| Accueil >> Varia >> Livres >> Bible

[précédente] [suivante]

Le livre des Juges

Chapitres:
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21

Chapitre 1

Première introduction. Récit sommaire de l'installation en Canaan

Installation de Juda, de Siméon, de Caleb et des Quénites

1 Or, après la mort de Josué, les Israélites consultèrent Yahvé en disant: «Qui de nous montera d'abord contre les Cananéens pour les combattre?» 2 Et Yahvé répondit: «C'est Juda qui montera le premier; voici que je livre le pays entre ses mains.» 3 Alors Juda dit à Siméon son frère: «Monte avec moi dans le territoire que le sort m'a assigné, nous attaquerons les Cananéens et, à mon tour, je monterai avec toi dans ton territoire.» Et Siméon marcha avec lui. 4 Juda monta donc et Yahvé livra en leurs mains les Cananéens et les Perizzites, et, à Bézeq, ils défirent dix mille hommes. 5 Ayant rencontré à Bézeq Adoni-Bézeq, ils lui livrèrent bataille et défirent les Cananéens et les Perizzites. 6 Adoni-Bézeq s'enfuit, mais ils le poursuivirent, le saisirent et lui coupèrent les pouces des mains et des pieds. 7 Adoni-Bézeq dit alors: «Soixante-dix rois, avec les pouces des mains et des pieds coupés, ramassaient les miettes sous ma table. Comme j'ai fait, Dieu me rend.» On l'emmena à Jérusalem et c'est là qu'il mourut. 8 Les fils de Juda attaquèrent Jérusalem, ils la prirent, la passèrent au fil de l'épée et mirent le feu à la ville. 9 Après quoi, les fils de Juda descendirent pour combattre les Cananéens, qui habitaient la Montagne, le Négeb et le Bas-Pays. 10 Puis Juda marcha contre les Cananéens qui habitaient Hébron - le nom d'Hébron était autrefois Qiryat-Arba - et il battit Shéshaï, Ahimân et Talmaï. 11 De là, il marcha contre les habitants de Debir - le nom de Debir était autrefois Qiryat-Séphèr. 12 Et Caleb dit: «Celui qui vaincra Qiryat-Séphèr et la prendra, je lui donnerai ma fille Aksa pour femme.» 13 Celui qui la prit fut Otniel, fils de Qenaz, le frère cadet de Caleb, et celui-ci lui donna sa fille Aksa pour femme. 14 Lorsqu'elle arriva, il lui suggéra de demander à son père un champ. Alors elle sauta à bas de son âne, et Caleb lui demanda: «Que veux-tu?» 15 Elle lui répondit: «Accorde-moi une faveur. Puisque tu m'as reléguée au pays du Négeb, donne-moi donc des sources d'eau.» Et Caleb lui donna les sources d'en haut et les sources d'en bas. 16 Les fils de Hobab, le Qénite, beau-père de Moïse, montèrent de la ville des Palmiers avec les fils de Juda jusqu'au désert de Juda qui est dans le Négeb d'Arad, et ils vinrent habiter avec le peuple. 17 Puis Juda s'en alla avec Siméon son frère. Ils battirent les Cananéens qui habitaient Çephat et la vouèrent à l'anathème. C'est pourquoi on donna à la ville le nom de Horma. 18 Puis Juda s'empara de Gaza et de son territoire, d'Ashqelôn et de son territoire, d'Éqrôn et de son territoire. 19 Et Yahvé fut avec Juda qui se rendit maître de la Montagne, mais il ne put déposséder les habitants de la plaine, parce qu'ils avaient des chars de fer. 20 Comme Moïse l'avait recommandé, on donna Hébron à Caleb, lequel en chassa les trois fils d'Anaq. 21 Quant aux Jébuséens qui habitaient Jérusalem, les fils de Benjamin ne les dépossédèrent pas, et jusqu'aujourd'hui les Jébuséens ont habité Jérusalem avec les fils de Benjamin.

Prise de Béthel

22 La maison de Joseph, elle aussi, monta à Béthel et Yahvé fut avec elle. 23 La maison de Joseph fit faire une reconnaissance contre Béthel. Le nom de la ville était autrefois Luz. 24 Ceux qui étaient en observation virent un homme qui sortait de la ville. Ils lui dirent: «Indique-nous par où l'on peut y entrer et nous te ferons grâce.» 25 Il leur indiqua par où entrer dans la ville. Ils passèrent la ville au fil de l'épée, mais laissèrent aller l'homme avec tout son clan. 26 Cet homme s'en alla au pays des Hittites et il bâtit une ville à laquelle il donna le nom de Luz. C'est le nom qu'elle porte encore aujourd'hui.

Les tribus septentrionales

27 Manassé ne déposséda pas Bet-Sheân et ses dépendances, ni Tanak et ses dépendances, ni les habitants de Dor et de ses dépendances, ni les habitants de Yibleam et de ses dépendances, ni les habitants de Megiddo et de ses dépendances; les Cananéens persistèrent dans ce pays. 28 Cependant, quand Israël fut devenu plus fort, il soumit les Cananéens à la corvée, mais il ne les déposséda pas. 29 Éphraïm non plus ne déposséda pas les Cananéens qui habitaient Gézèr, de telle sorte que les Cananéens continuèrent d'y habiter avec lui. 30 Zabulon ne déposséda pas les habitants de Qitrôn, ni ceux de Nahalol. Les Cananéens demeurèrent au milieu de Zabulon, mais ils furent astreints à la corvée. 31 Asher ne déposséda pas les habitants d'Akko, ni ceux de Sidon, de Mahaleb, d'Akzib, d'Helbah, d'Aphiq ni de Rehob. 32 Les Ashérites demeurèrent donc au milieu des Cananéens qui habitaient le pays, car ils ne les dépossédèrent pas. 33 Nephtali ne déposséda pas les habitants de Bet-Shémesh, ni ceux de Bet-Anat, et il habita au milieu des Cananéens qui habitaient le pays, mais les habitants de Bet-Shémesh et de Bet-Anat furent astreints par lui à la corvée. 34 Les Amorites refoulèrent dans la montagne les fils de Dan et ils ne les laissèrent pas descendre dans la plaine. 35 Les Amorites se maintinrent à Har-Hérès, à Ayyalôn et à Shaalbim, mais lorsque la main de la maison de Joseph se fit plus lourde, ils furent soumis à la corvée. 36 (Le territoire des Édomites s'étend à partir de la montée des Scorpions, à la Roche, et va ensuite en montant.)

Chapitre 2

L'Ange de Yahvé annonce des malheures à Israël

1 L'Ange de Yahvé monta de Gilgal à Béthel et il dit: «Je vous ai fait monter d'Égypte et je vous ai amenés dans ce pays que j'avais promis par serment à vos pères. J'avais dit: «Je ne romprai jamais mon alliance avec vous. 2 De votre côté, vous ne conclurez point d'alliance avec les habitants de ce pays; mais vous renverserez leurs autels.» Or vous n'avez pas écouté ma voix. Qu'avez-vous fait là? 3 Eh bien, je le dis: je ne chasserai point ces peuples devant vous. Ils seront pour vous des oppresseurs et leurs dieux seront pour vous un piège.» 4 Lorsque l'Ange de Yahvé eut adressé ces paroles à tous les Israélites, le peuple se mit à crier et à pleurer. 5 Ils donnèrent à ce lieu le nom de Bokim et ils offrirent là des sacrifices à Yahvé.

Seconde introduction. Considérations générales sur la période des Juges

Fin de la vie de Josué

6 Alors Josué congédia le peuple et les Israélites se rendirent chacun dans son héritage pour occuper le pays. 7 Le peuple servit Yahvé pendant toute la vie de Josué et toute la vie des anciens qui survécurent à Josué et qui avaient connu toutes les grandes oeuvres que Yahvé avait opérées en faveur d'Israël. 8 Josué, fils de Nûn, serviteur de Yahvé, mourut à l'âge de cent dix ans. 9 On l'ensevelit dans le domaine qu'il avait reçu en héritage à Timnat-Hérès, dans la montagne d'Éphraïm, au nord du mont Gaash. 10 Et quand cette génération à son tour fut réunie à ses pères, une autre génération lui succéda qui ne connaissait point Yahvé ni ce qu'il avait fait pour Israël.

Interprétation religieuse de la période des Juges

11 Alors les Israélites firent ce qui est mal aux yeux de Yahvé et ils servirent les Baals. 12 Ils délaissèrent Yahvé, le Dieu de leurs pères, qui les avait fait sortir du pays d'Égypte, et ils suivirent d'autres dieux parmi ceux des peuples d'alentour. Ils se prosternèrent devant eux, ils irritèrent Yahvé, 13 ils délaissèrent Yahvé pour servir le Baal et les Astartés. 14 Alors la colère de Yahvé s'enflamma contre Israël. Il les abandonna à des pillards qui les dépouillèrent, il les livra aux ennemis qui les entouraient et ils ne purent plus tenir devant leurs ennemis. 15 Dans toutes leurs expéditions la main de Yahvé intervenait contre eux pour leur faire du mal, comme Yahvé le leur avait dit et comme Yahvé le leur avait juré. Leur détresse était extrême. 16 Alors Yahvé leur suscita des Juges qui les sauvèrent de la main de ceux qui les pillaient. 17 Mais même leurs juges, ils ne les écoutaient pas, ils se prostituèrent à d'autres dieux, et ils se prosternèrent devant eux. Bien vite il se sont détournés du chemin qu'avaient suivi leurs pères, dociles aux commandements de Yahvé; ils ne les ont point imités. 18 Lorsque Yahvé leur suscitait des juges, Yahvé était avec le juge et il les sauvait de la main de leurs ennemis tant que vivait le juge, car Yahvé se laissait émouvoir par leurs gémissements devant leurs persécuteurs et leurs oppresseurs. 19 Mais le juge mort, ils recommençaient à se pervertir encore plus que leurs pères. Ils suivaient d'autres dieux, les servaient et se prosternaient devant eux, ne renonçant en rien aux pratiques et à la conduite endurcie de leurs pères.

Raison de la permanence des nations étrangères

20 La colère de Yahvé s'enflamma alors contre Israël et il dit: «Puisque ce peuple a transgressé l'alliance que j'avais prescrite à ses pères et qu'il n'a pas écouté ma voix, 21 désormais je ne chasserai plus devant lui aucune des nations que Josué a laissé subsister quand il est mort», 22 afin de mettre par elles Israël à l'épreuve, pour voir s'il suivra ou non les chemins de Yahvé comme les ont suivis ses pères. 23 C'est pourquoi Yahvé a laissé subsister ces nations, il ne s'est point hâté de les chasser et ne les a pas livrées aux mains de Josué.

Chapitre 3

1 Voici les nations que Yahvé a laissé subsister afin de mettre par elles à l'épreuve tous les Israélites qui n'avaient connu aucune des guerres de Canaan 2 ce fut uniquement pour l'enseignement des descendants des Israélites, pour leur apprendre l'art de la guerre; à ceux du moins qui ne l'avaient pas connu autrefois: 3 les cinq princes des Philistins et tous les Cananéens, les Sidoniens et les Hittites qui habitaient la chaîne du Liban, depuis la montagne de Baal-Hermôn jusqu'à l'Entrée de Hamat. 4 Ils servirent à éprouver Israël, pour savoir s'ils garderaient les commandements que Yahvé avait donnés à leurs pères par l'intermédiaire de Moïse. 5 Et les Israélites habitèrent au milieu des Cananéens, des Hittites, des Amorites, des Perizzites, des Hivvites et des Jébuséens; 6 ils épousèrent leurs filles, ils donnèrent leurs propres fils à leurs filles et ils servirent leurs dieux.

Histoire des Juges

1) Otniel

7 Les Israélites firent ce qui est mal aux yeux de Yahvé. Ils oublièrent Yahvé leur Dieu pour servir les Baals et les Ashéras. 8 Alors la colère de Yahvé s'enflamma contre Israël, il les livra aux mains de Kushân-Risheatayim, roi d'Édom, et les Israélites furent asservis à Kushân-Risheatayim pendant huit ans. 9 Alors les Israélites crièrent vers Yahvé et Yahvé suscita aux Israélites un sauveur qui les libéra, Otniel fils de Qenaz, frère cadet de Caleb. 10 L'esprit de Yahvé fut sur lui; il devint juge d'Israël et se mit en campagne. Yahvé livra entre ses mains Kushân-Risheatayim, roi d'Édom, et il triompha de Kushân-Risheatayim. 11 Le pays fut alors en repos pendant quarante ans. Puis Otniel, fils de Qenaz, mourut.

2) Éhud

12 Les Israélites recommencèrent à faire ce qui est mal aux yeux de Yahvé et Yahvé fortifia Églôn, roi de Moab, contre Israël, parce qu'ils faisaient ce qui est mal aux yeux de Yahvé. 13 Églôn s'adjoignit les fils d'Ammon et Amaleq, marcha contre Israël, le battit et s'empara de la ville des Palmiers. 14 Les Israélites furent asservis à Églôn, roi de Moab, pendant dix-huit ans. 15 Alors les Israélites crièrent vers Yahvé et Yahvé leur suscita un sauveur, Éhud, fils de Géra, Benjaminite, qui était gaucher. Les Israélites le chargèrent de porter le tribut à Églôn, roi de Moab. 16 Éhud se fit un poignard à double tranchant, long d'un gomed, et il le ceignit sous son vêtement, sur sa hanche droite. 17 Il offrit donc le tribut à Églôn, roi de Moab. Cet Églôn était très gros. 18 Une fois le tribut offert, Éhud renvoya les gens qui l'avaient apporté. 19 Mais lui-même, arrivé aux Idoles qui sont près de Gilgal, revint et dit: «J'ai un message secret pour toi, ô roi.» Le roi répondit: «Silence!» et tous ceux qui se trouvaient auprès de lui sortirent. 20 Éhud vint vers lui; il était assis dans la chambre haute où l'on prend le frais, qui lui était réservée. Éhud lui dit: «C'est une parole de Dieu que j'ai pour toi, ô roi!» Et celui-ci se leva aussitôt de son siège. 21 Alors Éhud étendit la main gauche, prit le poignard de dessus sa hanche droite et l'enfonça dans le ventre du roi. 22 La poignée même entra avec la lame et la graisse se referma sur la lame, car Éhud n'avait pas retiré le poignard de son ventre. 23 Éhud sortit par les cabinets, il avait fermé derrière lui les portes de la chambre haute et poussé le verrou. 24 Quand il fut sorti, les serviteurs revinrent et ils regardèrent: les portes de la chambre haute étaient fermées au verrou. Ils se dirent: «Sans doute il se couvre les pieds dans le réduit de la chambre fraîche.» 25 Ils attendirent indéfiniment, car il n'ouvrait toujours pas les portes de la chambre haute. Ils prirent enfin la clef et ouvrirent: leur maître gisait à terre, mort. 26 Pendant qu'ils attendaient, Éhud s'était enfui. Il dépassa les Idoles et se mit en sûreté à Ha-Séïra. 27 Sitôt arrivé, il sonna du cor dans la montagne d'Éphraïm et les Israélites descendirent avec lui de la montagne, lui à leur tête. 28 Et il leur dit: «Suivez-moi, car Yahvé a livré votre ennemi, Moab, entre vos mains.» Ils le suivirent donc, coupèrent à Moab le passage des gués du Jourdain et ne laissèrent passer personne. 29 Ils battirent les gens de Moab en ce temps-là, au nombre d'environ dix mille hommes, tous robustes et vaillants, et pas un n'échappa. 30 En ce jour-là Moab fut abaissé sous la main d'Israël et le pays fut en repos quatre-vingts ans.

3) Shamgar

31 Après lui il y eut Shamgar, fils d'Anat. Il défit les Philistins au nombre de six cents hommes avec un aiguillon à boeufs, et lui aussi sauva Israël.

Chapitre 4

4) Déborah et Baraq

Israël opprimé par les Cananéens

1 Après la mort d'Éhud les Israélites recommencèrent à faire ce qui est mal aux yeux de Yahvé, 2 et Yahvé les livra à Yabîn, roi de Canaan, qui régnait à Haçor. Le chef de son armée était Sisera, qui habitait à Haroshèt-ha-Goyim. 3 Alors les Israélites poussèrent des gémissements vers Yahvé. Car Yabîn avait neuf cents chars de fer et il avait opprimé durement les Israélites pendant vingt ans.

Déborah

4 En ce temps-là Débora, une prophétesse, femme de Lappidot, jugeait Israël. 5 Elle siégeait sous le palmier de Débora entre Rama et Béthel, dans la montagne d'Éphraïm, et les Israélites allaient vers elle pour obtenir justice. 6 Elle envoya chercher Baraq, fils d'Abinoam de Qédèsh en Nephtali et lui dit: «Yahvé, Dieu d'Israël, n'a-t-il pas ordonné: «Va, marche vers le mont Tabor et prends avec toi dix mille hommes des fils de Nephtali et des fils de Zabulon. 7 J'attirerai vers toi au torrent du Qishôn Sisera, le chef de l'armée de Yabîn, avec ses chars et ses troupes, et je le livrerai entre tes mains»?» 8 Baraq lui répondit: «Si tu viens avec moi, j'irai, mais si tu ne viens pas avec moi, je n'irai pas, car je ne sais pas en quel jour l'Ange de Yahvé me donnera le succès.» - 9 «J'irai donc avec toi, lui dit-elle; seulement, dans la voie où tu marches, l'honneur ne sera pas pour toi, car c'est entre les mains d'une femme que Yahvé livrera Sisera.» Alors Débora se leva et, avec Baraq, elle se rendit à Qédesh. 10 Baraq convoqua Zabulon et Nephtali à Qédesh. Dix mille hommes le suivirent et Débora monta avec lui.

Héber le Qénite

11 Héber, le Qénite, s'était séparé de la tribu de Qayîn et du clan des fils de Hobab, beau-père de Moïse; il avait planté sa tente près du chêne de Çaanannim, non loin de Qédesh.

Défaite de Sisera

12 On annonça à Sisera que Baraq, fils d'Abinoam, était monté sur le mont Tabor. 13 Sisera convoqua tous ses chars, neuf cents chars de fer, et toutes les troupes qu'il avait, de Haroshèt-ha-Goyim au torrent du Qishôn. 14 Débora dit à Baraq: «Lève-toi, car voici le jour où Yahvé a livré Sisera entre tes mains. Oui! Yahvé ne marche-t-il pas devant toi?» Et Baraq descendit du mont Tabor avec dix mille hommes derrière lui. 15 Yahvé frappa de panique Sisera, tous ses chars et toute son armée devant Baraq. Sisera, descendant de son char, s'enfuit à pied. 16 Baraq poursuivit les chars et l'armée jusqu'à Haroshèt-ha-Goyim. Toute l'armée de Sisera tomba sous le tranchant de l'épée et pas un homme n'échappa.

Mort de Sisera

17 Sisera cependant s'enfuyait à pied dans la direction de la tente de Yaèl, femme de Héber le Qénite, car la paix régnait entre Yabîn, roi de Haçor, et la maison de Héber le Qénite. 18 Yaèl, sortant au-devant de Sisera, lui dit: «Arrête-toi, Monseigneur, arrête-toi chez moi. Ne crains rien!» Il s'arrêta chez elle sous la tente et elle le recouvrit d'un tapis. 19 Il lui dit: «Donne-moi à boire un peu d'eau, je te prie, car j'ai soif.» Elle ouvrit l'outre où était le lait, le fit boire et le recouvrit de nouveau. 20 Il lui dit: «Tiens-toi à l'entrée de la tente, et si quelqu'un vient, t'interroge et dit: «Y a-t-il un homme ici?» tu répondras: «Non».» 21 Mais Yaèl, femme de Héber, prit un piquet de la tente, saisit un marteau dans sa main et, s'approchant de lui doucement, elle lui enfonça dans la tempe le piquet, qui se planta en terre. Il dormait profondément, épuisé de fatigue, c'est ainsi qu'il mourut. 22 Et voici que Baraq survint, poursuivant Sisera. Yaèl sortit au-devant de lui: «Viens, lui dit-elle, et je te ferai voir l'homme que tu cherches.» Il entra chez elle: Sisera gisait mort, le piquet dans la tempe.

La délivrance d'Israël

23 Dieu humilia donc en ce jour Yabîn, roi de Canaan, devant les Israélites. 24 La main des Israélites s'appesantit de plus en plus durement sur Yabîn, roi de Canaan, jusqu'à ce qu'ils aient supprimé Yabîn, roi de Canaan.

Chapitre 5

Le cantique de Déborah et de Baraq

1 En ce jour-là, Débora et Baraq, fils d'Abinoam, chantèrent, disant: 2 Puisqu'en Israël des guerriers ont dénoué leur chevelure, puisque le peuple s'est offert librement, bénissez Yahvé! 3 Écoutez, rois! Prêtez l'oreille, princes! Moi, pour Yahvé, moi je chanterai. Je célébrerai Yahvé, Dieu d'Israël. 4 Yahvé, quand tu sortis de Séïr, quand tu t'avanças des campagnes d'Édom, la terre trembla, les cieux se déversèrent, les nuées fondirent en eau. 5 Les montagnes ruisselèrent devant Yahvé, celui du Sinaï, devant Yahvé, le Dieu d'Israël. 6 Aux jours de Shamgar fils d'Anat, aux jours de Yaèl, il n'y avait plus de caravanes; ceux qui s'en allaient par les chemins prenaient des sentiers détournés. 7 Les villages étaient morts en Israël, ils étaient morts, jusqu'à ton lever, ô Débora, jusqu'à ton lever, mère en Israël! 8 On choisissait des dieux nouveaux, alors la guerre était aux portes; on ne voyait ni bouclier ni lance pour quarante milliers en Israël! 9 Mon coeur va aux chefs d'Israël, avec les libres engagés du peuple! Bénissez Yahvé! 10 Vous qui montez des ânesses blanches, assis sur des tapis, et vous qui allez par les chemins, chantez, 11 aux acclamations des pâtres, près des abreuvoirs. Là on célèbre les bienfaits de Yahvé, ses bienfaits pour ses villages d'Israël! Alors le peuple de Yahvé est descendu aux portes. 12 Éveille-toi, éveille-toi, Débora! Éveille-toi, éveille-toi, clame un chant! Courage! Debout, Baraq! et prends ceux qui t'ont pris, fils d'Abinoam! 13 Alors Israël est descendu aux portes, le peuple de Yahvé est descendu pour sa cause, en héros. 14 Les princes d'Éphraïm sont dans la vallée. Derrière toi Benjamin est parmi les tiens. De Makir sont descendus des chefs, de Zabulon, ceux qui portent le bâton de commandement. 15 Les princes d'Issachar sont avec Débora, et Nephtali, avec Baraq, dans la vallée s'est lancé sur ses traces. Dans les clans de Ruben, on s'est concerté longuement. 16 Pourquoi es-tu resté dans les enclos à l'écoute des sifflements, près des troupeaux? Dans les clans de Ruben, on s'est concerté longuement. 17 Galaad est resté au-delà du Jourdain, et Dan, pourquoi vit-il sur des vaisseaux? Asher est demeuré au bord de la mer, il habite tranquille dans ses ports. 18 Zabulon est un peuple qui a bravé la mort, ainsi que Nephtali, sur les hauteurs du pays. 19 Les rois sont venus, ils ont combattu, alors ils ont combattu, les rois de Canaan, à Tanak, aux eaux de Megiddo, mais ils n'ont pas ramassé d'argent en butin. 20 Du haut des cieux les étoiles ont combattu, de leurs chemins, elles ont combattu Sisera. 21 Le torrent du Qishôn les a balayés, le torrent des temps anciens, le torrent du Qishôn! Marche hardiment, ô mon âme! 22 Alors les sabots des chevaux ont martelé le sol: ils galopent, ils galopent ses coursiers! 23 Maudissez Méroz, dit l'Ange de Yahvé, maudissez, maudissez ses habitants: car ils ne sont pas venus à l'aide de Yahvé, à l'aide de Yahvé parmi les héros. 24 Bénie entre les femmes soit Yaèl la femme de Héber le Qénite, entre les femmes qui habitent les tentes, bénie soit-elle! 25 Il demandait de l'eau, elle a donné du lait, dans la coupe des nobles elle a offert de la crème. 26 Elle a tendu la main pour saisir le piquet, la droite pour saisir le marteau des travailleurs. Elle a frappé Sisera, elle lui a brisé la tête, elle lui a percé et fracassé la tempe. 27 Entre ses pieds il s'est écroulé, il est tombé, il s'est couché, à ses pieds il s'est écroulé, il est tombé. Où il s'est écroulé, là il est tombé, anéanti. 28 Par la fenêtre elle se penche, elle guette, la mère de Sisera, à travers le grillage: «Pourquoi son char tarde-t-il à venir? Pourquoi sont-ils si lents, ses attelages?» 29 La plus avisée de ses princesses lui répond, et elle se répète à elle-même: 30 «Sans doute ils recueillent, ils partagent le butin: une jeune fille, deux jeunes filles par guerrier! un butin d'étoffes de couleur brodées pour Sisera, une broderie, deux broderies pour mon cou!» 31 Ainsi périssent tous tes ennemis, Yahvé! et ceux qui t'aiment, qu'ils soient comme le soleil quand il se lève dans sa force! Et le pays fut en repos pendant quarante ans.

Chapitre 6

5) Gédéon et Abimélek. 5.1) Vocation de Gédéon

Israël opprimé par les Madianites

1 Les Israélites firent ce qui est mal aux yeux de Yahvé; Yahvé les livra pendant sept ans aux mains de Madiân, 2 et la main de Madiân se fit lourde sur Israël. C'est pour échapper à Madiân que les Israélites utilisèrent les crevasses des montagnes, les cavernes et les refuges. 3 Chaque fois qu'Israël avait semé, alors Madiân montait, ainsi qu'Amaleq et les fils de l'Orient, ils montaient contre Israël 4 et, campés sur sa terre, ils dévastaient les produits du sol jusqu'aux abords de Gaza. Ils ne laissaient à Israël aucun moyen de subsistance, ni une tête de petit bétail, ni un boeuf, ni un âne, 5 car ils arrivaient, eux, leurs troupeaux et leurs tentes, aussi nombreux que les sauterelles; eux et leurs chameaux étaient innombrables et ils envahissaient le pays pour le ravager. 6 Ainsi Madiân réduisit Israël à une grande misère et les Israélites crièrent vers Yahvé.

Intervention d'un prophète

7 Lorsque les Israélites eurent crié vers Yahvé à cause de Madiân, 8 Yahvé envoya aux Israélites un prophète qui leur dit: «Ainsi parle Yahvé, Dieu d'Israël. C'est moi qui vous ai fait monter d'Égypte, et qui vous ai fait sortir d'une maison de servitude. 9 Je vous ai délivrés de la main des Égyptiens et de la main de tous ceux qui vous opprimaient. Je les ai chassés devant vous, je vous ai donné leur pays, 10 et je vous ai dit: «Je suis Yahvé votre Dieu. Vous ne craindrez pas les dieux des Amorites dont vous habitez le pays.» Mais vous n'avez pas écouté ma voix.»

Intervention de l'Ange de Yahvé à Gédéon

11 L'Ange de Yahvé vint et s'assit sous le térébinthe d'Ophra, qui appartenait à Yoash d'Abiézer. Gédéon, son fils, battait le blé dans le pressoir pour le soustraire à Madiân, 12 et l'Ange de Yahvé lui apparut: «Yahvé avec toi, lui dit-il, vaillant guerrier!» 13 Gédéon lui répondit: «Je t'en prie mon Seigneur! Si Yahvé est avec nous, d'où vient tout ce qui nous arrive? Où sont tous ces prodiges que nous racontent nos pères quand ils disent: «Yahvé ne nous a-t-il pas fait monter d'Égypte?» Et maintenant Yahvé nous a abandonnés, il nous a livrés au pouvoir de Madiân...» 14 Alors Yahvé se tourna vers lui et lui dit: «Va avec la force qui t'anime et tu sauveras Israël de la main de Madiân. N'est-ce pas moi qui t'envoie?» - 15 «Pardon, mon Seigneur! lui répondit Gédéon, comment sauverais-je Israël? Mon clan est le plus pauvre en Manassé et moi, je suis le dernier dans la maison de mon père.» 16 Yahvé lui répondit: «Je serai avec toi et tu battras Madiân comme si c'était un seul homme.» 17 Gédéon lui dit: «Si j'ai trouvé grâce à tes yeux, donne-moi un signe que c'est toi qui me parles. 18 Ne t'éloigne pas d'ici, je te prie, jusqu'à ce que je revienne vers toi. Je t'apporterai mon offrande et je la déposerai devant toi.» Et il répondit: «Je resterai jusqu'à ton retour.» 19 Gédéon s'en alla, il prépara un chevreau, et avec une mesure de farine il fit des pains sans levain. Il mit la viande dans une corbeille et le jus dans un pot, puis il lui apporta le tout sous le térébinthe. Comme il s'approchait, 20 l'Ange de Yahvé lui dit: «Prends la viande et les pains sans levain, pose-les sur ce rocher et répands le jus.» Et Gédéon fit ainsi. 21 Alors l'Ange de Yahvé étendit l'extrémité du bâton qu'il tenait à la main et il toucha la viande et les pains sans levain. Le feu jaillit du roc, il dévora la viande et les pains sans levain, et l'Ange de Yahvé disparut à ses yeux. 22 Alors Gédéon vit que c'était l'Ange de Yahvé et il dit: «Hélas! mon Seigneur Yahvé! C'est donc que j'ai vu l'Ange de Yahvé face à face?» 23 Yahvé lui répondit: «Que la paix soit avec toi! Ne crains rien: tu ne mourras pas.» 24 Gédéon éleva en cet endroit un autel à Yahvé et il le nomma Yahvé-Paix. Cet autel est encore aujourd'hui à Ophra d'Abiézer.

Gédéon contre Baal

25 Il arriva que, pendant cette nuit-là, Yahvé dit à Gédéon: «Prends le taureau de ton père, le taureau de sept ans, et tu démoliras l'autel de Baal qui appartient à ton père et tu couperas le pieu sacré qui est à côté. 26 Puis tu construiras à Yahvé ton Dieu, au sommet de ce lieu fort, un autel bien disposé. Tu prendras alors le taureau et tu le brûleras en holocauste sur le bois du pieu sacré que tu auras coupé.» 27 Gédéon prit alors dix hommes parmi ses serviteurs et il fit comme Yahvé le lui avait ordonné. Seulement, comme il craignait trop sa famille et les gens de la ville pour le faire en plein jour, il le fit de nuit. 28 Le lendemain matin les gens de la ville se levèrent; l'autel de Baal avait été détruit, le pieu sacré qui se dressait à côté avait été coupé, et le taureau avait été offert en holocauste sur l'autel qu'on venait de bâtir. 29 Ils se dirent alors les uns aux autres: «Qui a fait cela?» Ils cherchèrent, s'informèrent et ils dirent: «C'est Gédéon fils de Yoash qui a fait cela.» 30 Les gens de la ville dirent alors à Yoash: «Fais sortir ton fils et qu'il meure, car il a détruit l'autel de Baal et a coupé le pieu sacré qui se dressait à côté.» 31 Yoash répondit à tous ceux qui se tenaient près de lui: «Est-ce à vous de défendre Baal? Est-ce à vous de lui venir en aide? Quiconque défend Baal doit être mis à mort avant qu'il ne fasse jour. S'il est dieu, qu'il se défende lui-même, puisque Gédéon a détruit son autel.» 32 Ce jour-là on donna à Gédéon le nom de Yerubbaal, car, disait-on: «Que Baal s'en prenne à lui, puisqu'il a détruit son autel!»

L'appel aux armes

33 Tout Madiân, Amaleq et les fils de l'Orient se réunirent et, ayant passé le Jourdain, ils vinrent camper dans la plaine de Yizréel. 34 L'esprit de Yahvé revêtit Gédéon, il sonna du cor et Abiézer se groupa derrière lui. 35 Il envoya des messagers dans tout Manassé, qui se groupa aussi derrière lui, et il envoya des messagers dans Asher, dans Zabulon et dans Nephtali; et ils montèrent à sa rencontre.

L'épreuve de la toison

36 Gédéon dit à Dieu: «Si vraiment tu veux délivrer Israël par ma main, comme tu l'as dit, 37 voici que j'étends sur l'aire une toison de laine; s'il y a de la rosée seulement sur la toison et que tout le sol reste sec, alors je saurai que tu délivreras Israël par ma main, comme tu l'as dit.» 38 Et il en fut ainsi. Gédéon se leva le lendemain de bon matin, il pressa la toison et, de la toison, il exprima la rosée, une pleine coupe d'eau. 39 Gédéon dit encore à Dieu: «Ne t'irrite pas contre moi si je parle encore une fois. Permets que je fasse une dernière fois l'épreuve de la toison: qu'il n'y ait de sec que la seule toison et qu'il y ait de la rosée sur tout le sol!» 40 Et Dieu fit ainsi en cette nuit-là. La toison seule resta sèche et il y eut de la rosée sur tout le sol.

Chapitre 7

5.2) La campagne de Gédéon à l'ouest du Jourdain

Yahvé réduit l'armée de Gédéon

1 Yerubbaal c'est-à-dire Gédéon se leva de grand matin ainsi que tout le peuple qui était avec lui, et il vint camper à En-Harod; le camp de Madiân se trouvait au nord du sien, au pied de la colline du Moré dans la vallée. 2 Alors Yahvé dit à Gédéon: «Le peuple qui est avec toi est trop nombreux pour que je livre Madiân entre ses mains; Israël pourrait en tirer gloire à mes dépens, et dire: «C'est ma propre main qui m'a délivré!» 3 Et maintenant, proclame donc ceci aux oreilles du peuple: «Que celui qui a peur et qui tremble, s'en retourne et qu'il observe du mont Gelboé».» Vingt-deux mille hommes parmi le peuple s'en retournèrent et il en resta dix mille. 4 Yahvé dit à Gédéon: «Ce peuple est encore trop nombreux. Fais-les descendre au bord de l'eau et là, pour toi, je les éprouverai. Celui dont je te dirai: «Qu'il aille avec toi», celui-là ira avec toi. Et tout homme dont je te dirai: «Qu'il n'aille pas avec toi», celui-là n'ira pas.» 5 Gédéon fit alors descendre le peuple au bord de l'eau et Yahvé lui dit: «Tous ceux qui laperont l'eau avec la langue comme lape le chien, tu les mettras d'un côté. Et tous ceux qui s'agenouilleront pour boire, tu les mettras de l'autre.» 6 Le nombre de ceux qui lapèrent l'eau avec leurs mains à leur bouche fut de trois cents. Tout le reste du peuple s'était agenouillé pour boire. 7 Alors Yahvé dit à Gédéon: «C'est avec les trois cents hommes qui ont lapé l'eau que je vous sauverai et que je livrerai Madiân entre tes mains. Que tout le peuple s'en retourne chacun chez soi.» 8 Ils prirent les provisions du peuple et leurs cors, puis Gédéon renvoya tous les Israélites chacun sous sa tente, ne gardant que les trois cents. Le camp de Madiân se trouvait au-dessous du sien dans la vallée.

Présage de la victoire

9 Or il arriva que pendant cette nuit-là Yahvé lui dit: «Lève-toi, descends au camp, car je le livre entre tes mains. 10 Cependant, si tu as peur de descendre, descends au camp avec Pura ton serviteur; 11 écoute ce qu'ils disent; tu en seras réconforté, et tu descendras contre le camp.» Il descendit donc avec son serviteur Pura jusqu'à l'extrémité des avant-postes du camp. 12 Madiân, Amaleq et tous les fils de l'Orient étaient déployés dans la vallée, aussi nombreux que des sauterelles; leurs chameaux étaient sans nombre, comme le sable sur le bord de la mer. 13 Gédéon vint donc et voici qu'un homme racontait un rêve à son camarade; il disait: «Voici le rêve que j'ai fait: une galette de pain d'orge roulait dans le camp de Madiân, elle atteignit la tente, elle la heurta et la renversa sens dessus dessous.» 14 Son camarade lui répondit: «Ce ne peut être que l'épée de Gédéon, fils de Yoash, l'Israélite. Dieu a livré entre ses mains Madiân et tout le camp.» 15 Quand il eut entendu le récit du songe et son explication, Gédéon se prosterna, puis il revint au camp d'Israël et dit: «Debout! car Yahvé a livré entre vos mains le camp de Madiân!»

La surprise

16 Gédéon divisa alors ses trois cents hommes en trois groupes. À tous il remit des cors et des cruches vides, avec des torches dans les cruches; 17 «Regardez-moi, leur dit-il, et faites comme moi! Quand je serai arrivé à l'extrémité du camp, ce que je ferai, vous le ferez aussi! 18 Je sonnerai du cor, moi et tous ceux qui sont avec moi; alors, vous aussi, vous sonnerez du cor tout autour du camp et vous crierez: Pour Yahvé et pour Gédéon!» 19 Gédéon et les cent hommes qui l'accompagnaient arrivèrent à l'extrémité du camp au début de la veille de la minuit, comme on venait de placer les sentinelles: ils sonnèrent du cor et brisèrent les cruches qu'ils avaient à la main. 20 Alors les trois groupes sonnèrent du cor et brisèrent leurs cruches; de la main gauche ils saisirent les torches, de la droite les cors pour en sonner, et ils crièrent: «Épée pour Yahvé et pour Gédéon!» 21 Et ils se tinrent immobiles chacun à sa place autour du camp. Tout le camp alors s'agita et, poussant des cris, les Madianites prirent la fuite. 22 Pendant que les trois cents sonnaient du cor, Yahvé fit que dans tout le camp chacun tournait l'épée contre son camarade. Tous s'enfuirent jusqu'à Bet-ha-Shitta, vers Çartân, jusqu'à la rive d'Abel-Mehola vis-à-vis de Tabbat.

La poursuite

23 Les gens d'Israël se rassemblèrent, de Nephtali, d'Asher et de tout Manassé, et ils poursuivirent Madiân. 24 Gédéon envoya dans toute la montagne d'Éphraïm des messagers dire: «Descendez à la rencontre de Madiân et occupez avant eux les points d'eau jusqu'à Bet-Bara et le Jourdain.» Tous les gens d'Éphraïm se rassemblèrent et ils occupèrent les points d'eau jusqu'à Bet-Bara et le Jourdain. 25 Ils firent prisonniers les deux chefs de Madiân, Oreb et Zéeb, ils tuèrent Oreb au Rocher d'Oreb et Zéeb au Pressoir de Zéeb. Ils poursuivirent Madiân et ils apportèrent à Gédéon au-delà du Jourdain les têtes d'Oreb et de Zéeb.

Chapitre 8

Reproches des Éphraïmites

1 Or les gens d'Éphraïm dirent à Gédéon: «Quelle est donc cette manière d'agir envers nous: tu ne nous as pas convoqués lorsque tu es allé combattre Madiân?» et ils le prirent violemment à partie. 2 Il leur répondit: «Qu'ai-je donc fait en comparaison de vous? Le grappillage d'Éphraïm, n'est-ce pas plus que la vendange d'Abiézer? 3 C'est entre vos mains que Dieu a livré les chefs de Madiân, Oreb et Zéeb. Qu'ai-je pu faire en comparaison de vous?» Sur ces paroles, leur emportement contre lui se calma.

5.3) La campagne de Gédéon en Transjordanie et la fin de Gédéon

Gédéon poursuit l'ennemi au-delà du Jourdain

4 Gédéon arriva au Jourdain et le traversa, mais lui et les trois cents hommes qu'il avait avec lui étaient harassés par la poursuite. 5 Il dit donc aux gens de Sukkot: «Donnez, je vous prie, des galettes de pain à la troupe qui me suit, car elle est harassée, et je suis à la poursuite de Zébah et de Çalmunna, rois de Madiân.» 6 Mais les chefs de Sukkot répondirent: «Les mains de Zébah et de Çalmunna sont-elles déjà dans ton poing pour que nous donnions du pain à ton armée?» - 7 «Eh bien! répliqua Gédéon, lorsque Yahvé aura livré en mes mains Zébah et Çalmunna, je vous déchirerai les chairs sur les épines du désert et les chardons.» 8 De là, il monta à Penuel et il parla de la même manière aux gens de Penuel, qui répondirent comme l'avaient fait les gens de Sukkot. 9 Il répliqua également aux gens de Penuel: «Quand je reviendrai vainqueur, je détruirai cette tour.»

Défaite de Zébah et de Çalmunna

10 Zébah et Çalmunna se trouvaient dans le Qarqor avec leur armée, environ quinze mille hommes, tous ceux qui étaient restés de l'armée des fils de l'Orient. Ceux qui étaient tombés étaient au nombre de cent vingt mille hommes tirant l'épée. 11 Gédéon monta par la route de ceux qui habitent sous la tente, à l'est de Nobah et de Yogbéha, et il défit l'armée, alors qu'elle se croyait en sûreté. 12 Zébah et Çalmunna s'enfuirent. Il les poursuivit et il fit prisonniers les deux rois de Madiân, Zébah et Çalmunna. Quant à l'armée, il la mit en déroute.

Les vengeances de Gédéon

13 Après la bataille, Gédéon, fils de Yoash, s'en revint par la montée de Harès. 14 Ayant arrêté un jeune homme des gens de Sukkot, il le questionna et celui-ci lui donna par écrit les noms des chefs de Sukkot et des anciens, soixante-dix-sept hommes, 15 Gédéon se rendit alors auprès des gens de Sukkot et dit: «Voici Zébah et Çalmunna, au sujet desquels vous m'avez raillé, disant: Les mains de Zébah et Çalmunna sont-elles déjà dans ton poing pour que nous donnions du pain à tes gens harassés?» 16 Il saisit alors les anciens de la ville et, prenant des épines du désert et des chardons, il déchira les gens de Sukkot. 17 Il détruisit la tour de Penuel et massacra les habitants de la ville. 18 Puis il dit à Zébah et Çalmunna: «Comment donc étaient ces hommes que vous avez tués au Tabor?» - «Ils te ressemblaient, répondirent-ils. Chacun d'eux avait l'air d'un fils de roi.» - 19 «C'étaient mes frères, fils de ma mère, reprit Gédéon. Par la vie de Yahvé! si vous les aviez laissés vivre, je ne vous tuerais pas.» 20 Alors il commanda à Yéter, son fils aîné: «Debout! Tue-les.» Mais l'enfant ne tira pas son épée, il n'osait pas, car il était encore jeune. 21 Zébah et Çalmunna dirent alors: «Debout! toi, et frappe-nous, car tel est l'homme, telle est sa force.» Alors Gédéon se leva, il tua Zébah et Çalmunna et il prit les croissants qui étaient au cou de leurs chameaux.

Gédéon. La fin de sa vie.

22 Les gens d'Israël dirent à Gédéon: «Règne sur nous, toi, ton fils et ton petit-fils, puisque tu nous as sauvés de la main de Madiân.» 23 Mais Gédéon leur répondit: «Ce n'est pas moi qui régnerai sur vous, ni mon fils non plus, car c'est Yahvé qui régnera sur vous.» 24 «Laissez-moi, ajouta Gédéon, vous faire une requête. Que chacun de vous me donne un anneau de son butin.» Les vaincus avaient en effet des anneaux d'or, car c'étaient des Ismaélites. 25 «Nous les donnerons volontiers», répondirent-ils. Il étendit donc son manteau et ils y jetèrent chacun un anneau de son butin. 26 Le poids des anneaux d'or qu'il avait demandés s'éleva à mille sept cents sicles d'or, sans compter les croissants, les pendants d'oreilles et les vêtements de pourpre que portaient les rois de Madiân, sans compter non plus les colliers qui étaient au cou de leurs chameaux. 27 Gédéon en fit un éphod qu'il plaça dans sa ville, à Ophra. Tout Israël s'y prostitua après lui et ce fut un piège pour Gédéon et sa maison. 28 Ainsi Madiân fut abaissé devant les Israélites. Il ne releva plus la tête et le pays fut en repos pendant quarante ans, aussi longtemps que vécut Gédéon. 29 Yerubbaal, fils de Yoash, s'en alla donc et demeura dans sa maison. 30 Gédéon eut soixante-dix fils, issus de lui, car il avait beaucoup de femmes. 31 Sa concubine qui résidait à Sichem lui enfanta, elle aussi, un fils, auquel il donna le nom d'Abimélek. 32 Gédéon, fils de Yoash, mourut après une heureuse vieillesse et on l'ensevelit dans le tombeau de Yoash, son père, à Ophra d'Abiézer.

Rechute d'Israël

33 Après la mort de Gédéon, les Israélites recommencèrent à se prostituer aux Baals et ils prirent pour dieu Baal-Berit. 34 Les Israélites ne se souvinrent plus de Yahvé, leur Dieu, qui les avait délivrés de la main de tous les ennemis d'alentour. 35 Et à la maison de Yerubbaal-Gédéon, ils ne montrèrent pas la gratitude méritée par tout le bien qu'elle avait fait à Israël.

Chapitre 9

5.4) La royauté d'Abimélek

1 Abimélek, fils de Yerubbaal, s'en vint à Sichem auprès des frères de sa mère et il leur adressa ces paroles, ainsi qu'à tout le clan de la maison paternelle de sa mère: 2 «Faites donc entendre ceci, je vous prie, aux notables de Sichem: Que vaut-il mieux pour vous? Avoir pour maîtres soixante-dix personnes, tous les fils de Yerubbaal, ou n'en avoir qu'un seul? Souvenez-vous d'ailleurs que je suis, moi, de vos os et de votre chair!» 3 Les frères de sa mère parlèrent de lui à tous les notables de Sichem dans les mêmes termes, et leur coeur pencha pour Abimélek, car ils se disaient: «C'est notre frère!» 4 Ils lui donnèrent donc soixante-dix sicles d'argent du temple de Baal-Berit et Abimélek s'en servit pour soudoyer des gens de rien, des aventuriers, qui s'attachèrent à lui. 5 Il se rendit alors à la maison de son père à Ophra et il massacra ses frères, les fils de Yerubbaal, soixante-dix hommes, sur une même pierre. Yotam cependant, le plus jeune fils de Yerubbaal, échappa, car il s'était caché. 6 Puis tous les notables de Sichem et tout Bet-Millo se réunirent et ils proclamèrent roi Abimélek près du chêne de la stèle qui est à Sichem.

Apologue de Yotam

7 On l'annonça à Yotam. Il vint se poster sur le sommet du mont Garizim et il leur cria à haute voix: «Écoutez-moi, notables de Sichem, pour que Dieu vous écoute! 8 Un jour les arbres se mirent en chemin pour oindre un roi qui régnerait sur eux. Ils dirent à l'olivier: «Sois notre roi!» 9 L'olivier leur répondit: «Faudra-t-il que je renonce à mon huile, qui rend honneur aux dieux et aux hommes, pour aller me balancer au-dessus des arbres?» 10 Alors les arbres dirent au figuier: «Viens, toi, sois notre roi!» 11 Le figuier leur répondit: «Faudra-t-il que je renonce à ma douceur et à mon excellent fruit, pour aller me balancer au-dessus des arbres?» 12 Les arbres dirent alors à la vigne: «Viens, toi, sois notre roi!» 13 La vigne leur répondit: «Faudra-t-il que je renonce à mon vin, qui réjouit les dieux et les hommes, pour aller me balancer au-dessus des arbres?» 14 Tous les arbres dirent alors au buisson d'épines: «Viens, toi, sois notre roi!» 15 Et le buisson d'épines répondit aux arbres: «Si c'est de bonne foi que vous m'oignez pour régner sur vous, venez vous abriter sous mon ombre. Sinon un feu sortira du buisson d'épines et il dévorera les cèdres du Liban!» 16 Ainsi donc, si c'est de bonne foi et en toute loyauté que vous avez agi et que vous avez fait roi Abimélek, si vous vous êtes bien conduits envers Yerubbaal et sa maison, si vous l'avez traité selon le mérite de ses actions, 17 alors que mon père a combattu pour vous, qu'il a exposé sa vie, qu'il vous a délivrés de la main de Madiân, 18 vous, aujourd'hui, vous vous êtes levés contre la maison de mon père, vous avez massacré ses fils, soixante-dix hommes sur une même pierre, et vous avez établi roi sur les notables de Sichem Abimélek, le fils de son esclave, parce qu'il est votre frère! 19 - si donc c'est de bonne foi et en toute loyauté qu'aujourd'hui vous avez agi envers Yerubbaal et envers sa maison, alors qu'Abimélek fasse votre joie et vous la sienne! 20 Sinon, qu'un feu sorte d'Abimélek et qu'il dévore les notables de Sichem et de Bet-Millo pour dévorer Abimélek!» 21 Puis Yotam prit la fuite, il se sauva et se rendit à Béer, où il s'établit pour échapper à son frère Abimélek.

Révolte des Sichémites contre Abimélek

22 Abimélek exerça le pouvoir pendant trois ans sur Israël. 23 Puis Dieu envoya un esprit de discorde entre Abimélek et les notables de Sichem, et les notables de Sichem trahirent Abimélek. 24 C'était afin que le crime commis contre les soixante-dix fils de Yerubbaal fût vengé et que leur sang retombât sur Abimélek leur frère, qui les avait massacrés, ainsi que sur les notables de Sichem qui l'avaient aidé à massacrer ses frères. 25 Les notables de Sichem placèrent donc contre lui des embuscades au sommet des montagnes et ils dévalisaient quiconque passait près d'eux par le chemin. On le fit savoir à Abimélek. 26 Gaal, fils d'Obed, accompagné de ses frères, vint à passer par Sichem et il gagna la confiance des notables de Sichem. 27 Ceux-ci sortirent dans la campagne pour vendanger leurs vignes, ils foulèrent le raisin, organisèrent des réjouissances et entrèrent dans le temple de leur dieu. Ils y mangèrent et burent et maudirent Abimélek. 28 Alors Gaal, fils d'Obed, s'écria: «Qui est Abimélek, et qu'est-ce que Sichem, pour que nous lui soyons asservis? Ne serait-ce pas au fils de Yerubbaal et à Zebul, son lieutenant, de servir les gens de Hamor, père de Sichem? Pourquoi lui serions-nous asservis, nous? 29 Qui me mettra ce peuple dans la main, afin que je chasse Abimélek, et je lui dirais: Renforce ton armée et sors!» 30 Zebul, gouverneur de la ville, apprit les propos de Gaal, fils d'Obed, et il en fut irrité. 31 Il envoya en secret des messagers vers Abimélek, pour dire: «Voici que Gaal, fils d'Obed, avec ses frères, est arrivé à Sichem, et ils excitent la ville contre toi. 32 En conséquence, lève-toi de nuit, toi et les gens que tu as avec toi, et mets-toi en embuscade dans la campagne, 33 puis, le matin, au lever du soleil, tu surgiras et tu t'élanceras contre la ville. Quand Gaal et les gens qui sont avec lui sortiront à ta rencontre, tu les traiteras comme tu pourras.» 34 Abimélek se mit donc en route de nuit avec tous les gens qui étaient avec lui et ils s'embusquèrent en face de Sichem, en quatre groupes. 35 Comme Gaal, fils d'Obed, sortait et faisait halte à l'entrée de la porte de la ville, Abimélek et les gens qui étaient avec lui surgirent de leur embuscade. 36 Gaal vit cette troupe et il dit à Zebul: «Voici des gens qui descendent du sommet des montagnes.» - «C'est l'ombre des monts, lui répondit Zebul, et tu la prends pour des hommes.» 37 Gaal reprit encore: «Voici des gens qui descendent du côté du Nombril de la Terre, tandis qu'un autre groupe arrive par le chemin du Chêne des Devins.» 38 Zebul lui dit alors: «Qu'as-tu fait de ta langue? Toi qui disais: «Qui est Abimélek pour que nous lui soyons asservis?» Ne sont-ce pas là les gens que tu méprisais? Sors donc maintenant et livre-lui combat.» 39 Et Gaal sortit à la tête des notables de Sichem et il livra combat à Abimélek. 40 Abimélek poursuivit Gaal, qui se sauva devant lui, et beaucoup de gens de celui-ci tombèrent morts avant d'atteindre la porte. 41 Abimélek demeura alors à Aruma, et Zebul, chassant Gaal et ses frères, les empêcha d'habiter à Sichem.

Destruction de Sichem et prise de Migdal-Sichem

42 Le lendemain, le peuple sortit dans la campagne et Abimélek en fut informé. 43 Il prit ses gens, les partagea en trois groupes et se mit en embuscade dans les champs. Lorsqu'il vit les gens sortir de la ville, il surgit contre eux et les tailla en pièces. 44 Tandis qu'Abimélek et le groupe qui était avec lui s'élançaient et prenaient position à l'entrée de la porte de la ville, les deux autres groupes se jetèrent contre tous ceux qui étaient dans la campagne et les massacrèrent. 45 Toute la journée Abimélek donna l'assaut à la ville. L'ayant prise, il en massacra la population, détruisit la ville et y sema du sel. 46 À cette nouvelle, les notables de Migdal-Sichem se rendirent tous dans la crypte du temple d'El-Berit. 47 Dès qu'Abimélek eut appris que tous les notables de Migdal-Sichem s'y étaient rassemblés, 48 il monta sur le mont Çalmôn, lui et toute sa troupe. Prenant en mains une hache, il coupa une branche d'arbre, qu'il souleva et chargea sur son épaule, en disant aux gens qui l'accompagnaient: «Ce que vous m'avez vu faire, vite, faites-le comme moi.» 49 Tous ses gens se mirent donc à couper chacun une branche, puis ils suivirent Abimélek et, entassant les branches sur la crypte, ils la brûlèrent sur ceux qui s'y trouvaient. Tous les habitants de Migdal-Sichem périrent aussi, environ mille virs et femmes.

Siège de Tébèç et mort d'Abimélek

50 Puis Abimélek marcha sur Tébèç, il l'assiégea et la prit. 51 Il y avait là, au milieu de la ville, une tour fortifiée où se réfugièrent tous les virs et femmes et tous les notables de la ville. Après avoir fermé la porte derrière eux, ils montèrent sur la terrasse de la tour. 52 Abimélek parvint jusqu'à la tour et il l'attaqua. Comme il s'approchait de la porte de la tour pour y mettre le feu, 53 une femme lui lança une meule de moulin sur la tête et lui brisa le crâne. 54 Il appela aussitôt le jeune vir qui portait ses armes et lui dit: «Tire ton épée et tue-moi, pour qu'on ne dise pas de moi: C'est une femme qui l'a tué.» Son écuyer le transperça et il mourut. 55 Quand les gens d'Israël virent qu'Abimélek était mort, ils s'en retournèrent chacun chez soi. 56 Ainsi Dieu fit retomber sur Abimélek le mal qu'il avait fait à son père en égorgeant ses soixante-dix frères. 57 Et Dieu fit aussi retomber sur la tête des gens de Sichem toute leur méchanceté. Ainsi s'accomplit sur eux la malédiction de Yotam, fils de Yerubbaal.

Chapitre 10

Jephté et les «petits Juges»

6) Tola

1 Après Abimélek, se leva pour sauver Israël Tola, fils de Pua, fils de Dodo. Il était d'Issachar et il habitait Shamir dans la montagne d'Éphraïm. 2 Il fut juge en Israël pendant vingt-trois ans, puis il mourut et fut enseveli à Shamir.

7) Yair

3 Après lui se leva Yaïr de Galaad, qui jugea Israël pendant vingt-deux ans. 4 Il avait trente fils qui montaient trente ânons et ils possédaient trente villes, qu'on appelle encore aujourd'hui les Douars de Yaïr, au pays de Galaad. 5 Puis Yaïr mourut et il fut enseveli à Qamôn.

8) Jephté

Oppression des Ammonites

6 Les Israélites recommencèrent à faire ce qui est mal aux yeux de Yahvé. Ils servirent les Baals et les Astartés, ainsi que les dieux d'Aram et de Sidon, les dieux de Moab, ceux des Ammonites et des Philistins. Ils abandonnèrent Yahvé et ne le servirent plus. 7 Alors la colère de Yahvé s'alluma contre Israël et il le livra aux mains des Philistins et aux mains des Ammonites. 8 Ceux-ci écrasèrent et opprimèrent les Israélites à partir de cette année-là pendant dix-huit ans, tous les Israélites qui habitaient au-delà du Jourdain, dans le pays amorite en Galaad. 9 Les Ammonites passèrent le Jourdain pour combattre aussi Juda, Benjamin et la maison d'Éphraïm, et la détresse d'Israël devint extrême. 10 Alors les Israélites crièrent vers Yahvé, disant: «Nous avons péché contre toi, car nous avons abandonné Yahvé notre Dieu pour servir les Baals.» 11 Et Yahvé dit aux Israélites: «Quand des Égyptiens et des Amorites, des Ammonites et des Philistins, 12 quand les Sidoniens, Amaleq et Madiân vous opprimaient et que vous avez crié vers moi, ne vous ai-je pas sauvés de leurs mains? 13 Mais vous, vous m'avez abandonné et vous avez servi d'autres dieux. C'est pourquoi je ne vous sauverai plus. 14 Allez! Criez vers les dieux que vous avez choisis! Qu'ils vous sauvent, eux, au temps de votre détresse!» 15 Les Israélites répondirent à Yahvé: «Nous avons péché! Agis envers nous comme il te semblera bon, seulement, aujourd'hui délivre-nous!» 16 Ils firent disparaître de chez eux les dieux étrangers qu'ils avaient et ils servirent Yahvé. Alors Yahvé ne supporta pas plus longtemps la souffrance d'Israël. 17 Les Ammonites se réunirent et campèrent à Galaad. Les Israélites se rassemblèrent et campèrent à Miçpa. 18 Alors le peuple, les chefs de Galaad, se dirent les uns aux autres: «Quel est l'homme qui entreprendra d'attaquer les fils d'Ammon? Celui-là sera le chef de tous les habitants de Galaad.»

Chapitre 11

Jephté pose ses conditions

1 Jephté, le Galaadite, était un vaillant guerrier. Il était fils d'une prostituée. Et c'est Galaad qui avait engendré Jephté. 2 Mais la femme de Galaad lui enfanta aussi des fils, et les fils de cette femme, ayant grandi, chassèrent Jephté en lui disant: «Tu n'auras pas de part à l'héritage de notre père, car tu es le fils d'une femme étrangère.» 3 Jephté s'enfuit loin de ses frères et s'établit dans le pays de Tob. Il se forma autour de lui une bande de gens de rien qui faisaient campagne avec lui. 4 Or, à quelque temps de là, les Ammonites s'en vinrent combattre Israël. 5 Et lorsque les Ammonites eurent attaqué Israël, les anciens de Galaad allèrent chercher Jephté au pays de Tob. 6 «Viens, lui dirent-ils, sois notre commandant, afin que nous combattions les Ammonites.» 7 Mais Jephté répondit aux anciens de Galaad: «N'est-ce pas vous qui m'avez pris en haine et chassé de la maison de mon père? Pourquoi venez-vous à moi, maintenant que vous êtes dans la détresse?» 8 Les anciens de Galaad répliquèrent à Jephté: «C'est pour cela que maintenant nous sommes revenus à toi. Viens avec nous, tu combattras les Ammonites et tu seras notre chef, celui de tous les habitants de Galaad.» 9 Jephté répondit aux anciens de Galaad: «Si vous me faites revenir pour combattre les Ammonites et que Yahvé les livre à ma merci, alors je serai votre chef.» - 10 «Que Yahvé soit témoin entre nous, répondirent à Jephté les anciens de Galaad, si nous ne faisons pas comme tu l'as dit!» 11 Jephté partit donc avec les anciens de Galaad. Le peuple le mit à sa tête comme chef et commandant; et Jephté répéta toutes ses conditions à Miçpa, en présence de Yahvé.

Pourparlers de Jephté avec les Ammonites

12 Jephté envoya des messagers au roi des Ammonites pour lui dire: «Qu'y a-t-il donc entre toi et moi pour que tu sois venu faire la guerre à mon pays?» 13 Le roi des Ammonites répondit aux messagers de Jephté: «C'est parce qu'Israël, au temps où il montait d'Égypte, s'est emparé de mon pays, depuis l'Arnon jusqu'au Yabboq et au Jourdain. Rends-le maintenant de bon gré!» 14 Jephté envoya de nouveau des messagers au roi des Ammonites, 15 et il lui dit: «Ainsi parle Jephté. Israël ne s'est emparé ni du pays de Moab, ni de celui des Ammonites. 16 Quand il est monté d'Égyte, Israël a marché dans le désert jusqu'à la mer des Roseaux et il est parvenu à Cadès. 17 Alors Israël a envoyé des messages au roi d'Édom pour lui dire: «Laisse-moi, je te prie, traverser ton pays!» mais le roi d'Édom ne voulut rien entendre. Il en envoya aussi au roi de Moab, qui refusa, et Israël demeura à Cadès, 18 puis, s'avançant dans le désert, il contourna le pays d'Édom et celui de Moab et parvint à l'orient du pays de Moab. Le peuple campa au-delà de l'Arnon, et il n'entra pas dans le territoire de Moab, car l'Arnon est la frontière de Moab. 19 Israël envoya ensuite des messagers à Sihôn, roi des Amorites, qui régnait à Heshbôn, et Israël lui fit dire: «Laisse-moi, je te prie, traverser ton pays jusqu'à ma destination.» 20 Mais Sihôn refusa à Israël le passage sur son territoire, il rassembla toute son armée, qui campa à Yahaç, et il engagea le combat contre Israël. 21 Yahvé, Dieu d'Israël, livra Sihôn et toute son armée aux mains d'Israël qui les défit, et Israël prit possession de tout le pays des Amorites qui habitaient cette contrée. 22 Il fut ainsi en possession de tout le pays des Amorites, depuis l'Arnon jusqu'au Yabboq et depuis le désert jusqu'au Jourdain. 23 Et maintenant que Yahvé, Dieu d'Israël, a dépossédé les Amorites devant son peuple Israël, toi, tu nous déposséderais? 24 Est-ce que tu ne possèdes pas tout ce que Kemosh, ton dieu, a mis en ta possession? De même tout ce que Yahvé, notre Dieu, a enlevé à ses possesseurs, nous le possédons! 25 Vaudrais-tu donc mieux que Balaq, fils de Çippor, roi de Moab? Est-il entré en contestation avec Israël? Lui a-t-il fait la guerre? 26 Quand Israël s'est établi à Heshbôn et dans ses dépendances, à Aroèr et dans ses dépendances, ainsi que dans toutes les villes qui sont sur les rives de l'Arnon trois cents ans, pourquoi ne les avez-vous pas reprises à ce moment-là? 27 Pour moi, je n'ai pas péché contre toi, mais toi, tu agis mal envers moi en me faisant la guerre. Que Yahvé, le Juge, juge aujourd'hui entre les Israélites et le roi des Ammonites.» 28 Mais le roi des Ammonites n'écouta pas les paroles que Jephté lui avait fait transmettre.

Le voeu de Jephté et sa victoire

29 L'esprit de Yahvé fut sur Jephté, qui parcourut Galaad et Manassé, passa par Miçpé de Galaad et, de Miçpé de Galaad, passa chez les Ammonites. 30 Et Jephté fit un voeu à Yahvé: «Si tu livres entre mes mains les Ammonites, 31 celui qui sortira le premier des portes de ma maison pour venir à ma rencontre quand je reviendrai vainqueur du combat contre les Ammonites, celui-là appartiendra à Yahvé, et je l'offrirai en holocauste.» 32 Jephté passa chez les Ammonites pour les attaquer et Yahvé les livra entre ses mains. 33 Il les battit depuis Aroèr jusque vers Minnit vingt villes, et jusqu'à Abel-Keramim. Ce fut une très grande défaite; et les Ammonites furent abaissés devant les Israélites. 34 Lorsque Jephté revint à Miçpé, à sa maison, voici que sa fille sortit à sa rencontre en dansant au son des tambourins. C'était son unique enfant. En dehors d'elle il n'avait ni fils, ni fille. 35 Dès qu'il l'eut aperçue, il déchira ses vêtements et s'écria: «Ah! ma fille, vraiment tu m'accables! Tu es de ceux qui font mon malheur! Je me suis engagé, moi, devant Yahvé, et ne puis revenir en arrière.» 36 Elle lui répondit: «Mon père, tu t'es engagé envers Yahvé, traite-moi selon l'engagement que tu as pris, puisque Yahvé t'a accordé de te venger de tes ennemis, les Ammonites.» 37 Puis elle dit à son père: «Que ceci me soit accordé! Laisse-moi libre pendant deux mois. Je m'en irai errer sur les montagnes et, avec mes compagnes, je pleurerai sur ma virginité.» - 38 «Va», lui dit-il, et il la laissa partir pour deux mois. Elle s'en alla donc, elle et ses compagnes, et elle pleura sa virginité sur les montagnes. 39 Les deux mois écoulés, elle revint vers son père et il accomplit sur elle le voeu qu'il avait prononcé. Elle n'avait pas connu d'homme. Et de là vient cette coutume en Israël: 40 d'année en année les filles d'Israël s'en vont se lamenter quatre jours par an sur la fille de Jephté le Galaadite.

Chapitre 12

Guerre entre Éphraïm et Galaad. Mort de Jephté.

1 Les gens d'Éphraïm se rassemblèrent, ils passèrent le Jourdain dans la direction de Çaphôn et ils dirent à Jephté: «Pourquoi es-tu allé combattre les Ammonites sans nous avoir invités à marcher avec toi? Nous brûlerons ta maison sur toi!» 2 Jephté leur répondit: «Nous étions en grave conflit, mon peuple et moi, avec les Ammonites. Je vous ai appelés à l'aide et vous ne m'avez pas délivré de leurs mains. 3 Quand j'ai vu que personne ne venait à mon secours, j'ai risqué ma vie, j'ai marché contre les Ammonites et Yahvé les a livrés entre mes mains. Pourquoi donc aujourd'hui êtes-vous montés contre moi pour me faire la guerre?» 4 Alors Jephté rassembla tous les hommes de Galaad, il livra bataille à Éphraïm et les gens de Galaad défirent Éphraïm, car ceux-ci disaient: «Vous n'êtes que des fuyards d'Éphraïm, vous, Galaadites, au milieu d'Éphraïm, au milieu de Manassé!» 5 Puis Galaad coupa à Éphraïm les gués du Jourdain, et quand les fuyards d'Éphraïm disaient: «Laissez-moi passer», les gens de Galaad demandaient: «Es-tu Éphraïmite?» S'il répondait: «Non» 6 alors ils lui disaient: «Eh bien, dis Shibbolet!» Il disait: «Sibbolet» car il n'arrivait pas à prononcer ainsi. Alors on le saisissait et on l'égorgeait près des gués du Jourdain. Il tomba en ce temps-là quarante-deux mille hommes d'Éphraïm. 7 Jephté jugea Israël pendant six ans, puis Jephté le Galaadite mourut et il fut enseveli dans sa ville, en Galaad.

9) Ibçân

8 Après lui Ibçân de Bethléem fut juge en Israël. 9 Il avait trente fils et trente filles. Il maria celles-ci au dehors et il fit venir du dehors trente brus pour ses fils. Il fut juge en Israël pendant sept ans. 10 Puis Ibçân mourut et il fut enseveli à Bethléem.

10) Élôn

11 Après lui Élôn de Zabulon fut juge en Israël. Il jugea Israël pendant dix ans. 12 Puis Élôn de Zabulon mourut et fut enseveli à Ayyalôn au pays de Zabulon.

11) Abdôn

13 Après lui Abdôn, fils de Hillel de Piréatôn, fut juge en Israël. 14 Il avait quarante fils et trente petits-fils qui montaient soixante-dix ânons. Il jugea Israël pendant huit ans. 15 Puis Abdôn, fils de Hillel de Piréatôn, mourut et il fut enseveli à Piréatôn, au pays d'Éphraïm, dans la montagne des Amalécites.

Chapitre 13

12) Samson

L'annonce de la naissance de Samson

1 Les Israélites recommencèrent à faire ce qui est mal aux yeux de Yahvé, et Yahvé les livra aux mains des Philistins pendant quarante ans. 2 Il y avait un homme de Çoréa, du clan de Dan, nommé Manoah. Sa femme était stérile et n'avait pas eu d'enfant. 3 L'Ange de Yahvé apparut à cette femme et lui dit: «Tu es stérile et tu n'as pas eu d'enfant 4 mais tu vas concevoir et tu enfanteras un fils. Désormais, prends bien garde! Ne bois ni vin, ni boisson fermentée, et ne mange rien d'impur. 5 Car tu vas concevoir et tu enfanteras un fils. Le rasoir ne passera pas sur sa tête, car l'enfant sera nazir de Dieu dès le sein de sa mère. C'est lui qui commencera à sauver Israël de la main des Philistins.» 6 La femme rentra et dit à son mari: «Un homme de Dieu m'a abordée qui avait l'apparence de l'Ange de Dieu, tant il était majestueux. Je ne lui ai pas demandé d'où il venait et il ne m'a pas fait connaître son nom. 7 Mais il m'a dit: «Tu vas concevoir et tu enfanteras un fils. Désormais ne bois ni vin, ni boisson fermentée, et ne mange rien d'impur, car l'enfant sera nazir de Dieu depuis le sein de sa mère jusqu'au jour de sa mort!»»

Seconde apparition de l'Ange

8 Alors Manoah implora Yahvé et dit: «Je t'en prie, Seigneur! Que l'homme de Dieu que tu as envoyé vienne encore une fois vers nous, et qu'il nous apprenne ce que nous aurons à faire à l'enfant lorsqu'il sera né!» 9 Dieu exauça Manoah et l'Ange de Dieu vint de nouveau trouver la femme, alors qu'elle était assise dans la campagne, et que Manoah, son mari, n'était pas avec elle. 10 Vite, la femme courut informer son mari et lui dit: «Voici que m'est apparu l'homme qui est venu vers moi l'autre jour.» 11 Manoah se leva, suivit sa femme, vint vers l'homme et lui dit: «Es-tu l'homme qui a parlé à cette femme?» Et il répondit: «C'est moi.» - 12 «Quand ta parole s'accomplira, lui dit Manoah, quelle sera la règle pour l'enfant et que devra-t-il faire?» 13 L'Ange de Yahvé répondit à Manoah: «Tout ce que j'ai interdit à cette femme, qu'elle s'en abstienne. 14 Qu'elle n'absorbe rien de ce qui provient de la vigne, qu'elle ne boive ni vin, ni boisson fermentée, qu'elle ne mange rien d'impur, et qu'elle observe tout ce que je lui ai prescrit.» 15 Manoah dit alors à l'Ange de Yahvé: «Permets que nous te retenions et que nous t'apprêtions un chevreau.» 16 Car Manoah ne savait pas que c'était l'Ange de Yahvé. Et l'Ange de Yahvé dit à Manoah: «Quand bien même tu me retiendrais, je ne mangerais pas de ta nourriture, mais si tu désires préparer un holocauste, offre-le à Yahvé.» 17 Manoah dit alors à l'Ange de Yahvé: «Quel est ton nom, afin que, lorsque ta parole sera accomplie, nous puissions t'honorer?» 18 L'Ange de Yahvé lui répondit: «Pourquoi t'informer de mon nom? Il est merveilleux.» 19 Alors Manoah prit le chevreau ainsi que l'oblation et il l'offrit en holocauste, sur le rocher, à Yahvé qui opère des choses merveilleuses. Manoah et sa femme regardaient. 20 Or comme la flamme montait de l'autel vers le ciel, l'Ange de Yahvé monta dans cette flamme sous les yeux de Manoah et de sa femme, et ils tombèrent la face contre terre. 21 L'Ange de Yahvé ne se montra plus désormais à Manoah ni à sa femme, et Manoah comprit alors que c'était l'Ange de Yahvé. 22 «Nous allons certainement mourir, dit Manoah à sa femme, car nous avons vu Dieu.» - 23 «Si Yahvé avait eu l'intention de nous faire mourir, lui répondit sa femme, il n'aurait accepté de notre main ni holocauste ni oblation, il ne nous aurait pas fait voir tout cela et, à l'instant même, fait entendre pareille chose.» 24 La femme mit au monde un fils et elle le nomma Samson. L'enfant grandit, Yahvé le bénit, 25 et l'esprit de Yahvé commença à l'agiter au Camp de Dan, entre Çoréa et Eshtaol.

Chapitre 14

Le mariage de Samson

1 Samson descendit à Timna et remarqua, à Timna, une femme parmi les filles des Philistins. 2 Il remonta et l'apprit à son père et à sa mère: «J'ai remarqué à Timna, dit-il, parmi les filles des Philistins, une femme. Prends-la moi donc pour épouse.» 3 Son père lui dit, ainsi que sa mère: «N'y a-t-il pas de femme parmi les filles de tes frères et dans tout mon peuple, pour que tu ailles prendre femme parmi ces Philistins incirconcis?» Mais Samson répondit à son père: «Prends-la moi, celle-là, car c'est celle-là qui me plaît.» 4 Son père et sa mère ne savaient pas que cela venait de Yahvé qui cherchait un sujet de querelle avec les Philistins, car, en ce temps-là, les Philistins dominaient sur Israël. 5 Samson descendit à Timna et, comme il arrivait aux vignes de Timna, il vit un jeune lion qui venait à sa rencontre en rugissant. 6 L'esprit de Yahvé fondit sur lui et, sans rien avoir en main, Samson déchira le lion comme on déchire un chevreau; mais il ne raconta pas à son père ni à sa mère ce qu'il avait fait. 7 Il descendit, s'entretint avec la femme et elle lui plut. 8 À quelque temps de là, Samson revint pour l'épouser. Il fit un détour pour voir le cadavre du lion, et voici qu'il y avait dans la carcasse du lion un essaim d'abeilles et du miel. 9 Il en recueillit dans sa main et, chemin faisant, il en mangea. Lorsqu'il fut revenu près de son père et de sa mère, il leur en donna, ils en mangèrent, mais il ne leur dit pas qu'il l'avait recueilli dans la carcasse du lion. 10 Son père descendit ensuite chez la femme et Samson fit là un festin, car c'est ainsi qu'agissent les jeunes gens. 11 Quand on le vit, on choisit trente compagnons pour rester auprès de lui.

L'énigme de Samson

12 Alors Samson leur dit: «Laissez-moi vous proposer une énigme. Si vous m'en donnez la solution au cours des sept jours de festin, je vous donnerai trente pièces de toile fine et trente vêtements d'honneur. 13 Mais si vous ne pouvez pas me donner la solution, c'est vous qui me donnerez trente pièces de toile fine et trente vêtements d'honneur.» - «Propose ton énigme, lui répondirent-ils, nous écoutons.» 14 Il leur dit donc: «De celui qui mange est sorti ce qui se mange, et du fort est sorti le doux.» Mais de trois jours il ne réussirent pas à résoudre l'énigme. 15 Au quatrième jour ils dirent à la femme de Samson: «Enjôle ton mari pour qu'il nous explique l'énigme, autrement nous te brûlerons, toi et la maison de ton père. Est-ce pour nous dépouiller que vous nous avez invités ici?» 16 Alors la femme de Samson pleura à son cou: «Tu n'as pour moi que de la haine, disait-elle, tu ne m'aimes pas. Tu as proposé une énigme aux fils de mon peuple, et à moi, tu ne l'as pas expliquée.» Il lui répondit: «Je ne l'ai même pas expliquée à mon père et à ma mère, et à toi je l'expliquerais!» 17 Elle pleura à son cou pendant les sept jours que dura leur festin. Le septième jour, il lui donna la solution, car elle l'avait obsédé, mais elle, elle donna le mot de l'énigme aux fils de son peuple. 18 Le septième jour, avant qu'il n'entrât dans la chambre à coucher, les gens de la ville dirent donc à Samson: «Qu'y a-t-il de plus doux que le miel, et quoi de plus fort que le lion?» Il leur répliqua: «Si vous n'aviez pas labouré avec ma génisse, vous n'auriez pas deviné mon énigme.» 19 Alors l'esprit de Yahvé fondit sur lui, il descendit à Ashqelôn, y tua trente hommes, prit leurs dépouilles et remit les vêtements d'honneur à ceux qui avaient expliqué l'énigme, puis, enflammé de colère, il remonta à la maison de son père. 20 La femme de Samson fut alors donnée au compagnon qui lui avait servi de garçon d'honneur.

Chapitre 15

Samson brûle les moissons des Philistins

1 À quelque temps de là, à l'époque de la moisson des blés, Samson s'en vint revoir sa femme avec un chevreau, et il déclara: «Je veux entrer auprès de ma femme, dans sa chambre.» Mais le beau-père ne le lui permit pas. 2 «Je me suis dit, lui objecta-t-il, que tu l'avais prise en aversion et je l'ai donnée à ton compagnon. Mais sa soeur cadette ne vaut-elle pas mieux qu'elle? Qu'elle soit tienne à la place de l'autre!» 3 Samson leur répliqua: «Cette fois-ci, je ne serai quitte envers les Philistins qu'en leur faisant du mal.» 4 Samson s'en alla donc, il captura trois cents renards, prit des torches et, tournant les bêtes queue contre queue, il plaça une torche entre les deux queues, au milieu. 5 Il mit le feu aux torches, puis, lâchant les renards dans les moissons des Philistins, il incendia aussi bien les gerbes que le blé sur pied et même les vignes et les oliviers. 6 Les Philistins demandèrent: «Qui a fait cela?» et l'on répondit: «C'est Samson, le gendre du Timnite, car celui-ci lui a repris sa femme et l'a donnée à son compagnon.» Alors les Philistins montèrent et ils firent périr dans les flammes cette femme et la maison de son père. 7 «Puisque c'est ainsi que vous agissez, leur dit Samson, eh bien! je ne cesserai qu'après m'être vengé de vous.» 8 Il les battit à plate couture et ce fut une défaite considérable. Après quoi il descendit à la grotte du rocher d'Étam et y demeura.

La mâchoire d'âne

9 Les Philistins montèrent camper en Juda et ils firent une incursion à Lehi. 10 «Pourquoi êtes-vous montés contre nous?» leur dirent alors les gens de Juda. «C'est pour lier Samson que nous sommes montés, répondirent-ils, pour le traiter comme il nous a traités.» 11 Trois mille hommes de Juda descendirent à la grotte du rocher d'Étam et dirent à Samson: «Ne sais-tu pas que les Philistins sont nos maîtres? Qu'est-ce que tu nous as fait là?» Il leur répondit: «Comme ils m'ont traité, c'est ainsi que je les ai traités.» 12 Ils lui dirent alors: «Nous sommes descendus pour te lier, afin de te livrer aux mains des Philistins.» - «Jurez-moi, leur dit-il, que vous ne me tuerez pas vous-mêmes.» - 13 «Non! lui répondirent-ils, nous voulons seulement te lier et te livrer entre leurs mains, mais nous ne voulons certes pas te faire mourir.» Alors il le lièrent avec deux cordes neuves et ils le hissèrent du rocher. 14 Comme il arrivait à Lehi et que les Philistins accouraient à sa rencontre avec des cris de triomphe, l'esprit de Yahvé fondit sur Samson, les cordes qu'il avait sur les bras furent comme des fils de lin brûlés au feu et les liens se dénouèrent de ses mains. 15 Trouvant une mâchoire d'âne encore fraîche, il étendit la main, la ramassa et avec elle il abattit mille hommes. 16 Samson dit alors: «Avec une mâchoire d'âne, je les ai mis en tas. Avec une mâchoire d'âne, j'ai battu mille hommes.» 17 Quand il eut fini de parler, il jeta loin de lui la mâchoire: c'est pourquoi on a donné à cet endroit le nom de Ramat-Lehi. 18 Comme il souffrait d'une soif ardente, il invoqua Yahvé en disant: «C'est toi qui as opéré cette grande victoire par la main de ton serviteur, et maintenant, faudra-t-il que je meure de soif et que je tombe aux mains des incirconcis?» 19 Alors Dieu fendit le bassin qui est à Lehi et il en sortit de l'eau. Samson but, ses esprits lui revinrent et il se ranima. C'est pourquoi on a donné le nom de En-ha-Qoré à cette source, qui existe encore à Lehi. 20 Samson fut juge en Israël à l'époque des Philistins, pendant vingt ans.

Chapitre 16

L'épisode des portes de Gaza

1 Puis Samson se rendit à Gaza; il y vit une prostituée et il entra chez elle. 2 On fit savoir aux gens de Gaza: «Samson est venu ici.» Ils firent des rondes et le guettèrent toute la nuit à la porte de la ville. Toute la nuit ils se tinrent tranquilles. «Attendons, disaient-ils, jusqu'au point du jour, et nous le tuerons.» 3 Mais Samson resta couché jusqu'au milieu de la nuit et, au milieu de la nuit, se levant, il saisit les battants de la porte de la ville, ainsi que les deux montants, il les arracha avec la barre et, les chargeant sur ses épaules, il les porta jusqu'au sommet de la montagne qui est en face d'Hébron.

Samson trahi par Dalila

4 Après cela il s'éprit d'une femme de la vallée de Soreq qui se nommait Dalila. 5 Les princes des Philistins allèrent la trouver et lui dirent: «Séduis-le et sache d'où vient sa grande force, par quel moyen nous pourrions nous rendre maîtres de lui et le lier pour le maîtriser. Quant à nous, nous te donnerons chacun onze cents sicles d'argent.» 6 Dalila dit à Samson: «Apprends-moi, je te prie, d'où vient ta grande force et avec quoi il faudrait te lier pour te maîtriser.» 7 Samson lui répondit: «Si on me liait avec sept cordes d'arc fraîches et qu'on n'aurait pas encore fait sécher, je perdrais ma vigueur et je deviendrais comme un homme ordinaire.» 8 Les princes des Philistins apportèrent à Dalila sept cordes d'arc fraîches qu'on n'avait pas encore fait sécher et elle s'en servit pour le lier. 9 Elle avait des gens embusqués dans sa chambre et elle lui cria: «Les Philistins sur toi, Samson!» Il rompit les cordes d'arc comme se rompt un cordon d'étoupe lorsqu'il sent le feu. Ainsi le secret de sa force demeura inconnu. 10 Alors Dalila dit à Samson: «Tu t'es joué de moi et tu m'as dit des mensonges. Mais maintenant fais-moi connaître, je te prie, avec quoi il faudrait te lier.» 11 Il lui répondit: «Si on me liait fortement avec des cordes neuves qui n'ont jamais servi, je perdrais ma vigueur et je deviendrais comme un homme ordinaire.» 12 Alors Dalila prit des cordes neuves, elle s'en servit pour le lier puis lui cria: «Les Philistins sur toi, Samson!» et elle avait des gens embusqués dans sa chambre. Mais il rompit comme un fil les cordes qu'il avait aux bras. 13 Alors Dalila dit à Samson: «Jusqu'à présent tu t'es joué de moi et tu m'as dit des mensonges. Apprends-moi avec quoi il faudrait te lier.» Il lui répondit: «Si tu tissais les sept tresses de ma chevelure avec la chaîne d'un tissu, et si tu les resserrais en frappant avec la batte, je perdrais ma force et deviendrais comme un homme ordinaire.» 14 Elle l'endormit, puis elle tissa les sept tresses de sa chevelure avec la chaîne, elle les resserra en frappant avec la batte et lui cria: «Les Philistins sur toi, Samson!» Il s'éveilla de son sommeil et arracha la batte avec la chaîne. 15 Dalila lui dit: «Comment peux-tu dire que tu m'aimes, alors que ton coeur n'est pas avec moi? Voilà trois fois que tu te joues de moi et tu ne m'as pas fait connaître d'où vient ta grande force.» 16 Comme tous les jours elle le poussait à bout par ses paroles et qu'elle le harcelait, il fut excédé à en mourir. 17 Il lui ouvrit tout son coeur: «Le rasoir n'a jamais passé sur ma tête, lui dit-il, car je suis nazir de Dieu depuis le sein de ma mère. Si on me rasait, alors ma force se retirerait de moi, je perdrais ma vigueur et je deviendrais comme tous les hommes.» 18 Dalila comprit alors qu'il lui avait ouvert tout son coeur, elle fit appeler les princes des Philistins et leur dit: «Venez cette fois, car il m'a ouvert tout son coeur.» Et les princes des Philistins vinrent chez elle, l'argent en main. 19 Elle endormit Samson sur ses genoux, appela un homme et lui fit raser les sept tresses des cheveux de sa tête. Ainsi elle commença à le dominer et sa force se retira de lui. 20 Elle cria: «Les Philistins sur toi, Samson!» S'éveillant de son sommeil il se dit: «J'en sortirai comme les autres fois et je me dégagerai.» Mais il ne savait pas que Yahvé s'était retiré de lui. 21 Les Philistins se saisirent de lui, ils lui crevèrent les yeux et le firent descendre à Gaza. Ils l'enchaînèrent avec une double chaîne d'airain et il tournait la meule dans la prison.

Vengeance et mort de Samson

22 Cependant, après qu'elle eut été rasée, la chevelure se mit à repousser. 23 Les princes des Philistins se réunirent pour offrir un grand sacrifice à Dagôn, leur dieu, et se livrer à des réjouissances. Ils disaient: «Notre dieu a livré entre nos mains Samson, notre ennemi.» 24 Dès que le peuple vit son dieu, il poussa une acclamation en son honneur et dit: «Notre dieu a livré entre nos mains Samson notre ennemi, celui qui dévastait notre pays et qui multipliait nos morts.» 25 Et comme leur coeur était en joie, ils s'écrièrent: «Faites venir Samson pour qu'il nous amuse!» On fit donc venir Samson de la prison et il fit des jeux devant eux, puis on le plaça debout entre les colonnes. 26 Samson dit alors au jeune garçon qui le menait par la main: «Conduis-moi et fais-moi toucher les colonnes sur lesquelles repose l'édifice, que je m'y appuie.» 27 Or l'édifice était rempli de virs et de femmes. Il y avait là tous les princes des Philistins et, sur la terrasse, environ trois mille virs et femmes qui regardaient les jeux de Samson. 28 Samson invoqua Yahvé et il s'écria: «Seigneur Yahvé, je t'en prie, souviens-toi de moi, donne-moi des forces encore cette fois, ô Dieu, et que, d'un seul coup, je me venge des Philistins pour mes deux yeux.» 29 Et Samson tâta les deux colonnes du milieu sur lesquelles reposait l'édifice, il s'arc-bouta contre elles, contre l'une avec son bras droit, contre l'autre avec son bras gauche, 30 et il s'écria: «Que je meure avec les Philistins!» Il poussa de toutes ses forces et l'édifice s'écroula sur les princes et sur tout le peuple qui se trouvait là. Ceux qu'il fit mourir en mourant furent plus nombreux que ceux qu'il avait fait mourir pendant sa vie. 31 Ses frères et toute la maison de son père descendirent et l'emportèrent. Ils remontèrent et l'ensevelirent entre Çoréa et Eshtaol dans le tombeau de Manoah son père. Il avait jugé Israël pendant vingt ans.

Chapitre 17

Appendices

1) Le sanctuaire de Mika et le sanctuaire de Dan

Le sanctuaire privé de Mika

1 Il y avait un homme de la montagne d'Éphraïm appelé Mikayehu. 2 Il dit à sa mère: «Les onze cents sicles d'argent qu'on t'avait pris, et au sujet desquels, pendant que j'écoutais, tu avais prononcé une malédiction - eh bien, cet argent, le voici, c'est moi qui l'avais pris.» Sa mère dit: «Que mon fils soit béni de Yahvé!» 3 Il rendit les onze cents sicles à sa mère, qui dit: «J'avais bien voué cet argent à Yahvé, de ma propre main, pour mon fils, pour faire une image taillée et une idole de métal fondu, mais maintenant je veux te le rendre.» Mais il rendit l'argent à sa mère. 4 Alors sa mère prit deux cents sicles d'argent et les remit au fondeur. Celui-ci en fit une image taillée et une idole de métal fondu qui fut placée dans la maison de Mikayehu. 5 Cet homme, Mika, avait une maison de Dieu; il fit un éphod et des téraphim, et il donna l'investiture à l'un de ses fils qui devint son prêtre. 6 En ce temps-là il n'y avait pas de roi en Israël et chacun faisait ce qui lui plaisait. 7 Il y avait un jeune homme de Bethléem en Juda, du clan de Juda, qui était lévite et résidait là comme étranger. 8 Cet homme quitta la ville de Bethléem en Juda, pour aller s'établir là où il pourrait. Au cours de son voyage, il arriva dans la montagne d'Éphraïm à la maison de Mika. 9 Mika lui demanda: «D'où viens-tu?» - «Je suis lévite de Bethléem en Juda, lui répondit l'autre. Je voyage afin de m'établir là ou je pourrai.» - 10 «Fixe-toi chez moi, lui dit Mika, sois pour moi un père et un prêtre et je te donnerai dix sicles d'argent par an, l'habillement et la nourriture.» 11 Le lévite consentit à se fixer chez cet homme et le jeune homme fut pour lui comme l'un de ses fils. 12 Mika donna l'investiture au lévite; le jeune homme devint son prêtre et il demeura dans la maison de Mika. 13 «Et maintenant, dit Mika, je sais que Yahvé me fera du bien, puisque j'ai ce lévite pour prêtre.»

Chapitre 18

Les Danites à la recherche d'un territoire

1 En ce temps-là, il n'y avait pas de roi en Israël. Or, en ce temps-là, la tribu de Dan cherchait un territoire pour y habiter, car, jusqu'à ce jour, il ne lui était pas échu de territoire parmi les tribus d'Israël. 2 Les Danites envoyèrent de leur clan cinq hommes vaillants de Çoréa et d'Eshtaol pour reconnaître le pays et l'explorer. Ils leur dirent: «Allez explorer le pays.» Les cinq hommes arrivèrent dans la montagne d'Éphraïm jusqu'à la maison de Mika et ils y passèrent la nuit. 3 Comme ils étaient près de la maison de Mika, ils reconnurent la voix du jeune lévite et, s'approchant de là, ils lui dirent: «Qui t'a fait venir ici? Qu'y fais-tu? Et qu'est-ce que tu as ici?» 4 Il leur répondit: «Mika a fait pour moi telle et telle chose. Il m'a pris à gages et je lui sers de prêtre.» - 5 «Consulte donc Dieu, lui répliquèrent-ils, afin que nous sachions si le chemin par lequel nous allons nous mènera à la réussite.» - 6 «Allez en paix, leur répondit le prêtre, votre chemin est sous le regard de Yahvé.» 7 Les cinq hommes partirent donc et ils arrivèrent à Laïsh. Ils virent que les gens qui l'habitaient vivaient en sécurité, à la manière des Sidoniens, tranquilles et confiants, qu'il n'y avait ni insuffisance ni restriction d'aucune sorte dans le pays, qu'ils étaient éloignés des Sidoniens et sans relations avec les Araméens. 8 Ils s'en revinrent alors vers leurs frères, à Çoréa et à Eshtaol, et ceux-ci leur demandèrent: «Que nous rapportez-vous?» 9 Ils dirent: «Debout! montons contre eux, car nous avons vu le pays, il est excellent. Mais vous demeurez sans rien dire! N'hésitez pas à partir pour aller prendre possession du pays. 10 En arrivant, vous trouverez un peuple confiant. Le pays est étendu, et Dieu l'a mis entre vos mains; c'est un lieu où rien ne manque de ce qu'on peut avoir sur la terre.»

La migration des Danites

11 Ils partirent donc de là, du clan des Danites, de Çoréa et d'Eshtaol, six cents hommes équipés pour la guerre. 12 Ils montèrent camper à Qiryat-Yéarim en Juda. C'est pourquoi, encore aujourd'hui, on nomme cet endroit le Camp de Dan. Il se trouve à l'ouest de Qiryat-Yéarim. 13 De là, ils s'engagèrent dans la montagne d'Éphraïm et ils parvinrent à la maison de Mika. 14 Or les cinq hommes qui étaient allés reconnaître le pays prirent la parole et dirent à leurs frères: «Savez-vous qu'il y a ici dans ces maisons un éphod, des téraphim, une image taillée et une idole de métal fondu? Et maintenant, voyez ce que vous avez à faire.» 15 Faisant un détour par là, ils allèrent à la maison du jeune lévite, à la maison de Mika, et ils le saluèrent. 16 Pendant que les six cents hommes des Danites, équipés pour la guerre, se tenaient sur le seuil de la porte, 17 les cinq hommes qui étaient allés reconnaître le pays vinrent, et, étant entrés, ils prirent l'image taillée, l'éphod, les téraphim et l'idole de métal fondu, tandis que le prêtre se tenait sur le seuil de la porte avec les six cents hommes équipés pour la guerre. 18 Ceux-là donc, étant entrés dans la maison de Mika, prirent l'image taillée, l'éphod, les téraphim et l'idole de métal fondu. Mais le prêtre leur dit: «Que faites-vous là?» - 19 «Tais-toi! lui répondirent-ils. Mets ta main sur ta bouche et viens avec nous. Tu seras pour nous un père et un prêtre. Vaut-il mieux pour toi être le prêtre de la maison d'un seul homme que d'être le prêtre d'une tribu et d'un clan d'Israël?» 20 Le prêtre en fut réjoui, il prit l'éphod, les téraphim ainsi que l'image taillée et s'en alla au milieu de la troupe. 21 Reprenant alors leur direction, ils partirent, ayant placé en tête les femmes et les enfants, les troupeaux et les bagages. 22 Ils étaient déjà loin de la demeure de Mika quand les gens qui habitaient les maisons voisines de celle de Mika donnèrent l'alarme et se mirent à la poursuite des Danites. 23 Comme ils criaient après les Danites, ceux-ci, se retournant, dirent à Mika: «Qu'as-tu à crier ainsi?» - 24 «Vous m'avez pris mon dieu que je m'étais fabriqué, leur répondit-il, ainsi que le prêtre. Vous partez, et que me reste-t-il? Comment pouvez-vous me dire: Qu'as-tu?» 25 Les Danites lui répliquèrent: «Ne nous fais plus entendre ta voix! Sinon des hommes exaspérés pourraient bien tomber sur vous. Tu risques de causer ta perte et celle de ta maison!» 26 Les Danites poursuivirent leur chemin, et Mika, voyant qu'ils étaient les plus forts, s'en retourna et revint chez lui.

Prise de Laïsh. Fondation de Dan et de son sanctuaire.

27 Ainsi, après avoir pris le dieu qu'avait fabriqué Mika, et le prêtre qu'il avait à lui, les Danites marchèrent contre Laïsh, contre un peuple tranquille et confiant. Ils le passèrent au fil de l'épée et ils livrèrent la ville aux flammes. 28 Il n'y eut personne pour la secourir, car elle était loin de Sidon et elle n'avait pas de relations avec les Araméens. Elle se situait dans la vallée qui s'étend vers Bet-Rehob. Ils rebâtirent la ville, s'y établirent, 29 et ils l'appelèrent Dan, du nom de Dan leur père qui était né d'Israël. À l'origine pourtant la ville s'appelait Laïsh. 30 Les Danites dressèrent pour eux l'image taillée. Yehonatân, fils de Gershom, fils de Moïse, et ensuite ses fils, ont été prêtres de la tribu de Dan jusqu'au jour où la population du pays fut emmenée en exil. 31 Ils installèrent pour leur usage l'image taillée que Mika avait faite, et elle demeura là aussi longtemps que subsista la maison de Dieu à Silo.

Chapitre 19

2) Le crime de Gibéa et la guerre contre Benjamin

Le lévite d'Éphraïm et sa concubine

1 En ce temps-là - il n'y avait pas alors de roi en Israël - il y avait un homme, un lévite, qui résidait au fond de la montagne d'Éphraïm. Il prit pour concubine une femme de Bethléem de Juda. 2 Dans un moment de colère sa concubine le quitta pour rentrer dans la maison de son père à Bethléem de Juda, et elle y demeura un certain temps, quatre mois. 3 Son mari partit et alla la trouver pour parler à son coeur et la ramener chez lui; il avait avec lui son serviteur et deux ânes. Comme il arrivait à la maison du père de la jeune femme, celui-ci l'aperçut et s'en vint tout joyeux au-devant de lui. 4 Son beau-père, le père de la jeune femme, le retint et il demeura trois jours chez lui, ils y mangèrent et burent et ils y passèrent la nuit. 5 Le quatrième jour, ils s'éveillèrent de bon matin et le lévite se disposait à partir, quand le père de la jeune femme dit à son gendre: «Restaure-toi en mangeant un morceau de pain, vous partirez après.» 6 S'étant assis, ils se mirent à manger et à boire tous les deux ensemble, puis le père de la jeune femme dit à cet homme: «Consens, je te prie, à passer la nuit, et que ton coeur se réjouisse.» 7 Comme l'homme se levait pour partir, le beau-père insista auprès de lui, et il y passa encore la nuit. 8 Le cinquième jour, le lévite se leva de bon matin pour partir, mais le père de la jeune femme lui dit: «Restaure-toi d'abord, je t'en prie!» Ils s'attardèrent ainsi jusqu'au déclin du jour et ils mangèrent tous deux ensemble. 9 Le mari se levait pour partir avec sa concubine et son serviteur, quand son beau-père, le père de la jeune femme, lui dit: «Voici que le jour baisse vers le soir, passez donc la nuit. Voici le déclin du jour, passez la nuit ici, et que ton coeur se réjouisse. Demain de bon matin, vous partirez et tu regagneras ta tente.» 10 Mais l'homme, refusant de passer la nuit, se leva, partit et il arriva en vue de Jébus - c'est-à-dire de Jérusalem. Il avait avec lui deux ânes bâtés, ainsi que sa concubine et son serviteur.

Le crime des gens de Gibéa

11 Lorsqu'ils furent près de Jébus, le jour avait beaucoup baissé. Le serviteur dit à son maître: «Viens donc, je te prie, faisons un détour vers cette ville des Jébuséens et nous y passerons la nuit.» 12 Son maître lui répondit: «Nous ne ferons pas de détour vers une ville d'étrangers qui ne sont pas, ceux-là, des Israélites, mais nous pousserons jusqu'à Gibéa». 13 Et il ajouta à son serviteur: «Allons, et tâchons d'atteindre l'une de ces localités pour y passer la nuit, Gibéa ou Rama.» 14 Ils poussèrent donc plus loin et continuèrent leur marche. À leur arrivée en face de Gibéa de Benjamin, le soleil se couchait. 15 Ils se tournèrent alors de ce côté pour passer la nuit à Gibéa. Le lévite, étant entré, s'assit sur la place de la ville, mais personne ne leur offrit dans sa maison l'hospitalité pour la nuit. 16 Survint un vieillard qui, le soir venu, rentrait de son travail des champs. C'était un homme de la montagne d'Éphraïm, qui résidait à Gibéa, tandis que les gens de l'endroit étaient des Benjaminites. 17 Levant les yeux, il remarqua le voyageur, sur la place de la ville: «Où vas-tu, lui dit le vieillard, et d'où viens-tu?» 18 Et l'autre lui répondit: «Nous faisons route de Bethléem de Juda vers le fond de la montagne d'Éphraïm. C'est de là que je suis. J'étais allé à Bethléem de Juda et je retourne chez moi, mais personne ne m'a offert l'hospitalité dans sa maison. 19 Nous avons pourtant de la paille et du fourrage pour nos ânes, j'ai aussi du pain et du vin pour moi, pour ta servante et pour le jeune homme qui accompagne ton serviteur. Nous ne manquons de rien.» - 20 «Sois le bienvenu, repartit le vieillard, laisse-moi pourvoir à tous tes besoins, mais ne passe pas la nuit sur la place.» 21 Il le fit donc entrer dans sa maison et il donna du fourrage aux ânes. Les voyageurs se lavèrent les pieds, puis mangèrent et burent. 22 Pendant qu'ils se réconfortaient, voici que des gens de la ville, des vauriens, s'attroupèrent autour de la maison et, frappant à la porte à coups redoublés, ils dirent au vieillard, maître de la maison: «Fais sortir l'homme qui est venu chez toi, que nous le connaissions.» 23 Alors le maître de la maison sortit vers eux et leur dit: «Non, mes frères, je vous en prie, ne soyez pas des criminels. Après que cet homme soit entré dans ma maison, ne commettez pas cette infamie. 24 Voici ma fille qui est vierge. Je vous la livrerai. Abusez d'elle et faites ce que bon vous semble, mais ne commettez pas à l'égard de cet homme une pareille infamie.» 25 Ces gens ne voulurent pas l'écouter. Alors le vir prit sa concubine et la leur amena dehors. Ils la connurent, ils abusèrent d'elle toute la nuit jusqu'au matin et, au lever de l'aurore, ils la lâchèrent. 26 Vers le matin la femme s'en vint tomber à l'entrée de la maison du vir chez qui était son mari et elle resta là jusqu'au jour. 27 Au matin son mari se leva et, ayant ouvert la porte de la maison, il sortait pour continuer sa route, quand il vit que la femme, sa concubine, gisait à l'entrée de la maison, les mains sur le seuil. 28 «Lève-toi, lui dit-il, et partons!» Pas de réponse. Alors il la chargea sur son âne et il se mit en route pour rentrer chez lui. 29 Arrivé à la maison, il prit un couteau et, saisissant sa concubine, il la découpa, membre par membre, en douze morceaux, puis il l'envoya dans tout le territoire d'Israël. 30 Il donna des ordres à ses émissaires: «Voici ce que vous direz à tous les Israélites: À-t-on jamais vu pareille chose depuis le jour où les Israélites sont montés du pays d'Égypte jusqu'aujourd'hui? Réfléchissez-y, consultez-vous et prononcez.» Et tous ceux qui voyaient, disaient: «Jamais chose pareille n'est arrivée et ne s'est vue depuis que les Israélites sont montés du pays d'Égypte jusqu'aujourd'hui.»

Chapitre 20

Les Israélites s'engagent à venger le crime de Gibéa

1 Tous les Israélites sortirent donc, et, comme un seul homme, toute la communauté se réunit, depuis Dan jusqu'à Bersabée et le pays de Galaad, auprès de Yahvé à Miçpa. 2 Les chefs de tout le peuple, toutes les tribus d'Israël assistèrent à l'assemblée du peuple de Dieu, quatre cent mille hommes de pied, sachant tirer l'épée. 3 Les Benjaminites apprirent que les Israélites étaient montés à Miçpa... Les Israélites dirent alors: «Racontez-nous comment ce crime a été commis!» 4 Le lévite, le mari de la femme qui avait été tuée, prit la parole et dit: «J'étais venu avec ma concubine à Gibéa de Benjamin pour y passer la nuit. 5 Les habitants de Gibéa se sont soulevés contre moi et, pendant la nuit, ils ont entouré la maison où j'étais; moi, ils voulaient me tuer et, quant à ma concubine, ils lui ont fait violence au point qu'elle en est morte. 6 J'ai pris alors ma concubine, je l'ai coupée en morceaux et je l'ai envoyée dans toute l'étendue de l'héritage d'Israël, car ils ont commis une chose honteuse et une infamie en Israël. 7 Vous voici tous ici, Israélites. Consultez-vous et ici même prenez une décision.» 8 Tout le peuple se leva comme un seul homme en disant: «Personne d'entre nous ne regagnera sa tente, personne d'entre nous ne retournera dans sa maison! 9 Maintenant, voici ce que nous allons faire contre Gibéa. Nous tirerons au sort, 10 et nous prendrons dans toutes les tribus d'Israël dix hommes sur cent, cent sur mille et mille sur dix mille, ils chercheront des vivres pour le peuple, pour que dès leur arrivée, celui-ci traite Gibéa de Benjamin selon l'infamie qu'elle a commise en Israël.» 11 Ainsi s'assemblèrent contre la ville tous les gens d'Israël, unis comme un seul homme.

Obstination des Benjaminites

12 Les tribus d'Israël envoyèrent des émissaires dans toute la tribu de Benjamin pour dire: «Quel est ce crime qui a été commis parmi vous? 13 Maintenant, livrez ces hommes, ces vauriens, qui sont à Gibéa, pour que nous les mettions à mort et que nous fassions disparaître le mal du milieu d'Israël.» Mais les Benjaminites ne voulurent pas écouter leurs frères les Israélites.

Premiers combats

14 Les Benjaminites, quittant leurs villes, s'assemblèrent à Gibéa pour combattre les Israélites. 15 En ce jour-là, on dénombra les Benjaminites venus des diverses villes, ils étaient vingt-six mille hommes sachant tirer l'épée; c'est à part des habitants de Gibéa qu'ils furent dénombrés. 16 Dans toute cette armée, il y avait sept cents hommes d'élite gauchers. Tous ceux-ci, avec la pierre de leur fronde, étaient capables de viser un cheveu sans le manquer. 17 Les gens d'Israël furent également dénombrés, sans compter Benjamin; ils étaient quatre cent mille, sachant tirer l'épée, tous gens de guerre. 18 Ils se mirent en marche pour monter à Béthel, pour consulter Dieu: «Qui de nous montera le premier au combat contre les Benjaminites?» demandèrent les Israélites. Et Yahvé répondit: «C'est Juda qui montera le premier.» 19 Au matin les Israélites se mirent en marche et ils dressèrent leur camp en face de Gibéa. 20 Les gens d'Israël s'avancèrent au combat contre Benjamin, ils se rangèrent en bataille en face de Gibéa. 21 Mais les Benjaminites sortirent de Gibéa et, ce jour-là, ils massacrèrent vingt-deux mille hommes d'Israël. 22 Alors l'armée des gens d'Israël reprit courage et de nouveau se rangea en bataille au même endroit que le premier jour. 23 Les Israélites vinrent pleurer devant Yahvé jusqu'au soir, puis ils consultèrent Yahvé en disant: «Dois-je encore engager le combat contre les fils de Benjamin mon frère?» Et Yahvé répondit: «Marchez contre lui!» 24 Le second jour les Israélites s'approchèrent donc des Benjaminites, 25 mais, en cette seconde journée, Benjamin sortit de Gibéa à leur rencontre et il massacra encore dix-huit mille hommes des Israélites; c'étaient tous des guerriers sachant tirer l'épée. 26 Alors tous les Israélites et tout le peuple s'en vinrent à Béthel, ils pleurèrent, ils s'assirent là devant Yahvé, ils jeûnèrent toute la journée jusqu'au soir et ils offrirent des holocaustes et des sacrifices de communion devant Yahvé; 27 puis les Israélites consultèrent Yahvé. - L'arche de l'alliance de Dieu se trouvait alors en cet endroit 28 et Pinhas, fils d'Éléazar, fils d'Aaron, en ce temps-là, la desservait. - Ils dirent: «Dois-je sortir encore pour combattre les fils de Benjamin mon frère, ou bien dois-je cesser?» Et Yahvé répondit: «Marchez, car demain, je le livrerai entre vos mains.»

Défaite de Benjamin

29 Alors Israël plaça des troupes en embuscade tout autour de Gibéa. 30 Le troisième jour, les Israélites marchèrent contre les Benjaminites, et comme les autres fois, ils se rangèrent en bataille en face de Gibéa. 31 Les Benjaminites sortirent à la rencontre du peuple et se laissèrent attirer loin de la ville. Ils commencèrent comme les autres fois à tuer du monde parmi le peuple, sur les chemins qui montent, l'un à Béthel, et l'autre à Gibéa par la campagne: une trentaine d'hommes d'Israël. 32 Les Benjaminites se dirent: «Les voilà battus devant nous comme la première fois», mais les Israélites s'étaient dit: «Nous allons fuir et nous les attirerons loin de la ville sur les chemins.» 33 Alors tous les hommes d'Israël quittèrent leur position et se rangèrent à Baal-Tamar, tandis que l'embuscade d'Israël surgit de sa position, à l'ouest de Géba. 34 Dix mille hommes d'élite, choisis dans tout Israël, parvinrent en face de Gibéa; le combat était acharné et les autres ne se doutaient pas du malheur qui les frappait. 35 Yahvé battit Benjamin devant Israël et, en ce jour, les Israélites tuèrent à Benjamin vingt-cinq mille cent hommes, tous sachant tirer l'épée. 36 Les Benjaminites virent qu'ils étaient battus. - Les gens d'Israël cédèrent du terrain à Benjamin parce qu'ils comptaient sur l'embuscade qu'ils avaient placée contre Gibéa. 37 Ceux de l'embuscade se hâtèrent de s'élancer contre Gibéa; ils se déployèrent et passèrent toute la ville au fil de l'épée. 38 Or il y avait cette convention entre les gens d'Israël et ceux de l'embuscade: ceux-ci devaient, en guise de signal, faire monter de la ville une fumée; 39 alors les gens d'Israël engagés dans le combat feraient volte-face. Benjamin commença par tuer du monde aux Israélites, une trentaine d'hommes. «Certainement les voilà encore battus devant nous, se disait-il, comme dans le premier combat.» 40 Mais le signal, une colonne de fumée, commença à s'élever de la ville, et Benjamin, se retournant, aperçut que la ville tout entière montait en feu vers le ciel. 41 Les gens d'Israël firent alors volte-face et les Benjaminites furent dans l'épouvante, car ils voyaient que le malheur les avait frappés. 42 Ils s'enfuirent devant les gens d'Israël en direction du désert, mais les combattants les serraient de près et ceux qui venaient de la ville les massacrèrent en les prenant à revers. 43 Ils cernèrent Benjamin, le poursuivirent sans répit et l'écrasèrent en face de Gibéa, du côté du soleil levant. 44 De Benjamin, dix-huit mille hommes tombèrent, tous hommes vaillants. - 45 Alors ils tournèrent le dos et s'enfuirent au désert, vers le Rocher de Rimmôn. Sur les chemins, on ramassa cinq mille hommes, puis on serra Benjamin de près jusqu'à Gideom, et on lui tua deux mille hommes. 46 Le nombre total des Benjaminites qui tombèrent ce jour-là fut de vingt-cinq mille hommes sachant tirer l'épée, et c'étaient tous des hommes vaillants. 47 Six cents hommes tournèrent le dos et s'enfuirent au désert, vers le rocher de Rimmôn. Ils y restèrent quatre mois. 48 Les gens d'Israël revinrent vers les Benjaminites, ils passèrent au fil de l'épée la population mâle de la ville, et même le bétail et tout ce qu'ils trouvaient. Ils mirent aussi le feu à toutes les villes qu'ils rencontrèrent.

Chapitre 21

Remords des Israélites

1 Les gens d'Israël avaient prononcé ce serment à Miçpa: «Personne d'entre nous ne donnera sa fille en mariage à Benjamin.» 2 Le peuple se rendit à Béthel, il resta là assis devant Dieu jusqu'au soir, poussant des gémissements et pleurant à gros sanglots: 3 «Yahvé, Dieu d'Israël, disaient-ils, pourquoi faut-il qu'en Israël manque aujourd'hui une tribu d'Israël?» 4 Le lendemain, le peuple se leva de bon matin et construisit là un autel; il offrit des holocaustes et des sacrifices de communion. 5 Puis les Israélites dirent: «Qui d'entre toutes les tribus d'Israël n'est pas venu à l'assemblée auprès de Yahvé?» car en un serment solennel on avait déclaré que quiconque ne monterait pas à Miçpa auprès de Yahvé mourrait certainement. 6 Or les Israélites furent pris de pitié pour Benjamin leur frère: «Aujourd'hui, disaient-ils, une tribu a été retranchée d'Israël. 7 Que ferons-nous pour procurer des femmes à ceux qui restent, puisque nous avons juré par Yahvé de ne pas leur donner de nos filles en mariage?»

Les vierges de Yabesh données aux Benjaminites

8 Ils s'informèrent alors: «Quel est celui d'entre les tribus d'Israël, qui n'est pas monté auprès de Yahvé à Miçpa?» Et il se trouva que personne de Yabesh en Galaad n'était venu au camp, à l'assemblée. 9 Le peuple s'était en effet compté et il n'y avait là personne d'entre les habitants de Yabesh en Galaad. 10 Alors la communauté y envoya douze mille hommes d'entre les vaillants avec cet ordre: «Allez, et vous passerez au fil de l'épée les habitants de Yabesh en Galaad, ainsi que les femmes et les enfants. 11 Voici ce que vous ferez: vous vouerez à l'anathème tous les mâles et toutes les femmes qui ont connu la couche d'un homme, mais vous laisserez la vie aux vierges.» Et c'est ce qu'ils firent. 12 Parmi les habitants de Yabesh de Galaad ils trouvèrent quatre cents jeunes filles vierges, qui n'avaient pas partagé la couche d'un homme, et ils les emmenèrent au camp à Silo qui est au pays de Canaan. 13 Toute la communauté envoya alors des émissaires aux Benjaminites qui se trouvaient au Rocher de Rimmôn pour leur proposer la paix. 14 Benjamin revint alors. On leur donna parmi les femmes de Yabesh en Galaad celles qu'on avait laissé vivre, mais il n'y en eut pas assez pour tous.

Le rapt des filles de Silo

15 Le peuple fut pris de pitié pour Benjamin, parce que Yahvé avait fait une brèche parmi les tribus d'Israël. 16 «Que ferons-nous pour procurer des femmes à ceux qui restent, disaient les anciens de la communauté, puisque les femmes de Benjamin ont été exterminées?» 17 Ils ajoutaient: «Comment conserver un reste à Benjamin pour qu'une tribu ne soit pas effacée d'Israël? 18 Car, pour nous, nous ne pouvons plus leur donner nos filles en mariage.» Les Israélites avaient en effet prononcé ce serment: «Maudit soit celui qui donnera une femme à Benjamin!» 19 «Mais il y a, dirent-ils, la fête de Yahvé qui se célèbre chaque année à Silo. La ville se trouve au nord de Béthel, à l'orient de la route qui monte de Béthel à Sichem et au sud de Lebona.» 20 Ils recommandèrent donc aux Benjaminites: «Allez vous mettre en embuscade dans les vignes. 21 Vous guetterez et, lorsque les filles de Silo sortiront pour danser en choeurs, vous sortirez des vignes, vous enlèverez pour vous chacun une femme parmi les filles de Silo et vous vous en irez au pays de Benjamin. 22 Si leurs pères ou leurs frères viennent nous chercher querelle, nous leur dirons: Accordez-les nous, car nous n'avons pas pu prendre de femme pour chacun dans le combat; et vous ne pouviez pas les leur donner, car alors vous auriez été coupables.» 23 Ainsi firent les Benjaminites, et, parmi les danseuses qu'ils avaient enlevées, ils prirent un nombre de femmes égal au leur, puis ils partirent, revinrent dans leur héritage, rebâtirent les villes et s'y établirent. 24 Les Israélites se dispersèrent alors pour regagner chacun sa tribu et son clan, et s'en retournèrent de là chacun dans son héritage. 25 En ce temps-là il n'y avait pas de roi en Israël et chacun faisait ce qui lui semblait bon.

Bible de Jérusalem © Les Éditions du Cerf.

[précédente] [suivante]

| Accueil >> Varia >> Livres >> Bible