| Accueil >> Varia >> Génie logiciel

Comment faire un petit site web

Un tas d'ordinateurs nommés reliés entre eux.

1) Introduction

Voici une introduction rapide sur comment faire un petit site web. (Si vous n'êtes pas un débutant, vous feriez probablement mieux de lire des didacticiels avancés de la Section 6.1.) En gros, vous devez:

- Obtenir un ordinateur
- Comprendre un peu ce qu'est l'Internet
- Louer de l'espace sur un serveur
- Obtenir un nom pour le site web
- Construire le site web
- Se connecter à l'Internet
- Mettre le site web sur le serveur

2) Comprendre un peu ce qu'est l'Internet

Le mot «Internet» est une contraction de «inter-network» (ou «inter-réseau» en bon français), en d'autres mots, un réseau de réseaux. Le mot «réseau» vient d'un mot latin qui signifie «filet» (pour attraper des poissons).

Vous pouvez vous imaginer l'Internet comme un immense «filet» qui entoure la planète terre. Chaque noeud de ce «filet» est un gros ordinateur (un «serveur web»). De plus, chaque fil entre n'importe quel deux noeuds du «filet» est un cable de télécommunications (normalement de la fibre optique). Ainsi, tous ces gros ordinateurs peuvent se parler, soit directement, soit indirectement.

Chaque serveur web (les noeuds de notre «filet» imaginaire) peut contenir plusieurs «stationnements pour fichiers» (souvent appelés «espaces disque sur le serveur»), où vous pouvez stationner vos fichiers.

Puisque tous ces ordinateurs ont des noms sur le réseau (appelé «adresse IP» ou «nom de domaine»), et puisqu'ils parlent tous la même langue (appelé «TCP/IP»), vous pouvez visionner n'importe quel fichier situé n'importe où sur l'Internet. Il suffit de le demander, en donnant son nom complet (appelé «URL»). Par exemple, le nom complet (ou URL) du fichier que vous êtes en train de lire, c'est:


	http://www.inquisition.ca/fr/info/artic/site_web.htm

Fabriquer votre propre site web signifie mettre vos fichiers sur un de ces «stationnements de fichiers», et ensuite de dire à tous vos amis où se trouve votre site web.

3) Louer de l'espace sur un serveur

En théorie, si vous êtes très riche, vous pouvez acheter un gros ordinateur serveur web, et payer une compagnie de télécommunications pour le connecter à l'Internet avec des cables gros et coûteux. Peu de gens peuvent faire ça, alors ils louent de l'espace disque sur le serveur web de quelqu'un d'autre.

Il y a plusieurs compagnies qui peuvent vous louer un peu d'espace sur leur gros serveur web (souvent appelé «service d'hébergement de site web»). Les prix dépendent de la grandeur de l'espace que vous obtenez pour vos fichiers, du nombre de fichiers que les gens peuvent visionner par jour (appelé «la bande passante»), de la fréquence des pannes de leur ordinateur (et donc du nombre de fois que votre site web sera indisponible), des services supplémentaires qu'ils offrent, comme le soutien technique, le courriel, etc. Certaines compagnies offrent même l'hébergement web gratuit (mais imposent toutes sortes de publicités sur votre site web).

Pour vous donner une idée des prix en novembre 2010, je paie environ 6$ CAN par mois pour héberger un de mes sites web (sur un serveur de www.justhost.com), et environ 15$ pour l'autre (sur un serveur de www.addr.com). Entrer «services d'hébergement web» sur Google va vous noyer dans les offres. Je ne sais pas quelle est la meilleure, désolé.

La procédure est à peu près toujours la même: vous sortez votre carte de crédit (prendre la carte de quelqu'un d'autre, même avec sa permission, cause des problèmes), vous allez sur le site web du fournisseur, vous vous ouvrez un compte (prenez bien en note votre nom d'usager et votre mot de passe, ou «username» et «password» en anglais), et vous passez votre commande! C'est aussi en gros la même chose pour la section suivante (louer votre nom de site).

4) Obtenir un nom pour le site web

Obtenir de l'espace sur un serveur web n'est pas assez. Vous avez aussi besoin d'un nom pour que les gens aient accès à ce site web (le «nom de domaine»). Vous devez payer pour louer ce nom, normalement une fois par année. Si vous oubliez de payer votre loyer, vous pouvez perdre votre nom de domaine.

Le «magasin» qui loue ces noms s'appelle le IANA, mais aucun être humain ne magasine là. Ce gros magasin délègue l'autorité à d'autres magasins plus petits, qui parfois eux-mêmes délèguent ça à d'autres magasins encore!

Pour vous donner un exemple d'un tel magasin, ainsi qu'une idée des prix en novembre 2010, j'ai payé environ 14$ CAN pour louer «www.inquisition.ca» pendant un an, chez www.domainsatcost.ca.

5) Construire le site web

Vous pouvez parler la langue que vous voulez, mais si vous voulez commander quelque chose au restaurant, il est probablement préférable de ne pas parler en Inuktituk ou en Klingon! C'est la même chose avec l'Internet: vous pouvez mettre les fichiers que vous voulez sur votre «stationnement de fichiers», mais s'ils ne sont pas écrits dans un langage appelé «HTML», les ordinateurs ne sauront peut-être pas quoi faire avec. Pour un petit cours de HTML, voir Le HTML pour les grand-mères.

D'une certaine manière, un site web ressemble à un pot de beurre d'arachides: il y a un contenant (le pot), et le contenu (le beurre d'arachides). Le petit cours de HTML mentionné ci-haut vous dit presque tout ce dont vous avez besoin pour faire le «pot» de votre site web. Mais la partie difficile est de trouver du vrai bon «beurre d'arachides». Malheureusement, je n'ai pas de petit cours sur comment écrire du bon contenu pour un site web. Mais vous devriez au moins essayer d'éviter les erreurs fréquentes décrites dans Comment faire souffrir les visiteurs de votre site web

6) Se connecter à l'Internet

Les gens ordinaires comme vous et moi ne sont pas connectés en permanence à l'Internet. Nous louons une connection temporaire, souvent classifiée par la vitesse. Plus la vitesse est haute, plus vous payez par mois, et normalement plus sont spécialisés le cable et la «boîte noire» entre le cable et votre ordinateur.

Jusqu'à tout récemment, j'utilisais une connection basse vitesse par ligne téléphonique (un «accès commuté» ou «dial-up» en anglais). Je trouvais ça vastement suffisant pour mes besoins, surtout que j'ai configuré mon fureteur web pour bloquer les fichiers graphiques et autres cochonneries. Récemment, puisque ma voisine a une connection haute-vitesse avec un routeur sans-fil, un autre voisin et moi-même avons offert de partager les coûts avec elle. Nous payons chacun 33% de sa facture haute-vitesse, et en retour elle nous donne le mot de passe pour son routeur sans fil, pour que nous puissions nous connecter. Cela me donne beaucoup plus de bande passante qu'un accès commuté, pour environ le même prix.

Les gens qui louent des connections Internet sont normalement soit des compagnies téléphoniques, soit des compagnies de télévision à cable. Ces temps-ci, elles vont normalement vous offrir tout un forfait de services, comme téléphone, télévision, Internet, etc., à un prix mensuel faramineux. Idéalement, vous devriez pouvoir choisir seulement le service dont vous avez vraiment besoin, mais les compagnies avares n'aiment pas la consommation responsable! Essayez à tout le moins d'éviter la télévision, et essayez aussi de vous regrouper avec vos voisins pour diminuer vos coûts.

Pour vous connecter, vous aurez normalement besoin que la compagnie vienne poser un fil de téléphone ou de télévision (si ce n'est pas déjà fait). Normalement, cette compagnie vous fournira aussi une «boîte noire» pour «démêler» le signal Internet des autres signaux qui se promènent sur ce fil (comme la voix du téléphone et les images de la télévision). Ensuite, vous aurez besoin d'un nom d'usager («username» en anglais) et un mot de passe («password») pour vous connecter.

Pour vos donner une idée des prix, je payais environ 15$ CAN pour 100 heures par mois d'accès commuté à l'Internet, en juin 2008. En novembre 2010, à trois personnes sur une connection haute-vitesse, c'est à peu près le même prix, chez Bell Canada.

7) Mettre le site web sur le serveur web

La dernière étape est de stationner vos fichiers HTML dans votre stationnement de fichiers (c'est-à-dire qu'il faut «télécharger en amont» vos fichiers, ou «upload» en anglais). Les débutants sont souvent mêlés ici, car votre site web finit normalement par être à deux endroits: sur votre disque rigide (c'est-à-dire la «copie locale») où vous les écrivez et les modifiez, et sur le serveur web.

Pour télécharger en amont vos fichiers à votre serveur web, vous aurez besoin d'un logiciel (appelé un «programme FTP»). Il y en a des douzaines; en ce moment j'utilise «Filezilla». Vous devrez configurer votre programme FTP avec au moins trois informations: (1) URL de votre espace web; (2) nom d'usager; (3) mot de passe.

Une fois votre programme FTP configuré, vous vous connectez à l'Internet avec lui. Puisqu'il y a deux copies de votre site web, le programme FTP va normalement vous montrer deux «carreaux de fenêtre», c'est-à-dire la copie locale sur votre ordinateur, et votre vrai «stationnement de fichiers» sur le serveur web:

Programme FTP Filezilla

Normalement, vous faites simplement «glisser-déplacer» vos fichiers d'un carreau à l'autre, et cela les télécharge.

8) Conclusion

Il y a plusieurs autres manières de faire un site web. Plusieurs compagnies vont essayer de vous faire utiliser un logiciel qui supposément rend «facile et intuitive» la construction de votre site web. Plusieurs autres compagnies vont tenter de vous vendre leurs services pour faire votre site web pour vous. Mais tôt ou tard, tout ce qui a été décrit ci-haut devra être fait, que ce soit par vous ou non.

À moins d'avoir des besoins bien compliqués, ou à moins d'avoir beaucoup d'argent à flamber, moi je vous recommande d'éviter les «logiciels de construction de site web» compliqués, et d'éviter les consultants qui veulent tout faire pour vous. Avec un peu de bonne volonté, vous pouvez tout faire par vous-même.

| Accueil >> Varia >> Génie logiciel