. Puis Samuel renvoya le peuple chacun chez soi. 26 Saül aussi rentra chez lui à Gibéa, et partirent avec lui les vaillants dont Dieu avait touché le coeur. 27 Mais des vauriens dirent: «Comment celui-là nous sauverait-il?» Ils le méprisèrent et ne lui offrirent pas de présent, mais lui garda le silence.

Chapitre 11

Victoire contre les Ammonites

1 Nahash l'Ammonite vint dresser son camp contre Yabesh de Galaad. Tous les gens de Yabesh dirent à Nahash: «Fais un traité avec nous et nous te servirons.» 2 Mais Nahash l'Ammonite leur répondit: «Voici à quel prix je traiterai avec vous; je vous crèverai à tous l'oeil droit, j'en ferai un défi à tout Israël.» 3 Les anciens de Yabesh lui dirent: «Accorde-nous une trêve de sept jours. Nous enverrons des messagers dans tout le territoire d'Israël et, si personne ne vient à notre secours, nous nous rendrons à toi.» 4 Les messagers arrivèrent à Gibéa de Saül et exposèrent les choses aux oreilles du peuple, et tout le peuple se mit à crier et à pleurer. 5 Or, voici que Saül revenait des champs derrière ses boeufs et il demanda: «Qu'a donc le peuple à pleurer ainsi?» On lui raconta les propos des hommes de Yabesh, 6 et quand Saül entendit ces choses l'esprit de Yahvé fondit sur lui et il entra dans une grande colère. 7 Il prit une paire de boeufs et la dépeça en morceaux qu'il envoya par messagers dans tout le territoire d'Israël, avec ces mots: «Quiconque ne marchera pas à la suite de Saül, ainsi sera-t-il fait de ses boeufs.» Une terreur de Yahvé s'abattit sur le peuple et ils marchèrent comme un seul homme. 8 Il les passa en revue à Bézeq: il y avait trois cent mille Israélites et trente mille hommes de Juda. 9 Il dit aux messagers qui étaient venus: «Dites aux hommes de Yabesh de Galaad: Demain, quand le soleil sera ardent, le secours vous arrivera.» Une fois rentrés, les messagers donnèrent la nouvelle aux hommes de Yabesh, qui se réjouirent. 10 Ceux-ci dirent à Nahash: «Demain, nous sortirons vers vous et vous nous ferez tout ce qu'il vous plaira.» 11 Le lendemain, Saül disposa l'armée en trois corps, qui envahirent le camp à la veille du matin, et ils battirent les Ammonites jusqu'au plus chaud du jour. Les survivants se dispersèrent, il n'en resta pas deux ensemble.

Saül est proclamé roi

12 Alors le peuple dit à Samuel: «Qui donc disait: «Saül régnera-t-il sur nous?» Livrez ces gens, que nous les mettions à mort.» 13 Mais Saül dit: «On ne mettra personne à mort en ce jour, car aujourd'hui Yahvé a opéré un salut en Israël.» 14 Puis Samuel dit au peuple: «Venez et allons à Gilgal et nous y renouvellerons la royauté.» 15 Tout le peuple se rendit à Gilgal et Saül y fut proclamé roi devant Yahvé, à Gilgal. Là, on immola devant Yahvé des sacrifices de communion, et Saül et tous les hommes d'Israël se livrèrent à de grandes réjouissances.

Chapitre 12

Samuel se retire devant Saül

1 Samuel dit à tout Israël: «J'ai satisfait à tout ce que vous m'avez demandé et j'ai fait régner un roi sur vous. 2 Désormais, c'est le roi qui marchera devant vous. Pour moi, je suis devenu vieux, j'ai blanchi et mes fils sont parmi vous. J'ai marché devant vous depuis ma jeunesse jusqu'à ce jour. 3 Me voici! Témoignez contre moi devant Yahvé et devant son oint: de qui ai-je pris le boeuf et de qui ai-je pris l'âne? Qui ai-je frustré et qui ai-je opprimé? De qui ai-je reçu une compensation pour que je ferme les yeux? Je vous restituerai.» 4 Ils répondirent: «Tu ne nous as ni frustrés ni opprimés, tu n'as rien reçu de personne.» 5 Il leur dit: «Yahvé est témoin contre vous, et son oint est témoin aujourd'hui, que vous n'avez rien trouvé entre mes mains.» Et ils répondirent: «Il est témoin.» 6 Alors Samuel dit au peuple: «Il est témoin, Yahvé qui a suscité Moïse et Aaron et qui a fait monter vos pères du pays d'Égypte. 7 Comparaissez maintenant; que je plaide avec vous devant Yahvé et que je vous rappelle tous les bienfaits que Yahvé a accomplis à votre égard et à l'égard de vos pères: 8 quand Jacob fut venu en Égypte, les Égyptiens les opprimèrent et vos pères crièrent vers Yahvé. Celui-ci envoya Moïse et Aaron qui firent sortir vos pères d'Égypte, et il les installa en ce lieu. 9 Mais ils oublièrent Yahvé leur Dieu et celui-ci les livra aux mains de Sisera, chef de l'armée de Haçor, aux mains des Philistins et du roi de Moab qui leur firent la guerre. 10 Ils crièrent vers Yahvé: «Nous avons péché, dirent-ils, car nous avons abandonné Yahvé et servi les Baals et les Astartés. Maintenant, délivre-nous de la main de nos ennemis et nous te servirons!» 11 Alors Yahvé envoya Yerub-baal, Baraq, Jephté, Samuel, il vous a délivrés de vos ennemis d'alentour et vous êtes demeurés en sécurité. 12 Cependant, lorsque vous avez vu Nahash, le roi des Ammonites, marcher contre vous, vous m'avez dit: «Non! Il faut qu'un roi règne sur nous.» Pourtant, Yahvé votre Dieu, c'est lui votre roi! 13 Voici maintenant le roi que vous avez choisi, Yahvé a établi sur vous un roi. 14 Si vous craignez Yahvé et le servez, si vous lui obéissez et ne vous révoltez pas contre ses ordres, si vous-mêmes et le roi qui règne sur vous, vous suivez Yahvé votre Dieu, c'est bien! 15 Mais si vous n'obéissez pas à Yahvé, si vous vous révoltez contre ses ordres, alors la main de Yahvé pèsera sur vous et sur votre roi. 16 Encore une fois comparaissez et voyez le grand prodige que Yahvé accomplit sous vos yeux. 17 N'est-ce pas maintenant la moisson des blés? Eh bien, je vais invoquer Yahvé et il fera tonner et pleuvoir. Reconnaissez clairement combien grave est le mal que vous avez commis au regard de Yahvé en demandant pour vous un roi.» 18 Samuel invoqua Yahvé et celui-ci fit tonner et pleuvoir le jour même, et tout le peuple eut une grande crainte de Yahvé et de Samuel. 19 Tous dirent à Samuel: «Prie Yahvé ton Dieu en faveur de tes serviteurs, afin que nous ne mourions pas; nous avons mis le comble à tous nos péchés en demandant pour nous un roi.» 20 Mais Samuel dit au peuple: «Ne craignez pas. Oui, vous avez commis tout ce mal. Seulement, ne vous écartez pas de Yahvé et servez-le de tout votre coeur. 21 Ne vous écartez pas à la suite des idoles de néant qui ne servent de rien, qui ne sont d'aucun secours, car elles ne sont que néant. 22 En effet, Yahvé ne réprouvera pas son peuple, pour l'honneur de son grand nom, car Yahvé a daigné faire de vous son peuple. 23 Pour ma part, que je me garde de pécher contre Yahvé en cessant de prier pour vous et de vous enseigner le bon et droit chemin. 24 Craignez seulement Yahvé et servez-le sincèrement de tout votre coeur, car voyez le grand prodige qu'il a accompli parmi vous. 25 Mais si vous commettez le mal, vous périrez, vous et votre roi.»

Chapitre 13

Débuts du règne de Saül

Soulèvement contre les Philistins

1 Saül était âgé de... ans lorsqu'il devint roi, et il régna deux ans sur Israël. 2 Saül se choisit trois mille hommes d'Israël: il y en eut deux mille avec Saül à Mikmas et dans la montagne de Béthel, il y en eut mille avec Jonathan à Géba de Benjamin, et Saül renvoya le reste du peuple chacun à sa tente. 3 Jonathan tua le préfet des Philistins qui se trouvait à Gibéa et les Philistins apprirent que les Hébreux s'étaient révoltés. Saül fit sonner du cor dans tout le pays 4 et tout Israël reçut la nouvelle: «Saül a tué le préfet des Philistins, Israël s'est même rendu odieux aux Philistins!» et le peuple se groupa derrière Saül à Gilgal. 5 Les Philistins se rassemblèrent pour combattre Israël, trois mille chars, six mille chevaux et une troupe aussi nombreuse que le sable du bord de la mer, et ils vinrent camper à Mikmas, à l'orient de Bet-Avèn. 6 Lorsque les Israélites se virent en détresse, car on les serrait de près, les gens se cachèrent dans les grottes, les trous, les failles de rocher, les souterrains et les citernes. 7 Ils passèrent aussi par les gués du Jourdain, au pays de Gad et de Galaad.

Rupture entre Samuel et Saül

Saül était encore à Gilgal et le peuple tremblait derrière lui. 8 Il attendit sept jours, selon le terme que Samuel avait fixé, mais Samuel ne vint pas à Gilgal et l'armée, quittant Saül, se débanda. 9 Alors celui-ci dit: «Amenez-moi l'holocauste et les sacrifices de communion», et il offrit l'holocauste. 10 Or il achevait d'offrir l'holocauste lorsque Samuel arriva, et Saül sortit à sa rencontre pour le saluer. 11 Samuel dit: «Qu'as-tu fait?», et Saül répondit: «J'ai vu que l'armée me quittait et se débandait, que d'autre part tu n'étais pas venu au jour fixé et que les Philistins étaient rassemblés à Mikmas. 12 Je me suis dit: Maintenant les Philistins vont descendre sur moi à Gilgal et je n'aurai pas apaisé Yahvé! Alors je me suis contraint et j'ai offert l'holocauste.» 13 Samuel dit à Saül: «Tu as agi en insensé! Tu n'as pas observé l'ordre que Yahvé ton Dieu t'a donné. Autrement Yahvé aurait affermi pour toujours ta royauté sur Israël, 14 mais maintenant, ta royauté ne tiendra pas: Yahvé s'est cherché un homme selon son coeur et il l'a désigné comme chef sur son peuple, parce que tu n'as pas observé ce que Yahvé t'avait commandé.» 15 Samuel se leva et partit de Gilgal pour suivre son chemin. Ce qui restait du peuple monta derrière Saül à la rencontre des hommes de guerre et vint de Gilgal à Géba de Benjamin. Saül passa en revue la troupe qui se trouvait avec lui: il y avait environ six cents hommes.

Préparatifs au combat

16 Saül et son fils Jonathan et la troupe qui était avec eux résidaient à Géba de Benjamin et les Philistins campaient à Mikmas. 17 Le corps de destruction sortit du camp philistin en trois bandes: une bande prit la direction d'Ophra, au pays de Shual, 18 une bande prit la direction de Bet-Horôn et une bande prit la direction de la hauteur qui surplombe la Vallée des Hyènes, vers le désert. 19 Il n'y avait pas de forgeron dans tout le pays d'Israël, car les Philistins s'étaient dit: «Il faut éviter que les Hébreux ne fabriquent des épées ou des lances.» 20 Aussi tous les Israélites descendaient chez les Philistins pour reforger chacun son soc, sa hache, son herminette ou sa faucille. 21 Le prix était de deux tiers de sicle pour les socs et les haches, d'un tiers de sicle pour aiguiser les herminettes et redresser les aiguillons. 22 Aussi arriva-t-il qu'au jour de la bataille, dans l'armée qui était avec Saül et Jonathan, personne n'avait en main ni épée ni lance. Il y en avait cependant pour Saül et pour son fils Jonathan. 23 Un poste de Philistins partit pour la passe de Mikmas.

Chapitre 14

Jonathan attaque le poste

1 Un jour le fils de Saül, Jonathan, dit à son écuyer: «Viens, traversons jusqu'au poste des Philistins qui sont de l'autre côté», mais il n'avertit pas son père. 2 Saül était assis à la limite de Géba, sous le grenadier qui est près de l'aire, et la troupe qui était avec lui était d'environ six cents hommes. 3 Ahiyya, fils d'Ahitub, frère d'Ikabod, fils de Pinhas, fils d'Éli, le prêtre de Yahvé à Silo, portait l'éphod. La troupe ne remarqua pas que Jonathan était parti. 4 Dans le défilé que Jonathan cherchait à franchir pour atteindre le poste philistin, il y a une dent de rocher d'un côté et une dent de rocher de l'autre côté. L'une est appelée Boçèç, et l'autre Senné; 5 la première dent est au nord, face à Mikmas, la seconde est au sud, face à Géba. 6 Jonathan dit à son écuyer: «Viens, traversons jusqu'au poste de ces incirconcis. Peut-être Yahvé fera-t-il quelque chose pour nous, car rien n'empêche Yahvé de donner la victoire, qu'on soit beaucoup ou peu.» 7 Son écuyer lui répondit: «Fais tout ce vers quoi penche ton coeur. Je suis avec toi, mon coeur est comme ton coeur.» 8 Jonathan dit: «Voici que nous allons passer vers ces gens et nous découvrir à eux. 9 S'ils nous disent: «Ne bougez pas jusqu'à ce que nous vous rejoignions», nous resterons sur place et nous ne monterons pas vers eux. 10 Mais s'ils nous disent: «Montez vers nous», nous monterons, car Yahvé les aura livrés entre nos mains: cela nous servira de signe.» 11 Lorsqu'ils se découvrirent tous les deux au poste des Philistins, ceux-ci dirent: «Voilà des Hébreux qui sortent des trous où ils se cachaient», 12 et les gens du poste, s'adressant à Jonathan et à son écuyer, dirent: «Montez vers nous, que nous vous apprenions quelque chose.» Alors Jonathan dit à son écuyer: «Monte derrière moi, car Yahvé les a livrés aux mains d'Israël.» 13 Jonathan monta en s'aidant des mains et des pieds, et son écuyer le suivit; ils tombaient devant Jonathan et son écuyer les achevait derrière lui. 14 Ce premier massacre que firent Jonathan et son écuyer fut d'une vingtaine d'hommes syr environ la moitié d'un champ de labour, un arpent de terre.

Bataille générale

15 La terreur se répandit dans le camp, dans la campagne et dans tout le peuple; le poste et le corps de destruction furent saisis d'effroi eux aussi, la terre trembla et ce fut une panique de Dieu. 16 Les guetteurs de Saül, qui étaient à Géba de Benjamin, virent que le camp s'agitait en tous sens, 17 et Saül dit à la troupe qui était avec lui: «Faites l'appel et voyez qui d'entre nous est parti.» On fit l'appel et voilà que Jonathan et son écuyer étaient absents! 18 Alors Saül dit à Ahiyya: «Apporte l'éphod», car c'était lui qui portait l'éphod en présence d'Israël. 19 Mais pendant que Saül parlait au prêtre, le tumulte au camp philistin allait croissant et Saül dit au prêtre: «Retire ta main.» 20 Saül et toute la troupe qui était avec lui se réunirent et arrivèrent au lieu du combat: voilà qu'ils tiraient l'épée les uns contre les autres, une énorme panique! 21 Les Hébreux qui s'étaient mis auparavant au service des Philistins et qui étaient montés avec eux au camp firent défection eux aussi, pour se joindre aux Israélites qui étaient avec Saül et Jonathan. 22 Tous les Israélites qui s'étaient cachés dans la montagne d'Éphraïm, apprenant que les Philistins étaient en fuite, les talonnèrent aussi, en combattant. 23 Ce jour-là Yahvé donna la victoire à Israël.

Une interdictiond de Saül violée par Jonathan

Le combat s'étendit au-delà de Bet-Avén. 24 Comme les gens d'Israël étaient serrés de près ce jour-là, Saül prononça sur le peuple cette imprécation: «Maudit soit l'homme qui mangera quelque chose avant le soir, avant que j'aie tiré vengeance de mes ennemis!» Et personne du peuple ne goûta d'aucune nourriture. 25 Or, il y avait un rayon de miel en plein champ. 26 Le peuple arriva au rayon de miel et le miel coulait, mais personne ne porta la main à sa bouche, car le peuple redoutait le serment juré. 27 Cependant Jonathan n'avait pas entendu son père imposer le serment au peuple. Il avança le bout du bâton qu'il avait à la main et le plongea dans le rayon de miel, puis il ramena la main à sa bouche; alors ses yeux s'éclaircirent. 28 Mais quelqu'un de la troupe prit la parole et dit: «Ton père a imposé ce serment au peuple: «Maudit soit l'homme, a-t-il dit, qui mangera quelque chose aujourd'hui».» 29 Jonathan répondit: «Mon père a fait le malheur du pays! Voyez donc comme j'ai les yeux plus clairs pour avoir goûté ce peu de miel. 30 À plus forte raison, si le peuple avait mangé aujourd'hui du butin qu'il a trouvé chez l'ennemi, est-ce qu'alors la défaite des Philistins n'aurait pas été plus grande?»

Fautre rituelle du peuple

31 Ce jour-là, on battit les Philistins depuis Mikmas jusqu'à Ayyalôn et le peuple était à bout de force. 32 Alors le peuple se rua sur le butin, il prit du petit bétail, des boeufs, des veaux, les immola à même la terre et il se mit à manger avec le sang. 33 On avertit ainsi Saül: «Le peuple est en train de pécher contre Yahvé en mangeant avec le sang!» Alors il dit: «Vous avez été infidèles! Roulez-moi ici une grande pierre!» 34 Puis Saül dit: «Répandez-vous dans le peuple et dites: «Que chacun m'amène son boeuf ou son mouton»; vous les immolerez ici et vous mangerez, sans pécher contre Yahvé en mangeant avec le sang.» Les hommes amenèrent chacun ce qu'il avait cette nuit-là et ils firent l'immolation en cet endroit. 35 Saül construisit un autel à Yahvé; ce fut le premier autel qu'il lui construisit.

Jonathan reconnu coupable est sauvé par le peuple

36 Saül dit: «Descendons de nuit à la poursuite des Philistins et pillons-les jusqu'au lever du jour; nous ne leur laisserons pas un homme.» On lui répondit: «Fais tout ce qui te semble bon.» Mais le prêtre dit: «Approchons-nous ici de Dieu.» 37 Saül consulta Dieu: «Descendrai-je à la poursuite des Philistins? Les livreras-tu entre les mains d'Israël?» Mais il ne lui répondit pas ce jour-là. 38 Alors, Saül dit: «Approchez ici, vous tous, chefs du peuple! Examinez bien en quoi a consisté la faute d'aujourd'hui. 39 Aussi vrai que vit Yahvé qui donne la victoire à Israël, même s'il s'agit de mon fils Jonathan, il mourra sûrement!» Personne dans tout le peuple n'osa lui répondre. 40 Il dit à tout Israël: «Mettez-vous d'un côté et moi avec mon fils Jonathan nous nous mettrons de l'autre», et le peuple répondit à Saül: «Fais ce qui te semble bon.» 41 Saül dit alors: «Yahvé, Dieu d'Israël, pourquoi n'as-tu pas répondu aujourd'hui à ton serviteur? Si la faute est sur moi ou sur mon fils Jonathan, Yahvé, Dieu d'Israël, donne urim; si la faute est sur ton peuple Israël, donne tummim.» Saül et Jonathan furent désignés et le peuple échappa. 42 Saül dit: «Jetez le sort entre moi et mon fils Jonathan», et Jonathan fut désigné. 43 Alors Saül dit à Jonathan: «Avoue-moi ce que tu as fait.» Jonathan répondit: «J'ai seulement goûté un peu de miel avec le bout du bâton que j'avais à la main. Je suis prêt à mourir.» 44 Saül reprit: «Que Dieu me fasse ce mal et qu'il ajoute cet autre si tu ne meurs pas, Jonathan!» 45 Mais le peuple dit à Saül: «Est-ce que Jonathan va mourir, lui qui a opéré cette grande victoire en Israël? Gardons-nous-en! Aussi vrai que Yahvé est vivant, il ne tombera pas à terre un cheveu de sa tête, car c'est avec Dieu qu'il a agi aujourd'hui!» Ainsi le peuple racheta Jonathan et il ne mourut pas. 46 Saül renonça à poursuivre les Philistins et les Philistins gagnèrent leur pays.

Résumé du règne de Saül

47 Saül s'assura la royauté sur Israël et fit la guerre de tous côtés contre tous ses ennemis, contre Moab, les Ammonites, Édom, le roi de Çoba et les Philistins; où qu'il se tournât, il était victorieux. 48 Il fit des prouesses de vaillance, battit les Amalécites et délivra Israël des mains de ceux qui le pillaient. 49 Saül eut pour fils Jonathan, Ishyo et Malki-Shua. Les noms de ses deux filles étaient Mérab pour l'aînée et Mikal pour la cadette. 50 La femme de Saül se nommait Ahinoam, fille d'Ahimaaç. Le chef de son armée se nommait Abner, fils de Ner, l'oncle de Saül: 51 Qish, le père de Saül, et Ner, le père d'Abner, étaient les fils d'Abiel. 52 Il y eut une guerre acharnée contre les Philistins tant que vécut Saül. Tous les braves et tous les vaillants que voyait Saül, il se les attachait.

Chapitre 15

Guerre contre les Amalécites

1 Samuel dit à Saül: «C'est moi que Yahvé a envoyé pour te sacrer roi sur son peuple Israël. Écoute donc les paroles de Yahvé: 2 Ainsi parle Yahvé Sabaot: J'ai résolu de punir ce qu'Amaleq a fait à Israël, en lui coupant la route quand il montait d'Égypte. 3 Maintenant, va, frappe Amaleq, voue-le à l'anathème avec tout ce qu'il possède, sois sans pitié pour lui, tue hommes et femmes, enfants et nourrissons, boeufs et brebis, chameaux et ânes.» 4 Saül convoqua le peuple et le passa en revue à Télam: deux cent mille fantassins et dix mille hommes de Juda. 5 Saül s'avança jusqu'à la ville d'Amaleq et se mit en embuscade dans le ravin. 6 Saül dit aux Qénites: «Partez, séparez-vous des Amalécites, de peur que je ne vous fasse disparaître avec eux, car vous avez été bienveillants à tous les Israélites quand ils montaient d'Égypte.» Et les Qénites se séparèrent des Amalécites. 7 Saül battit les Amalécites à partir de Havila en direction de Shur, qui est à l'orient de l'Égypte. 8 Il prit vivant Agag, roi des Amalécites, et il passa tout le peuple au fil de l'épée, en exécution de l'anathème. 9 Mais Saül et l'armée épargnèrent Agag et le meilleur du petit et du gros bétail, les bêtes grasses et les agneaux, bref tout ce qu'il y avait de bon; il ne voulurent pas le vouer à l'anathème. Mais tout le troupeau vil et sans valeur, ils le vouèrent à l'anathème.

Saül est rejeté par Yahvé

10 La parole de Yahvé fut adressée à Samuel en ces termes: 11 «Je me repens d'avoir donné la royauté à Saül, car il s'est détourné de moi et n'a pas exécuté mes ordres.» Samuel s'enflamma et cria vers Yahvé pendant toute la nuit. 12 Le matin, Samuel partit à la rencontre de Saül. On lui donna cette information: «Saül est allé à Karmel pour s'y dresser un trophée, puis il est reparti plus loin et il est descendu à Gilgal.» 13 Samuel arriva auprès de Saül et Saül lui dit: «Béni sois-tu de Yahvé! J'ai exécuté l'ordre de Yahvé.» 14 Mais Samuel demanda: «Et qu'est-ce que c'est que ces bêlements qui viennent à mes oreilles et ces meuglements que j'entends?» - 15 «On les a amenés d'Amaleq, répondit Saül, car le peuple a épargné le meilleur du petit et du gros bétail en vue de l'offrir en sacrifice à Yahvé ton Dieu. Quant au reste, nous l'avons voué à l'anathème.» 16 Mais Samuel dit à Saül: «Cesse donc, et laisse-moi t'annoncer ce que Yahvé m'a révélé cette nuit.» Il lui dit: «Parle.» 17 Alors Samuel dit: «Si petit que tu sois à tes propres yeux, n'es-tu pas le chef des tribus d'Israël? Yahvé t'a sacré roi sur Israël. 18 Il t'a envoyé en expédition et il t'a dit: «Pars, voue à l'anathème ces pécheurs, les Amalécites, fais-leur la guerre jusqu'à l'extermination.» 19 Pourquoi n'as-tu pas obéi à Yahvé? Pourquoi t'es-tu rué sur le butin et as-tu fait ce qui déplaît à Yahvé?» 20 Saül répondit à Samuel: «J'ai obéi à Yahvé! J'ai fait l'expédition où il m'envoyait, j'ai ramené Agag, roi d'Amaleq, et j'ai voué Amaleq à l'anathème. 21 Dans le butin, le peuple a pris, en petit et en gros bétail, le meilleur de ce que frappait l'anathème pour le sacrifier à Yahvé ton Dieu à Gilgal.» 22 Mais Samuel dit: «Yahvé se plaît-il aux holocaustes et aux sacrifices comme dans l'obéissance à la parole de Yahvé? Oui, l'obéissance vaut mieux que le sacrifice, la docilité, plus que la graisse des béliers. 23 Un péché de sorcellerie, voilà la rébellion, un crime de téraphim, voilà la présomption! Parce que tu as rejeté la parole de Yahvé, il t'a rejeté pour que tu ne sois plus roi!»

Saül implore en vain son pardon

24 Saül dit à Samuel: «J'ai péché en transgressant l'ordre de Yahvé et tes commandements, parce que j'ai eu peur du peuple et je lui ai obéi. 25 Maintenant, je t'en prie, pardonne ma faute, reviens avec moi, que j'adore Yahvé.» 26 Mais Samuel répondit à Saül: «Je ne reviendrai pas avec toi: puisque tu as rejeté la parole de Yahvé, Yahvé t'a rejeté pour que tu ne sois plus roi sur Israël.» 27 Comme Samuel se détournait pour partir, Saül saisit le pan de son manteau, qui fut arraché, 28 et Samuel lui dit: «Aujourd'hui, Yahvé t'a arraché la royauté sur Israël et l'a donnée à ton voisin, qui est meilleur que toi.» 29 Pourtant, la Gloire d'Israël ne ment pas et ne se repent pas, car il n'est pas un homme pour se repentir. 30 Saül dit: «J'ai péché, cependant, je t'en prie, honore-moi devant les anciens de mon peuple et devant Israël, et reviens avec moi pour que j'adore Yahvé ton Dieu.» 31 Samuel revint en compagnie de Saül et celui-ci adora Yahvé.

Mort d'Agag et départ de Samuel

32 Puis Samuel dit: «Amenez-moi Agag, le roi des Amalécites», et Agag vint vers lui en chancelant et dit: «Vraiment, la mort est amère!» 33 Samuel dit: «Comme ton épée a privé des femmes de leurs enfants, entre les femmes, ta mère sera privée de son enfant!» Et Samuel égorgea Agag devant Yahvé à Gilgal. 34 Samuel partit pour Rama et Saül remonta chez lui à Gibéa de Saül. 35 Samuel ne revit plus Saül jusqu'à sa mort. En effet Samuel pleurait Saül, mais Yahvé s'était repenti de l'avoir fait roi sur Israël.

Chapitre 16

Saül et David. David à la cour

Onction de David

1 Yahvé dit à Samuel: «Jusques à quand resteras-tu à pleurer Saül, alors que moi je l'ai rejeté pour qu'il ne règne plus sur Israël? Emplis d'huile ta corne et va! Je t'envoie chez Jessé le Bethléemite, car je me suis choisi un roi parmi ses fils.» 2 Samuel dit: «Comment pourrais-je y aller? Saül l'apprendra et il me tuera!» Mais Yahvé reprit: «Tu prendras avec toi une génisse et tu diras: «C'est pour sacrifier à Yahvé que je suis venu.» 3 Tu inviteras Jessé au sacrifice et je t'indiquerai moi-même ce que tu auras à faire: tu oindras pour moi celui que je te dirai.» 4 Samuel fit ce que Yahvé avait ordonné. Quand il arriva à Bethléem, les anciens de la ville vinrent en tremblant à sa rencontre et demandèrent: «Ta venue est-elle de bon augure, voyant?» - 5 «Oui, répondit Samuel, je suis venu offrir un sacrifice à Yahvé. Purifiez-vous et venez avec moi au sacrifice.» Il purifia Jessé et ses fils et les invita au sacrifice. 6 Lorsqu'ils arrivèrent et que Samuel aperçut Éliab, il se dit: «Sûrement Yahvé a son oint devant lui!» 7 Mais Yahvé dit à Samuel: «Ne considère pas son apparence ni la hauteur de sa taille, car je l'ai écarté. Les vues de Dieu ne sont pas comme les vues de l'homme, car l'homme regarde à l'apparence, mais Yahvé regarde au coeur.» 8 Jessé appela Abinadab et le fit passer devant Samuel, qui dit: «Ce n'est pas lui non plus que Yahvé a choisi.» 9 Jessé fit passer Shamma, mais Samuel dit: «Ce n'est pas lui non plus que Yahvé a choisi.» 10 Jessé fit ainsi passer ses sept fils devant Samuel, mais Samuel dit à Jessé: «Yahvé n'a choisi aucun de ceux-là.» 11 Il demanda à Jessé: «En est-ce fini avec tes garçons?», et celui-ci répondit: «Il reste encore le plus jeune, il est à garder le troupeau.» Alors Samuel dit à Jessé: «Envoie-le chercher, car nous ne nous mettrons pas à table avant qu'il ne soit venu ici.» 12 Jessé l'envoya chercher: il était roux, avec un beau regard et une belle tournure. Et Yahvé dit: «Va, donne-lui l'onction: c'est lui!» 13 Samuel prit la corne d'huile et l'oignit au milieu de ses frères. L'esprit de Yahvé fondit sur David à partir de ce jour-là et dans la suite. Quant à Samuel, il se mit en route et partit pour Rama.

David entre au service de Saül

14 L'esprit de Yahvé s'était retiré de Saül et un mauvais esprit, venant de Yahvé, lui causait des terreurs. 15 Alors les serviteurs de Saül lui dirent: «Voici qu'un mauvais esprit de Dieu te cause des terreurs. 16 Que notre seigneur en donne l'ordre et tes serviteurs qui t'assistent chercheront un homme qui sache jouer de la cithare: quand un mauvais esprit de Dieu t'assaillira, il en jouera et tu iras mieux.» 17 Saül dit à ses serviteurs: «Trouvez-moi donc un homme qui joue bien et amenez-le moi.» 18 L'un des serviteurs prit la parole et dit: «J'ai vu un fils de Jessé, le Bethléemite: il sait jouer, et c'est un vaillant, un homme de guerre, il parle bien, il est beau et Yahvé est avec lui.» 19 Saül dépêcha donc des messagers à Jessé, avec cet ordre: «Envoie-moi ton fils David qui est avec le troupeau.» 20 Jessé prit cinq pains, une outre de vin, un chevreau et fit tout porter à Saül par son fils David. 21 David arriva auprès de Saül et se mit à son service. Saül se prit d'une grande affection pour lui et David devint son écuyer. 22 Saül envoya dire à Jessé: «Que David reste donc à mon service, car il a gagné ma bienveillance.» 23 Ainsi, chaque fois que l'esprit de Dieu assaillait Saül, David prenait la cithare et il en jouait; alors Saül se calmait, il allait mieux et le mauvais esprit s'écartait de lui.

Chapitre 17

Goliath défie l'armée israélite

1 Les Philistins rassemblèrent leurs troupes pour la guerre, ils se concentrèrent à Soko de Juda, et campèrent entre Soko et Azéqa, à Éphès-Dammim. 2 Saül et les Israélites se concentrèrent et campèrent dans la vallée du Térébinthe et ils se rangèrent en bataille face aux Philistins. 3 Les Philistins occupaient la montagne d'un côté, les Israélites occupaient la montagne de l'autre côté et la vallée était entre eux. 4 Un champion sortit des rangs philistins. Il s'appelait Goliath, de Gat, et sa taille était de six coudées et un empan. 5 Il avait sur la tête un casque de bronze et il était revêtu d'une cuirasse à écailles; la cuirasse pesait cinq mille sicles de bronze. 6 Il avait aux jambes des jambières de bronze, et un cimeterre de bronze en bandoulière. 7 Le bois de sa lance était comme un liais de tisserand et la pointe de sa lance pesait six cents sicles de fer. Le porte-bouclier marchait devant lui. 8 Il se campa devant les lignes israélites et leur cria: «Pourquoi êtes-vous sortis pour vous ranger en bataille? Ne suis-je pas, moi, le Philistin, et vous, n'êtes-vous pas les serviteurs de Saül? Choisissez-vous un homme et qu'il descende vers moi. 9 S'il l'emporte en luttant avec moi et s'il m'abat, alors nous serons vos serviteurs, si je l'emporte sur lui et si je l'abats, alors vous deviendrez nos serviteurs, vous nous serez asservis.» 10 Le Philistin dit aussi: «Moi, j'ai lancé aujourd'hui un défi aux lignes d'Israël. Donnez-moi un homme, et que nous nous mesurions en combat singulier!» 11 Quand Saül et tout Israël entendirent ces paroles du Philistin, ils furent consternés et ils eurent très peur.

Arrivée de David au camp

12 David était le fils d'un Éphratéen de Bethléem de Juda, qui s'appelait Jessé et qui avait huit fils. Cet homme, au temps de Saül, était vieux et chargé d'années. 13 Les trois fils aînés de Jessé partirent en guerre derrière Saül. Ses trois fils qui partirent en guerre s'appelaient, l'aîné Éliab, le second Abinadab et le troisième Shamma. 14 David était le plus jeune et les trois aînés partirent derrière Saül. 15 David allait et venait du service de Saül au soin du troupeau de son père à Bethléem. 16 Le Philistin s'approchait matin et soir et il se présenta ainsi pendant quarante jours. 17 Jessé dit à son fils David: «Emporte donc à tes frères cette mesure de grain grillé et ces dix pains, va vite au camp vers tes frères. 18 Quant à ces dix morceaux de fromage, tu les offriras au chef de mille. Tu t'informeras de la santé de tes frères et tu rapporteras d'eux un gage. 19 Ils sont avec Saül et tous les hommes d'Israël dans la vallée du Térébinthe, faisant la guerre aux Philistins.» 20 David se leva de bon matin, il laissa le troupeau à un gardien, prit sa charge et partit comme lui avait ordonné Jessé. Il arriva au campement au moment où l'armée sortait pour prendre ses positions et poussait le cri de guerre. 21 Israël et les Philistins se rangèrent ligne contre ligne. 22 David laissa son chargement aux mains du gardien des bagages, il courut aux lignes et demanda à ses frères comment ils allaient. 23 Pendant qu'il leur parlait, le champion il s'appelait Goliath, le Philistin de Gat montait des lignes philistines. Il dit les mêmes paroles que ci-dessus et David les entendit. 24 Dès qu'ils aperçurent l'homme, tous les Israélites s'enfuirent loin de lui et eurent très peur. 25 Les gens d'Israël dirent: «Avez-vous vu cet homme qui monte? C'est pour lancer un défi à Israël qu'il monte. Celui qui l'abattra, le roi le comblera de richesses, il lui donnera sa fille et exemptera sa maison paternelle en Israël.» 26 David demanda aux hommes qui se tenaient près de lui: «Qu'est-ce qu'on fera à celui qui abattra ce Philistin et qui écartera la honte d'Israël? Qu'est-ce que ce Philistin incirconcis pour qu'il ait lancé un défi aux troupes du Dieu vivant?» 27 Le peuple lui répondit comme ci-dessus: «Voilà ce qu'on fera à celui qui l'abattra.» 28 Son frère aîné Éliab l'entendit qui parlait aux gens et Éliab se mit en colère contre David et dit: «Pourquoi donc es-tu descendu? À qui as-tu laissé ces quelques brebis dans le désert? Je connais ton insolence et la malice de ton coeur: c'est pour voir la bataille que tu es venu!» 29 David répondit: «Qu'est-ce que j'ai fait? Est-ce qu'on ne peut plus parler?» 30 Il se détourna de lui et s'adressa à un autre. Il posa la même question et on lui répondit comme la première fois. 31 On entendit les paroles de David et on les rapporta à Saül qui le fit venir.

David s'offre pour relever le défi

32 David dit à Saül: «Que personne ne perde courage à cause de lui. Ton serviteur ira se battre contre ce Philistin.» 33 Mais Saül répondit à David: «Tu ne peux pas marcher contre ce Philistin pour lutter contre lui, car tu n'es qu'un enfant, et lui, il est un homme de guerre depuis sa jeunesse.» 34 Mais David dit à Saül: «Quand ton serviteur faisait paître les brebis de son père et que venait un lion ou un ours qui enlevait une brebis du troupeau, 35 je le poursuivais, je le frappais et j'arrachais celle-ci de sa gueule. Et s'il se dressait contre moi, je le saisissais par les poils du menton et je le frappais à mort. 36 Ton serviteur a battu le lion et l'ours, il en sera de ce Philistin incirconcis comme de l'un d'eux, puisqu'il a défié les troupes du Dieu vivant.» 37 David dit encore: «Yahvé qui m'a sauvé de la griffe du lion et de l'ours me sauvera des mains de ce Philistin.» Alors Saül dit à David: «Va et que Yahvé soit avec toi!» 38 Saül revêtit David de sa tenue militaire, lui mit sur la tête un casque de bronze et lui fit endosser une cuirasse. 39 Il ceignit David de son épée, par-dessus sa tenue. David essaya de marcher, car il n'était pas entraîné, et il dit à Saül: «Je ne puis pas marcher avec cela, car je ne suis pas entraîné.» On l'en débarrassa donc.

Le combat singulier

40 David prit son bâton en main, il se choisit dans le torrent cinq pierres bien lisses et les mit dans son sac de berger, sa giberne, puis, la fronde à la main, il marcha vers le Philistin. 41 Le Philistin s'approcha de plus en plus près de David, précédé du porte-bouclier. 42 Le Philistin tourna les yeux vers David et, lorsqu'il le vit, il le méprisa car il était jeune - il était roux, avec une belle apparence. 43 Le Philistin dit à David: «Suis-je un chien pour que tu viennes contre moi avec des bâtons?» et le Philistin maudit David par ses dieux. 44 Le Philistin dit à David: «Viens vers moi, que je donne ta chair aux oiseaux du ciel et aux bêtes des champs!» 45 Mais David répondit au Philistin: «Tu marches contre moi avec épée, lance et cimeterre, mais moi, je marche contre toi au nom de Yahvé Sabaot, le Dieu des troupes d'Israël que tu as défiées. 46 Aujourd'hui, Yahvé te livrera en ma main, je t'abattrai, je te couperai la tête, je donnerai aujourd'hui même ton cadavre et les cadavres de l'armée philistine aux oiseaux du ciel et aux bêtes sauvages. Toute la terre saura qu'il y a un Dieu en Israël, 47 et toute cette assemblée saura que ce n'est pas par l'épée ni par la lance que Yahvé donne la victoire, car Yahvé est maître du combat et il vous livre entre nos mains.» 48 Dès que le Philistin s'avança et marcha au-devant de David, celui-ci sortit des lignes et courut à la rencontre du Philistin. 49 Il mit la main dans son sac et en prit une pierre qu'il tira avec la fronde. Il atteignit le Philistin au front; la pierre s'enfonça dans son front et il tomba face contre terre. 50 Ainsi David triompha du Philistin avec la fronde et la pierre: il abattit le Philistin et le fit mourir; il n'y avait pas d'épée entre les mains de David. 51 David courut et se tint debout sur le Philistin; saisissant l'épée de celui-ci, il la tira du fourreau, il acheva le Philistin et, avec elle, il lui trancha la tête. Les Philistins, voyant que leur champion était mort, s'enfuirent. 52 Les hommes d'Israël et de Juda se mirent en mouvement, poussèrent le cri de guerre et poursuivirent les Philistins jusqu'aux approches de Gat et jusqu'aux portes d'Éqrôn. Des morts philistins jonchèrent le chemin depuis Shaarayim jusqu'à Gat et Éqrôn. 53 Les Israélites revinrent de cette poursuite acharnée et pillèrent le camp philistin. 54 David prit la tête du Philistin et l'apporta à Jérusalem; quant à ses armes, il les mit dans sa propre tente.

David vainqueur est présenté à Saül

55 En voyant David partir à la rencontre du Philistin, Saül avait demandé à Abner, le chef de l'armée: «De qui ce jeune homme est-il le fils, Abner?» Et Abner répondit: «Aussi vrai que tu es vivant, ô roi, je n'en sais rien.» 56 Le roi dit: «Informe-toi de qui ce garçon est le fils.» 57 Lorsque David revint d'avoir tué le Philistin, Abner le prit et le conduisit devant Saül, tenant dans sa main la tête du Philistin. 58 Saül lui demanda: «De qui es-tu le fils, jeune homme?» David répondit: «De ton serviteur Jessé le Bethléemite.»

Chapitre 18

1 Lorsqu'il eut fini de parler à Saül, l'âme de Jonathan s'attacha à l'âme de David et Jonathan se mit à l'aimer comme lui-même. 2 Saül le retint ce jour même et ne lui permit pas de retourner chez son père. 3 Jonathan conclut un pacte avec David, car il l'aimait comme lui-même: 4 Jonathan se dépouilla du manteau qu'il avait sur lui et il le donna à David, ainsi que sa tenue, jusqu'à son épée, son arc et son ceinturon. 5 Dans ses sorties, partout où l'envoyait Saül, David remportait des succès et Saül le mit à la tête des hommes de guerre; il était bien vu de tout le peuple, et même des officiers de Saül.

Éveil de la jalousie de Saül

6 À leur retour, quand David revint d'avoir tué le Philistin, les femmes sortirent de toutes les villes d'Israël au-devant du roi Saül pour chanter en dansant, au son des tambourins, des cris d'allégresse et des sistres. 7 Les femmes qui dansaient chantaient ceci: «Saül a tué ses milliers, et David ses myriades.» 8 Saül fut très irrité et cette affaire lui déplut. Il dit: «On a donné les myriades à David et à moi les milliers, il ne lui manque plus que la royauté!» 9 Et, à partir de ce jour, Saül regarda David d'un oeil jaloux. 10 Le lendemain, un mauvais esprit de Dieu assaillit Saül qui entra en délire au milieu de la maison. David jouait de la cithare comme les autres jours et Saül avait sa lance à la main. 11 Saül brandit sa lance et dit: «Je vais clouer David au mur!», mais David l'évita par deux fois. 12 Saül eut peur de David car Yahvé était avec celui-ci et s'était détourné de Saül. 13 Alors Saül l'écarta d'auprès de lui et l'institua chef de mille: il sortait et rentrait à la tête du peuple. 14 Dans toutes ses expéditions, David réussissait et Yahvé était avec lui. 15 Voyant qu'il réussissait très bien, Saül le craignait, 16 mais tous en Israël et en Juda aimaient David, car il sortait et rentrait à leur tête.

Mariage de David

17 Saül dit à David: «Voici ma fille aînée Mérab, je vais te la donner pour femme; sers-moi seulement en brave et combats les guerres de Yahvé.» Saül s'était dit: «Qu'il ne tombe pas sous ma main, mais sous celle des Philistins!» 18 David répondit à Saül: «Qui suis-je et quel est mon lignage, la famille de mon père, en Israël, pour que je devienne le gendre du roi?» 19 Mais, lorsque vint le moment de donner à David la fille de Saül, Mérab, on la donna à Adriel de Mehola. 20 Or Mikal, la fille de Saül, s'éprit de David et on l'annonça à Saül, qui trouva cela bien. 21 Il se dit: «Je la lui donnerai, mais elle sera un piège pour lui et la main des Philistins sera sur lui.» Saül dit deux fois à David: «Tu seras aujourd'hui mon gendre.» 22 Alors Saül donna cet ordre à ses serviteurs: «Parlez en secret à David et dites: «Tu plais au roi et tous ses serviteurs t'aiment, deviens donc le gendre du roi».» 23 Les serviteurs de Saül répétèrent ces paroles aux oreilles de David, mais David répliqua: «Est-ce une petite chose à vos yeux de devenir le gendre du roi? Moi, je ne suis qu'un homme pauvre et de basse condition.» 24 Les serviteurs de Saül en référèrent à celui-ci: «Voilà les paroles que David a dites.» 25 Saül répondit: «Vous direz ceci à David: «Le roi ne désire pas un paiement, mais cent prépuces de Philistins, pour tirer vengeance des ennemis du roi».» Saül comptait faire tomber David aux mains des Philistins. 26 Les serviteurs de Saül rapportèrent ces paroles à David et celui-ci trouva que l'affaire était bonne, pour devenir le gendre du roi. Le temps n'était pas écoulé 27 que David se mit en campagne et partit avec ses hommes. Il tua aux Philistins deux cents hommes, il rapporta leurs prépuces et les compta au roi, pour devenir son gendre. Alors Saül lui donna pour femme sa fille Mikal. 28 Saül dut reconnaître que Yahvé était avec David et que toute la maison d'Israël l'aimait. 29 Alors Saül eut encore plus peur de David et il conçut contre lui une hostilité de tous les jours. 30 Les princes des Philistins firent campagne, mais chaque fois qu'ils faisaient campagne, David remportait plus de succès que tous les officiers de Saül, et il acquit un très grand renom.

Chapitre 19

Jonathan intercède pour David

1 Saül communiqua à son fils Jonathan et à tous ses officiers son dessein de faire mourir David. Or Jonathan, fils de Saül, avait beaucoup d'affection pour David 2 et il avertit ainsi David: «Mon père Saül cherche à te faire mourir. Sois donc sur tes gardes demain matin, reste à l'abri et dissimule-toi. 3 Moi, je sortirai et je me tiendrai à côté de mon père dans le champ où tu seras, je parlerai de toi à mon père, je verrai ce qu'il y a et je t'en informerai.» 4 Jonathan dit du bien de David à son père Saül et il lui parla ainsi: «Que le roi ne pèche pas contre son serviteur David, car celui-ci n'a commis aucune faute contre toi; bien plutôt, ce qu'il a fait a été d'un grand profit pour toi. 5 Il a risqué sa vie, il abattu le Philistin et Yahvé a procuré une grande victoire à tout Israël: tu as vu et tu t'es réjoui. Pourquoi pécherais-tu par le sang d'un innocent en faisant mourir David sans raison?» 6 Saül céda aux paroles de Jonathan et il fit ce serment: «Aussi vrai que Yahvé est vivant, il ne mourra pas!» 7 Alors Jonathan appela David et il lui rapporta toutes ces choses. Puis il le conduisit à Saül et David reprit son service comme auparavant.

Fuite de David

Attentat de Saül contre David

8 Comme la guerre avait repris, David se mit en campagne et combattit les Philistins; il leur infligea une grande défaite et ils s'enfuirent devant lui. 9 Or un mauvais esprit de Yahvé prit possession de Saül: comme il était assis dans sa maison, sa lance à la main, et que David jouait de la cithare, 10 Saül essaya de clouer David au mur avec sa lance, mais celui-ci esquiva le coup de Saül, qui planta sa lance dans le mur. David prit la fuite et se sauva.

David sauvé par Mikal

Cette même nuit, 11 Saül envoya des émissaires surveiller la maison de David, voulant le mettre à mort dès le matin. Mais la femme de David, Mikal, lui donna cet avertissement: «Si tu ne t'échappes pas cette nuit, demain tu es un homme mort!» 12 Mikal fit descendre David par la fenêtre. Il partit, prit la fuite et se sauva. 13 Mikal prit le téraphim, elle le plaça sur le lit, mit à son chevet une tresse en poils de chèvre et le couvrit d'un vêtement. 14 Lorsque Saül envoya des messagers pour s'emparer de David, elle dit: «Il est malade.» 15 Mais Saül renvoya les messagers voir David et leur dit: «Portez-le moi dans son lit que je le mette à mort!» 16 Les messagers entrèrent, et voilà que c'était le téraphim dans le lit, avec la tresse en poils de chèvre à son chevet! 17 Saül dit à Mikal: «Pourquoi m'as-tu ainsi trahi et as-tu laissé partir mon ennemi pour qu'il s'échappe?» Mikal répondit à Saül: «C'est lui qui m'a dit: Laisse-moi partir, ou je te tue!»

Saül et David chez Samuel

18 David avait donc pris la fuite et s'était échappé. Il se rendit chez Samuel à Rama et lui rapporta tout ce que Saül lui avait fait. Lui et Samuel allèrent habiter aux cellules. 19 On informa ainsi Saül: «Voici que David est aux cellules à Rama.» 20 Saül envoya des messagers pour se saisir de David et ceux-ci virent la communauté des prophètes en train de prophétiser, Samuel se tenant à leur tête. Alors l'esprit de Dieu s'empara des messagers de Saül et ils furent pris de délire eux aussi. 21 On avertit Saül, qui envoya d'autres messagers, et ils furent pris de délire eux aussi. Saül envoya un troisième groupe de messagers, et ils furent pris de délire eux aussi. 22 Alors il partit lui-même pour Rama et arriva à la grande citerne qui est à Sékû. Il demanda où étaient Samuel et David et on répondit: «Ils sont aux cellules à Rama.» 23 De là il se rendit donc aux cellules à Rama. Mais l'esprit de Dieu s'empara aussi de lui et il marcha en délirant jusqu'à son arrivée aux cellules à Rama. 24 Lui aussi il se dépouilla de ses vêtements, lui aussi il fut pris de délire devant Samuel, puis il s'écroula nu et resta ainsi tout ce jour et toute la nuit. D'où le dicton: «Saül est-il aussi parmi les prophètes?»

Chapitre 20

Jonathan favorise le départ de David

1 S'étant enfui des cellules qui sont à Rama, David vint dire en face à Jonathan: «Qu'ai-je donc fait, quelle a été ma faute, quel a été mon crime envers ton père pour qu'il en veuille à ma vie?» 2 Il lui répondit: «Loin de toi cette pensée! Tu ne mourras pas. Mon père n'entreprend aucune chose, importante ou non, sans m'en faire la confidence. Pourquoi mon père m'aurait-il caché cette affaire? C'est impossible!» 3 David fit ce serment: «Ton père sait très bien que j'ai ta faveur et il s'est dit: «Que Jonathan ne sache rien, de peur qu'il n'en soit peiné.» Mais, aussi vrai que vit Yahvé et que tu vis toi-même, il n'y a qu'un pas entre moi et la mort.» 4 Jonathan dit à David: «Que veux-tu que je fasse pour toi?» 5 David répondit à Jonathan: «C'est demain la nouvelle lune et je devrais m'asseoir avec le roi pour manger, mais tu me laisseras partir et je me cacherai dans la campagne jusqu'au soir. 6 Si ton père remarque mon absence, tu diras: «David m'a demandé avec instance la permission de faire une course à Bethléem, sa ville, car on y célèbre le sacrifice annuel pour tout le clan.» 7 S'il dit: «C'est bien», ton serviteur est sauf, mais s'il se met en colère, sache que le malheur est décidé de sa part. 8 Montre ta bonté envers ton serviteur, puisque tu l'as uni à toi dans un pacte au nom de Yahvé, et, si je suis en faute, fais-moi mourir toi-même; pourquoi m'amener jusqu'à ton père?» 9 Jonathan reprit: «Loin de toi cette pensée! Si je savais vraiment que mon père est décidé à faire venir sur toi un malheur, est-ce que je ne t'avertirais pas?» 10 David demanda à Jonathan: «Qui m'avertira si ton père te répond durement?» 11 Jonathan dit à David: «Viens, sortons dans la campagne», et ils sortirent tous deux dans la campagne. 12 Jonathan dit à David: «Par Yahvé, Dieu d'Israël! je sonderai mon père demain à la même heure: s'il en va bien pour David et si je n'envoie pas t'en faire confidence, 13 que Yahvé fasse à Jonathan ce mal et qu'il ajoute encore cet autre! S'il paraît bon à mon père d'amener le malheur sur toi, je t'en ferai confidence et je te laisserai aller; tu partiras sain et sauf, et que Yahvé soit avec toi comme il fut avec mon père! 14 Si je suis encore vivant, puisses-tu me témoigner une bonté de Yahvé; si je meurs, 15 ne retire jamais ta bonté à ma maison. Quand Yahvé supprimera de la face de la terre les ennemis de David, 16 que le nom de Jonathan ne soit pas supprimé avec la maison de Saül, sinon Yahvé en demandera compte à David.» 17 Jonathan prêta de nouveau serment à David, parce qu'il l'aimait de toute son âme. 18 Jonathan lui dit: «C'est demain la nouvelle lune et on remarquera ton absence, car ta place sera vide. 19 Après-demain, on remarquera beaucoup ton absence, tu iras à l'endroit où tu t'étais caché le jour de l'affaire, tu t'assiéras à côté de ce tertre que tu sais. 20 Pour moi, après-demain, je lancerai des flèches de ce côté-là comme pour tirer à la cible. 21 J'enverrai le servant: «Va! Trouve la flèche.» Si je dis au servant: «La flèche est en deçà de toi, prends-la», viens, c'est que cela va bien pour toi et qu'il n'y a rien, aussi vrai que Yahvé est vivant. 22 Mais si je dis au garçon: «La flèche est au-delà de toi», pars, car c'est Yahvé qui te renvoie. 23 Quant à la parole que nous avons échangée, moi et toi, Yahvé est témoin pour toujours entre nous deux.» 24 Donc David se cacha dans la campagne. La nouvelle lune arriva et le roi se mit à table pour manger. 25 Le roi s'assit à sa place habituelle, la place contre le mur, Jonathan se mit en face, Abner s'assit à côté de Saül et la place de David resta inoccupée. 26 Cependant, Saül ne dit rien ce jour-là; il pensa: «C'est un accident, il n'est pas pur.» 27 Le lendemain de la nouvelle lune, le second jour, la place de David resta inoccupée et Saül dit à son fils Jonathan: «Pourquoi le fils de Jessé n'est-il venu au repas ni hier ni aujourd'hui?» 28 Jonathan répondit à Saül: «David m'a demandé avec instance la permission d'aller à Bethléem. 29 Il m'a dit: «Laisse-moi partir, je te prie, car nous avons un sacrifice de clan à la ville et mes frères m'ont réclamé; maintenant, si j'ai acquis ta faveur, laisse-moi m'échapper, que j'aille voir mes frères.» Voilà pourquoi il n'est pas venu à la table du roi.» 30 Saül s'enflamma de colère contre Jonathan et il lui dit: «Fils d'une dévoyée! Ne sais-je pas que tu prends parti pour le fils de Jessé, à ta honte et à la honte de la nudité de ta mère? 31 Aussi longtemps que le fils de Jessé vivra sur la terre, tu ne seras pas en sécurité ni ta royauté. Maintenant, fais-le chercher et amène-le-moi, car il est passible de mort.» 32 Jonathan répliqua à son père Saül et lui dit: «Pourquoi mourrait-il? Qu'a-t-il fait?» 33 Alors Saül brandit sa lance contre lui pour le frapper, et Jonathan comprit que la mort de David était chose décidée de la part de son père. 34 Jonathan se leva de table, échauffé de colère, et il ne mangea rien ce second jour du mois parce qu'il était peiné au sujet de David, parce que son père l'avait insulté. 35 Le lendemain matin, Jonathan sortit dans la campagne pour le rendez-vous avec David; il était accompagné d'un jeune servant. 36 Il dit à son servant: «Cours et trouve les flèches que je vais tirer.» Le servant courut et Jonathan tira la flèche de manière à le dépasser. 37 Quand le servant arriva vers l'endroit de la flèche qu'il avait tirée, Jonathan lui cria: «Est-ce que la flèche n'est pas au-delà de toi?» 38 Jonathan cria encore au servant: «Vite! Dépêche-toi, ne t'arrête pas.» Le servant de Jonathan ramassa la flèche et l'apporta à son maître. 39 Le servant ne se doutait de rien, seuls Jonathan et David savaient de quoi il s'agissait. 40 Jonathan remit les armes à son servant et lui dit: «Va et porte cela à la ville.» 41 Tandis que le servant rentrait, David se leva d'à côté du tertre, il tomba la face contre terre et se prosterna trois fois, puis ils s'embrassèrent l'un l'autre et ils pleurèrent ensemble abondamment. 42 Jonathan dit à David: «Va en paix. Quant au serment que nous avons juré tous les deux par le nom de Yahvé, que Yahvé soit témoin pour toujours entre moi et toi, entre ma descendance et la tienne.»

Chapitre 21

1 David se leva et partit, et Jonathan rentra en ville.

L'arrêt à Nob

2 David arriva à Nob chez le prêtre Ahimélek. Celui-ci vint en tremblant au-devant de David et lui demanda: «Pourquoi es-tu seul et n'y a-t-il personne avec toi?» 3 David répondit au prêtre Ahimélek: «Le roi m'a donné un ordre et m'a dit: «Que personne ne sache la mission dont je te charge et l'ordre que je te donne!» Quant à mes hommes, je leur ai donné rendez-vous à tel endroit. 4 Maintenant, si tu as sous la main cinq pains, donne-les-moi, ou ce qui se trouvera.» 5 Le prêtre répondit: «Je n'ai pas de pain ordinaire sous la main, il n'y a que du pain consacré - pourvu que tes virs se soient gardés de rapport avec les femmes.» 6 David répondit au prêtre: «Bien sûr, les femmes nous ont été interdites, comme toujours quand je pars en campagne, et les choses des virs sont en état de pureté. C'est un voyage profane, mais vraiment aujourd'hui ils sont en état de pureté quant à la chose.» 7 Alors le prêtre lui donna ce qui avait été consacré, car il n'y avait pas d'autre pain que le pain d'oblation, celui qu'on retire de devant Yahvé pour le remplacer par du pain chaud, quand on le prend. 8 Or, ce jour même, se trouvait là un des serviteurs de Saül, retenu devant Yahvé; il se nommait Doëg l'Édomite et était le plus robuste des bergers de Saül. 9 David dit à Ahimélek: «Et n'y a-t-il pas ici sous ta main une lance ou une épée? Je n'ai pris avec moi ni mon épée ni mes armes, tant l'affaire du roi était urgente.» 10 Le prêtre répondit: «L'épée de Goliath le Philistin, que tu as abattu dans la vallée du Térébinthe, est là, enveloppée dans un manteau derrière l'éphod. Si tu veux, prends-la, il n'y en a pas d'autre ici.» David répondit: «Elle n'a pas sa pareille, donne-la moi.»

David chez Akish

11 David se leva et s'enfuit ce jour-là loin de Saül et il arriva chez Akish, roi de Gat. 12 Mais les serviteurs d'Akish dirent à celui-ci: «Est-ce que ce n'est pas David, le roi du pays? N'est-ce pas pour celui-là qu'on chantait dans les danses: «Saül a tué ses milliers, et David ses myriades»?» 13 David réfléchit sur ces paroles et il eut très peur d'Akish, roi de Gat. 14 Alors, il fit l'insensé sous leurs yeux et il simula la démence entre leurs mains: il tambourinait sur les battants de la porte et laissait sa salive couler sur sa barbe. 15 Akish dit à ses serviteurs: «Vous voyez bien que c'est un fou! Pourquoi me l'amenez-vous? 16 Est-ce que je manque de fous, que vous m'ameniez celui-ci pour m'ennuyer avec ses folies? Va-t-il entrer dans ma maison?»

Chapitre 22

David chef de bande

David commence sa vie errante

1 David partit de là et se réfugia dans la grotte d'Adullam. Ses frères et toute sa famille l'apprirent et descendirent l'y rejoindre. 2 Tous les gens en détresse, tous ceux qui avaient des créanciers, tous les mécontents se rassemblèrent autour de lui et il devint leur chef. Il y avait avec lui environ quatre cents hommes. 3 De là, David se rendit à Miçpé de Moab et dit au roi de Moab: «Permets que mon père et ma mère restent avec vous jusqu'à ce que je sache ce que Dieu fera pour moi.» 4 Il les laissa chez le roi de Moab et ils restèrent avec celui-ci tout le temps que David fut dans le refuge. 5 Le prophète Gad dit à David: «Ne reste pas dans le refuge, va-t'en et enfonce-toi dans le pays de Juda.» David partit et se rendit dans la forêt de Hérèt.

Massacre des prêtres de Nob

6 Saül apprit qu'on avait découvert David et les hommes qui l'accompagnaient. Saül était à Gibéa, assis sous le tamaris du haut lieu, sa lance à la main, et tous ses officiers se tenaient debout près de lui. 7 Et Saül dit aux officiers qui se tenaient près de lui: «Écoutez donc, Benjaminites! Le fils de Jessé aussi vous donnera-t-il à tous des champs et des vignes et vous nommera-t-il tous chefs de mille et chefs de cent, 8 que vous conspiriez tous contre moi? Personne ne m'avertit quand mon fils pactise avec le fils de Jessé, personne de vous n'a pitié de moi et ne me révèle que mon fils a dressé mon serviteur en ennemi contre moi, comme il apparaît aujourd'hui.» 9 Doëg l'Édomite, qui se tenait près des officiers de Saül, prit la parole et dit: «J'ai vu le fils de Jessé qui venait à Nob chez Ahimélek, fils d'Ahitub. 10 Celui-ci a consulté Yahvé pour lui, il lui a donné des vivres, il lui a remis aussi l'épée de Goliath le Philistin.» 11 Alors Saül fit appeler le prêtre Ahimélek fils d'Ahitub et toute sa famille, les prêtres de Nob, et ils vinrent tous chez le roi. 12 Saül dit: «Écoute donc, fils d'Ahitub!» et il répondit: «Me voici, Monseigneur.» 13 Saül lui dit: «Pourquoi avez-vous conspiré contre moi, le fils de Jessé et toi? Tu lui as donné du pain et une épée et tu as consulté Dieu pour lui, afin qu'il se dresse en ennemi contre moi, comme il arrive aujourd'hui.» 14 Ahimélek répondit au roi: «Et qui donc, parmi tous tes serviteurs, est comparable à David, le fidèle, le gendre du roi, le chef de ta garde personnelle, celui qu'on honore dans ta maison? 15 Est-ce aujourd'hui que j'ai commencé de consulter Dieu pour lui? Loin de moi toute autre pensée! Que le roi n'impute à son serviteur et à toute sa famille aucune charge, car ton serviteur ne savait rien de tout cela, ni peu ni prou.» 16 Le roi reprit: «Tu mourras, Ahimélek, toi et toute ta famille.» 17 Le roi ordonna aux coureurs qui se tenaient près de lui: «Approchez et mettez à mort les prêtres de Yahvé, car ils ont eux aussi prêté la main à David, ils ont su qu'il fuyait et ils ne m'ont pas averti.» Mais les gardes du roi ne voulurent pas porter la main sur les prêtres de Yahvé et les frapper. 18 Alors, le roi dit à Doëg: «Toi, approche et frappe les prêtres.» Doëg l'Édomite s'approcha et frappa lui-même les prêtres: il mit à mort ce jour-là quatre-vingt-cinq hommes qui portaient le pagne de lin. 19 Quant à Nob, la ville des prêtres, Saül la passa au fil de l'épée, hommes et femmes, enfants et nourrissons, boeufs, ânes, brebis. 20 Il n'échappa qu'un fils d'Ahimélek, fils d'Ahitub. Il se nommait Ébyatar et il s'enfuit auprès de David. 21 Ébyatar annonça à David que Saül avait massacré les prêtres de Yahvé, 22 et David lui dit: «Je savais ce jour-là que Doëg l'Édomite, étant présent, avertirait sûrement Saül! C'est moi qui suis responsable de la vie de tous tes parents. 23 Demeure avec moi, sois sans crainte: c'est le même qui en voudra à ma vie et qui en voudra à la tienne, car tu es sous ma bonne garde.»

Chapitre 23

David à Qéïla

1 On apporta cette nouvelle à David: «Les Philistins assiègent Qéïla et pillent les aires.» 2 David consulta Yahvé: «Dois-je partir et battrai-je les Philistins?» Yahvé répondit: «Va, tu battras les Philistins et tu délivreras Qéïla.» 3 Cependant les hommes de David lui dirent: «Ici, en Juda, nous avons déjà à craindre; combien plus si nous allons à Qéïla contre les troupes philistines!» 4 David consulta encore une fois Yahvé, et Yahvé répondit: «Pars! Descend à Qéïla, car je livre les Philistins entre tes mains.» 5 David alla donc à Qéïla avec ses hommes, il attaqua les Philistins, enleva leurs troupeaux et leur infligea une grande défaite. Ainsi David délivra les habitants de Qéïla. - 6 Lorsque Ébyatar, fils d'Ahimélek, se réfugia auprès de David, il descendit à Qéïla, ayant en main l'éphod. 7 Quand on rapporta à Saül que David était entré à Qéïla, il dit: «Dieu l'a livré en mon pouvoir, car il s'est pris au piège en entrant dans une ville à portes et à verrous!» 8 Saül appela tout le peuple aux armes pour descendre à Qéïla et bloquer David et ses hommes. 9 Quand David sut que c'était contre lui que Saül forgeait de mauvais desseins, il dit au prêtre Ébyatar: «Apporte l'éphod.» 10 David dit: «Yahvé, Dieu d'Israël, ton serviteur a entendu dire que Saül se préparait à venir à Qéïla pour détruire la ville à cause de moi. 11 Saül descendra-t-il, comme ton serviteur l'a appris? Yahvé, Dieu d'Israël, veuille informer ton serviteur!» Yahvé répondit: «Il descendra.» 12 David demanda: «Les notables de Qéïla me livreront-ils, moi et mes hommes, entre les mains de Saül?» Yahvé répondit: «Ils vous livreront.» 13 Alors David partit avec ses hommes, au nombre d'environ six cents, ils sortirent de Qéïla et errèrent à l'aventure. On rapporta à Saül que David s'était échappé de Qéïla et il abandonna l'expédition. 14 David demeura au désert dans les refuges; il demeura dans la montagne au désert de Ziph et Saül fut continuellement à sa recherche, mais Dieu ne le livra pas entre ses mains.

David à Horsha. Visite de Jonathan.

15 David se rendit compte que Saül était entré en campagne pour attenter à sa vie. David était alors dans le désert de Ziph, à Horsha. 16 S'étant mis en route, Jonathan, fils de Saül, vint auprès de David à Horsha et le réconforta au nom de Dieu. 17 Il lui dit: «Sois sans crainte, car la main de mon père Saül ne t'atteindra pas. C'est toi qui régneras sur Israël et moi je serai ton second; mon père Saül lui-même le sait bien.» 18 Ils conclurent tous les deux un pacte devant Yahvé. David demeura à Horsha et Jonathan s'en alla chez lui.

David échappe de justesse à Saül

19 Des gens de Ziph montèrent à Gibéa auprès de Saül pour lui dire: «David ne se cache-t-il pas parmi nous dans les refuges, à Horsha, sur la colline de Hakila, au sud de la steppe? 20 Maintenant, quand tu désireras descendre, ô roi, descends: c'est à nous de le livrer entre les mains du roi.» 21 Saül répondit: «Soyez bénis de Yahvé pour avoir eu pitié de moi. 22 Allez donc, informez-vous encore, rendez-vous bien compte de l'endroit où se hâteront ses pas; on m'a dit qu'il était très rusé. 23 Rendez-vous compte de toutes les cachettes où il se terre et revenez me voir quand vous serez sûrs. Alors, j'irai avec vous et, s'il est dans le pays, je le traquerai dans tous les clans de Juda.» 24 Se mettant en route, ils partirent pour Ziph, en avant de Saül. David et ses hommes étaient au désert de Maôn, dans la plaine au sud de la steppe. 25 Saül et ses hommes partirent à sa recherche. On l'annonça à David et celui-ci descendit à la gorge qui se trouve dans le désert de Maôn. Saül l'apprit et il poursuivit David dans le désert de Maôn. 26 Saül et ses hommes suivaient un des versants de la montagne, David et ses hommes suivaient l'autre versant. David fuyait éperdument devant Saül et Saül et ses hommes cherchaient à passer du côté de David et de ses hommes pour s'emparer d'eux, 27 quand un messager vint dire à Saül: «Viens vite, les Philistins ont envahi le pays!» 28 Saül cessa donc de poursuivre David et marcha à la rencontre des Philistins. C'est pourquoi on a appelé cet endroit la Gorge des Séparations.

Chapitre 24

David épargne Saül

1 David monta de là et s'établit dans les refuges d'Engaddi. 2 Quand Saül revint de la poursuite des Philistins, on lui rapporta ceci: «David est au désert d'Engaddi.» 3 Alors Saül prit trois mille hommes choisis dans tout Israël et partit à la recherche de David et de ses gens, à l'est des Rocs des Bouquetins. 4 Il arriva aux parcs à brebis qui sont près du chemin; il y là une grotte où Saül entra pour se couvrir les pieds. Or David et ses gens étaient assis au fond de la grotte, 5 et les gens de David lui dirent: «Voici le jour où Yahvé te dit: C'est moi qui livre ton ennemi entre tes mains, traite-le comme il te plaît.» David se leva et coupa furtivement le pan du manteau de Saül. 6 Après quoi, le coeur lui battit, d'avoir coupé le pan du manteau de Saül. 7 Il dit à ses hommes: «Yahvé me garde d'agir ainsi à l'égard de mon seigneur, de porter la main sur lui, car il est l'oint de Yahvé.» 8 Par ses paroles, David retint ses hommes et ne leur permit pas de se jeter sur Saül. Celui-ci quitta la grotte et alla son chemin. 9 David se leva ensuite, sortit de la grotte et lui cria: «Monseigneur le roi!» Saül regarda derrière lui et David s'inclina jusqu'à terre et se prosterna. 10 Puis David dit à Saül: «Pourquoi écoutes-tu les gens qui disent: «Voici que David cherche ton malheur»? 11 En ce jour même, tes yeux ont vu comment Yahvé t'avait livré aujourd'hui entre mes mains dans la grotte, mais j'ai refusé de te tuer, je t'ai épargné et j'ai dit: Je ne porterai pas la main sur mon seigneur, car il est l'oint de Yahvé. 12 O mon père, vois, vois donc le pan de ton manteau dans ma main: puisque j'ai pu couper le pan de ton manteau et que je ne t'ai pas tué, reconnais clairement qu'il n'y a chez moi ni méchanceté ni crime. Je n'ai pas péché contre toi alors que, toi, tu tends des embûches à ma vie pour me l'enlever. 13 Que Yahvé soit juge entre moi et toi, que Yahvé me venge de toi, mais ma main ne te touchera pas! 14 Comme dit l'ancien proverbe: Des méchants sort la méchanceté et ma main ne te touchera pas. 15 Après qui le roi d'Israël s'est-il mis en campagne, après qui cours-tu? Après un chien crevé, après une simple puce! 16 Que Yahvé soit l'arbitre, qu'il juge entre moi et toi, qu'il examine et défende ma cause et qu'il me rende justice en me délivrant de ta main!» 17 Lorsque David eut achevé de parler ainsi à Saül, celui-ci dit: «Est-ce bien ta voix, mon fils David?» et Saül se mit à crier et à pleurer. 18 Puis il dit à David: «Tu es plus juste que moi, car tu m'as fait du bien et moi je t'ai fait du mal. 19 Aujourd'hui, tu as révélé ta bonté pour moi, puisque Yahvé m'avait livré entre tes mains et que tu ne m'as pas tué. 20 Quand un homme rencontre son ennemi, le laisse-t-il aller bonnement son chemin? Que Yahvé te récompense pour le bien que tu m'as fait aujourd'hui. 21 Maintenant, je sais que tu régneras sûrement et que la royauté sur Israël sera ferme en tes mains. 22 Jure-moi donc par Yahvé que tu ne supprimeras pas ma postérité après moi et que tu ne feras pas disparaître mon nom de ma famille.» 23 David prêta serment à Saül. Celui-ci s'en alla chez lui, tandis que David et ses gens remontaient au refuge.

Chapitre 25

Mort de Samuel. Histoire de Nabal et d'Abigayil.

1 Samuel mourut. Tout Israël s'assembla et fit son deuil; on l'ensevelit chez lui à Rama. David partit et descendit au désert de Maôn. 2 Il y avait à Maôn un homme, qui avait ses affaires à Karmel; c'était un homme très riche, il avait trois mille moutons et mille chèvres, et il était alors à Karmel pour la tonte de son troupeau. 3 Le vir se nommait Nabal et sa femme, Abigayil; mais alors que la femme était pleine de bon sens et belle à voir, le vir était brutal et malfaisant; il était Calébite. 4 David, ayant appris au désert que Nabal tondait son troupeau, 5 envoya dix garçons auxquels il dit: «Montez à Karmel, rendez-vous chez Nabal et saluez-le de ma part. 6 Vous parlerez ainsi à mon frère: «Salut à toi, salut à ta maison, salut à tout ce qui t'appartient. 7 Maintenant, j'apprends que tu as les tondeurs. Or tes bergers ont été avec nous, nous ne les avons pas molestés et rien de ce qui leur appartenait n'a disparu, tout le temps qu'ils furent à Karmel. 8 Interroge tes serviteurs et ils te renseigneront. Puissent les garçons trouver bon accueil auprès de toi, car nous sommes venus un jour de fête. Donne, je te prie, ce que tu as sous la main à tes serviteurs et à ton fils David».» 9 Les garçons de David, étant arrivés, redirent toutes ces paroles à Nabal de la part de David et attendirent. 10 Mais Nabal, s'adressant aux serviteurs de David, leur dit: «Qui est David, qui est le fils de Jessé? Il y a aujourd'hui trop de serviteurs qui se sauvent de chez leurs maîtres. 11 Je vais peut-être prendre mon pain, mon vin, ma viande que j'ai abattue pour mes tondeurs et en faire cadeau à des gens qui viennent je ne sais d'où!» 12 Les garçons de David rebroussèrent chemin et s'en retournèrent. À leur arrivée, ils répétèrent toutes ces paroles à David. 13 Alors David dit à ses hommes: «Que chacun ceigne son épée!» Ils ceignirent chacun son épée, David aussi ceignit la sienne, et quatre cents hommes environ partirent à la suite de David, tandis que deux cents restaient près des bagages. 14 Or Abigayil, la femme de Nabal, avait été avertie par l'un des serviteurs, qui lui dit: «David a envoyé, du désert, des messagers pour saluer notre maître, mais celui-ci s'est jeté sur eux. 15 Pourtant ces gens ont été très bons pour nous, ils ne nous ont pas molestés et nous n'avons rien perdu, tout le temps que nous avons circulé près d'eux, quand nous étions dans la campagne. 16 Nuit et jour, il ont été comme un rempart autour de nous, tout le temps que nous fûmes avec eux à paître le troupeau. 17 Reconnais maintenant et vois ce que tu dois faire, car la perte de notre maître et de toute sa maison est une affaire réglée, et c'est un vaurien à qui on ne peut rien dire.» 18 Vite Abigayil prit deux cents pains, deux outres de vin, cinq moutons apprêtés, cinq boisseaux de grain rôti, cent grappes de raisin sec, deux cents gâteaux de figues, qu'elle chargea sur des ânes. 19 Elle dit à ses serviteurs: «Passez devant, et moi je vous suis», mais elle ne prévint pas Nabal, son mari. 20 Tandis que, montée sur un âne, elle descendait derrière un repli de la montagne, David et ses hommes descendaient vis-à-vis d'elle et elle les rencontra. 21 Or David s'était dit: «C'est donc en vain que j'ai protégé dans le désert tout ce qui était à ce bonhomme et que rien de ce qui lui appartenait n'a disparu! Il me rend le mal pour le bien! 22 Que Dieu fasse à David ce mal et qu'il ajoute cet autre si, d'ici à demain matin, je laisse de tous les siens subsister un seul mâle.» 23 Dès qu'Abigayil aperçut David, elle se hâta de descendre de l'âne et, tombant sur la face devant David, elle se prosterna jusqu'à terre. 24 Se jetant à ses pieds, elle dit: «Que la faute soit sur moi, Monseigneur! Puisse ta servante parler à tes oreilles et daigne écouter les paroles de ta servante! 25 Que Monseigneur ne fasse pas attention à ce vaurien, à ce Nabal, car il porte bien son nom: il s'appelle La Brute et vraiment il est abruti. Mais moi, ta servante, je n'avais pas vu les garçons que Monseigneur avait envoyés. 26 Maintenant, Monseigneur, par la vie de Yahvé et ta propre vie, par Yahvé qui t'a empêché d'en venir au sang et de te faire justice de ta propre main, que deviennent comme Nabal tes ennemis et ceux qui cherchent du mal à Monseigneur! 27 Quant à ce présent que ta servante apporte à Monseigneur, qu'il soit remis aux garçons qui marchent sur les pas de Monseigneur. 28 Pardonne, je t'en prie, l'offense de ta servante! Aussi bien, Yahvé assurera à Monseigneur une maison durable, car Monseigneur combat les guerres de Yahvé et, au long de ta vie, on ne trouve pas de mal en toi. 29 Et si un homme se lève pour te poursuivre et attenter à ta vie, l'âme de Monseigneur sera ensachée dans le sachet de vie auprès de Yahvé ton Dieu, tandis que l'âme de tes ennemis, il la lancera au creux de la fronde. 30 Lors donc que Yahvé aura accompli pour Monseigneur tout le bien qu'il a dit à ton propos et lorsqu'il t'aura établi chef sur Israël, 31 que ce ne soit pas pour toi un trouble et un remords pour Monseigneur d'avoir versé en vain le sang et de s'être fait justice de sa main. Quand Yahvé aura fait du bien à Monseigneur, souviens-toi de ta servante.» 32 David répondit à Abigayil: «Béni soit Yahvé, Dieu d'Israël, qui t'a envoyée aujourd'hui à ma rencontre. 33 Bénie soit ta sagesse et bénie sois-tu, pour m'avoir retenu aujourd'hui d'en venir au sang et de me faire justice de ma propre main! 34 Mais, par la vie de Yahvé, Dieu d'Israël, qui m'a empêché de te faire du mal, si tu n'étais pas venue aussi vite au-devant de moi, je jure que, d'ici au lever du matin, il ne serait pas resté à Nabal un seul mâle.» 35 David reçut ce qu'elle lui avait apporté et il lui dit: «Remonte en paix chez toi. Vois: je t'ai exaucée et je t'ai fait grâce.» 36 Quand Abigayil arriva chez Nabal, il festoyait dans sa maison. Un festin de roi: Nabal était en joie et complètement ivre; aussi, jusqu'au lever du jour, elle ne lui révéla rien. 37 Le matin, quand Nabal eut cuvé son vin, sa femme lui raconta cette affaire: alors son coeur mourut dans sa poitrine et il devint comme une pierre. 38 Une dizaine de jours plus tard, Yahvé frappa Nabal et il mourut. 39 Ayant appris que Nabal était mort, David dit: «Béni soit Yahvé qui m'a rendu justice pour l'injure que j'avais reçue de Nabal et qui a retenu son serviteur de commettre le mal. Yahvé a fait retomber la méchanceté de Nabal sur sa propre tête.» David envoya demander Abigayil en mariage. 40 Les serviteurs de David vinrent donc trouver Abigayil à Karmel et lui dirent: «David nous a envoyés vers toi pour te prendre comme sa femme.» 41 D'un mouvement, elle se prosterna la face contre terre et dit: «Ta servante est comme une esclave, pour laver les pieds des serviteurs de Monseigneur.» 42 Vite, Abigayil se releva et monta sur un âne; suivie par cinq de ses servantes, elle partit derrière les messagers de David et elle devint sa femme. 43 David avait aussi épousé Ahinoam de Yizréel, et il les eut toutes deux pour femmes. 44 Saül avait donné sa fille Mikal, femme de David, à Palti, fils de Layish, de Gallim.

Chapitre 26

David épargne Saül

1 Les gens de Ziph vinrent à Gibéa et dirent à Saül: «Est-ce que David ne se cache pas sur la colline de Hakila, à l'orée de la steppe?» 2 S'étant mis en route, Saül descendit au désert de Ziph, accompagné de trois mille hommes, l'élite d'Israël, pour traquer David dans le désert de Ziph. 3 Saül campa à la colline de Hakila, qui est à l'orée de la steppe, près de la route. David séjournait au désert et il vit que Saül était venu derrière lui au désert. 4 David envoya des espions et il sut que Saül était effectivement arrivé. 5 Alors David se mit en route et arriva au lieu où Saül campait. Il vit l'endroit où étaient couchés Saül et Abner, fils de Ner, le chef de son armée: Saül était couché dans le campement et la troupe bivouaquait autour de lui. 6 David, s'adressant à Ahimélek le Hittite et à Abishaï, fils de Çeruya et frère de Joab, leur dit: «Qui veut descendre avec moi au camp, jusqu'à Saül?» Abishaï répondit: «C'est moi qui descendrai avec toi.» 7 Donc David et Abishaï se dirigèrent de nuit vers la troupe: ils trouvèrent Saül étendu et dormant dans le campement, sa lance plantée en terre à son chevet, et Abner et l'armée étaient couchés autour de lui. 8 Alors Abishaï dit à David: «Aujourd'hui Dieu a livré ton ennemi en ta main. Eh bien, laisse-moi le clouer à terre avec sa propre lance, d'un seul coup et je n'aurai pas à lui en donner un second!» 9 Mais David dit à Abishaï: «Ne le tue pas! Qui pourrait porter la main sur l'oint de Yahvé et rester impuni?» 10 David ajouta: «Aussi vrai que Yahvé est vivant, c'est Yahvé qui le frappera, soit que son jour arrive et qu'il meure, soit qu'il descende au combat et qu'il y périsse. 11 Mais que Yahvé me garde de porter la main sur l'oint de Yahvé! Maintenant, prends donc la lance qui est à son chevet et la gourde d'eau, et allons-nous-en.» 12 David prit du chevet de Saül la lance et la gourde d'eau et ils s'en allèrent: personne n'en vit rien, personne ne le sut, personne ne s'éveilla, ils dormaient tous, car une torpeur venant de Yahvé s'était abattue sur eux. 13 David passa de l'autre côté et se tint sur le sommet de la montagne au loin; il y avait un grand espace entre eux. 14 Alors David appela l'armée et Abner, fils de Ner: «Ne vas-tu pas répondre, Abner?», dit-il. Et Abner répondit: «Qui es-tu, toi qui appelles?» 15 David dit à Abner: «N'es-tu pas un homme? Et qui est ton pareil en Israël? Pourquoi donc n'as-tu pas veillé sur le roi ton maître? Car quelqu'un du peuple est venu pour tuer le roi ton maître. 16 Ce n'est pas bien, ce que tu as fait. Aussi vrai que Yahvé est vivant, vous êtes dignes de mort pour n'avoir pas veillé sur votre maître, l'oint de Yahvé. Maintenant, regarde donc où est la lance du roi et où est la gourde d'eau qui était à son chevet!» 17 Or Saül reconnut la voix de David, et il demanda: «Est-ce bien ta voix, mon fils David?» - «Oui, Monseigneur le roi», répondit David. 18 Et il continua: «Pourquoi donc Monseigneur poursuit-il son serviteur? Qu'ai-je fait et de quoi suis-je coupable? 19 Maintenant, que Monseigneur le roi veuille écouter les paroles de son serviteur: si c'est Yahvé qui t'excite contre moi, qu'il soit apaisé par une offrande, mais si ce sont des humains, qu'ils soient maudits devant Yahvé, car ils m'ont banni aujourd'hui, en sorte que je ne participe plus à l'héritage de Yahvé, comme s'ils disaient: «Va servir des dieux étrangers!» 20 Maintenant, que mon sang ne soit pas répandu à terre loin de la présence de Yahvé! En effet, le roi d'Israël est sorti à la quête de ma vie, comme on pourchasse la perdrix dans les montagnes.» 21 Saül dit: «J'ai péché! Reviens, mon fils David, je ne te ferai plus de mal, puisque ma vie a eu aujourd'hui tant de prix à tes yeux. Oui, j'ai agi en insensé et je me suis très lourdement trompé.» 22 David répondit: «Voici la lance du roi. Que l'un des garçons traverse et vienne la prendre. 23 Yahvé rendra à chacun selon sa justice et sa fidélité: aujourd'hui Yahvé t'avait livré entre mes mains et je n'ai pas voulu porter la main contre l'oint de Yahvé. 24 De même que ta vie a compté beaucoup à mes yeux en ce jour, ainsi ma vie comptera beaucoup au regard de Yahvé et il me délivrera de toute angoisse.» 25 Saül dit à David: «Béni sois-tu, mon fils David. Certainement tu entreprendras et tu réussiras.» David alla son chemin et Saül retourna chez lui.

Chapitre 27

David chez les Philistins

David se réfugie à Gat

1 David se dit en lui-même: «Un de ces jours, je vais périr par la main de Saül, je n'ai rien de mieux à faire que de me sauver au pays des Philistins. Saül renoncera à me traquer encore dans tout le territoire d'Israël et j'échapperai à sa main.» 2 Donc David se mit en route et passa, avec les six cents hommes qu'il avait, chez Akish, fils de Maok, le roi de Gat. 3 David s'établit auprès d'Akish à Gat, lui et ses hommes, chacun avec sa famille, David avec ses deux femmes, Ahinoam de Yizréel et Abigayil, la femme de Nabal de Karmel. 4 On informa Saül que David s'était enfui à Gat et il cessa de le chercher.

David vassal d'Akish

5 David dit à Akish: «Je t'en prie, si j'ai trouvé faveur à tes yeux, qu'on me donne une place dans l'une des villes de l'extérieur, où je puisse résider. Pourquoi ton serviteur demeurerait-il à côté de toi dans la ville royale?» 6 Ce même jour, Akish lui donna Çiqlag. C'est pourquoi Çiqlag a appartenu jusqu'à maintenant aux rois de Juda. 7 La durée du séjour que David fit en territoire philistin fut d'un an et quatre mois. 8 David et ses gens partirent en razzia contre les Geshurites, les Girzites et les Amalécites, car telles sont les tribus habitant la région qui va de Télam en direction de Shur et jusqu'à la terre d'Égypte. 9 David dévastait le pays et ne laissait en vie ni vir ni femme, il enlevait le petit et le gros bétail, les ânes, les chameaux et les vêtements, puis il revenait et rentrait chez Akish. 10 Quand Akish demandait: «Où avez-vous fait la razzia aujourd'hui?», David répondait que c'était contre le Négeb de Juda ou le Négeb de Yerahméel ou le Négeb des Qénites. 11 David ne laissait en vie ni vir ni femme à ramener à Gat, «de peur, se disait-il, qu'ils ne fassent des rapports contre nous en disant: «Voilà ce que David a fait».» Telle fut sa manière d'agir tout le temps qu'il séjourna en territoire philistin. 12 Akish avait confiance en David; il se disait: «Il s'est sûrement rendu odieux à Israël son peuple et il sera pour toujours mon serviteur.»

Chapitre 28

Les Philistins partent en guerre contre Israël

1 Or, en ce temps-là, les Philistins rassemblèrent leurs troupes en guerre pour combattre Israël, et Akish dit à David: «Sache bien que tu iras à l'armée avec moi, toi et tes hommes.» 2 David répondit à Akish: «Aussi bien, tu sauras maintenant ce que va faire ton serviteur.» Alors Akish dit à David: «Eh bien! Je t'instituerai pour toujours mon garde du corps.»

Saül et la sorcière d'En-Dor

3 Samuel était mort, tout Israël avait fait son deuil et on l'avait enseveli à Rama, dans sa ville. Saül avait expulsé du pays les nécromants et les devins. 4 Tandis que les Philistins, s'étant groupés, venaient camper à Shunem, Saül rassembla tout Israël et ils campèrent à Gelboé. 5 Lorsque Saül vit le camp philistin, il eut peur et son coeur trembla fort. 6 Saül consulta Yahvé, mais Yahvé ne lui répondit pas, ni par les songes, ni par les sorts, ni par les prophètes. 7 Saül dit alors à ses serviteurs: «Cherchez-moi une nécromancienne, que j'aille chez elle et que je la consulte», et ses serviteurs lui répondirent: «Il y a une nécromancienne à En-Dor.» 8 Saül se déguisa et endossa d'autres vêtements, puis il partit avec deux hommes et ils arrivèrent de nuit chez la femme. Il lui dit: «Je t'en prie, fais-moi dire l'avenir par un revenant, et évoque pour moi celui que je te dirai.» 9 Mais la femme lui répondit: «Voyons, tu sais toi-même ce qu'a fait Saül et comment il a supprimé du pays les nécromants et les devins. Pourquoi tends-tu un piège à ma vie pour me faire mourir?» 10 Alors Saül lui fit ce serment par Yahvé: «Aussi vrai que Yahvé est vivant, dit-il, tu n'encourras aucun blâme pour cette affaire.» 11 La femme demanda: «Qui faut-il évoquer pour toi?», et il répondit: «Évoque-moi Samuel.» 12 Alors la femme vit Samuel et, poussant un grand cri, elle dit à Saül: «Pourquoi m'as-tu trompée? Tu es Saül!» 13 Le roi lui dit: «N'aie pas peur! Mais que vois-tu?» et la femme répondit à Saül: «Je vois un spectre qui monte de la terre.» 14 Saül lui demanda: «Quelle apparence a-t-il?», et la femme répondit: «C'est un vieillard qui monte, il est drapé dans un manteau.» Alors Saül sut que c'était Samuel et, s'inclinant la face contre terre, il se prosterna. 15 Samuel dit à Saül: «Pourquoi as-tu troublé mon repos en m'évoquant?» - «C'est, répondit Saül, que je suis dans une grande angoisse: les Philistins me font la guerre et Dieu s'est détourné de moi, il ne me répond plus, ni par les prophètes, ni en songe. Alors je t'ai appelé pour que tu m'indiques ce que je dois faire.» 16 Samuel dit: «Pourquoi me consulter, quand Yahvé s'est détourné de toi et est devenu ton adversaire? 17 Yahvé t'a fait comme il t'avait dit par mon entremise: il a arraché de ta main la royauté et l'a donnée à ton prochain, David, 18 parce que tu n'as pas obéi à Yahvé et que tu n'as pas satisfait l'ardeur de sa colère contre Amaleq. C'est pour cela que Yahvé t'a traité de la sorte aujourd'hui. 19 De plus, Yahvé livrera, en même temps que toi, ton peuple Israël aux mains des Philistins. Demain, toi et tes fils, vous serez avec moi; le camp d'Israël aussi, Yahvé le livrera aux mains des Philistins.» 20 Aussitôt Saül tomba à terre de tout son long. Il était terrifié par les paroles de Samuel; de plus, il était sans force, n'ayant rien mangé de tout le jour et de toute la nuit. 21 La femme vint à Saül, et, le voyant épouvanté, elle lui dit: «Vois, ta servante t'a obéi, j'ai risqué ma vie et j'ai obéi aux ordres que tu m'avais donnés. 22 Maintenant, je t'en prie, écoute à ton tour la voix de ta servante: laisse-moi te servir un morceau de pain, mange et prends des forces pour te remettre en route.» 23 Saül refusa: «Je ne mangerai pas», dit-il. Mais ses serviteurs le pressèrent, ainsi que la femme, et il céda à leurs instances. Il se leva de terre et s'assit sur le divan. 24 La femme avait chez elle un veau à l'engrais. Vite, elle l'abattit et, prenant de la farine, elle pétrit et fit cuire des pains sans levain. 25 Elle servit Saül et ses gens. Ils mangèrent, puis se levèrent et partirent cette même nuit.

Chapitre 29

David est congédié par les chefs philistins

1 Les Philistins concentrèrent toutes leurs troupes à Apheq, tandis que les Israélites campaient à la source qui est en Yizréel. 2 Les princes des Philistins défilaient par centuries et par milliers, et David et ses hommes défilaient les derniers avec Akish. 3 Les princes des Philistins demandèrent: «Qu'est-ce que ces Hébreux?», et Akish répondit aux princes des Philistins: «Mais c'est David, le serviteur de Saül, roi d'Israël! Voici un an ou deux qu'il est avec moi et je n'ai trouvé aucun reproche à lui faire depuis le jour qu'il s'est rendu à moi jusqu'à maintenant.» 4 Les princes des Philistins s'emportèrent contre lui et ils lui dirent: «Renvoie cet homme et qu'il retourne au lieu que tu lui as assigné. Qu'il ne vienne pas en guerre avec nous et ne se retourne pas contre nous dans le combat! Comment celui-là achèterait-il la faveur de son maître, sinon avec la tête des hommes que voici? 5 N'est-il pas ce David, duquel on chantait dans les choeurs: «Saül a tué ses milliers et David ses myriades»?» 6 Akish appela donc David et lui dit: «Aussi vrai que Yahvé est vivant, tu es loyal et il me plairait que tu sortes et rentres avec moi dans le camp, car je n'ai rien trouvé de mauvais en toi depuis le jour que tu es venu chez moi jusqu'à maintenant. Mais tu n'es pas bien vu des princes. 7 Donc retourne et va-t'en en paix, pour ne pas indisposer les princes des Philistins.» 8 David dit à Akish: «Qu'ai-je donc fait et qu'as-tu à reprocher à ton serviteur depuis le jour où je suis entré à ton service jusqu'à maintenant, pour que je ne puisse pas venir et combattre les ennemis de Monseigneur le roi?» 9 Akish répondit à David: «C'est vrai que tu m'es aussi agréable qu'un ange de Dieu, seulement les princes des Philistins ont dit: «Il ne faut pas qu'il aille au combat avec nous.» 10 Donc lève-toi de bon matin avec les serviteurs de ton maître qui sont venus avec toi, et allez à l'endroit que je vous ai assigné. Ne garde en ton coeur aucun ressentiment, car tu m'es agréable. Vous vous lèverez de grand matin et, dès qu'il fera jour, vous partirez.» 11 David et ses hommes se levèrent de bonne heure pour partir dès le matin et retourner au pays philistin. Quant aux Philistins, ils montèrent en Yizréel.

Chapitre 30

Campagne contre les Amalécites

1 David et ses hommes arrivèrent à Çiqlag le surlendemain. Or les Amalécites avaient fait une razzia au Négeb et contre Çiqlag; ils avaient dévasté Çiqlag et l'avaient livrée au feu. 2 Ils avaient fait captifs les femmes et tous ceux qui y étaient, petits et grands. Ils n'avaient tué personne, mais ils les avaient emmenés et avaient continué leur chemin. 3 Lors donc que David et ses virs arrivèrent à la ville, ils virent qu'elle était brûlée et que leurs femmes, leurs fils et leurs filles avaient été enlevés. 4 Alors David et toute la troupe qui l'accompagnait se mirent à crier et à pleurer jusqu'à ce qu'ils n'en eussent plus la force. 5 Les deux femmes de David avaient été emmenées captives, Ahinoam de Yizréel et Abigayil, la femme de Nabal de Karmel. 6 David était en grande détresse, car les gens parlaient de le lapider; tous avaient en effet l'âme pleine d'amertume, chacun à cause de ses fils et de ses filles. Mais David retrouva courage en Yahvé son Dieu. 7 David dit au prêtre Ébyatar, fils d'Ahimélek: «Je t'en prie, apporte-moi l'éphod», et Ébyatar apporta l'éphod à David. 8 Alors David consulta Yahvé et demanda: «Poursuivrai-je ce rezzou et l'atteindrai-je?» La réponse fut: «Poursuis, car sûrement tu l'atteindras et tu libéreras les captifs.» 9 David partit avec les six cents hommes qui l'accompagnaient et ils arrivèrent au torrent de Besor. 10 David continua la poursuite avec quatre cents hommes, mais deux cents restèrent, qui étaient trop fatigués pour franchir le torrent de Besor. 11 On trouva un Égyptien dans la campagne et on l'amena à David. On lui donna du pain, qu'il mangea, et on lui fit boire de l'eau. 12 On lui donna aussi une masse de figues et deux grappes de raisins secs. Il mangea et ses esprits lui revinrent; en effet, il n'avait rien mangé ni rien bu depuis trois jours et trois nuits. 13 David lui demanda: «À qui appartiens-tu et d'où es-tu?» Il répondit: «Je suis un jeune Égyptien, esclave d'un Amalécite. Mon maître m'a abandonné parce que j'étais malade, voici aujourd'hui trois jours. 14 Nous avons fait la razzia contre le Négeb des Kerétiens et celui de Juda et contre le Négeb de Caleb, et nous avons incendié Çiqlag.» 15 David lui demanda: «Veux-tu me guider vers ce rezzou?» Il répondit: «Jure-moi par Dieu que tu ne me feras pas mourir et que tu ne me livreras pas à mon maître, et je te guiderai vers ce rezzou.» 16 Il l'y conduisit donc, et voici qu'ils étaient disséminés par toute la contrée, mangeant, buvant et faisant la fête, à cause de tout le grand butin qu'ils avaient rapporté du pays des Philistins et du pays de Juda. 17 David les massacra, depuis l'aube jusqu'au soir du lendemain. Personne n'en réchappa, sauf quatre cents jeunes hommes, qui montèrent sur les chameaux et s'enfuirent. 18 David délivra tout ce que les Amalécites avaient pris - David délivra aussi ses deux femmes. 19 Rien ne fut perdu pour eux, depuis les petites choses jusqu'aux grandes, depuis le butin jusqu'aux fils et aux filles, tout ce qui leur avait été enlevé: David ramena tout. 20 Ils prirent tout le petit et le gros bétail et le poussèrent devant lui en disant: «Voilà le butin de David!» 21 David arriva auprès des deux cents hommes qui avaient été trop fatigués pour le suivre et qu'il avait laissés au torrent de Besor. Ils vinrent au devant de David et de la troupe qui l'accompagnait; David s'approcha avec la troupe et leur souhaita le bonjour. 22 Mais tous les méchants et les vauriens parmi les gens qui étaient allés avec David prirent la parole et dirent: «Puisqu'ils ne sont pas venus avec nous, qu'on ne leur donne rien du butin que nous avons sauvé, sauf à chacun sa femme et ses enfants: qu'ils les emmènent et s'en aillent!» 23 Mais David dit: «N'agissez pas ainsi, mes frères, avec ce que Yahvé nous a accordé: il nous a protégés et il a livré entre nos mains le rezzou qui était venu contre nous. 24 Qui serait de votre avis dans cette affaire? Car: Telle la part de celui qui descend au combat, telle la part de celui qui reste près des bagages. Ils partageront ensemble.» 25 Et, à partir de ce jour-là, il fit de cela pour Israël une règle et une coutume qui persistent encore aujourd'hui. 26 Arrivés à Çiqlag, David envoya des parts de butin aux anciens de Juda, selon leurs villes, avec ce message: «Voici pour vous un présent pris sur le butin des ennemis de Yahvé», 27 à ceux de Betul, à ceux de Rama du Négeb, à ceux de Yattir, 28 à ceux d'Aroèr, à ceux de Siphmot, à ceux d'Esthemoa, 29 à ceux de Karmel, à ceux des villes de Yerahméel, à ceux des villes des Qénites, 30 à ceux de Horma, à ceux de Bor-Ashân, à ceux de Éter, 31 à ceux d'Hébron, et à tous les endroits que David avait fréquentés avec ses hommes.

Chapitre 31

Bataille de Gelboé. Mort de Saül.

1 Les Philistins livrèrent bataille à Israël et les Israélites s'enfuirent devant les Philistins et tombèrent, frappés à mort, sur le mont Gelboé. 2 Les Philistins serrèrent de près Saül et ses fils et ils tuèrent Jonathan, Abinadab et Malki-Shua, les fils de Saül. 3 Le poids du combat se porta sur Saül. Les tireurs d'arc le surprirent et il fut blessé gravement par les tireurs. 4 Alors Saül dit à son écuyer: «Tire ton épée et transperce-moi, de peur que ces incirconcis ne viennent et ne se jouent de moi.» Mais son écuyer ne voulut pas, car il était rempli d'effroi. Alors Saül prit son épée et se jeta sur elle. 5 Voyant que Saül était mort, l'écuyer se jeta lui aussi sur son épée et mourut avec lui. 6 Ainsi moururent ensemble ce jour-là Saül, ses trois fils et son écuyer. 7 Lorsque les Israélites qui étaient de l'autre côté de la vallée et ceux qui étaient de l'autre côté du Jourdain virent que les hommes d'Israël étaient en déroute et que Saül et ses fils avaient péri, ils abandonnèrent leurs villes et prirent la fuite. Les Philistins vinrent s'y établir. 8 Le lendemain, les Philistins, venus pour détrousser les morts, trouvèrent Saül et ses trois fils gisant sur le mont Gelboé. 9 Ils lui tranchèrent la tête et le dépouillèrent de ses armes, et ils les firent porter à la ronde dans le pays philistin, pour annoncer la bonne nouvelle à leurs idoles et à leur peuple. 10 Ils déposèrent ses armes dans le temple d'Astarté; quant à son corps, ils l'attachèrent au rempart de Bet-Shân. 11 Lorsque les habitants de Yabesh de Galaad apprirent ce que les Philistins avaient fait à Saül, 12 tous les braves se mirent en route et, après avoir marché toute la nuit, ils enlevèrent du rempart de Bet-Shân le corps de Saül et de ses fils et, les ayant apportés à Yabesh, ils les y brûlèrent. 13 Puis ils prirent leurs ossements, les ensevelirent sous le tamaris de Yabesh et jeûnèrent pendant sept jours.

Bible de Jérusalem © Les Éditions du Cerf.

[précédente] [suivante]

| Accueil >> Varia >> Livres >> Bible