| Accueil >> Varia >> Livres >> Bible

[précédente] [suivante]

Premier livre des Maccabées

Chapitres:
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

Chapitre 1

1 Après qu'Alexandre, fils de Philippe, Macédonien sorti du pays de Chettiim, eut battu Darius, roi des Perses et des Mèdes, et fut devenu roi à sa place en commençant par l'Hellade, 2 il entreprit de nombreuses guerres, s'empara de mainte place forte et mit à mort les rois de la contrée. 3 Il poussa jusqu'aux extrémités du monde en amassant les dépouilles d'une quantité de nations, et la terre se tut devant lui. Son coeur s'exalta et s'enfla d'orgueil; 4 il rassembla une armée très puissante, soumit provinces, nations, dynastes et en fit ses tributaires. 5 Après cela, il dut s'aliter et connut qu'il allait mourir. 6 Il fit venir ses officiers, les nobles qui avaient été élevés avec lui depuis le jeune âge, et partagea entre eux son royaume pendant qu'il était encore en vie. 7 Alexandre avait régné douze ans quand il mourut. 8 Ses officiers prirent le pouvoir chacun dans son gouvernement. 9 Tous ceignirent le diadème après sa mort, et leurs fils après eux durant de longues années: sur la terre, ils firent foisonner le malheur. 10 Il sortit d'eux un rejeton impie, Antiochus Epiphane, fils du roi Antiochus, qui, d'abord otage à Rome, devint roi l'an 137 de la royauté des Grecs. 11 En ces jours-là surgit d'Israël une génération de vauriens qui séduisirent beaucoup de personnes en disant: "Allons, faisons alliance avec les nations qui nous entourent, car depuis que nous nous sommes séparés d'elles, bien des maux nous sont advenus." 12 Ce discours leur parut bon. 13 Plusieurs parmi le peuple s'empressèrent d'aller trouver le roi, qui leur donna l'autorisation d'observer les coutumes païennes. 14 Ils construisirent donc un gymnase à Jérusalem, selon les usages des nations, 15 se refirent des prépuces et renièrent l'alliance sainte pour s'associer aux nations. Ils se vendirent pour faire le mal. 16 Quand il vit son règne affermi, Antiochus voulut devenir roi du pays d'Egypte, afin de régner sur les deux royaumes. 17 Entré en Egypte avec une armée imposante, des chars, des éléphants et des cavaliers et une grande flotte, 18 il attaqua le roi d'Egypte, Ptolémée, qui recula devant lui et s'enfuit; beaucoup d'hommes restèrent sur le terrain. 19 Les villes fortes égyptiennes furent prises et Antiochus s'empara des dépouilles du pays. 20 Ayant ainsi vaincu l'Egypte et pris le chemin du retour en l'année 143, il marcha contre Israël et sur Jérusalem avec une armée imposante. 21 Entré dans le sanctuaire avec arrogance, Antiochus enleva l'autel d'or, le candélabre de lumière avec tous ses accessoires, 22 la table d'oblation, les vases à libation, les coupes, les cassolettes d'or, le voile, les couronnes, la décoration d'or sur la façade du Temple, dont il détacha tout le placage. 23 Il prit l'argent et l'or ainsi que les ustensiles précieux et fit main basse sur les trésors cachés qu'il trouva. 24 Emportant le tout, il s'en alla dans son pays; il versa beaucoup de sang et proféra des paroles d'une extrême insolence. 25 Israël fut l'objet d'un grand deuil dans tout le pays 26 Chefs et anciens gémirent, jeunes filles et jeunes gens dépérirent, et la beauté des femmes s'altéra. 27 Le nouveau marié entonna un thrène; assise dans la chambre, l'épouse fut en deuil. 28 La terre trembla à cause de ses habitants et la honte couvrit toute la maison de Jacob. 29 Deux ans après, le roi envoya dans les villes de Juda le Mysarque, qui vint à Jérusalem avec une armée imposante. 30 Il tint aux habitants des discours faussement pacifiques et gagna leur confiance, puis il tomba sur la ville à l'improviste, lui assénant un coup terrible, et fit périr beaucoup de gens d'Israël. 31 Il pilla la ville, y mit le feu, détruisit ses maisons et son mur d'enceinte. 32 Ses gens réduisirent en captivité les femmes et les enfants et s'approprièrent le bétail. 33 Alors ils rebâtirent la Cité de David, avec un grand mur très fort, muni de tours puissantes et ils s'en firent une citadelle. 34 Ils y installèrent une race de pécheurs, des vauriens, et ils s'y fortifièrent; 35 ils y emmagasinèrent armes et provisions, y déposèrent les dépouilles de Jérusalem qu'ils avaient rassemblées, et cela devint un piège redoutable. 36 Ce fut une embuscade pour le lieu saint, un adversaire maléfique en tout temps pour Israël. 37 Ils répandirent le sang innocent autour du sanctuaire et souillèrent le lieu saint. 38 À cause d'eux s'enfuirent les habitants de Jérusalem et celle-ci devint une colonie d'étrangers; elle fut étrangère à sa progéniture et ses propres enfants l'abandonnèrent. 39 Son sanctuaire désolé devint comme un désert, ses fêtes se changèrent en deuil, ses sabbats en dérision et son honneur en mépris. 40 À sa gloire se mesura son avilissement et sa grandeur fit place au deuil. 41 Le roi publia ensuite dans tout son royaume l'ordre de n'avoir à former tous qu'un seul peuple 42 et de renoncer chacun à ses coutumes: toutes les nations se conformèrent aux prescriptions royales. 43 Beaucoup d'Israélites firent bon accueil à son culte, sacrifiant aux idoles et profanant le sabbat. 44 Le roi envoya aussi, par messagers, à Jérusalem et aux villes de Juda, des édits leur enjoignant de suivre des coutumes étrangères à leur pays, 45 de bannir du sanctuaire holocaustes, sacrifice et libation, de profaner sabbats et fêtes, 46 de souiller le sanctuaire et tout ce qui est saint, 47 d'élever autels, lieux de culte et temples d'idoles, d'immoler des porcs et des animaux impurs, 48 de laisser leurs fils incirconcis, de se rendre abominables par toute sorte d'impuretés et de profanations, 49 oubliant ainsi la Loi et altérant toutes les observances. 50 Quiconque n'agirait pas selon l'ordre du roi serait puni de mort. 51 Conformément à toutes ces prescriptions, le roi écrivit à tout son royaume, créa des inspecteurs pour tout le peuple et enjoignit aux villes de Juda de sacrifier dans chaque ville. 52 Beaucoup de gens du peuple se rallièrent à eux, quiconque en somme abandonnait la Loi. Ils firent du mal dans le pays. 53 Ils réduisirent Israël à se cacher dans tous ses lieux de refuge. 54 Le quinzième jour de Kisleu en l'an 145, le roi construisit l'Abomination de la désolation sur l'autel des holocaustes et, dans les villes de Juda circonvoisines, on éleva des autels. 55 Aux portes des maisons et sur les places, on brûlait de l'encens. 56 Quant aux livres de la Loi, ceux qu'on trouvait étaient jetés au feu après avoir été lacérés. 57 Découvrait-on chez quelqu'un un exemplaire de l'Alliance, ou quelque autre se conformait-il à la Loi, la décision du roi le mettait à mort. 58 Ils sévissaient chaque mois dans les villes contre les Israélites pris en contravention; 59 le 25 de chaque mois, on sacrifiait sur l'autel dressé sur l'autel des holocaustes. 60 Les femmes qui avaient fait circoncire leurs enfants, ils les mettaient à mort, suivant l'édit, 61 avec leurs nourrissons pendus à leur cou, exécutant aussi leurs proches et ceux qui avaient opéré la circoncision. 62 Cependant plusieurs en Israël se montrèrent fermes et furent assez forts pour ne pas manger de mets impurs. 63 Ils acceptèrent de mourir plutôt que de se contaminer par la nourriture et de profaner la sainte alliance et, en effet, ils moururent. 64 Une grande colère plana sur Israël.

Chapitre 2

1 En ces jours-là, Mattathias, fils de Jean, fils de Syméon, prêtre de la lignée de Ioarib, quitta Jérusalem pour s'établir à Modîn. 2 Il avait cinq fils: Jean surnommé Gaddi, 3 Simon appelé Thassi, 4 Judas appelé Maccabée, 5 Eléazar appelé Auârân, Jonathès appelé Apphous. 6 À la vue des impiétés qui se perpétraient en Juda et à Jérusalem, 7 il s'écria: "Malheur à moi! Suis-je né pour voir la ruine de mon peuple et la ruine de la ville sainte, et pour rester là assis tandis que la ville est livrée aux mains des ennemis et le sanctuaire au pouvoir des étrangers? 8 Son Temple est devenu comme un homme vil, 9 les objets qui faisaient sa gloire ont été emmenés captifs, ses petits enfants périrent égorgés sur ses places et ses adolescents par l'épée de l'ennemi. 10 Quelle nation n'a pas hérité de ses droits royaux et ne s'est emparée de ses dépouilles? 11 Toute sa parure lui a été ravie. De libre qu'elle était, elle est devenue esclave. 12 Voici que le lieu saint, notre beauté et notre gloire, est réduit en désert, voici que les nations l'ont profané. 13 À quoi bon vivre encore?" 14 Mattathias et ses fils déchirèrent leurs vêtements, revêtirent des sacs et menèrent grand deuil. 15 Les officiers du roi chargés d'imposer l'apostasie vinrent à la ville de Modîn pour les sacrifices. 16 Beaucoup d'Israélites vinrent à eux, mais Mattathias et ses fils se tinrent ensemble à part 17 Prenant la parole, les officiers du roi s'adressèrent à Mattathias en ces termes: "Tu es chef célèbre et puissant dans cette ville, appuyé par des fils et des frères. 18 Avance donc le premier pour exécuter l'ordre du roi, comme l'ont fait toutes les nations, les chefs de Juda et ceux qu'on a laissés à Jérusalem. Tu seras, toi et tes fils, parmi les amis du roi, toi et tes fils serez honorés de dons en argent et en or ainsi que d'une quantité de cadeaux." 19 Mattathias répliqua d'une voix forte: "Quand toutes les nations établies dans l'empire du roi lui obéiraient, chacune désertant le culte de ses pères, et se conformeraient à ses ordonnances, 20 moi, mes fils et mes frères, nous suivrons l'alliance de nos pères. 21 Dieu nous garde d'abandonner Loi et observances! 22 Nous n'écouterons pas les ordres du roi. Nous ne dévierons pas de notre religion ni à droite ni à gauche." 23 Dès qu'il eut achevé ce discours, un Juif s'avança, à la vue de tous, pour sacrifier sur l'autel de Modîn, selon le décret du roi. 24 À cette vue, le zèle de Mattathias s'enflamma et ses reins frémirent. Pris d'une juste colère, il courut et l'égorgea sur l'autel. 25 Quant à l'homme du roi qui obligeait à sacrifier, il le tua dans le même temps, puis il renversa l'autel. 26 Son zèle pour la Loi fut semblable à celui que Pinhas exerça contre Zimri, fils de Salu. 27 Mattathias se mit à crier d'une voix forte à travers la ville "Quiconque a le zèle de la Loi et maintient l'alliance, qu'il me suive!" 28 Lui-même et ses fils s'enfuirent dans les montagnes, laissant dans la ville tout ce qu'ils possédaient. 29 Nombre de gens soucieux de justice et de Loi descendirent au désert pour s'y fixer, 30 eux, leurs enfants, leurs femmes et leur bétail, parce que le malheur s'était appesanti sur eux. 31 On annonça aux officiers royaux et aux forces en résidence à Jérusalem, dans la Cité de David, que des gens qui avaient rejeté l'ordonnance du roi étaient descendus vers les retraites cachées du désert. 32 Une forte troupe se mit à leur poursuite et les atteignit. Ayant dressé son camp en face d'eux, elle se disposa à les attaquer le jour du sabbat 33 et leur dit: "En voilà assez! Sortez, obéissez à l'ordre du roi et vous aurez la vie sauve" 34 "Nous ne sortirons pas, dirent les autres, et nous n'observerons pas l'ordre donné par le roi de violer le jour du sabbat." 35 Assaillis sans retard, 36 ils s'abstinrent de riposter, de lancer des pierres, de barricader leurs cachettes. 37 "Mourons tous dans notre droiture, déclaraient-ils; le ciel et la terre sont pour nous témoins que vous nous faites périr injustement." 38 La troupe leur donna l'assaut en plein sabbat et ils succombèrent, eux, leurs femmes, leurs enfants et leur bétail, au nombre d'un millier de personnes. 39 Lorsqu'ils l'apprirent, Mattathias et ses amis les pleurèrent amèrement 40 et se dirent les uns aux autres: "Si nous faisons tous comme ont fait nos frères, si nous ne luttons pas contre les nations pour notre vie et nos observances, ils nous auront vite exterminés de la terre." 41 Ce jour-là même, ils prirent cette décision: "Tout homme qui viendrait nous attaquer le jour du sabbat, combattons-le en face, et ainsi nous ne mourrons pas tous comme nos frères sont morts dans les cachettes." 42 Alors s'adjoignit à eux la congrégation des Assidéens, hommes valeureux d'entre Israël et tout ce qu'il y avait de dévoué à la Loi. 43 Tous ceux qui fuyaient les mauvais traitements vinrent grossir leur nombre et leur fournir un appui. 44 Ils se composèrent une forte armée, frappèrent les pécheurs dans leur colère et les mécréants dans leur fureur; le reste s'enfuit chez les nations pour y trouver sauvegarde. 45 Mattathias et ses amis firent une tournée pour détruire les autels 46 et circoncire de force tous les enfants incirconcis qu'ils trouvèrent sur le territoire d'Israël. 47 Ils chassèrent les insolents et l'entreprise prospéra entre leurs mains. 48 Ils arrachèrent la Loi de la main des nations et des rois et réduisirent le pécheur à l'impuissance. 49 Cependant les jours de Mattathias approchaient de leur fin. Il dit alors à ses fils: "Voici maintenant le règne de l'arrogance et de l'outrage, le temps du bouleversement et l'explosion de la colère. 50 À vous maintenant, mes enfants, d'avoir le zèle de la Loi, et de donner vos vies pour l'alliance de nos pères. 51 "Souvenez-vous des oeuvres accomplies par nos pères en leur temps, vous gagnerez une grande gloire et un nom immortel. 52 Abraham n'a-t-il pas été trouvé fidèle dans l'épreuve et cela ne lui a-t-il pas été compté comme justice? 53 Joseph, au temps de sa détresse, observa la Loi, aussi est-il devenu Seigneur de l'Egypte. 54 Pinhas, notre père, pour avoir brûlé d'un beau zèle, a reçu l'alliance d'un sacerdoce éternel. 55 Josué, pour avoir rempli son mandat, est devenu juge en Israël. 56 Caleb, pour avoir attesté le vrai dans l'assemblée, a reçu un héritage dans le pays. 57 David, pour sa piété, hérita d'un trône royal pour les siècles. 58 Elie, pour avoir brûlé du zèle de la Loi, a été enlevé jusqu'au ciel. 59 Ananias, Azarias, Misaèl, pour avoir eu confiance, furent sauvés de la flamme. 60 Daniel, pour sa droiture, a été sauvé de la gueule des lions. 61 Et comprenez ainsi que de génération en génération ceux qui espèrent en Lui ne faibliront pas. 62 Ne redoutez point les menaces de l'homme pécheur, car sa gloire s'en va au fumier et aux vers; 63 aujourd'hui il est exalté et demain on ne le trouve plus, car il retourne à la poussière d'où il est venu et ses calculs sont anéantis. 64 Mes enfants, soyez forts et tenez fermement à la Loi, parce que c'est elle qui vous comblera de gloire. 65 "Voici Syméon, votre frère, je sais qu'il est homme de bon conseil: écoutez- le toujours, il vous tiendra lieu de père. 66 Quant à Judas Maccabée, vaillant dès son jeune âge, il sera lui-même le chef de votre armée, il conduira la guerre contre les peuples. 67 Vous autres, adjoignez-vous tous les observateurs de la Loi et assurez la vengeance de votre peuple. 68 Rendez aux nations le mal qu'elles vous ont fait et attachez-vous aux préceptes de la Loi." 69 Après cela il les bénit et fut réuni à ses pères. 70 Il mourut en l'année 146 et fut enseveli dans le caveau de ses pères à Modîn, et tout Israël mena sur lui un grand deuil.

Chapitre 3

1 Judas, appelé Maccabée, son fils, se leva à sa place; 2 tous ses frères et tous les partisans de son père lui prêtèrent leur concours. Ils menèrent le combat d'Israël avec entrain. 3 Il étendit le renom de son peuple, revêtit la cuirasse comme un géant et ceignit ses armes de guerre. Il engagea mainte bataille, protégeant le camp par son épée, 4 rival du lion dans ses hauts faits, pareil au lionceau rugissant sur sa proie. 5 Il fit la chasse aux mécréants qu'il dépistait et livra au feu les perturbateurs de son peuple. 6 Les mécréants furent abattus par la terreur qu'il inspirait, tous les ouvriers d'iniquité furent bouleversés, et la libération dans sa main fut menée à bon terme. 7 Il causa d'amers déboires à plus d'un roi, réjouit Jacob par ses actions, et sa mémoire sera en bénédiction à jamais. 8 Il parcourut les villes de Juda pour en exterminer les impies, et détourna d'Israël la Colère. 9 Son nom retentit jusqu'aux extrémités de la terre car il a rassemblé ceux qui étaient perdus. 10 Apollonius rassembla des païens et un fort contingent de Samarie pour faire la guerre à Israël. 11 Judas le sut et sortit à sa rencontre; il le défit et le tua. Beaucoup tombèrent blessés à mort et le reste s'enfuit. 12 On ramassa les dépouilles; Judas s'attribua l'épée d'Apollonius et s'en servit au combat tous les jours de sa vie. 13 À la nouvelle que Judas avait rassemblé autour de lui un assemblage de croyants et de gens de guerre, Séron, général de l'armée de Syrie, 14 se dit à lui-même: "Je me ferai un nom et me couvrirai de gloire dans le royaume. Je combattrai Judas et ses hommes, qui méprisent les ordres du roi." 15 Il partit donc à son tour et avec lui monta une puissante armée d'impies pour l'aider à tirer vengeance des Israélites. 16 Comme il approchait de la montée de Bethorôn, Judas sortit à sa rencontre avec une poignée d'hommes. 17 À la vue de l'armée qui s'avançait contre eux, ceux-ci dirent à Judas: "Comment pourrons-nous, en si petit nombre, lutter contre une si forte multitude? Nous sommes exténués, n'ayant rien mangé aujourd'hui." 18 Judas répondit: "Qu'une multitude tombe aux mains d'un petit nombre est chose facile, et il est indifférent au Ciel d'opérer le salut au moyen de beaucoup ou de peu d'hommes, 19 car la victoire à la guerre ne tient pas à l'importance de la troupe: c'est du Ciel que vient la force. 20 Ceux-ci viennent contre nous, débordant d'insolence et d'iniquité, pour nous exterminer, nous, nos femmes et nos enfants, et nous dépouiller. 21 Mais nous, nous combattons pour nos vies et pour nos lois, 22 et lui les brisera devant nous, ne craignez rien de leur part." 23 Lorsqu'il eut cessé de parler, il bondit sur eux à l'improviste. Séron et son armée furent écrasés. 24 Ils les poursuivirent à la descente de Bethorôn jusqu'à la plaine. 800 hommes environ succombèrent et le reste s'enfuit au pays des Philistins. 25 Judas et ses frères commencèrent à être redoutés et l'effroi fondit sur les nations d'alentour. 26 Son nom parvint jusqu'au roi et toutes les nations commentaient les batailles de Judas. 27 Lorsqu'il entendit ces récits, Antiochus entra dans une grande fureur; il envoya rassembler toutes les forces de son royaume, une armée très puissante. 28 Il ouvrit son trésor, distribua la solde aux troupes pour un an et leur enjoignit d'être prêtes à toute éventualité. 29 Il s'aperçut alors que l'argent manquait dans ses coffres et que les tributs de la province avaient diminué, par suite des dissensions et du fléau qu'il avait déchaînés dans le pays en supprimant les lois qui existaient de toute antiquité. 30 Il craignit de ne pas avoir, comme il était arrivé plus d'une fois, de quoi fournir aux dépenses et aux largesses qu'il faisait auparavant d'une main prodigue, surpassant en cela les rois ses prédécesseurs. 31 L'anxiété s'emparait de son âme, il décida de gagner la Perse pour lever les tributs des provinces et ramasser beaucoup d'argent. 32 Il laissa Lysias, homme de la noblesse et de la famille royale, à la tête de ses affaires depuis l'Euphrate jusqu'à la frontière de l'Egypte, 33 et le chargea de la tutelle d'Antiochus, son fils, jusqu'à son retour. 34 Il lui confia la moitié de ses troupes, avec les éléphants, et lui dicta toutes ses volontés, en particulier au sujet des habitants de la Judée et de Jérusalem 35 il devait envoyer contre eux une armée pour extirper et faire disparaître la force d'Israël et le petit reste de Jérusalem, effacer leur souvenir de ce lieu, 36 établir des fils d'étrangers sur tout leur territoire et distribuer leur pays en lots. 37 Le roi prit avec lui la moitié restante des troupes et partit d'Antioche, capitale de son royaume, l'an 147; il traversa l'Euphrate et poursuivit sa marche à travers les provinces d'en haut. 38 Lysias se choisit Ptolémée fils de Dorymène, Nikanor et Gorgias, personnages puissants d'entre les amis du roi. 39 Il envoya avec eux 40.000 hommes de pied et 7.000 cavaliers pour envahir le pays de Juda et le dévaster suivant l'ordre du roi. 40 S'étant mis en marche avec toute leur armée, ils arrivèrent près d'Emmaüs dans le Bas-Pays et y dressèrent leur camp. 41 Les trafiquants de la province l'apprirent par la renommée; ils prirent avec eux de l'or et de l'argent en grande quantité ainsi que des entraves et s'en vinrent au camp pour acheter comme esclaves les Israélites. Un contingent d'Idumée et du pays des Philistins se joignit à eux. 42 Judas et ses frères virent que le malheur s'aggravait et que des armées campaient sur leur territoire. Ils connurent aussi la consigne donnée par le roi de livrer leur peuple à une destruction radicale. 43 Ils se dirent alors les uns aux autres: "Relevons notre peuple de sa ruine et luttons pour notre peuple et notre saint lieu." 44 On convoqua l'assemblée pour se préparer à la guerre, se livrer à la prière et implorer pitié et miséricorde. 45 Or Jérusalem était dépeuplée comme un désert, de ses enfants nul n'y entrait, nul n'en sortait. Le sanctuaire était foulé aux pieds et les fils d'étrangers logeaient dans la Citadelle, devenue un caravansérail pour les nations. La joie avait disparu de Jacob et l'on n'entendait plus ni flûte ni lyre. 46 Ils se rassemblèrent donc et vinrent à Maspha en face de Jérusalem, car il y avait eu jadis à Maspha un lieu de prière pour Israël 47 Ils jeûnèrent ce jour-là, revêtirent des sacs, répandirent de la cendre sur leur tête et déchirèrent leurs vêtements. 48 Ils déployèrent le livre de la Loi pour y découvrir ce que les païens demandaient aux représentations de leurs faux dieux. 49 Ils apportèrent les ornements sacerdotaux, les prémices et les dîmes, ils firent paraître les Naziréens qui avaient accompli la période de leur voeu. 50 Ils disaient en élevant la voix vers le Ciel: "Que faire de ces gens-là et où les emmener? 51 Ton lieu saint, on l'a foulé aux pieds et profané, tes prêtres sont dans le deuil et l'humiliation, 52 et voici que les nations se sont liguées contre nous afin de nous faire disparaître. Tu connais leurs desseins à notre égard. 53 Comment pourrons-nous résister en face d'elles si tu ne viens pas à notre secours?" 54 Ils firent ensuite sonner les trompettes et poussèrent de grands cris. 55 Après cela, Judas institua des chefs du peuple, chefs de milliers, de centaines, de cinquantaines et de dizaines. 56 À ceux qui étaient en train de bâtir une maison, ou qui venaient de se fiancer, de planter une vigne, ou qui avaient peur, il dit de s'en retourner chacun à sa demeure comme le permettait la Loi. 57 La colonne se mit alors en marche et vint camper au sud d'Emmaüs. 58 "Equipez-vous, dit Judas, soyez des braves, tenez-vous prêts à combattre demain ces nations qui sont massées contre nous pour notre ruine et celle de notre sanctuaire, 59 car il vaut mieux pour nous mourir dans la bataille qu'être spectateurs des malheurs de notre nation et de notre lieu saint. 60 Ce que le Ciel aura voulu, il l'accomplira."

Chapitre 4

1 Gorgias prit avec lui 5.000 hommes de pied et mille cavaliers d'élite, détachement qui partit de nuit 2 en vue de faire irruption dans le camp des Juifs et de les frapper à l'improviste. Les gens de la Citadelle lui servaient de guides. 3 Ce qu'ayant Entendu, Judas lui-même se mit en marche avec ses braves pour battre l'armée royale qui était à Emmaüs, 4 pendant que ses effectifs se trouvaient encore dispersés en dehors du camp. 5 Gorgias, de son côté, étant arrivé de nuit au camp de Judas, n'y trouva personne et se mit à chercher les Juifs dans les montagnes car, disait-il: "Ils fuient devant nous." 6 Au petit jour, Judas parut dans la plaine avec 3.000 hommes. Seulement, ceux- ci n'avaient pas les armures ni les épées qu'ils auraient voulues. 7 Ils apercevaient le camp des païens, puissant et fortifié, une cavalerie qui l'environnait, bref, des gens qui avaient l'expérience de la guerre. 8 Judas dit à ses hommes: "Ne craignez pas cette multitude et ne redoutez pas leur attaque. 9 Rappelez-vous que nos pères furent sauvés à la mer Rouge quand Pharaon les poursuivait avec une armée, 10 et maintenant crions vers le Ciel: s'il veut de nous, il se souviendra de son alliance avec nos pères et il écrasera aujourd'hui cette armée que voici devant nous. 11 Alors toutes les nations reconnaîtront qu'il y a quelqu'un qui rachète et sauve Israël." 12 Les étrangers levèrent leurs regards et, voyant les Juifs marcher contre eux, 13 ils sortirent du camp pour livrer bataille. Les soldats de Judas sonnèrent de la trompette 14 et engagèrent le combat. Les nations furent écrasées, elles s'enfuirent vers la plaine, 15 mais tous les ennemis qui se trouvaient à l'arrière tombèrent sous l'épée. La poursuite atteignit Gazara et les plaines de l'Idumée, d'Azôtos et de Iamnia: 3.000 hommes environ y succombèrent. 16 Revenu de la chasse qu'il venait de donner à la tête de sa troupe, 17 Judas dit au peuple: "Ne soyez pas avides de butin, car un autre combat nous menace 18 Gorgias et son détachement sont dans la montagne tout près de nous. Tenez tête maintenant à nos ennemis et combattez-les; après cela vous ramasserez le butin en toute sécurité." 19 Judas achevait à peine sa phrase qu'une section se fit voir épiant du haut de la montagne. 20 Elle constata que les leurs avaient dû fuir et que le camp avait été la proie des flammes: la fumée que l'on apercevait le manifestait encore. 21 Un tel spectacle les remplit de panique. Voyant en outre dans la plaine l'armée de Judas prête au combat, 22 ils s'enfuirent tous au pays des Philistins. 23 Judas revint alors pour le pillage du camp. On emporta beaucoup d'or et d'argent monnayés, des étoffes teintes de pourpre violette et de pourpre marine et autres grandes richesses. 24 Les Juifs, à leur retour, louaient et bénissaient le Ciel en disant: "Il est bon et son amour est éternel!" 25 Une insigne délivrance s'est opérée ce jour-là en Israël. 26 Ceux des étrangers qui avaient échappé vinrent annoncer à Lysias tout ce qui était arrivé. 27 Cette nouvelle le bouleversa et lui fit perdre courage, car les affaires avec Israël n'avaient pas été comme il aurait voulu et le résultat était le contraire de ce qu'avait ordonné le roi. 28 L'année suivante, pourtant, Lysias rassembla 60.000 hommes d'élite et 5.000 cavaliers afin de venir à bout des Juifs. 29 Ils vinrent en Idumée et campèrent à Bethsour. Judas se porta à leur rencontre avec 10.000 hommes. 30 Quand il vit cette armée puissante, il pria en ces termes: "Tu es béni, sauveur d'Israël, toi qui as brisé l'attaque du puissant guerrier par la main de ton serviteur David et qui as livré le camp des Philistins aux mains de Jonathan, fils de Saül, et de son écuyer. 31 Enferme de la même façon cette armée entre les mains d'Israël, ton peuple; qu'ils ne retirent que honte de leurs forces et de leur cavalerie. 32 Sème la panique dans leurs rangs, fais fondre l'assurance qu'ils mettent dans leur force et qu'ils soient ébranlés par leur défaite. 33 Renverse-les sous l'épée de ceux qui t'aiment, et que te louent dans les hymnes tous ceux qui connaissent ton nom!" 34 On en vint aux mains et il tomba de l'armée de Lysias jusqu'à 5.000 hommes, et cela dans le corps à corps. 35 Voyant la déroute de son armée et l'intrépidité des soldats de Judas qui étaient prêts à vivre ou à mourir courageusement, Lysias reprit le chemin d'Antioche où il recruta des étrangers pour revenir en Judée avec plus de troupes qu'auparavant. 36 Alors Judas et ses frères dirent: "Voici nos ennemis écrasés, allons purifier le sanctuaire et faire la dédicace." 37 Toute l'armée s'assembla et ils montèrent au mont Sion. 38 Ils virent là le lieu saint désolé, l'autel profané, les portes brûlées, des arbrisseaux poussés dans les parvis comme dans un bois ou sur une montagne, et les chambres détruites. 39 Ils déchirèrent alors leurs vêtements, menèrent un grand deuil et répandirent de la cendre sur leur tête. 40 Ils tombaient ensuite la face contre terre et, au signal donné par les trompettes, ils poussaient des cris vers le Ciel. 41 Judas donna l'ordre à des hommes de combattre ceux qui étaient dans la Citadelle jusqu'à ce qu'il eût nettoyé le sanctuaire. 42 Puis il choisit des prêtres sans tache et zélés pour la Loi, 43 qui purifièrent le sanctuaire et reléguèrent en un lieu impur les pierres de la souillure. 44 On délibéra sur ce qu'on devait faire de l'autel des holocaustes, qui avait été profané, 45 et il leur vint l'heureuse idée de le supprimer de peur qu'il ne leur devînt un sujet d'opprobre, du fait que les païens l'avaient souillé. Ils le démolirent 46 et en déposèrent les pierres sur la montagne de la Demeure en un endroit convenable, en attendant la venue d'un prophète qui se prononcerait à leur sujet. 47 Ils prirent des pierres brutes, selon la Loi, et en bâtirent un autel nouveau sur le modèle du précédent. 48 Ils réparèrent le sanctuaire et l'intérieur de la Demeure et sanctifièrent les parvis. 49 Ayant fait de nouveaux ustensiles sacrés, ils introduisirent dans le Temple le candélabre, l'autel des parfums et la table. 50 Ils firent fumer l'encens sur l'autel et allumèrent les lampes du candélabre qui brillèrent à l'intérieur du Temple. 51 Ils déposèrent les pains sur la table, suspendirent les rideaux et achevèrent tout ce qu'ils avaient entrepris. 52 Le 25 du neuvième mois nommé Kisleu en l'an 148, ils se levèrent au point du jour 53 et offrirent un sacrifice légal sur le nouvel autel des holocaustes qu'ils avaient construit. 54 L'autel fut inauguré au son des hymnes, des cithares, des lyres et des cymbales, à la même époque et le même jour que les païens l'avaient profané. 55 Le peuple entier se prosterna pour adorer, puis il fit monter la louange vers le Ciel qui l'avait conduit au succès. 56 Huit jours durant, ils célébrèrent la dédicace de l'autel, offrant des holocaustes avec allégresse et le sacrifice de communion et d'action de grâces. 57 Ils ornèrent la façade du Temple de couronnes d'or et d'écussons, remirent à neuf les entrées ainsi que les chambres qu'ils pourvurent de portes. 58 Une grande joie régna parmi le peuple et l'opprobre infligé par les païens fut effacé. 59 Judas décida avec ses frères et toute l'assemblée d'Israël que les jours de la dédicace de l'autel seraient célébrés en leur temps chaque année pendant huit jours, à partir du 25 du mois de Kisleu, avec joie et allégresse. 60 Ils bâtirent en ce temps-là tout autour du mont Sion des murs élevés et de fortes tours, de peur que les nations ne vinssent comme auparavant fouler ces lieux. 61 Judas y plaça une garnison pour le garder. Il fortifia Bethsour pour que le peuple eût une forteresse face à l'Idumée.

Chapitre 5

1 Lorsque les nations d'alentour eurent appris que l'autel avait été reconstruit et le sanctuaire rétabli comme il était auparavant, elles en furent très irritées 2 et décidèrent d'exterminer les descendants de Jacob qui vivaient au milieu d'elles; elles se mirent à opérer des meurtres et des expulsions parmi le peuple. 3 Judas fit la guerre aux fils d'Esaü en Idumée, au pays d'Akrabattène, parce qu'ils tenaient assiégés les Israélites. Il leur porta un grand coup, les refoula et s'empara de leurs dépouilles. 4 Il se souvint aussi de la méchanceté des fils de Baïân qui étaient pour le peuple un piège et un traquenard par les embûches qu'ils lui dressaient sur les chemins. 5 Les ayant bloqués dans leurs tours, il les assiégea et les voua à l'anathème; il mit le feu à ces tours et les brûla avec tous ceux qui s'y trouvaient. 6 Puis il passa chez les Ammonites, chez qui il trouva une forte troupe et un peuple nombreux que commandait Timothée. 7 Il leur livra de nombreux combats; ils furent écrasés devant lui et il les tailla en pièces. 8 Il prit Iazèr et les villages de son ressort, et revint en Judée. 9 Les nations en Galaad se coalisèrent contre les Israélites qui habitaient sur leur territoire afin de les exterminer, et ceux-ci se réfugièrent dans la forteresse de Dathéma. 10 Ils envoyèrent à Judas et à ses frères des lettres ainsi conçues: "Les nations qui nous entourent sont coalisées contre nous pour nous exterminer. 11 Elles se disposent à venir prendre la forteresse où nous avons trouvé un refuge et c'est Timothée qui commande leur armée. 12 Viens donc maintenant nous arracher de leurs mains, car déjà nombre d'entre nous ont succombé. 13 Tous nos frères établis au pays de Tobie ont été mis à mort, on a emmené en captivité leurs femmes et leurs enfants, pris leurs biens et fait périr en ces lieux environ un millier d'hommes." 14 On était encore à lire ces lettres, quand arrivèrent de la Galilée d'autres messagers, les vêtements déchirés, porteurs des mêmes nouvelles 15 "De Ptolémaïs, disaient-ils, de Tyr et de Sidon, on s'est coalisé contre nous avec toute la Galilée des Nations pour nous exterminer." 16 Lorsque Judas et le peuple eurent entendu ces discours, ils tinrent une grande assemblée pour délibérer sur ce qu'ils devaient faire en faveur de leurs frères en butte à la tribulation et aux attaques des ennemis. 17 Judas dit à son frère Simon: "Choisis-toi des hommes et va délivrer tes frères qui sont en Galilée; moi et Jonathan, mon frère, nous irons en Galaaditide." 18 Il laissa en Judée Joseph, fils de Zacharie, et Azarias, chef du peuple, avec le reste de l'armée pour faire la garde. 19 Il leur donna cet ordre: "Gouvernez ce peuple et n'engagez pas de combat avec les nations jusqu'à notre retour." 20 À Simon furent assignés 3.000 hommes pour aller en Galilée, à Judas 8.000 hommes pour la Galaaditide. 21 Etant donc allé dans la Galilée, Simon livra plusieurs combats aux païens, qui furent balayés devant lui; 22 il les poursuivit jusqu'à la porte de Ptolémaïs. Ils avaient laissé sur le terrain environ 3.000 hommes dont il recueillit les dépouilles. 23 Il prit avec lui les Juifs de Galilée et d'Arbatta avec leurs femmes, leurs enfants et tout leur avoir, et les emmena en Judée au milieu d'une joie débordante. 24 Cependant Judas Maccabée et Jonathan, son frère, passaient le Jourdain et marchaient trois jours dans le désert. 25 Ils rencontrèrent les Nabatéens qui les accueillirent avec des sentiments pacifiques et leur racontèrent tout ce qui était arrivé à leurs frères en Galaaditide 26 et comment nombre d'entre eux se trouvaient enfermés à Bosora, à Bosor, en Aléma, à Chaspho, à Maked et à Karnaïn, qui sont toutes de fortes et grandes villes. 27 Il y en a aussi, ajoutaient-ils, d'enfermés dans les autres villes de Galaaditide et leurs ennemis ont résolu pour demain d'attaquer ces places fortes, de s'en emparer et d'y exterminer en un seul jour tous ceux qui s'y trouvent. 28 Brusquement, Judas fit prendre à son armée le chemin de Bosora à travers le désert. Il prit la ville et, après avoir passé tous les mâles au fil de l'épée et ramassé tout le butin, il la livra aux flammes. 29 Il en repartit nuitamment et l'on marcha jusqu'aux abords de la forteresse. 30 Au point du jour, en levant les yeux ils aperçurent une foule innombrable dressant des échelles et des machines pour s'emparer de la place; déjà on attaquait. 31 Voyant que l'attaque était commencée et qu'une clameur immense mêlée au son des trompettes montait de la ville vers le ciel, 32 Judas dit aux hommes de son armée: "Combattez aujourd'hui pour vos frères!" 33 Il les fit avancer en trois corps sur les arrières de l'ennemi. Les trompettes sonnèrent et les invocations retentirent. 34 Les troupes de Timothée, reconnaissant que c'était Maccabée, prirent la fuite à son approche. Celui-ci leur infligea une grande défaite, car ils laissèrent ce jour-là près de 8.000 hommes sur le terrain. 35 S'étant ensuite retourné sur Aléma, il l'attaqua, la prit, et, après avoir tué tous les mâles et ramassé le butin, il la livra aux flammes. 36 De là il alla s'emparer de Chaspho, de Maked, de Bosor et des autres villes de Galaaditide. 37 Après ces événements Timothée rassembla une autre armée et vint camper en face de Raphôn, de l'autre côté du torrent. 38 Judas envoya reconnaître le camp et on lui fit ce rapport "Auprès de ce chef se sont groupés tous les païens qui nous entourent, formant une armée extrêmement nombreuse 39 où des Arabes ont été enrôlés comme auxiliaires; ils sont campés au-delà du torrent, prêts à venir t'attaquer." Judas alla à leur rencontre. 40 Mais Timothée dit aux commandants de son armée, au moment où Judas et sa troupe approchaient du cours d'eau: "S'il passe vers nous le premier, nous ne pourrons lui résister, parce qu'il aura un grand avantage sur nous; 41 mais s'il a peur et campe de l'autre côté du fleuve, nous traverserons en face de lui et nous le vaincrons." 42 Lorsqu'il arriva près du cours d'eau, Judas posta le long du torrent les scribes du peuple et leur donna cette consigne "Ne laissez personne dresser sa tente, mais que tous marchent au combat!" 43 Il traversa le premier et marcha sur l'ennemi; tout le peuple le suivit. Il écrasa devant lui tous les païens, qui jetèrent leurs armes et coururent chercher refuge dans le sanctuaire de Karnaïn. 44 Les Juifs s'emparèrent d'abord de la ville, puis brûlèrent le temple avec tous ceux qui étaient dedans. Karnaïn fut renversée et désormais on ne put résister à Judas. 45 Judas rassembla tous les Israélites qui étaient en Galaaditide, depuis le plus petit jusqu'au plus grand, avec leurs femmes, leurs enfants et leurs bagages, une troupe immense en route vers le pays de Juda. 46 Ils arrivèrent à Ephrôn, ville importante et très forte située sur le chemin. Comme on ne pouvait la tourner ni sur la droite ni sur la gauche, il ne restait qu'à la traverser. 47 Les habitants leur refusèrent le passage et bloquèrent les portes avec des pierres. 48 Judas leur envoya un message conçu en ces termes pacifiques "Nous allons traverser votre pays pour aller dans le nôtre; nul ne vous fera de mal, nous ne ferons que passer en piétons." Mais ils refusèrent de lui ouvrir. 49 Judas fit alors publier dans les rangs que chacun gardât la position où il était. 50 Les braves de l'armée prirent position. Judas fit donner l'assaut tout le jour et toute la nuit et la ville tomba en son pouvoir. 51 Il fit passer tous les mâles au fil de l'épée, détruisit la ville jusqu'aux fondements, en ravit les dépouilles et traversa la place sur le corps des tués. 52 Ils franchirent le Jourdain pour entrer dans la Grande Plaine en face de Bethsân. 53 Judas s'employait à rallier les traînards et à encourager le peuple tout le long de la route jusqu'à son arrivée au pays de Judas. 54 Ils gravirent le mont Sion avec joie et allégresse et offrirent des holocaustes parce qu'ils étaient revenus en paix sans perdre aucun des leurs. 55 Pendant que Judas et Jonathan étaient au pays de Galaad, et Simon, son frère, en Galilée devant Ptolémaïs, 56 Joseph, fils de Zacharie, et Azarias, chefs de l'armée, apprirent leurs gestes de bravoure et les combats qu'ils avaient livrés, 57 et ils se dirent: "Faisons-nous un nom, nous aussi, et allons combattre les nations qui sont autour de nous." 58 Ils donnèrent des ordres aux forces qu'ils commandaient et marchèrent sur Iamnia. 59 Gorgias et ses hommes sortirent de la ville à leur rencontre pour leur livrer combat. 60 Joseph et Azarias furent mis en fuite et poursuivis jusqu'aux frontières de la Judée. Il périt ce jour-là environ 2.000 hommes du peuple d'Israël. 61 Ce fut une grande déroute parmi le peuple, parce qu'ils n'avaient pas écouté Judas ni ses frères, s'imaginant qu'ils se signaleraient par leur bravoure. 62 Mais ils n'étaient pas de la race de ces hommes à qui il était donné de sauver Israël. 63 Le noble Judas et ses frères furent en grand honneur devant tout Israël et toutes les nations où l'on entendait prononcer leur nom, 64 les foules se pressaient autour d'eux pour les acclamer. 65 Judas avec ses frères partit en guerre contre les fils d'Esaü dans la région du midi; il prit de force Hébron et les villages de son ressort, abattit ses fortifications et livra au feu les tours de son enceinte. 66 Ayant levé son camp, il partit pour gagner le pays des Philistins et traversa Marisa. 67 Ce jour-là périrent dans le combat des prêtres qui voulaient y signaler leur bravoure en prenant part imprudemment à la lutte. 68 Judas se dirigea ensuite sur Azôtos, district des Philistins, renversa leurs autels, livra au feu les images taillées de leurs dieux, y soumit les villes à un pillage en règle et revint au pays de Juda.

Chapitre 6

1 Cependant le roi Antiochus parcourait les provinces d'en haut. Il apprit qu'il y avait en Perse une ville du nom d'Elymaïs, fameuse par ses richesses, son argent et son or, 2 avec un temple très riche renfermant des pièces d'armure en or, des cuirasses et des armes qu'y avait laissées Alexandre, fils de Philippe, roi de Macédoine, qui régna le premier sur les Grecs. 3 Il vint donc tenter de prendre cette ville pour la piller, mais il n'y réussit pas, les gens de la ville ayant eu connaissance de la chose. 4 Ils s'opposèrent à lui les armes à la main. Il fut mis en fuite et quitta les lieux avec beaucoup de tristesse pour regagner Babylone. 5 Il était encore en Perse quand on vint lui annoncer la déroute des armées qui étaient entrées dans le pays de Juda. 6 Lysias, en particulier, s'étant avancé avec une forte armée, avait dû fuir devant les Juifs devenus plus redoutables grâce aux armes, aux ressources et à la quantité de dépouilles enlevées aux armées vaincues; 7 ceux-ci avaient renversé l'Abomination construite par lui sur l'autel à Jérusalem et entouré leur lieu saint de hautes murailles comme auparavant, ainsi que Bethsour, une de ses villes. 8 À ces nouvelles, le roi, frappé de stupeur, fut en proie à une violente agitation: il se jeta sur sa couche et tomba malade de chagrin parce que les choses ne s'étaient pas passées selon ses désirs. 9 Il demeura là plusieurs jours, retombant sans cesse dans une profonde mélancolie. Lorsqu'il se vit sur le point de mourir, 10 il convoqua tous ses amis et leur dit: "Le sommeil s'est retiré de mes yeux et mon coeur est abattu par l'inquiétude. 11 Je me suis dit à moi-même: À quelle affliction suis-je réduit et en quel flot de tristesse suis-je maintenant plongé? Moi qui étais bon et aimé au temps de ma puissance! 12 Mais à cette heure je me souviens des maux dont j'ai été l'auteur à Jérusalem, quand je pris tous les objets d'argent et d'or qui s'y trouvaient et que j'envoyai exterminer sans motif les habitants de Juda. 13 Je reconnais donc que c'est à cause de cela que ces malheurs m'ont atteint et que je meurs d'une profonde affliction sur une terre étrangère!" 14 Il fit appeler Philippe, un de ses amis, et l'établit sur tout le royaume. 15 Il lui donna son diadème, sa robe et son sceau, pour qu'il prît soin de l'éducation et de l'entretien d'Antiochus, son fils, en vue du trône. 16 Le roi Antiochus mourut en ce lieu, l'année 149. 17 Lysias, à la nouvelle de sa mort, lui donna pour successeur son fils Antiochus qu'il avait élevé depuis son enfance et qu'il surnomma Eupator. 18 Les gens de la Citadelle bloquaient Israël autour du sanctuaire et s'ingéniaient à lui faire du mal en toute occasion, et à soutenir les païens. 19 Résolu à les exterminer, Judas convoqua tout le peuple pour les assiéger. 20 On se rassembla et l'on mit le siège devant la Citadelle en l'an 150; on construisit des batteries et des machines. 21 Mais des assiégés rompirent le blocus, et avec eux des Israélites impies, 22 qui allèrent chez le roi et lui dirent: "Jusqu'à quand tarderas-tu à nous rendre justice et à venger nos frères? 23 Nous avons consenti volontiers à servir ton père, à nous conduire selon ses ordres et à observer ses édits; 24 à cause de cela nos concitoyens nous ont pris en aversion. Bien plus, ils ont tué tous ceux d'entre nous qui sont tombés entre leurs mains et ont pillé nos héritages. 25 Ils ont porté la main non seulement sur nous mais encore sur tous tes territoires. 26 Voici qu'ils investissent aujourd'hui la Citadelle de Jérusalem pour s'en rendre maîtres et qu'ils ont fortifié le sanctuaire et Bethsour. 27 Si tu ne te hâtes pas de les prévenir, ils en feront encore davantage et tu ne pourras plus les arrêter." 28 À ces mots, le roi se mit en colère et réunit tous ses amis, les chefs de son armée et les maréchaux. 29 Des autres royaumes et des îles de la mer il lui vint aussi des troupes mercenaires. 30 Le nombre de ses forces s'éleva à 100.000 fantassins, 20.000 cavaliers et 32 éléphants dressés au combat. 31 Ils vinrent par l'Idumée et assiégèrent Bethsour qu'ils combattirent longtemps à l'aide de machines. Mais les autres, opérant des sorties, y mettaient le feu et luttaient vaillamment. 32 Alors Judas partit de la Citadelle et vint camper à Bethzacharia en face du camp royal. 33 Le roi, debout de grand matin, enleva sa troupe d'un bond sur le chemin de Bethzacharia où les armées prirent leur position de combat et sonnèrent de la trompette. 34 On exposa à la vue des éléphants du jus de raisin et de mûre pour les disposer à l'attaque. 35 Les bêtes furent réparties parmi les phalanges. Près de chaque éléphant on rangea mille hommes cuirassés de cottes de mailles et coiffés de casques de bronze, sans compter 500 cavaliers d'élite affectés à chaque bête. 36 Ceux-ci prévenaient tous les mouvements de la bête et l'accompagnaient partout sans jamais s'en éloigner. 37 Sur chaque éléphant, comme appareil défensif, une solide tour de bois était assujettie par des sangles, et dans chacune se trouvaient les trois guerriers combattant sur les bêtes, en plus de leur cornac. 38 Quant au reste de la cavalerie, le roi la répartit sur les deux flancs de l'armée pour harceler l'ennemi et couvrir les phalanges. 39 Lorsque le soleil frappa de ses rayons les boucliers d'or et d'airain, les montagnes en furent illuminées et brillèrent comme des flambeaux allumés. 40 Une partie de l'armée royale se déploya sur les hauts de la montagne et une autre en contrebas; ils avançaient en formation solide et ordonnée. 41 Tous étaient troublés en entendant les clameurs de cette multitude, le bruit de sa marche et le fracas de ses armes, armée immense et forte s'il en fut. 42 Judas et sa troupe s'avancèrent pour engager le combat, et 600 hommes de l'armée du roi succombèrent. 43 Eléazar surnommé Auârân aperçut alors une des bêtes caparaçonnée d'un harnais royal et surpassant toutes les autres par la taille. S'imaginant que le roi était dessus, 44 il se sacrifia pour sauver son peuple et acquérir un nom immortel. 45 Il eut la hardiesse de courir sur la bête au milieu de la phalange, tuant à droite et à gauche, si bien que, devant lui, les ennemis s'écartèrent de part et d'autre. 46 S'étant glissé sous l'éléphant, il le frappa par en dessous et le tua. La bête s'écroula à terre sur Eléazar qui mourut sur place. 47 Les Juifs, voyant les forces du royaume et l'impétuosité des troupes, se retirèrent devant elles. 48 L'armée royale monta au-devant des Juifs à Jérusalem, et le roi mit en état de siège la Judée et le mont Sion, 49 tandis qu'il faisait la paix avec ceux de Bethsour qui évacuèrent la ville: ils n'avaient pas de vivres pour soutenir un siège, car c'était l'année sabbatique accordée à la terre. 50 Le roi prit Bethsour et y plaça une garnison pour la garder. 51 Il assiégea assez longtemps le sanctuaire, dressant contre lui batteries et machines, lance-flammes et balistes, scorpions pour flèches et frondes. 52 Les assiégés aussi dressèrent des machines contre celles des assiégeants et l'on combattit longtemps. 53 Mais il n'y avait pas de vivres dans les dépôts parce que c'était la septième année et que les Israélites ramenés en Judée du milieu des nations avaient consommé les dernières réserves. 54 On laissa peu d'hommes dans le saint lieu parce qu'on était en proie à la famine; les autres se dispersèrent chacun chez soi. 55 Philippe, que le roi Antiochus avait de son vivant choisi pour élever Antiochus, son fils, en vue du trône, 56 était revenu de Perse et de Médie avec les troupes qui avaient accompagné le roi, et cherchait à s'emparer de la direction des affaires. 57 Lysias n'eut rien de plus pressé que de signifier le départ. Il dit au roi, aux généraux de l'armée et aux hommes: "Nous dépérissons chaque jour, notre ration se fait maigre et le lieu que nous assiégeons est bien fortifié. Du reste, les affaires du royaume nous attendent. 58 Donnons donc la main droite à ces hommes, faisons la paix avec eux et avec toute leur nation. 59 Accordons-leur de vivre suivant leurs coutumes comme auparavant, car c'est à cause des coutumes que nous avons abolies qu'ils se sont irrités et ont fait tout cela." 60 Le roi et les chefs approuvant ce motif, il envoya traiter de la paix avec les Juifs, qui acceptèrent. 61 Le roi et les chefs confirmèrent l'accord par serment et là-dessus les assiégés sortirent de la forteresse. 62 Alors le roi entra au mont Sion et, voyant la force de ce lieu, il viola le serment qu'il avait prêté et donna l'ordre de démanteler toute l'enceinte. 63 Puis il partit en toute hâte et retourna à Antioche où il trouva Philippe maître de la ville. Il lui livra bataille et s'empara de la ville par la force.

Chapitre 7

1 L'année 151, Démétrius fils de Séleucus quitta Rome, et aborda avec un petit nombre d'hommes dans une ville maritime où il inaugura son règne. 2 Il arriva, comme il gagnait la résidence royale de ses pères, que l'armée se saisit d'Antiochus et de Lysias pour les lui amener. 3 Lorsqu'il eut connaissance de la chose, il dit: "Ne me faites point voir leur visage." 4 L'armée les tua et Démétrius s'assit sur son trône. 5 Alors tous les hommes d'Israël sans loi ni piété vinrent le trouver, conduits par Alkime, qui voulait exercer la charge de grand prêtre. 6 Ils accusèrent le peuple devant le roi en disant: "Judas et ses frères ont fait périr tous tes amis et il nous a expulsés de notre pays. 7 Envoie donc maintenant un homme en qui tu aies confiance qu'il aille voir tous les ravages que Judas a exercés parmi nous et dans les domaines du roi, pour qu'il punisse ces gens-là et tous ceux qui leur viennent en aide." 8 Le souverain choisit Bacchidès, un des amis du roi, gouverneur de la Transeuphratène, grand du royaume et fidèle au roi. 9 Il l'envoya avec l'impie Alkime, à qui il confirma le sacerdoce, et lui enjoignit de tirer vengeance des Israélites. 10 S'étant mis en route, ils vinrent avec une nombreuse armée au pays de Juda. Ils envoyèrent à Judas et à ses frères des messagers porteurs de propositions pacifiques mais trompeuses. 11 Mais eux n'accordèrent aucun crédit à leurs discours, voyant qu'ils étaient venus avec une forte armée. 12 Cependant une commission de scribes se réunit chez Alkime et Bacchidès pour chercher une solution équitable. 13 Les Assidéens étaient les premiers d'entre les Israélites à leur demander la paix; 14 ils disaient: "C'est un prêtre de la race d'Aaron qui est venu avec les troupes: il ne nous fera pas de mal." 15 Il leur tint des discours pacifiques et leur assura sous serment: "Nous ne chercherons à vous faire aucun mal, pas plus qu'à vos amis." 16 Ils le crurent, et cependant il fit arrêter 60 d'entre eux, qu'il exécuta le même jour, suivant la parole de l'Ecriture 17 Ils ont dispersé la chair de tes saints et répandu leur sang autour de Jérusalem, et il n'y avait personne qui les ensevelît. 18 Alors la crainte et la terreur s'emparèrent de tout le peuple "Il n'y a chez eux, disait-on, ni vérité ni justice, car ils ont violé leur engagement et le serment qu'ils avaient fait." 19 Bacchidès partit de Jérusalem et vint camper à Bethzeth, d'où il envoya arrêter nombre de personnages qui avaient passé de son côté avec quelques-uns du peuple; il les égorgea et les jeta dans le grand puits. 20 Il remit ensuite la province à Alkime, laissant avec lui une armée pour le soutenir. Bacchidès s'en revint chez le roi. 21 Alkime soutint la lutte pour la dignité de grand prêtre. 22 Tous ceux qui troublaient le peuple se groupèrent autour de lui, se rendirent maîtres du pays de Juda et firent beaucoup de mal en Israël. 23 Voyant que toute la malfaisance d'Alkime et de ses partisans contre les Israélites surpassait celle des nations, 24 Judas parcourut à la ronde tout le territoire de la Judée pour tirer vengeance des transfuges et les empêcher de circuler à travers la contrée. 25 Lorsqu'il vit que Judas et ses partisans étaient devenus plus forts et qu'il se reconnut impuissant à leur résister, Alkime retourna chez le roi et les accusa des pires méfaits. 26 Le roi envoya Nikanor, un de ses généraux du rang des illustres, haineux et hostile à l'égard d'Israël, avec mission d'exterminer le peuple. 27 Arrivé à Jérusalem avec une armée nombreuse, Nikanor fit adresser à Judas et à ses frères des propositions pacifiques insidieuses ainsi conçues 28 "Qu'il n'y ait pas de guerre entre vous et moi; je viendrai avec une faible escorte pour vous rencontrer en paix." 29 Il arriva chez Judas et ils se saluèrent l'un l'autre pacifiquement, mais les ennemis étaient prêts à enlever Judas. 30 S'apercevant qu'il était venu chez lui avec des intentions perfides, Judas eut peur de lui et ne voulut plus le voir. 31 Nikanor reconnut alors que son dessein était découvert, et marcha contre Judas pour le combattre près de Chapharsalama. 32 Du côté de Nikanor, 500 hommes environ succombèrent et les autres s'enfuirent dans la Cité de David. 33 Après ces événements, Nikanor monta au mont Sion. Des prêtres sortirent du lieu saint avec des anciens du peuple pour le saluer pacifiquement et lui montrer l'holocauste qui s'offrait pour le roi. 34 Mais lui se moqua d'eux, les tourna en dérision, les souilla et se répandit en paroles insolentes. 35 Dans un accès de colère, il proféra ce serment: "Si Judas n'est pas cette fois livré entre mes mains avec son armée, dès que je serai revenu, la paix rétablie, je brûlerai cet édifice!" Il sortit furieux. 36 Les prêtres rentrèrent et, s'arrêtant devant l'autel et le Temple, ils dirent avec larmes 37 C'est toi qui as choisi cette Maison pour qu'elle porte ton nom afin qu'elle fût pour ton peuple une demeure de prière et de supplication; 38 exerce ta vengeance sur cet homme et sur son armée, qu'ils tombent sous l'épée! Souviens-toi de leurs blasphèmes et ne leur accorde pas de relâche!" 39 Nikanor quittant Jérusalem alla camper à Bethorôn où vint le rejoindre une armée de Syrie. 40 Judas, de son côté, campa en Adasa avec 3.000 hommes. Il fit alors cette prière 41 "Lorsque les messagers du roi eurent blasphémé, ton ange sortit et frappa 185.000 des siens. 42 Ecrase de même aujourd'hui en notre présence cette armée, afin que tous les autres sachent qu'il a tenu un langage impie contre ton sanctuaire, et juge- le selon sa méchanceté!" 43 Les armées se livrèrent bataille le treize du mois de Adar, celle de Nikanor fut écrasée et lui-même tué le premier dans le combat. 44 Quand ils le virent tomber, les soldats de Nikanor jetèrent leurs armes et prirent la fuite. 45 Les Juifs les poursuivirent une journée de chemin, depuis Adasa jusqu'aux abords de Gazara, sonnant derrière eux les trompettes en fanfare. 46 De tous les villages judéens à la ronde on sortait pour encercler les fuyards qui se retournaient les uns sur les autres. Tous tombèrent par l'épée et pas un seul n'en réchappa. 47 Les dépouilles et le butin ramassés, on coupa la tête de Nikanor et la main droite qu'il avait insolemment dressée; elles furent apportées et dressées en vue de Jérusalem. 48 Le peuple fut rempli de joie et fêta ce jour-là comme une grande journée d'allégresse. 49 On décréta que ce jour serait célébré chaque année le treize Adar. 50 Le pays de Juda fut en repos pendant un peu de temps.

Chapitre 8

1 Or Judas entendit parler des Romains. Ils étaient, disait-on, puissants, bienveillants aussi envers tous ceux qui s'attachaient à leur cause, accordant leur amitié à quiconque s'adressait à eux. 2 Leur puissance en effet était fort grande. On lui raconta leurs guerres et les exploits qu'ils avaient accomplis chez les Gaulois, comment ils s'étaient rendus maîtres de ce peuple et l'avaient soumis au tribut, 3 tout ce qu'ils avaient fait dans le pays d'Espagne pour s'emparer des mines d'argent et d'or qui s'y trouvaient, 4 comment ils avaient eu raison de tout ce pays grâce à leur esprit averti et à leur persévérance car l'endroit était fort éloigné de chez eux; il en avait été de même des rois venus pour les attaquer des extrémités de la terre, ils les avaient écrasés, leur infligeant un grand désastre, tandis que les autres leur apportaient un tribut annuel; 5 enfin ils avaient abattu par les armes Philippe, Persée, roi des Kitiens, et les autres qui s'étaient levés contre eux, et ils les avaient soumis. 6 Antiochus le Grand, roi de l'Asie, qui s'était avancé pour les combattre avec 120 éléphants, de la cavalerie, des chars et une armée considérable, avait été entièrement défait par eux 7 et capturé vivant. À lui et à ses successeurs sur le trône étaient imposés, à termes fixés, le paiement d'un lourd tribut et la livraison d'otages. 8 On lui enlevait le pays indien, la Médie, la Lydie et quelques-unes de ses plus belles provinces au profit du roi Eumène. 9 Ceux de la Grèce ayant formé le dessein d'aller les exterminer, 10 les Romains, l'ayant su, avaient envoyé contre eux un seul général; ils leur firent une guerre où tombèrent un grand nombre de victimes, ils emmenèrent en captivité femmes et enfants, ils pillèrent leurs biens, assujettirent leurs pays, détruisirent leurs forteresses et réduisirent leurs personnes en servitude comme elles le sont encore aujourd'hui. 11 Quant aux autres royaumes et aux îles qui leur avaient résisté, les Romains les avaient détruits et asservis. 12 Mais à leurs amis et à ceux qui se reposent sur eux, ils ont gardé leur amitié. Ils ont assujetti les rois voisins et les rois éloignés, tous ceux qui entendent leur nom les redoutent. 13 Tous ceux à qui ils veulent prêter secours et conférer la royauté, règnent; ils déposent au contraire qui il leur plaît ils ont atteint une puissance considérable. 14 Malgré tout cela aucun d'entre eux n'a ceint le diadème ni revêtu la pourpre pour en tirer gloire. 15 Ils se sont créé un conseil où chaque jour délibèrent 320 membres continuellement occupés du peuple pour le maintenir en bon ordre. 16 Ils confient chaque année à un seul homme le pouvoir et la domination sur tout leur empire: tous obéissent à ce seul homme sans qu'il y ait d'envie ou de jalousie parmi eux. 17 Ayant choisi Eupolème, fils de Jean, de la maison d'Akkôs, et Jason, fils d'Eléazar, Judas les envoya à Rome conclure avec les Romains amitié et alliance, 18 et obtenir d'être délivrés du joug, car ils voyaient que la royauté des Grecs réduisait Israël en servitude. 19 Ils arrivèrent à Rome au bout d'un très long voyage et, entrés au Sénat, ils prirent la parole en ces termes 20 "Judas, dit Maccabée, et ses frères avec le peuple juif nous ont envoyés vers vous pour conclure avec vous un traité d'alliance et de paix et pour être inscrits au nombre de vos alliés et de vos amis." 21 La requête plut aux sénateurs. 22 Voici la copie de la lettre qu'ils gravèrent sur des tables de bronze et envoyèrent à Jérusalem pour y être chez les Juifs un document de paix et d'alliance 23 "Prospérité aux Romains et à la nation des Juifs sur mer et sur terre à jamais! Loin d'eux le glaive et l'ennemi! 24 S'il arrive une guerre, à Rome d'abord, ou à quelqu'un de ses alliés sur toute l'étendue de sa domination, 25 la nation des Juifs combattra avec elle, suivant ce que lui dicteront les circonstances, de tout coeur; 26 ils ne donneront aux adversaires et ne leur fourniront ni blé, ni armes, ni argent, ni vaisseaux: ainsi en a décidé Rome, et ils garderont leurs engagements sans recevoir de garantie. 27 De même, s'il arrive d'abord une guerre à la nation des Juifs, les Romains combattront avec elle de toute leur âme, suivant ce que leur dicteront les circonstances. 28 Il ne sera donné aux assaillants ni blé, ni armes, ni argent, ni vaisseaux: ainsi en a décidé Rome, et ils garderont leurs engagements sans dol. 29 C'est en ces termes que les Romains ont conclu leur convention avec le peuple des Juifs. 30 Que si, dans la suite, les uns et les autres décident d'y ajouter ou en retrancher quelque chose, ils le feront à leur gré et ce qu'ils auront ajouté ou retranché sera obligatoire. 31 Au sujet des maux que le roi Démétrius leur a causés, nous lui avons écrit en ces termes: Pourquoi fais-tu peser ton joug sur les Juifs, nos amis alliés? 32 Si donc ils t'accusent encore, nous soutiendrons leurs droits et nous te combattrons sur mer et sur terre."

Chapitre 9

1 Cependant Démétrius, ayant appris que Nikanor avait succombé avec son armée dans le combat, envoya de nouveau au pays de Juda Bacchidès et Alkime, à la tête de l'aile droite. 2 Ceux-ci prirent le chemin de la Galilée et assiégèrent Mésaloth au territoire d'Arbèles et, s'en étant emparés, ils y tuèrent un grand nombre d'habitants. 3 Le premier mois de l'année 152, ils dressèrent leur camp devant Jérusalem, 4 puis ils partirent et allèrent à Béerzeth avec 20.000 fantassins et 2.000 cavaliers. 5 Judas avait établi son camp à Eléasa, ayant avec lui 3.000 guerriers d'élite. 6 À la vue du grand nombre des ennemis, ils furent pris de frayeur et beaucoup s'échappèrent du camp, où il ne resta plus que 800 hommes. 7 Judas vit que son armée s'était dérobée alors que le combat le pressait; son coeur en fut brisé parce qu'il n'avait plus le temps de rassembler les siens. 8 Dans son désarroi, il dit cependant à ceux qui étaient restés "Debout! marchons contre nos adversaires si par hasard nous pouvons les combattre." 9 Eux l'en dissuadaient: "Nous ne pouvons, disaient-ils, rien d'autre pour le moment que sauver notre vie, quitte à revenir avec nos frères pour reprendre la lutte. Nous sommes vraiment trop peu." 10 Judas répliqua: "Loin de moi d'agir ainsi et de fuir devant eux. Si notre heure est arrivée, mourons bravement pour nos frères et ne laissons rien à reprendre à notre gloire." 11 L'armée sortit du camp et s'arrêta face à l'ennemi. La cavalerie fut partagée en deux escadrons, les frondeurs et les archers marchaient sur le front de l'armée ainsi que les troupes de choc, tous les vaillants. 12 Bacchidès se tenait à l'aile droite, la phalange s'avança des deux côtés au son de la trompette. Ceux du côté de Judas sonnèrent aussi la trompette 13 et la terre fut ébranlée par la clameur des armées. Le combat s'engagea le matin et dura jusqu'au soir. 14 Judas s'aperçut que Bacchidès et le fort de son armée se trouvaient à droite: autour de lui se groupèrent tous les hommes de coeur, 15 l'aile droite fut écrasée par eux et ils la poursuivirent jusqu'aux monts Azâra. 16 Cependant, voyant que l'aile droite était enfoncée, les Syriens de l'aile gauche se rabattirent sur les talons de Judas et de ses compagnons, les prenant à revers. 17 La lutte devint acharnée et, de part et d'autre, un grand nombre tombèrent frappés. 18 Judas succomba lui aussi, et le reste prit la fuite. 19 Jonathan et Simon enlevèrent leur frère Judas et l'ensevelirent au tombeau de ses pères à Modîn. 20 Tout Israël le pleura et mena sur lui un grand deuil, redisant plusieurs jours cette lamentation 21 "Comment est-il tombé, le héros qui sauvait Israël?" 22 Le reste des actions de Judas, de ses guerres, des exploits qu'il accomplit et de ses titres de gloire n'a pas été écrit; il y en avait trop. 23 Après la mort de Judas, les sans-loi se montrèrent sur tout le territoire d'Israël et tous les artisans d'iniquité reparurent. 24 Comme en ces jours-là sévissait une très grande disette, le pays passa de leur côté. 25 Bacchidès choisit à dessein les hommes impies pour administrer le pays. 26 Ceux-ci exerçaient sur les amis de Judas perquisitions et enquêtes, puis les faisaient comparaître devant Bacchidès qui les punissait et les tournait en dérision. 27 Il sévit alors en Israël une oppression telle qu'il ne s'en était pas produite de pareille depuis le jour où l'on n'y avait plus vu de prophète. 28 Alors tous les amis de Judas se rassemblèrent et dirent à Jonathan 29 "Depuis que ton frère Judas est mort, il ne se trouve plus d'homme semblable à lui pour s'opposer à nos ennemis, les Bacchidès et quiconque hait notre nation. 30 Nous te choisissons donc aujourd'hui même pour être à sa place notre chef et notre guide dans la lutte que nous avons entreprise." 31 C'est à ce moment-là que Jonathan prit le commandement et la succession de son frère Judas. 32 Bacchidès, l'ayant appris, cherchait à faire périr Jonathan. 33 Celui-ci, en ayant eu connaissance, ainsi que son frère Simon et tous ceux qui l'accompagnaient s'enfuirent au désert de Thékoé et campèrent près de l'eau de la citerne Asphar. 34 Bacchidès le sut le jour du sabbat et vint lui aussi avec toute son armée au- delà du Jourdain. 35 Jonathan envoya son frère qui commandait à la troupe demander à ses amis les Nabatéens de mettre en dépôt chez eux ses bagages qui étaient considérables. 36 Mais les fils de Amraï, ceux de Médaba, sortirent, s'emparèrent de Jean et de tout ce qu'il avait et partirent avec leur butin. 37 Après ces événements, on annonça à Jonathan et à Simon, son frère, que les fils de Amraï célébraient une grande noce et amenaient en grande pompe depuis Nabatha la fiancée, fille d'un des grands personnages de Canaan. 38 Ils se souvinrent alors de la fin sanglante de leur frère Jean, et montèrent se cacher sous l'abri de la montagne. 39 En levant les yeux ils virent paraître, au milieu d'un bruit confus, un nombreux équipage, puis le fiancé, ses amis et ses frères s'avançant au- devant du cortège avec des tambourins, des musiques et un riche équipement guerrier. 40 De leur embuscade les Juifs se jetèrent sur eux et les massacrèrent, faisant de nombreuses victimes, tandis que les survivants fuyaient vers la montagne, et que toutes leurs dépouilles étaient emportées. 41 Ainsi les noces se changèrent en deuil et les accents musicaux en lamentations. 42 Ayant vengé de la sorte le sang de leur frère, ils revinrent aux rives fangeuses du Jourdain. 43 Bacchidès, l'ayant appris, vint le jour du sabbat jusqu'aux berges du Jourdain avec une nombreuse armée. 44 Alors Jonathan dit à ses gens: "Debout! Luttons pour nos vies, car aujourd'hui ce n'est pas comme hier et avant-hier. 45 Voici que nous avons le combat en face de nous et derrière nous, ici l'eau du Jourdain, là le marais et le fourré, il n'y a pas où battre en retraite. 46 Maintenant donc, criez vers le Ciel afin d'échapper au pouvoir de vos ennemis." 47 Le combat s'engagea et Jonathan étendit la main pour frapper Bacchidès, mais ce dernier lui échappa en se rejetant en arrière. 48 Alors Jonathan et ses compagnons sautèrent dans le Jourdain et atteignirent l'autre bord à la nage, mais les adversaires ne franchirent pas le fleuve à leur suite. 49 En cette journée, environ mille hommes restèrent sur le terrain du côté de Bacchidès. 50 De retour à Jérusalem, Bacchidès se mit à construire des villes fortes en Judée: la forteresse qui est à Jéricho, Emmaüs, Bethorôn, Béthel, Tamnatha, Pharathôn et Tephôn, avec de hautes murailles, des portes et des verrous, 51 laissant en chacune d'elles une garnison pour sévir contre Israël. 52 Il fortifia la ville de Bethsour, Gazara et la Citadelle; il y plaça des hommes armés et des dépôts de vivres. 53 Il prit comme otages les fils des chefs du pays et les fit mettre sous garde dans la Citadelle de Jérusalem. 54 Et en l'année 153, au deuxième mois, Alkime ordonna d'abattre le mur de la cour intérieure du sanctuaire; il détruisit les travaux des prophètes, il commença à démolir. 55 En ce temps-là, Alkime eut une attaque et ses entreprises se trouvèrent empêchées. Sa bouche s'obstrua et fut paralysée de sorte qu'il lui fut désormais impossible de prononcer une seule parole et de donner des ordres concernant sa maison. 56 Alkime mourut à cette époque au milieu de vives souffrances. 57 Voyant qu'Alkime était mort, Bacchidès revint chez le roi et le pays de Juda fut en repos durant deux ans. 58 Tous les sans-loi tinrent conseil: "Voici, disaient-ils, que Jonathan et les siens vivent tranquilles en toute confiance; nous ferons donc venir maintenant Bacchidès et il les arrêtera tous en une seule nuit. 59 Etant allés le trouver, ils en délibérèrent avec lui. 60 Bacchidès se mit en route avec une forte armée et écrivit en secret à tous ses alliés de Judée pour leur demander de se saisir de Jonathan et de ses compagnons, mais ils ne le purent, leur dessein ayant été éventé. 61 Ceux-là, par contre, appréhendèrent parmi les hommes du pays, auteurs de cette scélératesse, une cinquantaine d'individus, et les massacrèrent. 62 Jonathan et Simon se retirèrent ensuite avec leurs partisans à Bethbassi dans le désert, ils relevèrent ce qui était ruiné de cette place et la consolidèrent... 63 Bacchidès, en ayant eu connaissance, rassembla tous ses gens et fit appel à ses partisans de Judée. 64 Il vint camper près de Bethbassi, l'attaqua durant de nombreux jours et fit construire des machines. 65 Laissant son frère Simon dans la ville, Jonathan sortit dans la campagne et marcha avec une poignée de gens. 66 Il battit Odoméra et ses frères ainsi que les fils de Phasirôn dans leur campement, ces gens se mirent à combattre eux aussi et à monter avec les troupes. 67 Simon et ses hommes firent une sortie et incendièrent les machines. 68 Ils combattirent Bacchidès qui, écrasé par eux, tomba dans un accablement profond parce que son plan et son attaque n'avaient pas réussi. 69 Il entra en fureur contre les mécréants qui lui avaient conseillé de venir dans le pays, il en tua beaucoup et, avec ses gens, il décida de retourner chez lui. 70 À cette nouvelle, Jonathan lui envoya des députés pour conclure avec lui la paix et la reddition des prisonniers. 71 Il accepta et fut fidèle à ses engagements: il lui jura de ne pas chercher à lui faire du mal durant tous les jours de sa vie. 72 Après avoir rendu les prisonniers qu'il avait faits auparavant au pays de Juda, Bacchidès s'en retourna chez lui et ne revint plus sur le territoire des Juifs. 73 L'épée se reposa en Israël et Jonathan s'installa à Machmas où il se mit à juger le peuple, et il fit disparaître les impies du milieu d'Israël.

Chapitre 10

1 L'an 160, Alexandre, fils d'Antiochus Epiphane, se mit en marche et vint occuper Ptolémaïs. Il fut reçu et c'est là qu'il inaugura son règne. 2 À cette nouvelle, le roi Démétrius rassembla une très forte armée et marcha contre lui pour le combattre. 3 Démétrius envoyait d'autre part à Jonathan une lettre des plus pacifiques lui promettant de l'élever en dignité. 4 Il se disait en effet: "Hâtons-nous de faire la paix avec ces gens-là avant qu'ils ne la fassent avec Alexandre contre nous, 5 car Jonathan se souviendra de tous les maux que nous avons causés à sa personne, à ses frères et à sa nation." 6 Il lui donna même l'autorisation de lever des troupes, de fabriquer des armes, de se dire son allié, et prescrivit de lui rendre les otages qui étaient dans la Citadelle. 7 Jonathan s'en vint à Jérusalem et lut le message en présence de tout le peuple et des gens de la Citadelle. 8 Une grande crainte les saisit lorsqu'ils entendirent que le roi lui avait accordé la faculté de lever des troupes. 9 Les gens de la Citadelle rendirent les otages à Jonathan qui les remit à leurs parents. 10 Jonathan habita Jérusalem et se mit à rebâtir et à restaurer la ville. 11 Il ordonna en particulier aux entrepreneurs des travaux de reconstruire le rempart et d'entourer le mont Sion de pierres de taille pour le fortifier, ce qui fut exécuté. 12 Les étrangers qui étaient dans les forteresses que Bacchidès avait bâties prirent la fuite 13 chacun d'eux abandonna son poste pour retourner en son pays. 14 À Bethsour seulement on laissa quelques-uns de ceux qui avaient abandonné la Loi et les préceptes, car c'était leur refuge. 15 Le roi Alexandre apprit les promesses que Démétrius avait mandées à Jonathan. On lui raconta aussi les guerres et les exploits dans lesquels lui et ses frères s'étaient signalés et les peines qu'ils avaient endurées. 16 "Trouverons-nous jamais, s'écria-t-il, un homme pareil? Faisons-nous donc de lui un ami et un allié!" 17 Il lui écrivit une lettre et la lui envoya libellée en ces termes 18 "Le roi Alexandre à son frère Jonathan, salut. 19 Nous avons appris à ton sujet que tu es un homme puissant et que tu mérites d'être notre ami. 20 Aussi, nous t'établissons aujourd'hui grand prêtre de ta nation et te donnons le titre d'ami du roi et il lui envoyait en même temps une chlamyde de pourpre et une couronne d'or afin que tu embrasses notre parti et que tu nous gardes ton amitié" 21 Et Jonathan revêtit les ornements sacrés le septième mois de l'an 160 en la fête des Tentes; il rassembla des troupes et fabriqua beaucoup d'armes. 22 Instruit de ces faits, Démétrius en fut contrarié et dit 23 "Qu'avons-nous fait pour qu'Alexandre ait capté avant nous l'amitié des Juifs pour affermir sa position? 24 Je leur écrirai moi aussi en termes persuasifs avec des offres de situation élevée et de richesses, afin qu'ils soient une aide pour moi." 25 Et il leur écrivit en ces termes "Le roi Démétrius à la nation des Juifs, salut. 26 Vous avez gardé les conventions passées avec nous et persévéré dans notre amitié, vous n'êtes pas passés du côté de nos ennemis, nous l'avons appris et nous nous en sommes réjouis. 27 Continuez donc encore à nous conserver votre fidélité et nous récompenserons par des bienfaits ce que vous faites pour nous. 28 Nous vous accorderons beaucoup de remises et nous vous ferons des faveurs. 29 Dès à présent je vous libère et je décharge tous les Juifs des contributions, des droits sur le sel et des couronnes. 30 Et du tiers des produits du sol et de la moitié du fruit des arbres qui me revient, je fais dès aujourd'hui et pour toujours la remise au pays de Juda et aux trois nomes qui lui sont annexés de la Samarie-Galilée... à partir de ce jour pour tout le temps. 31 Que Jérusalem soit sainte et exempte ainsi que son territoire, ses dîmes et ses droits. 32 Je renonce à la possession de la Citadelle qui est à Jérusalem et je la cède au grand prêtre pour qu'il y établisse des hommes qu'il choisira lui-même pour la garder. 33 Toute personne juive emmenée captive hors du pays de Juda dans toute l'étendue de mon royaume, je lui rends la liberté sans rançon. Je veux que tous soient exempts d'impôts, même pour leurs bêtes. 34 Que toutes les solennités, les sabbats, les néoménies, les jours prescrits et les trois jours qui précèdent et qui suivent soient des jours de rémission et de franchises pour tous les Juifs qui sont dans mon royaume, 35 et personne n'aura la faculté d'exiger un paiement ni d'inquiéter quelqu'un d'entre eux pour n'importe quelle affaire. 36 On enrôlera des Juifs dans les armées du roi jusqu'au nombre de 30.000 soldats et il leur sera donné la solde qui revient à toutes les troupes du roi. 37 Il en sera aussi placé dans les forteresses royales les plus importantes et il en sera établi dans les emplois de confiance du royaume; que leurs préposés et leurs chefs sortent de leurs rangs et vivent selon leurs lois, comme le roi l'a ordonné pour le pays de Juda. 38 Quant aux trois nomes ajoutés à la Judée aux dépens de la province de Samarie, qu'ils soient annexés à la Judée et considérés comme relevant d'un seul homme, n'obéissant à nulle autre autorité qu'à celle du grand prêtre. 39 Je donne en présent Ptolémaïs et le territoire qui s'y rattache au sanctuaire de Jérusalem pour couvrir les dépenses exigées par le culte. 40 Pour moi, je donne chaque année 15.000 sicles d'argent à prendre sur la liste royale dans les localités convenables. 41 Et tout le surplus, que les fonctionnaires n'ont pas versé comme dans les années antérieures, ils le donneront dorénavant pour les travaux du Temple. 42 En outre, les 5.000 sicles d'argent, somme qu'on prélevait sur les profits du sanctuaire dans le compte de chaque année, même cela est abandonné comme revenant aux prêtres qui font le service liturgique. 43 Quiconque se sera réfugié dans le Temple de Jérusalem et dans toutes ses limites, redevable des impôts royaux et de toute autre dette, sera libre avec tous les biens qu'il possède dans mon royaume. 44 Pour les travaux de construction et de restauration du sanctuaire, les dépenses seront aussi prélevées sur le compte du roi. 45 Pour reconstruire les murs de Jérusalem et fortifier son enceinte, les dépenses seront encore prélevées sur le compte du roi, ainsi que pour relever les murs des villes en Judée." 46 Lorsque Jonathan et le peuple eurent entendu ces paroles, ils n'y crurent pas et refusèrent de les admettre, parce qu'ils se souvenaient des grands maux que Démétrius avait causés à Israël, et de l'oppression qu'il avait fait peser sur eux. 47 Ils se décidèrent en faveur d'Alexandre parce qu'il l'emportait à leurs yeux en gratifications, et ils furent ses constants alliés. 48 Alors le roi Alexandre rassembla de grandes forces et s'avança contre Démétrius. 49 Les deux rois ayant engagé le combat, l'armée d'Alexandre prit la fuite. Démétrius se mit à sa poursuite et l'emporta sur ses soldats. 50 Il mena fortement le combat jusqu'au coucher du soleil. Mais ce jour-là même Démétrius succomba. 51 Alexandre envoya à Ptolémée, roi d'Egypte, des ambassadeurs, avec ce message 52 "Puisque je suis revenu dans mon royaume, que je me suis assis sur le trône de mes pères, que je me suis emparé du pouvoir, puisque j'ai écrasé Démétrius, que j'ai pris possession de notre pays, 53 puisque je lui ai livré bataille et qu'il a été écrasé par nous, lui et son armée, et que nous sommes monté sur son siège royal, 54 faisons donc amitié l'un avec l'autre et donne-moi donc ta fille pour épouse, je serai ton gendre et je te donnerai, ainsi qu'à elle, des présents dignes de toi." 55 Le roi Ptolémée répondit en ces termes: "Heureux le jour où tu es rentré dans le pays de tes pères et où tu as occupé leur siège royal! 56 Maintenant je ferai pour toi ce que tu as écrit, mais viens à ma rencontre à Ptolémaïs afin que nous nous voyions l'un l'autre, et je serai ton beau-père comme tu l'as dit." 57 Ptolémée partit d'Egypte, lui et Cléopâtre, sa fille, et vint à Ptolémaïs en l'an 162. 58 Le roi Alexandre vint au-devant de Ptolémée; celui-ci lui donna sa fille Cléopâtre et célébra son mariage à Ptolémaïs avec grande magnificence, comme il sied à des rois. 59 Le roi Alexandre écrivit à Jonathan de venir le trouver. 60 Ce dernier se rendit à Ptolémaïs avec apparat et rencontra les deux rois; il leur donna de l'argent et de l'or ainsi qu'à leurs amis, il fit de nombreux présents et trouva grâce à leurs yeux. 61 Alors s'unirent contre lui des vauriens, la peste d'Israël, pour se plaindre de lui, mais le roi ne leur prêta aucune attention; 62 il ordonna même d'ôter à Jonathan ses habits et de le revêtir de la pourpre, ce qui fut exécuté. 63 Le roi le fit asseoir auprès de lui et dit à ses dignitaires "Sortez avec lui au milieu de la ville et publiez que personne n'élève de plainte contre lui sur n'importe quelle affaire et que nul ne l'inquiète pour quelque raison que ce soit." 64 Quand ils virent les honneurs qu'on lui rendait, à la voix du héraut, et la pourpre sur ses épaules, tous ses accusateurs prirent la fuite. 65 Le roi lui fit l'honneur de l'inscrire au rang des premiers amis et de l'instituer stratège et méridarque. 66 Aussi Jonathan revint-il à Jérusalem dans la paix et la joie. 67 En l'an 165, Démétrius, fils de Démétrius, vint de Crète dans le pays de ses pères. 68 Le roi Alexandre, l'ayant appris, en fut très contrarié et revint à Antioche. 69 Démétrius confirma Apollonius qui était gouverneur de la Coelé-Syrie, lequel rassembla une grande armée et, étant venu camper à Iamnia, envoya dire à Jonathan le grand prêtre 70 "Tu es absolument seul à t'élever contre nous, et moi je suis devenu un objet de dérision et d'injure à cause de toi. Pourquoi exerces-tu ton autorité contre nous dans les montagnes? 71 Si donc tu as confiance dans tes forces, descends maintenant vers nous dans la plaine et là mesurons-nous l'un avec l'autre, car avec moi se trouve la force des villes. 72 Informe-toi et apprends qui je suis et quels sont les autres qui nous prêtent leur concours. Ils disent que vous ne pourrez pas nous résister puisque deux fois tes pères ont été mis en fuite dans leur pays. 73 Et maintenant tu ne pourras pas résister à la cavalerie ni à une grande armée dans cette plaine où il n'y a ni rocher, ni caillasse, ni endroit pour fuir." 74 Lorsque Jonathan eut entendu les paroles d'Apollonius, son esprit fut tout remué; il fit choix de 10.000 hommes et partit de Jérusalem, et Simon son frère le rejoignit avec une troupe de secours. 75 Il dressa son camp contre Joppé; les gens de la ville lui avaient fermé ses portes parce qu'il y avait une garnison d'Apollonius dans Joppé, et l'attaque commença. 76 Pris de peur, les habitants ouvrirent les portes et Jonathan fut maître de Joppé. 77 Mis au courant, Apollonius rangea en ordre de bataille 3.000 cavaliers et une nombreuse infanterie, et se dirigea sur Azôtos comme pour traverser le pays, tandis qu'en même temps il s'enfonçait dans la plaine, parce qu'il avait un grand nombre de cavaliers en qui il avait confiance. 78 Jonathan se mit à le poursuivre du côté d'Azôtos, et les deux armées en vinrent aux mains. 79 Or Apollonius avait laissé mille cavaliers cachés derrière eux. 80 Jonathan sut qu'il y avait une embuscade derrière lui. Les cavaliers entourèrent son armée et lancèrent leurs traits sur la troupe depuis le matin jusqu'au soir. 81 La troupe tint bon, comme l'avait ordonné Jonathan, tandis que leurs chevaux se fatiguèrent. 82 Simon entraîna ses forces et attaqua la phalange une fois la cavalerie épuisée, et les ennemis furent écrasés par lui et prirent la fuite. 83 La cavalerie se débanda à travers la plaine et les fuyards gagnèrent Azôtos et entrèrent dans Beth-Dagôn, le temple de leur idole, afin d'y trouver le salut. 84 Mais Jonathan mit le feu à Azôtos et aux villes des alentours, il prit leurs dépouilles et livra aux flammes le sanctuaire de Dagôn et ceux qui s'y étaient réfugiés. 85 Ceux qui tombèrent sous l'épée, avec ceux qui furent brûlés, se trouvèrent au nombre de 8.000. 86 Jonathan partit de là pour aller camper près d'Ascalon; les habitants de cette ville sortirent à sa rencontre en grand apparat. 87 Jonathan revint ensuite à Jérusalem avec les siens, chargés d'un grand butin. 88 Lorsque le roi Alexandre apprit ces événements, il accorda de nombreux honneurs à Jonathan. 89 Il lui envoya une agrafe d'or comme il est d'usage de l'accorder aux parents des rois, et lui donna en propriété Akkarôn et tout son territoire.

Chapitre 11

1 Le roi d'Egypte rassembla des forces nombreuses comme le sable qui est sur le bord de la mer, ainsi que beaucoup de vaisseaux, et il chercha à s'emparer par ruse du royaume d'Alexandre pour l'ajouter à son propre royaume. 2 Il s'en vint en Syrie avec des paroles de paix, les gens des villes lui ouvraient leurs portes et venaient à sa rencontre parce que l'ordre du roi Alexandre était de le recevoir, car il était son beau-père. 3 Mais dès qu'il entrait dans les villes, Ptolémée casernait des troupes en garnison dans chaque ville. 4 Lorsqu'il approcha d'Azôtos, on lui montra le sanctuaire de Dagôn incendié, Azôtos et ses environs ravagés, les cadavres épars, et les restes calcinés de ceux que Jonathan avait brûlés dans la guerre, car ils en avaient fait des tas sur le parcours du roi. 5 Et ils racontèrent au roi ce qu'avait fait Jonathan pour qu'il le blâmât, mais le roi garda le silence. 6 Et Jonathan vint à la rencontre du roi à Joppé avec apparat, ils échangèrent des salutations et couchèrent en ce lieu. 7 Jonathan accompagna le roi jusqu'au fleuve appelé Eleuthère, puis revint à Jérusalem. 8 Quant au roi Ptolémée, il se rendit maître des villes de la côte jusqu'à Séleucie-sur-Mer; il méditait de mauvais desseins contre Alexandre. 9 Il envoya des ambassadeurs au roi Démétrius pour lui dire "Viens, concluons ensemble un traité: je te donnerai ma fille que possède Alexandre et tu régneras sur le royaume de ton père. 10 Je me repens de lui avoir donné ma fille, car il a cherché à me tuer." 11 Il lui reprochait cela parce qu'il convoitait son royaume. 12 Ayant enlevé sa fille, il la donna à Démétrius; il changea d'attitude avec Alexandre et leur inimitié devint manifeste. 13 Ptolémée fit son entrée à Antioche et ceignit le diadème de l'Asie, de sorte qu'il mit à son front deux diadèmes, celui d'Egypte et celui d'Asie. 14 Le roi Alexandre se trouvait en Cilicie en ce temps-là, parce que les gens de cette contrée s'étaient révoltés. 15 Alexandre, instruit de tout cela, s'avança contre lui pour livrer bataille; Ptolémée de son côté se mit en mouvement, marcha à sa rencontre avec une forte armée et le mit en fuite. 16 Alexandre s'enfuit en Arabie pour y trouver un refuge, et le roi Ptolémée triompha. 17 L'Arabe Zabdiel trancha la tête d'Alexandre et l'envoya à Ptolémée. 18 Le roi Ptolémée mourut le surlendemain et les Egyptiens qui étaient dans ses places fortes furent tués par les habitants de celles-ci. 19 Démétrius devint roi en l'année 167. 20 En ces jours-là, Jonathan réunit ceux de la Judée pour attaquer la Citadelle qui est à Jérusalem et ils dressèrent contre elle de nombreuses machines. 21 Alors des gens haïssant leur nation, des vauriens, s'en allèrent trouver le roi pour lui annoncer que Jonathan faisait le siège de la Citadelle. 22 À cette nouvelle, le roi fut irrité et, aussitôt averti, il partit sans retard et vint à Ptolémaïs. Il écrivit à Jonathan de cesser le siège et de venir le trouver pour conférer avec lui à Ptolémaïs le plus vite possible. 23 Dès qu'il eut reçu cet avis, Jonathan ordonna de poursuivre le siège, choisit pour compagnons des anciens d'Israël et des prêtres, et se livra lui-même au danger. 24 Prenant avec lui de l'argent, de l'or, des vêtements et autres cadeaux en quantité, il se rendit auprès du roi à Ptolémaïs et trouva grâce à ses yeux. 25 Certains mécréants de la nation portaient contre lui des accusations, 26 mais le roi agit avec lui comme avaient agi ses prédécesseurs et il l'exalta en présence de tous ses amis. 27 Il lui confirma la grand-prêtrise et toutes les autres distinctions qu'il avait auparavant, et il le fit compter parmi les premiers amis. 28 Jonathan demanda au roi d'exempter d'impôts la Judée, ainsi que les trois toparchies de la Samaritide, lui promettant en retour 300 talents. 29 Le roi consentit et écrivit à Jonathan sur tout ceci une lettre tournée de cette manière 30 "Le roi Démétrius à Jonathan, son frère, et à la nation des Juifs, salut. 31 La copie de la lettre que nous avons écrite à votre sujet à Lasthène notre parent, nous vous l'adressons aussi afin que vous en preniez connaissance 32 Le roi Démétrius à Lasthène, son père, salut. 33 À la nation des Juifs qui sont nos amis et observent ce qui est juste envers nous, nous sommes décidés à faire du bien à cause des bons sentiments qu'ils ont à notre égard. 34 Nous leur confirmons et le territoire de la Judée et les trois nomes d'Aphéréma, de Lydda et de Ramathaïm. Ils ont été ajoutés de la Samarie à la Judée, ainsi que toutes leurs dépendances, en faveur de tous ceux qui sacrifient à Jérusalem, en échange des redevances régaliennes que le roi y percevait auparavant chaque année sur les produits de la terre et les fruits des arbres. 35 Quant aux autres droits que nous avons sur les dîmes et les impôts qui nous reviennent, sur les marais salants et les couronnes qui nous étaient dues, à dater de ce jour nous leur en faisons remise totale. 36 Il ne sera dérogé en rien à toutes ces faveurs, désormais et en aucun pays. 37 Ayez donc soin d'en faire une copie qui soit donnée à Jonathan et placée sur la montagne sainte en un lieu apparent." 38 Le roi Démétrius, voyant que le pays était en repos sous sa direction et que rien ne lui offrait de résistance, renvoya toute son armée, chacun dans son foyer, sauf les forces étrangères qu'il avait recrutées dans les îles des nations. Aussi toutes les troupes qu'il tenait de ses pères se mirent à le haïr. 39 Or Tryphon, ancien partisan d'Alexandre, s'apercevant que toutes les troupes murmuraient contre Démétrius, se rendit chez Iamlikou l'Arabe qui élevait Antiochus, le jeune fils d'Alexandre. 40 Il lui demandait avec insistance de lui livrer l'enfant pour qu'il régnât à la place de son père. Il le mit au courant de tout ce qu'avait ordonné Démétrius et de la haine que lui portaient ses armées. Il resta là de longs jours. 41 Cependant Jonathan envoyait demander au roi Démétrius de faire sortir de la Citadelle de Jérusalem et des autres forteresses leurs garnisons toujours en guerre avec Israël. 42 Démétrius envoya dire à Jonathan: "Non seulement je ferai cela pour toi et pour ta nation, mais je te comblerai d'honneurs ainsi que ta nation dès que j'en trouverai l'occasion favorable. 43 Pour le moment tu ferais bien d'expédier des hommes à mon secours, car toutes mes armées ont fait défection." 44 Jonathan lui envoya à Antioche 3.000 hommes aguerris; quand ils arrivèrent chez le roi, celui-ci se réjouit de leur venue. 45 Les gens de la ville se massèrent au centre de la ville au nombre de près de 120.000 dans l'intention de faire périr le roi. 46 Celui-ci se réfugia dans le palais tandis que les citadins occupaient les rues de la ville et commençaient l'attaque. 47 Aussi le roi appela-t-il à son aide les Juifs, qui se rassemblèrent tous auprès de lui, pour se répandre à travers la ville et y tuer ce jour-là jusqu'à 100.000 habitants. 48 Ils incendièrent la ville, faisant en même temps un butin considérable: c'est ainsi qu'ils sauvèrent le roi. 49 Lorsque les gens de la ville virent que les Juifs s'étaient rendus maîtres de la ville comme ils voulaient, ils perdirent courage et firent entendre au roi des cris suppliants. 50 "Donne-nous la main droite et que les Juifs cessent de combattre contre nous et contre la ville!" 51 Ils jetèrent leurs armes et firent la paix. Les Juifs furent couverts de gloire en présence du roi et devant tous ceux qui font partie de son royaume. S'étant fait un nom dans ses états, ils revinrent à Jérusalem chargés d'un riche butin. 52 Le roi Démétrius s'affermit sur le trône royal et le pays fut en repos sous sa direction. 53 Mais il manqua à toutes les paroles données, devint tout autre à l'égard de Jonathan, ne reconnut plus les services que celui-ci lui avait rendus et lui infligea mille vexations. 54 Après cela Tryphon revint et avec lui Antiochus, tout jeune enfant, qui commença à régner et ceignit le diadème. 55 Et toutes les troupes dont Démétrius s'était débarrassé se groupèrent autour de lui et firent la guerre à Démétrius, qui fut mis en fuite et en déroute. 56 Tryphon prit les éléphants et s'empara d'Antioche. 57 Le jeune Antiochus écrivit à Jonathan en ces termes: "Je te confirme dans le souverain sacerdoce et je t'établis sur les quatre nomes et veux que tu sois parmi les amis du roi." 58 Il lui envoyait en même temps des vases d'or et un service de table, lui donnait l'autorisation de boire dans des coupes d'or, de porter la pourpre et l'agrafe d'or. 59 Il institua Simon, son frère, stratège depuis l'Echelle de Tyr jusqu'aux frontières d'Egypte. 60 Jonathan partit et se mit à parcourir la Transeuphratène et les cités. Toutes les troupes de Syrie se rangèrent auprès de lui pour combattre avec lui; arrivé à Ascalon, les habitants de la ville vinrent le recevoir magnifiquement. 61 Il se rendit de là à Gaza. Gaza ferma ses portes, aussi en fit-il le siège, livrant sa banlieue au feu et au pillage. 62 Les gens de Gaza implorèrent Jonathan, qui leur accorda la paix mais prit comme otages les fils de leurs chefs qu'il envoya à Jérusalem. Il parcourut ensuite la contrée jusqu'à Damas. 63 Jonathan apprit que les généraux de Démétrius étaient arrivés à Kédès de Galilée avec une nombreuse armée, pour l'écarter de sa charge, 64 et il s'en alla à leur rencontre, tout en laissant son frère Simon dans le pays. 65 Simon assiégea Bethsour, la combattit durant de longs jours et en bloqua les habitants 66 qui lui demandèrent de faire la paix, ce qu'il leur accorda. Leur ayant fait évacuer la place, il prit possession de la ville et y plaça une garnison. 67 De son côté, Jonathan avec son armée était venu camper près des eaux du Gennèsar et de grand matin il atteignit la plaine d'Asor. 68 L'armée des étrangers s'avança à sa rencontre dans la plaine, après avoir détaché une embuscade contre Jonathan dans les montagnes. Tandis que cette armée marchait directement sur les Juifs, 69 les hommes de l'embuscade surgirent de leur cachette et engagèrent le combat. 70 Tous les soldats de Jonathan prirent la fuite, personne ne resta, à l'exception de Mattathias, fils d'Absalom, et de Judas, fils de Chalfi, généraux de ses troupes. 71 Alors Jonathan déchira ses vêtements, répandit de la poussière sur sa tête et pria. 72 Revenu au combat il mit en déroute l'ennemi qui prit la fuite. 73 À cette vue, ceux des siens qui fuyaient retournèrent vers lui et ils poursuivirent ensemble l'ennemi jusqu'à Kédès où était son camp, et eux-mêmes campèrent en ce lieu. 74 Il périt en cette journée-là 3.000 hommes des troupes étrangères et Jonathan retourna à Jérusalem.

Chapitre 12

1 Jonathan, voyant que les circonstances lui étaient favorables, choisit des hommes qu'il envoya à Rome pour confirmer et renouveler l'amitié avec les Romains. 2 Aux Spartiates et en d'autres lieux il envoya des lettres dans le même sens. 3 Ils se rendirent donc à Rome, entrèrent au Sénat et dirent "Jonathan le grand prêtre et la nation des Juifs nous ont envoyés renouveler l'amitié et l'alliance avec eux telles qu'elles étaient auparavant." 4 Le Sénat leur donna des lettres pour les autorités de chaque pays, recommandant de les acheminer en paix jusqu'au pays de Juda. 5 Voici la copie de la lettre que Jonathan écrivit aux Spartiates 6 "Jonathan, grand prêtre, le sénat de la nation, les prêtres et le reste du peuple des Juifs aux Spartiates leurs frères, salut! 7 Déjà au temps passé, une lettre fut envoyée au grand prêtre Onias de la part d'Areios qui régnait parmi vous, attestant que vous êtes nos frères, comme le montre la copie ci-dessous. 8 Onias reçut avec honneur l'homme qui était envoyé et prit la lettre, qui traitait clairement d'alliance et d'amitié. 9 Pour nous, quoique nous n'en ayons pas besoin, ayant pour consolation les saints livres qui sont en nos mains, 10 nous avons essayé d'envoyer renouveler la fraternité et l'amitié qui nous lient à vous afin que nous ne devenions pas des étrangers pour vous, car bien des années se sont écoulées depuis que vous nous avez envoyé une missive. 11 Quant à nous, nous ne cessons pas, en toute occasion, de faire mémoire de vous aux fêtes et aux autres jours fériés, dans les sacrifices que nous offrons et dans nos prières, comme il est juste et convenable de se souvenir de ses frères. 12 Nous nous réjouissons de votre gloire. 13 Mais pour nous, tribulations et guerres se sont multipliées et les rois nos voisins nous ont combattus. 14 Nous n'avons pas voulu vous être à charge à propos de ces guerres, ni à nos autres alliés et amis, 15 car du Ciel nous vient un secours qui nous sauve. Aussi avons-nous été arrachés à nos ennemis, et ceux-ci ont été humiliés. 16 Nous avons donc choisi Nouménios, fils d'Antiochos, et Antipater, fils de Jason, et nous les avons envoyés aux Romains pour renouveler l'amitié et l'alliance qui nous unissaient à eux auparavant. 17 Nous leur avons mandé d'aller aussi chez vous, de vous saluer et de vous remettre notre lettre concernant le renouvellement de notre fraternité. 18 Et maintenant vous ferez bien de nous répondre à ce sujet." 19 Voici la copie de la lettre qu'on avait envoyée à Onias 20 "Areios, roi des Spartiates, à Onias, grand prêtre, salut. 21 Il a été trouvé dans un récit au sujet des Spartiates et des Juifs qu'ils sont frères et qu'ils sont de la race d'Abraham. 22 Maintenant que nous savons cela, vous ferez bien de nous écrire au sujet de votre prospérité. 23 Quant à nous, nous vous écrivons: Vos troupeaux et vos biens sont à nous et les nôtres sont à vous. En conséquence nous ordonnons qu'on vous apporte un message en ce sens." 24 Jonathan apprit que les généraux de Démétrius étaient revenus avec une armée plus nombreuse qu'auparavant pour lui faire la guerre. 25 Il partit de Jérusalem et se porta à leur rencontre dans le pays de Hamath, car il ne leur donna pas le loisir d'entrer dans son territoire. 26 Il envoya des espions dans leur camp; ceux-ci revinrent et lui annoncèrent qu'ils étaient disposés à tomber, la nuit, sur les Juifs. 27 Au coucher du soleil, Jonathan ordonna aux siens de veiller et d'avoir les armes sous la main pour être prêts au combat toute la nuit, et disposa des avant-postes tout autour du camp. 28 À la nouvelle que Jonathan et les siens étaient prêts au combat, les ennemis eurent peur et, le coeur pénétré d'épouvante, allumèrent des feux dans leur camp et s'esquivèrent. 29 Mais Jonathan et sa troupe ne s'aperçurent de leur départ qu'au matin, car ils voyaient briller les feux. 30 Jonathan se mit à leur poursuite mais ne les atteignit pas, parce qu'ils avaient franchi le fleuve Eleuthère. 31 Jonathan se tourna contre les Arabes appelés Zabadéens, les battit et s'empara de leurs dépouilles, 32 puis, ayant levé le camp, il vint à Damas et parcourut toute la province. 33 Quant à Simon, il était parti et avait marché jusqu'à Ascalon et aux places voisines. Il se détourna sur Joppé et l'occupa. 34 Il avait appris en effet que les habitants voulaient livrer cette place forte aux partisans de Démétrius; il y plaça une garnison pour la garder. 35 Une fois revenu, Jonathan réunit l'assemblée des anciens du peuple et décida avec eux d'édifier des forteresses en Judée, 36 de surélever les murs de Jérusalem, de dresser une haute barrière entre la Citadelle et la ville pour séparer celle-là de la ville et pour qu'elle fût isolée, afin que ses gens ne pussent ni acheter ni vendre. 37 Ils se réunirent pour rebâtir la ville: il était tombé une partie du mur du torrent qui est au levant; il remit à neuf le quartier appelé Chaphénatha. 38 Quant à Simon, il rebâtit Adida dans le Bas-Pays, la fortifia et y déposa des portes munies de verrous. 39 Tryphon songeait à régner sur l'Asie, à ceindre le diadème et à mettre la main sur le roi Antiochus. 40 Redoutant que Jonathan ne le laissât pas faire et qu'il ne lui fît au besoin la guerre, il cherchait un biais pour l'appréhender et le faire périr; s'étant mis en mouvement, il vint à Bethsân. 41 Jonathan sortit à sa rencontre avec 40.000 hommes choisis pour la bataille rangée, et vint à Bethsân. 42 Tryphon, voyant qu'il était venu avec une armée nombreuse, se garda de mettre la main sur lui. 43 Il le reçut même avec honneur, le recommanda à tous ses amis, lui fit des cadeaux et ordonna à ses amis et à ses troupes de lui obéir comme à lui-même. 44 Il dit à Jonathan: "Pourquoi as-tu fatigué tout ce peuple alors qu'il n'y a pas entre nous menace de guerre? 45 Renvoie-les donc chez eux, choisis-toi quelques hommes pour t'accompagner et viens avec moi à Ptolémaïs. Je te livrerai cette ville ainsi que les autres forteresses, le reste des troupes et tous les fonctionnaires, puis, prenant le chemin du retour, je m'en irai, car c'est dans ce but que je suis venu ici." 46 Lui faisant confiance, Jonathan agit suivant ses dires: il renvoya ses troupes, qui regagnèrent le pays de Juda. 47 Il garda avec lui 3.000 hommes dont il détacha 2.000 en Galilée, et mille allèrent avec lui. 48 Lorsque Jonathan fut entré à Ptolémaïs, les Ptolémaïtes fermèrent les portes, se saisirent de sa personne et passèrent tous ceux qui étaient entrés avec lui au fil de l'épée. 49 Tryphon envoya des troupes et de la cavalerie en Galilée et dans la Grande Plaine pour exterminer tous les partisans de Jonathan. 50 Ceux-ci comprirent qu'il avait été pris et qu'il était perdu comme ceux qui se trouvaient avec lui; ils s'encouragèrent les uns les autres et marchèrent en rangs serrés, prêts au combat. 51 Ceux qui les poursuivaient, voyant qu'ils luttaient pour leur vie, s'en retournèrent. 52 Ils arrivèrent tous sains et saufs au pays de Juda, pleurèrent Jonathan et ses compagnons et furent en proie à une grande frayeur; tout Israël mena un grand deuil. 53 Toutes les nations d'alentour cherchèrent à les exterminer "Ils n'ont pas de chef, disaient-ils, ni d'aide, il est temps de les attraper et nous effacerons leur souvenir du milieu des hommes."

Chapitre 13

1 Simon apprit que Tryphon avait réuni une grande armée pour aller ravager le pays de Juda. 2 Voyant que le peuple tremblait d'épouvante, il monta à Jérusalem, rassembla le peuple 3 qu'il exhorta en ces termes: "Vous n'êtes pas sans savoir tout ce que moi, mes frères et la maison de mon père avons fait pour les lois et le saint lieu, ainsi que les guerres et les tribulations que nous avons vues. 4 C'est bien pour cela que tous mes frères ont péri, oui, pour la cause d'Israël, et que moi je suis resté tout seul. 5 Maintenant, loin de moi d'épargner ma vie en aucun temps d'oppression! car je ne suis pas meilleur que mes frères. 6 Mais plutôt je vengerai ma nation, le lieu saint, vos femmes et vos enfants, parce que toutes les nations se sont coalisées pour nous anéantir, poussées par la haine." 7 À ces paroles, l'esprit du peuple se ralluma; 8 ils répondirent d'une voix forte: "Tu es notre guide à la place de Judas et de Jonathan, ton frère; 9 prends la direction de notre guerre et tout ce que tu nous diras, nous le ferons." 10 Il rassembla tous les hommes aptes au combat, se hâta d'achever les murs de Jérusalem et la fortifia. 11 Il envoya à Joppé Jonathan, fils d'Absalom, avec une troupe importante; celui-ci en chassa les habitants et s'y établit. 12 Tryphon partit de Ptolémaïs avec une nombreuse armée pour entrer dans le pays de Juda, ayant avec lui Jonathan prisonnier. 13 Simon vint alors camper à Adida, en face de la plaine. 14 Tryphon, ayant appris que Simon avait remplacé son frère Jonathan et qu'il était sur le point d'engager la lutte avec lui-même, lui dépêcha des messagers pour lui dire 15 "C'est au sujet de l'argent que ton frère Jonathan doit au trésor royal, à raison des fonctions qu'il remplissait, que nous le tenons captif. 16 Envoie donc maintenant cent talents d'argent et deux de ses fils en otages, de peur qu'une fois relâché il ne se rebelle contre nous; alors nous le laisserons aller." 17 Simon, bien qu'il connût la fausseté des paroles que lui adressaient les messagers, envoya prendre l'argent et les enfants, de peur de s'attirer une grande inimitié de la part du peuple qui aurait dit 18 "C'est parce que je n'ai pas envoyé l'argent et les enfants que Jonathan a péri." 19 Il envoya donc les enfants et les cent talents, mais Tryphon le trompa en ne renvoyant pas Jonathan. 20 Après cela, Tryphon se mit en marche pour envahir le pays et le ravager; il fit un détour par le chemin d'Adôra: Simon et son armée lui faisaient obstacle partout où il passait. 21 Cependant ceux de la Citadelle dépêchaient à Tryphon des messagers le pressant de venir chez eux par le désert et de leur faire parvenir des vivres. 22 Tryphon disposa alors toute sa cavalerie pour y aller, mais dans cette nuit- là il tomba une neige si abondante qu'il ne put s'y rendre. Il partit de là et se rendit en Galaaditide. 23 Aux approches de Baskama, il tua Jonathan, qui fut enseveli en ce lieu. 24 Tryphon, s'en retournant, regagna son pays. 25 Simon envoya recueillir les ossements de Jonathan, son frère, et il l'ensevelit à Modîn, ville de ses pères. 26 Tout Israël mena sur lui un grand deuil et se lamenta durant de longs jours. 27 Simon bâtit sur la sépulture de son père et de ses frères un monument de pierres polies tant par derrière qu'en façade, assez haut pour être vu. 28 Il érigea sept pyramides, l'une en face de l'autre, à son père, à sa mère et à ses quatre frères. 29 Il les entoura d'un ouvrage consistant en hautes colonnes surmontées de panoplies, pour un souvenir éternel, et, à côté des panoplies, de vaisseaux sculptés pour être vus par tous ceux qui naviguent sur la mer. 30 Tel est le mausolée qu'il fit à Modîn, et qui existe encore aujourd'hui. 31 Or Tryphon, usant de perfidie avec le jeune roi Antiochus, le mit à mort. 32 Il régna à sa place, ceignit le diadème de l'Asie et fit beaucoup de mal dans le pays. 33 Quant à Simon, il rebâtit les forteresses de Judée, les entoura de hautes tours et de murs élevés munis de portes et de verrous et, dans ces forteresses, il entreposa des vivres. 34 En outre, Simon désigna des hommes qu'il envoya au roi Démétrius pour que celui-ci accordât rémission à la province, parce que tous les actes de Tryphon n'étaient que rapines. 35 Le roi Démétrius envoya une réponse à sa demande dans une lettre libellée comme suit 36 "Le roi Démétrius à Simon, grand prêtre, ami des rois, aux anciens et à la nation des Juifs, salut. 37 Nous avons agréé la couronne d'or et la palme que vous nous avez envoyées et nous sommes disposés à faire avec vous une paix complète et à écrire aux fonctionnaires de vous accorder des remises. 38 Tout ce que nous avons statué à votre égard reste stable, et les forteresses que vous avez construites sont à vous. 39 Nous vous remettons les erreurs et les manquements commis jusqu'à ce jour ainsi que la couronne que vous devez, et si quelque autre droit était perçu à Jérusalem, qu'il ne soit plus exigé. 40 Si quelques-uns d'entre vous étaient aptes à s'enrôler dans notre garde du corps, qu'ils se fassent inscrire et que la paix soit faite entre nous." 41 L'an 170 le joug des nations fut ôté d'Israël, 42 et le peuple commença à écrire sur les actes et les contrats "En la première année sous Simon, grand prêtre éminent, stratège et higoumène des Juifs." 43 En ces jours-là, Simon vint mettre le siège devant Gazara et l'investir avec ses troupes. Il construisit une tour roulante, la fit donner contre la ville, ouvrit une brèche dans l'un des bastions et s'en empara. 44 Ceux qui étaient dans la tour sautèrent dans la place, ce qui y produisit une agitation considérable. 45 Les habitants de la ville avec leurs femmes et leurs enfants montèrent sur le rempart et, déchirant leurs vêtements, ils demandèrent à grands cris à Simon de faire la paix avec eux 46 "Ne nous traite pas, dirent-ils, selon notre méchanceté, mais selon ta miséricorde." 47 Simon fit un arrangement avec eux et ne les combattit pas. Seulement, il les chassa de la ville, purifia les maisons dans lesquelles il y avait des idoles, et alors il y entra au chant des hymnes et des bénédictions. 48 Il en bannit toute impureté, y établit des hommes qui pratiquaient la Loi et, l'ayant fortifiée, il s'y bâtit pour lui-même une résidence. 49 Quant à ceux de la Citadelle à Jérusalem, ils étaient empêchés de sortir et de se rendre à la campagne, d'acheter et de vendre: ils eurent terriblement faim et nombre d'entre eux furent emportés par la famine. 50 Ils demandèrent avec cris à Simon de faire la paix avec eux, ce qu'il leur accorda. Il les chassa de là et purifia la Citadelle de toute souillure. 51 Les Juifs y firent leur entrée le 23 du deuxième mois de l'an 171, avec des acclamations et des palmes, au son des lyres, des cymbales et des harpes, au chant des hymnes et des cantiques, parce qu'un grand ennemi avait été brisé et jeté hors d'Israël. 52 Simon ordonna de célébrer chaque année ce jour-là avec jubilation. Il fortifia la montagne du sanctuaire du côté de la Citadelle et y habita lui et les siens. 53 Simon vit que Jean, son fils, était vraiment un homme; aussi l'établit-il chef de toutes les forces; il résidait à Gazara.

Chapitre 14

1 En l'année 172, le roi Démétrius réunit son armée et s'en alla en Médie se procurer des secours afin de combattre Tryphon. 2 Arsace, roi de Perse et de Médie, ayant appris que Démétrius était rentré sur son territoire, envoya un de ses généraux le capturer vivant. 3 Celui-ci partit et défit l'armée de Démétrius, dont il se saisit; il l'amena à Arsace, qui le mit en prison. 4 Le pays de Juda fut en repos durant tous les jours du règne de Simon. Il chercha le bien de sa nation et son autorité fut agréée des siens, comme sa magnificence, durant toute sa vie. 5 En plus de ses titres de gloire, il prit Joppé, en fit son port, et s'ouvrit un accès aux îles de la mer. 6 Il recula les frontières de sa nation, tout en gardant le pays en main, 7 et regroupa la foule des captifs. Il maîtrisa Gazara, Bethsour et la Citadelle, il en extirpa les impuretés et nul ne se trouva pour lui résister. 8 Les gens cultivaient leur terre en paix, la terre donnait ses produits et les arbres de la plaine leurs fruits. 9 Les vieillards sur les places étaient assis, tous s'entretenaient de la prospérité, les jeunes revêtaient de magnifiques armures. 10 Aux villes il fournit des vivres, il les munit de fortifications, si bien que sa gloire parvint au bout du monde. 11 Il fit la paix dans le pays et Israël éprouva une grande allégresse. 12 Chacun s'assit sous sa vigne et son figuier et il n'y avait personne pour l'inquiéter. 13 Quiconque le combattait dans le pays disparut et, en ces jours-là, les rois furent écrasés. 14 Il affermit tous les humbles de son peuple et supprima tout impie et tout méchant. Il observa la Loi, 15 couvrit de gloire le sanctuaire et l'enrichit de vases nombreux. 16 Lorsqu'on apprit à Rome, et jusqu'à Sparte, que Jonathan était mort, on en fut profondément affligé. 17 Mais lorsqu'on entendit que Simon, son frère, lui avait succédé comme grand prêtre et qu'il était maître du pays et des villes qui s'y trouvaient, 18 ils lui écrivirent sur des tablettes de bronze pour renouveler avec lui l'amitié et l'alliance qu'ils avaient conclues avec Judas et Jonathan ses frères. 19 Lecture en fut donnée devant l'assemblée à Jérusalem. 20 Voici la copie des lettres qu'envoyèrent les Spartiates "Les magistrats et la ville des Spartiates à Simon, grand prêtre, aux anciens, aux prêtres et au reste du peuple des Juifs, salut. 21 Les ambassadeurs que vous avez envoyés à notre peuple nous ont informés de votre gloire et de votre bonheur, nous avons été enchantés de leur venue. 22 Nous avons enregistré leurs déclarations parmi les décisions populaires en ces termes: Nouménios, fils d'Antiochos, et Antipater, fils de Jason, ambassadeurs des Juifs, sont venus chez nous pour renouer amitié avec nous. 23 Et il a plu au peuple de recevoir ces personnages avec honneur et de déposer la copie de leurs discours aux archives publiques, pour que le peuple de Sparte en garde le souvenir. Il en a été exécuté par ailleurs une copie pour Simon le grand prêtre." 24 Après cela, Simon envoya Nouménios à Rome avec un grand bouclier d'or du poids de mille mines, pour confirmer l'alliance avec eux. 25 En apprenant ces faits, on dit parmi le peuple: "Quel témoignage de reconnaissance donnerons-nous à Simon et à ses fils? 26 Car il s'est montré ferme, lui aussi bien que ses frères et la maison de son père; il a, en les combattant, repoussé les ennemis d'Israël loin de lui, et établi sa liberté." Aussi gravèrent-ils un texte sur des tables de bronze et le placèrent-ils sur des stèles au mont Sion. 27 Voici la copie de ce texte "Le dix-huit Elul de l'an 172 qui est la troisième année de Simon, grand prêtre éminent, en Asaramel, 28 en la grande assemblée des prêtres, du peuple, des princes de la nation et des anciens du pays, on nous a notifié ceci 29 Lorsque des combats incessants eurent lieu dans la contrée, Simon, fils de Mattathias, descendant des fils de Ioarib, et ses frères se sont exposés au danger et ont tenu tête aux ennemis de leur nation, afin que leur sanctuaire demeurât debout ainsi que la Loi, et ils ont acquis à leur nation une grande gloire. 30 Jonathan rassembla sa nation et devint son grand prêtre, puis il alla rejoindre son peuple. 31 Les ennemis des Juifs voulurent envahir leur pays pour ravager leur territoire et porter la main sur leur sanctuaire. 32 Alors Simon se leva et combattit pour sa nation. Il dépensa beaucoup de ses propres richesses, fournit des armes aux hommes vaillants de sa nation et leur donna une solde; 33 il fortifia les villes de Judée ainsi que Bethsour, sur les limites de la Judée, où se trouvaient auparavant les armes des ennemis, et il y mit une garnison de guerriers juifs. 34 Il fortifia Joppé sur la mer et Gazara sur les limites d'Azôtos, habitée naguère par des ennemis, où il plaça des colons juifs et entreposa tout ce qui convenait à leur entretien. 35 Le peuple vit la fidélité de Simon et la gloire qu'il se proposait de donner à sa nation; ils le constituèrent leur higoumène et leur grand prêtre à cause de tous les services qu'il avait rendus, à cause de la justice et de la fidélité qu'il garda envers sa nation et parce qu'il avait travaillé de toutes manières à l'élévation de son peuple. 36 En ces jours, il lui fut donné d'extirper de son pays les nations et ceux qui étaient dans la Cité de David à Jérusalem, dont ils s'étaient fait une citadelle d'où ils opéraient des sorties, souillant les alentours du sanctuaire et portant une atteinte grave à sa sainteté. 37 Il y établit des guerriers juifs et la fortifia pour la sécurité du pays et de la ville, et il exhaussa les murailles de Jérusalem. 38 Le roi Démétrius lui confirma en conséquence la souveraine sacrificature, 39 il l'éleva au rang des amis et l'entoura d'un éclat considérable. 40 Le roi en effet avait appris que les Romains appelaient les Juifs amis, alliés et frères, qu'ils avaient reçu avec honneur les ambassadeurs de Simon, 41 et que les Juifs et les prêtres avaient jugé bon que Simon fût higoumène et grand prêtre pour toujours jusqu'à ce que paraisse un prophète accrédité; 42 et aussi qu'il fût leur stratège et prît soin de désigner les responsables de la fabrique du sanctuaire, de l'administration du pays, des armements et des places fortes; 43 qu'il prît soin du sanctuaire, qu'il fût obéi de tous, que tous les actes dans le pays fussent rédigés en son nom, qu'il fût revêtu de la pourpre et portât des ornements d'or. 44 Il ne sera permis à personne du peuple et d'entre les prêtres de rejeter un de ces points, ni de contredire les ordres qu'il donnera, ni de tenir un conciliabule dans le pays à son insu, ni de revêtir la pourpre ou de porter l'agrafe d'or. 45 Quiconque agira contrairement à ces décisions ou en rejettera un point, sera passible d'une peine. 46 Le peuple trouva bon d'accorder à Simon le droit d'agir suivant ces dispositions. 47 Simon accepta et il consentit à exercer le souverain sacerdoce, à être stratège et ethnarque des Juifs et des prêtres, à être à la tête de tous. 48 Ils décrétèrent que cet écrit serait gravé sur des tables de bronze qui devraient être placées dans l'enceinte du sanctuaire en un lieu apparent, 49 et que des copies en seraient déposées dans le Trésor pour être à la disposition de Simon et de ses fils."

Chapitre 15

1 Antiochus, fils du roi Démétrius, envoya, des îles de la mer, à Simon, prêtre et ethnarque des Juifs, et à toute la nation, 2 une lettre ainsi conçue "Le roi Antiochus à Simon, grand prêtre et ethnarque, et à la nation des Juifs, salut. 3 Puisque des malfaiteurs se sont emparés du royaume de nos pères, que je prétends revendiquer la possession du royaume afin de le rétablir dans sa situation antérieure, et que j'ai levé quantité de troupes et équipé des vaisseaux de guerre 4 avec l'intention de débarquer dans le pays et de poursuivre ceux qui l'ont ruiné et qui ont dévasté beaucoup de villes de mon royaume, 5 je te confirme donc maintenant toutes les remises que t'ont concédées les rois, mes prédécesseurs, et la dispense de tous les autres présents qu'ils t'ont accordée. 6 Je te permets de battre monnaie à ton empreinte, avec cours légal dans ton pays. 7 Que Jérusalem et le sanctuaire soient libres; que toutes les armes que tu as fabriquées et les forteresses que tu as bâties et que tu occupes te demeurent. 8 Que tout ce que tu dois au trésor royal et ce que tu lui devras dans l'avenir te soit remis dès maintenant et pour toujours. 9 Lorsque nous aurons conquis notre royaume, nous te gratifierons, toi, ta nation et le sanctuaire, de tels honneurs que votre gloire deviendra éclatante sur toute la terre." 10 L'année 174, Antiochus se mit en marche vers le pays de ses pères, et toutes les troupes s'en vinrent à lui, de sorte qu'il resta peu de monde avec Tryphon. 11 Antiochus se mit à sa poursuite et Tryphon s'enfuit à Dôra sur la mer, 12 car il savait que les malheurs s'amassaient sur lui et que ses troupes l'avaient abandonné. 13 Antiochus vint camper devant Dôra, avec 120.000 combattants et 8.000 cavaliers. 14 Il investit la ville, et les vaisseaux s'approchèrent du côté de la mer, de sorte qu'il pressait la ville par terre et par mer et ne laissait personne entrer ni sortir. 15 Cependant, Nouménios et ses compagnons arrivèrent de Rome avec des lettres adressées aux rois et aux pays; en voici la teneur 16 "Lucius, consul des Romains, au roi Ptolémée, salut. 17 Les ambassadeurs des Juifs sont venus chez nous en amis et en alliés pour renouveler l'amitié et l'alliance de jadis, envoyés par le grand prêtre Simon et le peuple des Juifs. 18 Ils ont apporté un bouclier d'or de mille mines. 19 Il nous a plu, en conséquence, d'écrire aux rois et aux pays de ne pas leur chercher noise, de ne pas leur faire la guerre, ni à leurs villes, ni à leur pays, et de ne pas s'allier à ceux qui les attaqueraient. 20 Nous avons décrété de recevoir le bouclier de leur part. 21 Si donc des gens pernicieux se sont enfuis de leur pays pour se réfugier chez vous, livrez-les au grand prêtre Simon pour qu'il les punisse suivant leurs lois." 22 La même lettre fut adressée au roi Démétrius, à Attale, à Ariarathe, à Arsace 23 et à tous les pays, à Sampsamé, aux Spartiates, à Délos, à Myndos, à Sicyone, à la Carie, à Samos, à la Pamphylie, à la Lycie, à Halicarnasse, à Rhodes, à Phasélis, à Cos, à Sidè, à Arados, à Gortyne, à Cnide, à Chypre et à Cyrène. 24 Ils rédigèrent une copie de ces lettres pour le grand prêtre Simon. 25 Le roi Antiochus campait devant Dôra, dans le faubourg, faisant avancer continuellement les détachements contre la ville et construisant des machines. Il bloquait Tryphon de sorte qu'on ne pouvait ni sortir ni entrer. 26 Simon lui envoya 2.000 hommes d'élite pour prendre part au combat, avec de l'argent, de l'or et un matériel considérable. 27 Il ne voulut pas les recevoir; bien plus, il révoqua tout ce dont il avait convenu avec Simon auparavant et il devint tout autre à son égard. 28 Il lui envoya Athénobius, un de ses amis, pour conférer avec lui et lui dire: "Vous occupez Joppé, Gazara et la Citadelle qui est à Jérusalem, villes de mon royaume. 29 Vous avez dévasté leurs territoires, vous avez fait beaucoup de mal au pays et vous vous êtes rendu maîtres de nombreuses localités de mon royaume. 30 Rendez donc maintenant les villes que vous avez prises et les impôts des cantons dont vous vous êtes emparés en dehors des limites de la Judée. 31 Ou bien donnez à leur place 500 talents d'argent et, pour les dévastations que vous avez commises et pour les impôts des villes, 500 autres talents; sinon, nous viendrons vous faire la guerre." 32 Athénobius, ami du roi, vint à Jérusalem et vit la magnificence de Simon, son buffet garni de vases d'or et d'argent et tout l'apparat dont il s'entourait. Il en fut stupéfait et lui fit connaître les paroles du roi. 33 Simon lui répondit en ces termes: "Ce n'est point une terre étrangère que nous avons prise ni des biens d'autrui que nous avons conquis, mais c'est l'héritage de nos pères: c'est injustement que nos ennemis l'ont possédé un certain temps. 34 Mais nous, trouvant l'occasion favorable, nous récupérons l'héritage de nos pères. 35 Quant à Joppé et à Gazara que tu réclames, ces villes faisaient beaucoup de mal au peuple et désolaient notre pays, pour elles nous donnerons cent talents." L'envoyé ne lui répondit mot. 36 Il s'en revint furieux chez le roi et lui fit connaître la réponse et la magnificence de Simon, bref, tout ce qu'il avait vu, ce qui mit le roi dans une grande colère. 37 Or Tryphon, étant monté sur un bateau, s'enfuit à Orthosia. 38 Le roi institua Kendébée épistratège de la Zone Maritime et lui confia une armée de fantassins et de cavaliers. 39 Il lui donna l'ordre de camper en face de la Judée et lui enjoignit de construire Kédrôn, de consolider ses portes et de guerroyer contre le peuple; quant au roi il se mit à la poursuite de Tryphon. 40 Kendébée se rendit à Iamnia et ne tarda pas à provoquer le peuple, à envahir la Judée, à faire des prisonniers et à massacrer. 41 Il rebâtit Kédrôn et y cantonna des cavaliers et des fantassins pour opérer des sorties et patrouiller sur les chemins de Judée, comme le roi le lui avait ordonné.

Chapitre 16

1 Jean monta de Gazara et avertit Simon son père de ce que Kendébée était en train d'accomplir. 2 Simon appela alors ses deux fils les plus âgés, Judas et Jean, et leur dit: "Mes frères et moi, et la maison de mon père, nous avons combattu les ennemis d'Israël depuis notre jeunesse jusqu'à ce jour, et nos mains ont réussi à sauver Israël maintes fois. 3 Maintenant je suis vieux, tandis que vous, par la miséricorde du ciel, vous êtes d'un âge suffisant: prenez ma place et celle de mon frère et partez combattre pour notre nation, et que le secours du Ciel soit avec vous." 4 Puis il choisit dans le pays 20.000 combattants et des cavaliers qui marchèrent sur Kendébée et passèrent la nuit à Modîn. 5 S'étant levés le matin, ils s'avancèrent vers la plaine. Et voici qu'une armée nombreuse venait à leur rencontre, fantassins et cavaliers, mais il y avait un torrent entre eux. 6 Jean prit position en face des ennemis, lui et sa troupe, et, voyant que la troupe craignait de traverser le torrent, il passa le premier. À cette vue, ses hommes à leur tour passèrent après lui. 7 Il divisa la troupe en deux corps avec les cavaliers au milieu des fantassins, car la cavalerie des adversaires était fort nombreuse. 8 Les trompettes retentirent et Kendébée fut mis en fuite avec son armée; beaucoup tombèrent frappés à mort; ceux qui échappèrent s'enfuirent vers la forteresse. 9 C'est alors que fut blessé Judas, le frère de Jean. Quant à Jean, il les poursuivit jusqu'à ce que Kendébée arrivât à Kédrôn qu'il avait rebâtie. 10 Ils s'enfuirent jusqu'aux tours qui sont dans les champs d'Azôtos, que Jean incendia. 2.000 d'entre eux succombèrent et il retourna en paix dans la Judée. 11 Ptolémée fils d'Aboubos avait été établi stratège de la plaine de Jéricho, il possédait beaucoup d'or et d'argent, 12 car il était le gendre du grand prêtre. 13 Son coeur s'enorgueillit; il aspira à se rendre maître du pays et formait des desseins perfides contre Simon et ses fils pour les supprimer. 14 Or Simon faisait une tournée d'inspection dans les villes du pays, soucieux de ce qui regardait leur administration. Il descendit à Jéricho, lui et ses fils Mattathias et Judas, l'année 177, au onzième mois qui est le mois de Shebat. 15 Le fils d'Aboubos les reçut par ruse dans une petite forteresse, nommée Dôk, qu'il avait bâtie. Il leur servit un grand banquet et cacha des hommes dans le fortin. 16 Lorsque Simon fut ivre ainsi que ses fils, Ptolémée se leva avec ses hommes et, prenant leurs armes, ils se précipitèrent sur Simon dans la salle du festin et le tuèrent avec ses deux fils et quelques-uns de ses serviteurs. 17 Il commit ainsi une grande perfidie et rendit le mal pour le bien. 18 Ptolémée en écrivit un rapport qu'il adressa au roi, afin de se faire envoyer des troupes de secours et de lui livrer les villes et la province. 19 Il envoya d'autres émissaires à Gazara pour supprimer Jean, et manda par lettre aux chiliarques de venir auprès de lui pour qu'il leur donnât de l'argent, de l'or et des présents. 20 Il en dépêcha d'autres pour prendre possession de Jérusalem et de la montagne du sanctuaire. 21 Mais quelqu'un, ayant pris les devants, avait annoncé à Jean, à Gazara, que son père et ses frères avaient péri, et il dit "Il a envoyé quelqu'un pour te tuer toi aussi." 22 À cette nouvelle, Jean fut tout bouleversé; il arrêta les hommes venus pour le tuer et les mit à mort, car il savait qu'ils cherchaient à le perdre. 23 Quant au reste des actions de Jean, ses combats et les exploits qu'il accomplit, les remparts qu'il construisit et ses autres entreprises, 24 cela est écrit dans le livre des Annales de son pontificat depuis le jour où il devint grand prêtre après son père.

Bible de Jérusalem © Les Éditions du Cerf.

[précédente] [suivante]

| Accueil >> Varia >> Livres >> Bible