| Accueil >> Varia >> Trousse du célibataire

Le Calpin de campagne («Calcamp»)

Le Calpin de campagne.

1) Introduction

Je ne suis même pas sûr comment appeler cet objet. C'est un bloc-notes de papier, et c'est pour le plein-air, donc «Calpin de campagne» («Calcamp») est une suggestion. Il pourrait aussi s'appeler «Ordinateur portatif de dernier recours», parce que nulle personne saine d'esprit utiliserait un tel objet s'ils avaient aussi le choix d'utiliser un ordinateur. Les ordinateurs sont de merveilleux agents d'amélioration du cerveau, et aucun tas de feuilles de papier ne pourra jamais aider autant notre cerveau à penser et à se souvenir qu'un ordinateur. Mais quand la MFLV, quelque chose est mieux que rien.

Un Calpin de campagne possède de nombreux avantages. Il n'a jamais besoin de se faire recharger les batteries. Vous pouvez vous asseoir dessus, le plier, et même le jeter en bas d'un précipice et il va encore fonctionner à merveille. Il est très léger et peu dispendieux. Si vous jonglez un peu avec un sac de plastique et une torche électrique, vous pouvez lire et écrire à la pluie battante la nuit. Avec un papier et de l'encre de bonne qualité, il sera encore lisible dans des centaines d'années. Il est totalement blindé contre les pirates informatique. Et ainsi de suite.

2) Exploration de l'espace de conception

Il y a plusieurs années j'ai passé dans les Forces armées canadiennes, alors mon idée d'un calepin de campagne était:

Carnet de Campagne typique des Forces armées canadiennes.
Carnet de Campagne typique des Forces armées canadiennes.
(Source: www.cpgear.com)

Avantages: il existe, c'est en gros la bonne taille pour le tenir dans une main pendant que vous écrivez dessus de l'autre, ça fait dans les poches militaires, le papier est quadrillé pour écrire et faire des croquis, les feuilles sont perforées en haut pour êtres détachables facilement, les coins sont arrondis pour que le calepin ne vous blesse pas s'il est dans votre poche et que vous tombez dessus, il est très léger et assez peu dispendieux, etc.

Désavantages: c'est relié, donc vous ne pouvez pas ajouter des feuilles ou changer leur ordre (ce qui devient encore plus important quand vous avez écrit quelque chose d'important, et que vous voulez sauvegarder cette information, mais sans la numériser), il est difficile d'écrire des deux côtés d'une feuille (donc la moitié du bloc-note est gaspillée), les pages ne tournent pas très bien, c'est très particulier et quasi-impossible à trouver en magasin, etc.

Si vous n'aimez pas ce «Carnet de Campagne», il y a une autre solution qui utilise des anneaux métalliques:

Cahier à anneaux de campagne à six trous.
Cahier à anneaux de campagne à six trous.
(Source: www.cpgear.com)

Avantages: En gros les mêmes que ci-haut, avec l'avantage décisif de pouvoir décider quelles pages vous allez mettre dedans, et dans quel ordre.

Désavantages: Malheureusement, vous perdez l'extrême simplicité et légèreté (et bas prix) du premier Carnet de campagne. J'ai essayé quelque chose du genre pendant que j'étais dans l'armée, et c'était trop gros et lourd pour trimballer sur soi toute la journée.

3) Tentative de concevoir une solution

Le calepin de campagne.

Le problème fondamental avec les deux solutions ci-haut est qu'elles ont été conçues avant que les ordinateurs deviennent omniprésents. Les concepteurs ne voyaient pas ces calepins comme étant des ordinateurs de rechange (parce que dans ce temps-là, s'ils l'avaient fait, ils se seraient fait jeter dans un asile pour aliénés mentaux!).

De nos jours, un calepin de papier doit être conçu dès le départ avec les ordinateurs en tête. Nous voulons un ordinateur de rechange, pas un tas de papier utilisable dehors. Si l'information de mon ordinateur ne peut pas être facilement transférée à mon calepin de campagne, ce calepin m'est inutile. Il doit être facile d'utiliser les ordinateurs pour rédiger (et mettre à jour régulièrement) tout le contenu, et ensuite de tout imprimer sur du papier et d'intégrer ces feuilles dans le calepin de campagne.

3.1) La taille de la feuille de papier. Si quelque chose doit être facile à imprimer, il doit être imprimable sur du papier communément disponible. Oui, en théorie vous pouvez imprimer sur n'importe quel papier et ensuite le couper à la bonne taille. Je l'ai essayé, et c'est trop de travail. De nos jours en Amérique du nord, il n'y a que deux tailles communément disponibles de papier: Lettre et Légal. Si vous coupez une feuille de format Légal (8.5x14") en quatre, vous obtenez des feuilles de 7x4.5", ce qui est à peu près correct pour tenir dans une main et pour mettre dans votre poche.

Si vous vous chamaillez quelques minutes avec Microsoft Word, vous pouvez le faire imprimer sur une feuille de format Légal. (Vous pouvez voir ceci dans la première photo ci-haut; il y a une feuille de format Légal avec du charabia imprimé sur quatre pages par feuille.) Voici comment j'ai fait dans MS-Word 2000. C'est en gros la même chose dans MS-Word 2010, juste plus douloureux à cause de «l'Interface Ruban»:

- Nouveau document vierge;
- Menu «Fichier», item de menu «Mise en page»;
- Choisir l'onglet «Marges»;
- Fixer toutes les marges à 1cm (enfin, quelque chose de petit);
- Cocher la case «2 pages par feuille»;
- Choisir l'onglet «Taille du papier»;
- Fixer la liste déroulante «Taille du papier» à «Légal»;
- Fixer «Orientation» à «Portrait»;
- Cliquez «OK» pour fermer la case de dialogue;
- Menu «Format», item de menu «Columns»;
- Fixez «Nombre de colonnes» à 2;
- Cliquez «OK» pour fermer la case de dialogue.

Après avoir coupé en quatre avec un couteau aiguisé les feuilles imprimées, je coupe quelques millimètres des deux coins du bas, pour les arrondir un peu.

3.2) Où relier. Je présume que les feuilles doivent être reliées d'une manière ou d'une autre, pour qu'elles ne s'envolent pas, qu'elles ne tombent pas subrepticement, et qu'elle ne se mélangent pas. Étant donné que les feuilles doivent être reliées, il semble évident qu'elles devraient être attachées les unes aux autres par le côté le plus court, pour minimiser l'espace gaspillé par la reliure.

3.3) Comment relier. Les reliures les plus légères, simples, solides et moins cher sont de coller les feuilles ensemble, ou de les coudre, ou de les brocher. Nous savons aussi que la meilleure reliure pour enlever, rajouter et ré-ordonner les pages rapidement est la reliure à anneaux lourde, compliquée et fragile.

La reliure qui combine autant qu'il est possible (selon moi) les avantages de ces deux extrêmes est la reliure en spirale de plastique. Vous pouvez l'enlever en la «dévissant» du tas de pages, et avec un peu de pratique, vous pouvez la «revisser» assez rapidement (la première photo ci-haut montre une telle reliure partiellement enlevée).

Le seul problème avec cette reliure est de faire les trous. Ils sont plus petits que ceux utilisés dans les cahiers à anneaux ordinaires. Ils ont 4mm de diamètre, avec un espacement de 6mm (distance de centre au centre). N'importe quel Bureau en gros peut vous poinçonner ces trous et ajouter la spirale (mais c'est du vol à main désarmée; j'ai payé 11$ juste pour relier le petit tas de feuilles que vous voyez dans la première photo, et j'ai fourni le tas de feuilles!). Si vous tenez très serrée (au serre-joints) les feuilles entre deux petits bouts de bois franc, et que vous forez avec une mèche de 11/64", vous pouvez faire un travail presque aussi beau qu'une «Akiles RubiCoil Coil Punch and Inserting Equipment» à 200$. Je présume aussi que vous pourriez acheter des spirales en vrac de fournisseurs comme www.mybinding.com. De plus, n'importe qui travaillant dans un bureau normal a probablement accès à de tels outils et fournitures.

3.4) Papier à l'épreuve de l'eau? Certaines personnes semblent aimer un produit commercial fait par www.RiteInTheRain.com. Ils ont du papier taille Légal, pour imprimantes au laser, 40$ la rame. Peut-être quelques feuilles par calepin?

3.5) Quelques feuilles de papier carbone. Nos calepins dans l'Armée avaient quelques feuilles de papier carbone. Ça marche, c'est peu dispendieux, ça permet de faire une copie facilement (si vous copiez quelque chose de très simple, comme l'écriture ou un croquis), etc.

4) Conclusion: La partie la plus difficile

Mon Premier Ordinateur.

Inventer un calepin de campagne potable est facile. La partie difficile est de le remplir avec de l'information utile. Idéalement, je ferais un document informatisé rempli avec:

- Des textes encourageants et inspirants qui nous rappellent notre devoir en tant que Chrétiens (afin de renforcer notre volonté de survivre);
- Des «pense-bête d'habiletés de survie» pratiques (aussi appelés «SOP ou Standard Operating Procedures» dans l'armée) pour des tâches communes comme les premiers soins, la signalisation pour demander de l'aide, comment utiliser une boussole et une carte, etc.;
- Une liste de tout mon équipement (pour que je puisse vérifier si j'oublie quelque chose);
- L'information de contact pour toute ma parenté et mes amis;
- Un calendrier;
- Quelques cartes locales;
- Mon testament;
- Etc, etc.

Un tel contenu, imprimé et relié dans un format pratique, avec des feuilles vierges supplémentaires pour les notes et les messages, le tout placé dans un gros sac ziploc avec une Plume de l'espace fait maison, donnerait un Calepin de campagne très acceptable!

| Accueil >> Varia >> Trousse du célibataire