| Accueil >> Politique

Dieu ne s'appelle pas Allah, et Mahomet n'est pas son prophète

Manifestation pro-charia en Angleterre.

1) Introduction

Le Canada est-il un pays démocratique? Les Canadiens et les Canadiennes ont-ils la liberté d'expression? Les citoyens de ce pays peuvent-ils adorer Dieu de la manière que leur conscience leur dit de le faire?

Depuis ma plus tendre enfance, je me suis fait dire que la réponse à toutes ces questions était: «Oui». Les choses ont-elles changées? Le Canada est-il encore libre et démocratique? La seule manière de le savoir est de faire une sorte d'expérience scientifique. En d'autres mots, je vais maintenant dire tout haut ce que je crois, de manière calme et respectueuse. Ensuite, je vais observer ce qui va se passer.

2) Adorez-vous la Sainte Banane, ou la Sainte Citrouille?

Manifestation pro-charia en France.

Comme je l'ai dit ailleurs, nous pouvons prendre une métaphore, ridicule mais correcte, d'une société où certaines personnes adorent la Sainte Banane, et d'autres adorent la Sainte Citrouille. Si cette société est libre et démocratique, alors les adorateurs de la Sainte Banane peuvent dire publiquement: «Dieu est la Sainte Banane!» Et bien sûr, les adorateurs de la Sainte Citrouille peuvent dire: «Dieu est la Sainte Citrouille!»

Maintenant, à cause de l'existence de la Logique et de la Raison, ceci signifie que les adorateurs de la Sainte Banane doivent aussi avoir la permission de dire: «Dieu n'est pas une Sainte Citrouille!» Et bien sûr, les adorateurs de la Sainte Citrouille doivent pouvoir dire qu'ils ne croient pas en la Sainte Banane.

C'est la même chose pour le catholicisme. Je crois fermement que:

Dieu s'appelle Jésus-Christ, et l'Église catholique est Sa seule vraie Église.

Logiquement, ceci signifie aussi que je crois que:

Dieu ne s'appelle pas Allah, et Mahomet n'est pas son prophète.

Bien sûr, je comprendrais si les Musulmans étaient très fâchés, si j'arrivais dans une de leurs mosquées, et que je commençais à crier ça! Cela serait anti-démocratique et irrespectueux. Mais dans mon église, dans mes conversations privées, mais aussi sur la place publique, j'ai le droit de dire de telles choses.

(En passant, certaines personnes me disent que «Allah» signifie simplement «Dieu» en Arabe, mais le «dieu» du coran n'est manifestement pas le Dieu de la Bible, d'où mon titre.)

3) L'Islam est-il violent, ou est-ce juste que toutes les religions sont violentes?

Manifestation pro-charia dans les Maldives.

Primo, quelques désistements. Je ne suis pas sociologue, je n'ai pas étudié l'Islam en profondeur, je ne parle pas l'arabe, et je n'ai pas lu le Coran (ou Qur'an) au complet. L'Islam est-il une religion violente? Je ne le sais pas avec certitude, mais j'ai certaines opinions, et je vais continuer à explorer ce sujet. SVP n'hésitez pas à me contacter si vous remarquez des erreurs ou si vous avez des ajouts à suggerer.

Secundo, il est manifeste que si Dieu n'existe pas, ou si Dieu n'a pas parlé à Mahomet, alors l'Islam est un mensonge. C'est la même chose pour la religion catholique: si Dieu n'existe pas, ou si Dieu n'est pas Jésus-Christ, ou si Jésus n'a pas fondé l'Église catholique, alors le catholicisme est un mensonge. Lorsqu'un simple mortel prétend être Dieu, ou prétend avoir parlé à Dieu alors que cela n'est pas le cas, des choses mauvaises s'ensuivent. La vérité est bonne, et le mensonge est mauvais, et les mensonges mènent souvent à la violence.

Parce qu'il y a tant de religions différentes, et parce que la plupart d'entre elles affirment des choses contradictoires, alors logiquement toutes les religions sont fausses, ou du moins la quasi-totalité d'entre elles. Personnellement, l'obscurantisme religieux m'inquiète beaucoup, car je pense qu'il est sur le point de détruire la Civilisation occidentale. L'irrationnalité ne peut mener qu'au mal. Dans ce sens, je prétends que la plupart des religions sont violentes et devraient être découragées, d'une manière pacifique et respectueuse, surtout en encourageant l'éducation.

4) L'Islam est-il violent, ou est-ce juste que certains musulmans sont violents?

FN MAG / M240G
Les Disciples de la Sainte Mitrailleuse.
[Source]

Il est tout-à-fait possible qu'une religion enseigne officiellement la haine et la violence. Si vous ne me croyez pas, démarrez une nouvelle religion, mettons «Les Disciples de la Sainte Mitrailleuse». Ensuite, écrivez un livre qui dit qu'on doit tuer tous les gens qui ne sont pas d'accord avec nous, et prétendez que Dieu vous a dicté ce livre!

Puisque de mauvaises religions existent, tous les pays doivent surveiller les religions, pour s'assurer qu'elles ne se mettent pas à répandre de la pollution spirituelle. Mais l'étude scientifique d'une religion exige qu'on fasse une distinction entre les enseignements officiels de cette religion, et ce qui est dit et fait par certaines personnes qui prétendent être membres de cette religion.

Prenons un exemple: le catholicisme. L'Église catholique enseigne, avec une clarté solaire et sans ambiguités, que les parents n'ont pas le «droit» de tuer leurs propres enfants. Néanmoins, ici même au Québec, plusieurs «catholiques» prétendent le contraire, incluant plusieurs prêtres et évêques (au moins par leurs péchés d'omission). Si, ici même au Canada, il peut y avoir une telle déconnexion entre les enseignements officiels d'une religion, et les comportements des gens qui prétendent appartenir à cette religion, alors à plus forte raison la violence de certaines personnes qui se prétendent musulmans n'est pas en soi suffisante pour juger l'Islam.

Alors, comment pourrait-on découvrir si l'Islam est en soi violent? Afin d'examiner les enseignements officiels de l'Islam, nous devons trouver qui a l'autorité d'enseigner officiellement ce que les musulmans doivent croire. Mais à ma connaissance, il n'y a rien dans l'Islam qui corresponde au concept catholique d'un Pape. De plus, je ne pense pas qu'il y ait un livre donnant l'interprétation officielle du Coran, comme il y a un Catéchisme catholique qui donne l'interprétation officielle catholique de la Bible.

Je suis bien disposé à étudier les enseignements officiels de l'Islam, afin de donner ici mon opinion à savoir s'ils encouragent ou non la violence. Mais d'abord, je dois trouver où aller pour obtenir les enseignements officiels de l'Islam. (SVP remarquez que même s'il ne devait pas y avoir de source pour les enseignements officiels de l'Islam, cela ne voudrait pas nécessairement dire que l'Islam est non-violent! C'est juste qu'on serait obligé de surveiller chaque mosquée (ou Imam, ou madrassa, etc.) comme une religion potentiellement distincte.)

5) L'État doit-il prouver que l'Islam est violent, ou l'Islam doit-il prouver qu'il est non-violent?

Manifestation pro-charia aux Pays-Bas.

Une des questions qui doit être posée est: «Qui a le fardeau de la preuve?» Pour les citoyens, le fardeau de la preuve doit être sur l'accusateur. En d'autres mots, les citoyens doivent être considérés comme étant innocents, jusqu'à preuve du contraire. Mais pour les religions, je prétends que ça devrait être l'inverse. Une religion devrait être obligée de prouver qu'elle est non-violente, avant qu'on lui accorde une quelconque permission d'ouvrir des temples et des écoles, et de répandre sa doctrine publiquement. En d'autres mots, une religion devrait être considérée comme coupable d'encourager la violence (et d'autres maux), jusqu'à temps qu'elle prouve son innocence.

(Bien sûr, une mauvaise religion comme «Les Disciples de la Sainte Mitraillette» pourrait enseigner que mentir à l'État est bien. Cette religion serait donc prête à dire à l'État tout ce qu'il veut entendre. Alors une certaine quantité de surveillance perpétuelle de toutes les religions sera toujours nécessaire, par exemple pour savoir exactement ce qui est prêché dans les sermons à l'intérieur de ces temples, et ce qui est contenu dans les livres pédagogiques utilisés dans ces écoles religieuses, etc.)

Comment cette «Preuve de non-violence» peut-elle être établie? Un bon commencement est qu'une religion devrait prouver que tous ses membres doivent adhérer à des vérités telles que:

il est nécessaire [que], pour tous les citoyens et toutes les communautés religieuses, le droit à la liberté en matière religieuse soit reconnu et respecté
[CÉC, No. 2107]

Le terrorisme menace, blesse et tue sans discrimination; il est gravement contraire à la justice et à la charité.
[CÉC, No. 2297]

L'Église [...], en raison de sa charge et de sa compétence, ne se confond d'aucune manière avec la communauté politique [...] L'Église respecte et promeut la liberté politique et la responsabilité des citoyens
[CÉC, No. 2245]

Dieu ne pourrait se nier lui-même, ni le vrai jamais contredire le vrai. C'est pourquoi la recherche méthodique, dans tous les domaines du savoir, si elle est menée d'une manière vraiment scientifique et si elle suit les normes de la morale, ne sera jamais réellement opposée à la Foi
[CÉC, No. 159]

6) Conclusion

Garçon tenant un canari dans une cage
[Source]

On m'a dit qu'il y a de nombreuses années, les mineurs de charbon mettaient des cages avec des oiseaux dits «canaris» dans les puits de mine. Si le canari arrêtait de chanter, cela signifiait que les mineurs étaient probablement gravement en danger (entre autres d'empoisonnement au monoxide de carbone).

Nos démocraties sont-elles en danger? Eh bien, si j'étais vous, je m'inquiéterais si j'arrêtais de chanter:

Dieu ne s'appelle pas Allah, et Mahomet n'est pas son prophète.

| Accueil >> Politique